Arrivée du convoi de la Liberté à Bruxelles

Voir aussi RTFrance

https://francais.rt.com/international/95777-convois-liberte-police-belge-filtre-acces-bruxelles-environ-30-vehicules-interceptes

Après Paris, le convoi de la liberté a mis les voiles direction Bruxelles. Et à leur arrivée sur le territoire belge, les opposants au pass vaccinal ont été accueillis par les forces de l’ordre et leurs véhicules stationnés dans un parking à l’écart de la ville. Une déception pour les militants, qui poursuivent toutefois leur engagement.

Plusieurs sont arrivés en voiture, en camion, en camping car, mais c’est bien à pied qu’ils manifesteront aujourd’hui devant les institutions européennes. En effet, le dispositif policier belge a été très efficace.

Des voitures de police avançaient à l’avant et à l’arrière du convoi. Les anti-pass sanitaire ont été contrôlés en arrivant près de Bruxelles et escortés jusqu’à un parking fermé sans éclairage, à l’écart du centre ville. Jean-Marie, 65 ans, a fait 1.500 kilomètres pour venir ici. C’est une déception. « Quand on est 15.000, 20.000 voitures, on peut avoir un impact sur une ville. A pied, on va être en métro, on va être emmenés… On ira parce qu’on est là, on est venu pour ça et je suis déçu de m’être fait prendre. »

Des militants déterminés à se faire entendre

Un deuxième convoi arrive toujours escorté. Maud, 40 ans, craint que le rassemblement soit complètement étouffé. « Pour moi, on est parqués ici pour pas que ça se sache et pour pas qu’on voie cet effet de masse », estime la quadragénaire. « Ce n’est pas juste pour bloquer, c’est pour montrer qu’on en a ras le bol, quoi. »

Saucisson et bière à la main. Eric est de bonne humeur : ce dispositif est pour lui une première victoire. « On a mobilisé des forces de l’ordre extraordinaires. Le but est atteint : c’est de mettre la pression, de faire parler de nous. » Ils iront donc manifester à pied devant les institutions européennes. Et ces anti-pass sont formels : s’ils ne sont pas entendus, ils reviendront.

https://www.europe1.fr/societe/le-convoi-de-la-liberte-stoppe-par-la-police-belge-a-son-arrivee-a-bruxelles-4093709

 696 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Bande de couillons de la lune ! Vous vous pointez avec des voitures décorées comme des sapins de noël et vous vous étonnez d’être stoppés ? Il fallait tout simplement enlever tout signe distinctif de vos véhicules et là, à part l’immatriculation étrangère à la belgique RIEN ne pouvait vous être reproché pour vous arrêter. J’espère que vous allez comprendre et ENLEVER vos décorations maintenant que vous êtes parqués. Pour bien évidemment entrer dans Bruxelles en prétextant venir y faire du tourisme.

    • Je suis entièrement d’accord avec vous, il suffit d’entrer dans Bruxelles avec un véhicule totalement banal et de sortir pancartes et drapeaux au tout dernier moment, c’est pas difficile à comprendre !

  2. BRAVO A TOUS , A CHACUN D’ENTRE VOUS, COMBATTANTS DE LA LIBERTE, DE LA CITOYENNETE, DE LA DEMOCRATIE AUTHENTIQUE.Vous avez gagne une bataille. Ne soyez pas decus meme si ,ayant fourni un tel effort, ces forces iniques Vous vilipendent, Vous muselent et ont pu Vous sanctionnes( De tout coeur nous esperons que non). Vous avez remporte une grande victoire , Vous nous rendez l’honneur!

  3. Au fait,en 1789, les manifestants avaient reçu l’autorisation ?
    Et les mesures dictatoriales, c’est avec une autorisation ?

    • @ Paul de Gheist
      Non pas. Mais @ Laurent P indique la très efficace stratégie du Cheval de Troie.

  4. Par Dieu !!! la légende de la collaboration flamande avec les nazis pendant la guerre s’avérait’ elle vraie ,de ce que je lis sur ce site de TWITTER est effrayant , ces belges flamands une fois se dévoilent effectivement de SUPERS COLLABORATEURS a hégémonie mondialiste , ces trublions-collabos veulent effectivement leur petit CONFORT-BOURGEOIS .le bon peuple dont ’ils vivent aux crochets a l’air de les déranger …Le bâtiment maudit de l’ hégémonie bruxelloise européenne doit en trembler de plaisir , qu’il n’en tremble pas trop tout de même , car le béton qui se fissure déclencherait nos plus admiratifs et vifs applaudissements …en ayant même de vilaines pensées …on peut toujours rêver…

Les commentaires sont fermés.