Nucléaire : le projet ASTRID abandonné…

Schéma d’ASTRID.

.

Abordons le nucléaire, cette technologie malmenée sous la pression de l’idéologie écolo-dingo jusqu’à l’abandon du projet ASTRID de traitement de l’U238* et de recyclage des déchets nucléaires. Eric Zemmour y fait très souvent référence comme renoncement de la France à maitriser toute cette technologie qui devrait lui conférer l’indépendance dans le domaine de l’énergie !
* EDF possède une masse énorme d’U238 (320 000 tonnes). Très peu radioactif mais très dense (18,95), ce métal sert même pour les quilles de bateaux…
.

Certes, le nucléaire est une industrie dangereuse. Elle souffre de l’image négative des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki qui évitèrent aux USA un prolongement de la guerre de 2 ans et 1 million de morts supplémentaires, voire plus… Les USA avaient l’expérience de batailles comme la prise d’Iwo Jima qui sur les 22 000 combattants japonais, ne vit guère plus de 1 000 survivants ! 5 semaines de combat pour prendre 21 km2, plus de 6 000 tués US ! Même si c’est triste de le dire, le sacrifice de plus de 100 000 japonais dans ces deux bombardements évita au Japon bien plus de morts et de destructions !

Que dire brièvement des accidents nucléaires ?

– Tchernobyl, une faute humaine, une expérience absurde consistant à relancer le fonctionnement du système de refroidissement de la centrale par l’énergie cinétique des turbines… Autres absurdités, des choix techniques loin d’être les meilleurs et surtout : l’absence d’enceinte de confinement… totalitarisme oblige, le marxisme-léninisme étant supérieur, pas besoin de prendre ce genre de précaution ! En conclusion, les démocraties malgré leurs faiblesses valent mieux que les dictatures…
Et bilan, Tchernobyl n’est en réalité pas terminé, le corium est toujours présent, les sarcophages d’isolation risquent de se succéder… A déplorer de nombreuses victimes parmi les sauveteurs en particulier !

– L’accident nucléaire de Three Mile Island, malgré sa gravité extrême (fonte partielle du cœur du réacteur, la cuve n’a cependant pas été percée par le corium, le fameux syndrome chinois n’a pas eu lieu*), l’accident fut confiné grâce à l’enceinte de sécurité (en réalité, plusieurs barrières de confinement). Les techniciens ont fait preuve d’un courage immense pendant 19 heures. Le corium a été retiré plus de 10 ans après l’accident ! De l’expérience ont été tirées des modifications des procédures de contrôle ! Pas de victime.
* : la fusion du cœur d’uranium perce la cuve et d’éventuelles autres protections, traverse la terre de part en part jusqu’à atteindre la Chine, un évènement totalement impossible, une forme de boutade crash !

– Fukushima est un  accident nucléaire majeur avec rejet de radioactivité importante. Suite à un tsunami, les groupes électrogènes de secours sont noyés, les pompes ne sont plus alimentées : tous les systèmes de refroidissement de la centrale tombent en panne (Ce sont aussi les systèmes de refroidissement qui avaient été défaillants à Three Mile Island.)… Les cœurs nucléaires de deux réacteurs fondent, le corium perce les cuves sans cependant percer les 8 mètres de béton sous la centrale. Dans les jours qui suivent, plusieurs explosions endommagent encore plus la centrale sans cependant détruire les cuves !!! Une victime par le surmenage et le stress parmi les nombreux techniciens et sauveteurs courageux.
.

Maintenant abordons le plus simplement possible le sujet qui nous intéresse.

L’uranium existe sous forme de plusieurs isotopes (occupent la même place et même numéro dans le tableau périodique : même nombre de protons et nombre de neutrons différents*), dont deux essentiels, l’U235 fissile (ou fissible) et l’U238 fertile (le U233 fissile est très rare : 0,05%). Pour le plutonium : Pu239 et Pu241 fissiles, Pu240 fertile.
* le U235, n° 92 ==> 92 protons, 143 neutrons – le U238, n°92 ==> 92 protons, 145 neutrons.

Les Réacteurs nucléaires les plus courants sont à Eau Pressurisée EPR (à neutrons thermiques ou lents). L’eau sert à la fois de fluide caloporteur dans le circuit primaire et de ralentisseurs pour les neutrons au sein du réacteur.
En France les réacteurs sont -maintenant- tous du type EPR2 (2ème génération). Ils utilisent le U235 enrichi de 3 à 5%*, le reste est de l’U238 (ce combustible est appelé UOX : oxyde d’uranium). Au cours de la réaction nucléaire, hors l’énergie calorifique libérée, se produit du Pu239 (après capture d’un neutron) et quelques autres nucléides peu intéressants. Le combustible n’étant plus assez riche en U235, au bout de 3 à 5 ans, il faut le traiter pour le reconcentrer et le débarrasser des « déchets ». Le Pu239, lui même fissile, est récupéré (même centre de traitement de La Hague), il peut être associé à l’U235 pour servir lui-même de combustible majoritaire (le combustible est alors appelé MOX [M : mixte U et Pu], il est plus radioactif que l’UOX). Le Pu239 est ainsi utilisable même si les réacteurs n’étaient pas prévu pour cela…
* : à l’état naturel, le U235 compose 0,7% de l’uranium, le U238 99,3%, d’où l’intérêt de transformer le U238 en Pu239, la ressource devient presque inépuisable.

 

Là intervient le projet ASTRID, celui d’un surgénérateur qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.

 

Il s’agit d’un réacteur à neutrons rapides dont le fluide est le sodium liquide, il fait partie des réacteurs de 4ème génération. En France cela fait suite aux réacteurs expérimentaux Rapsodie, Phénix et Superphénix
On se doute tout de suite que la technologie est autrement plus difficile que celle des réacteurs ordinaires, le sodium réagit violemment avec l’air et l’eau. Nombre de pays s’y cassent les dents, le japonais ont dû arrêter le leur après une fuite de sodium… La plupart consomment plus d’énergie fissile qu’ils n’en produisent !

A noter, l’EPR3 de Flamanville, de 3ème génération. Un exemple des conséquences du démantèlement du secteur industriel d’EDF en matière de maitrise de la construction de centrales nucléaires au profit de sociétés. Et ce n’est pas fini !
.

COMPLEMENT (Communiqué de Zemmour avec la référence à ASTRID).

 929 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Pour Tchernobyl, il faut rappeler que cela s’est passé du temps de l’URSS, époque où ce n’était pas les personnes les plus compétentes qui étaient aux postes de grande responsabilité. Le militantisme au parti était prioritaire.

  2. On va donner le projet Astride aux chinois qui nous revendront le combustible régénéré au prix fort, on est tellement intelligents que ça me troue le c..

  3. Cette catastrophe est plus due à un problème de corruption qu’à un accident nucléaire à proprement parler. Il s’agit d’une série de décisions motivées par le fric qui ont conduit les décideurs à construire la centrale de Fukushima au bord de la mer. Si cette centrale avait été bâtie dans les hauteurs il est probable qu’un tel accident ne serait jamais produit.

    • Il est effectivement ahurissant de voir que, dans un pays qui a inventé le mot  » tsunami  » on ait construit un réacteur nucléaire en bordure de mer !

  4. Vous écrivez « Elle souffre de l’image négative des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki qui évitèrent aux USA un prolongement de la guerre de 2 ans et 1 million de morts supplémentaires, voire plus…  »
    En répercutant sans nuance les sornettes de la propagande mainstream vous vous êtes disqualifié historiquement.
    Scientifiquement , je ne sais pas encore.

    • Si je comprends bien, vous dites que les militaires japonais (plus que l’empereur) étaient prêts à accepter la défaite dès août 1945 !
      Je vous félicite pour votre naïveté ! Ca permet de rester jeune…

      • Les militaires ET l’empereur avaient faits des propositions de paix mais refusaient une capitulation sans condition.
        Malheureusement pour les victimes ces propositions ont été rejetées.
        Accessoirement le Japon était en pourparler avec le fameux allié des USA , Staline, pour faire une paix séparée et donc protectrice avec l’état soviétique.
        Ça ne changera pas votre position mais vous aurez eu une chance de sortir de la doxa belliciste. J’espère que dans la même veine vous n’êtes pas pour une intervention militaire en Ukraine et à Taïwan .

        • C’est pour cela que Staline a déclaré à guerre à la fin sur la demande des USA !
          Les négociations étaient à l’image des négociations avant l’attaque de Pearl Harbor, le Japon lambinait !
          En 1918, l’Allemagne n’a pas été envahie, ce qui a constitué le mythe d’une Allemagne trahie et non vaincue… L’expérience n’était pas à recommencer !
          Début de l’attaque soviétique : 9 Août 1945 !
          Sans combattre ou presque, l’URSS a gagné des territoires qui suscitent encore des tensions, comme les iles Kouriles !

  5. Pour les déchets radioactifs, Gérard Mourou, prix Nobel de physique , préconise dans les années à venir le traitement par laser de ces déchets. La radioactivité serait ramenée à trente minutes au lieu de millions d’années après traitement. L’avenir est à la science.

    • Ce qui suppose provoquer des fissions pour avoir d’autres actinides moins dangereux…
      Mais je me pose des questions sur l’énergie qui risque d’être libérée, sur son contrôle.

Les commentaires sont fermés.