Condamné pour ses propos sur les MNA, Z dénonce l’idéologie des juges

Verdict : 10 000 euros d’amende. Zemmour fait appel, dénonçant « une condamnation idéologique et stupide  et un système qui fabrique du délit d’opinion de manière industrielle. Il est urgent de chasser l’idéologie des tribunaux »

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/01/17/eric-zemmour-condamne-a-10-000-euros-d-amende-pour-provocation-a-la-haine-raciale_6109814_823448.html

« Un jugement vient d’être rendu mais la justice n’est pas encore passée », a réagi Me Olivier Pardo, l’avocat d’Éric Zemmour, qui invite son client à faire appel de cette condamnation.

Le tribunal correctionnel de Paris vient donc de rendre son jugement concernant Éric Zemmour, suite à ses propos sur les mineurs isolés, qu’il avait qualifiés sur CNews de voleurs, d’assassins et de violeurs.

https://www.lepoint.fr/justice/propos-sur-les-mineurs-isoles-l-heure-du-jugement-pour-eric-zemmour-17-01-2022-2460725_2386.php

« Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent. C’est une invasion permanente, c’est un problème de politique d’immigration », avait déclaré Zemmour.

Une peine de 10 000 euros d’amende avait été requise par le parquet pour provocation à la haine et injure raciale. Accusation contestée par l’avocat d’Éric Zemmour, maître Olivier Pardo, affirmant que son client n’était pas raciste et rappelant à juste titre que  « Les mineurs isolés ne sont ni une race, ni une nation, ni une ethnie. »

Une trentaine d’associations s’étaient constituées partie civile, ainsi qu’une vingtaine de conseils départementaux, les MNA, mineurs non accompagnés, étant gérés par les départements.

Délinquance des MNA

Outre le coût démentiel que représente pour les département la gestion des MNA, à raison de 50 000 euros par individu, la délinquance des mineurs étrangers ne cesse de s’aggraver.

Et si Éric Zemmour a fait l’erreur de généraliser le problème, personne ne conteste la sur-délinquance des MNA, qui gangrène les rues des grandes villes et pourrit le quotidien des citadins. Un rapport parlementaire met le doigt sur ce fléau, de plus en plus difficile à gérer. Il est clair que la volonté politique fait défaut. Et ce n’est pas en bêlant au racisme à tout propos et en capitulant systématiquement, que le problème se réglera.

Quand Zemmour dénonce la violence, l’indignation est du côté des associations, mais la souffrance est du côté des victimes. L’explosion de la délinquance chez les MNA est une réalité, aussi incontestable qu’insupportable.

https://fr.irefeurope.org/publications/articles/article/la-sur-delinquance-des-mineurs-isoles-les-mesures-prises-sont-insuffisantes/

« Ces MNA ne sont en grande majorité ni mineurs ni isolés : en 2019, une investigation menée par le parquet de Paris révèle que sur 154 jeunes identifiés, 141, soit 91,6 %, sont en fait majeurs. » Mais en l’absence de pièces d’identité et en recourant à de multiples « alias », avec des dates de naissance différentes, les MNA prolongent leur fausse minorité à loisir. L’État laisse faire.

Car le Conseil constitutionnel, dans sa grande sagesse et sa légendaire bienveillance, a décidé que pour pratiquer des tests osseux ou relever les empreintes d’un mineur, il fallait obtenir son consentement !

« Notons que les tests osseux, consistant en une radiographie du poignet et de la main gauche, ne peuvent, en vertu d’une décision du Conseil constitutionnel, être réalisés sans le consentement de l’intéressé, tout comme la collecte de ses empreintes digitales. »

« Parmi les MNA déférés devant la justice, 75 % étaient originaires du Maghreb et 50 % se déclaraient Algériens. La préfecture de police constate que 35 % des MNA mis en cause dans l’agglomération parisienne était des Marocains, 37 % des Algériens et 5 % des Tunisiens, ce qui peu ou prou, rejoint les chiffres de la DCSP (Direction centrale de la sécurité publique) »

Quant à la sanction, elle est quasi inexistante. « Du côté de la répression pénale par la justice des enfants, 54 % des poursuites débouchent sur des mesures alternatives comme le rappel à la loi ou une régularisation. »

Ce qui n’est aucunement la réponse pénale attendue face à des agressions souvent violentes.

Simple rappel à la loi pour un agresseur d’un côté, condamnation pour avoir exprimé une opinion de l’autre. La violence, qui a quintuplé depuis 1960, n’est pas près de régresser !

Rappelons que les étrangers, qui représentent 7,4 % de la population, occupent 25 % des places de prison. Et ajoutons que c’est Jack Lang, que nul ne saurait soupçonner de racisme ou d’islamophobie, qui déclarait que les 2/3 de nos détenus sont musulmans.

Un constat, qui, exprimé par Zemmour, aurait provoqué un tollé !

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/condamne-pour-ses-propos-sur-les-mna-z-denonce-lideologie-des-juges.html

 1,036 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Et c’est certain : l’idéologie des juges et autres secteurs de l’état…
    Ci-dessous, ce que le Roi du Maroc fut obligé de rappeler !
    LE ROI RÉITÈRE SES INSTRUCTIONS POUR QUE LA QUESTION DES MINEURS NON ACCOMPAGNÉS À L’ÉTRANGER SOIT DÉFINITIVEMENT RÉGLÉE
    le 01/06/2021 à 16h35

    Voici un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Marocains résidant à l’étranger.

    1. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, a bien voulu réitérer Ses Très Hautes Instructions aux ministres chargés de l’Intérieur et des Affaires étrangères afin que la question des mineurs marocains non accompagnés, se trouvant en situation irrégulière dans certains pays européens, soit définitivement réglée.

    2. Sa Majesté le Roi, Que Dieu Le Préserve, avait souligné, à plusieurs reprises, y compris à des chefs d’Etat étrangers, l’engagement clair et ferme du Royaume du Maroc à accepter le retour des mineurs non accompagnés dûment identifiés.

    • Attention Véronique les commentaires doivent être courts… il vaut mieux mettre le lien pour trouver l’article dans son ensemble sinon on est obligés d’en supprimer une partie

  2. Seul les électeurs ont le vrai pouvoir de juger de ou pas condamner un élu les condamnations de Zemmour par les juges n’ont qu’un but se substituer au jugement du peuple ce qui est surprenant voir désolant pour des gens qui ont souvent le mot démocratie a la bouche . La meilleure réponse a cette mascarade reste un vote massive pour Zemmour ce que je m’efforce de pousser mon entourage dans ce sens .

  3. RECTIFICATION : ZEMMOUR n’a pas généralisé le problème.
    J’ai suivi l’émission où il a exprimé son idée sur cette plaie apportée par l’immigration sauvage et incontrôlée.
    Christine KELLY, fine mouche, lui a fait préciser sa pensée, en lui demandant s’il s’agissait de TOUS les MNA, et ZEMMOUR a répondu : la plupart, mais pas tous.
    En conséquence de quoi, la condamnation est injuste, en sus d’être purement politique.
    Mais qui a voté les lois liberticides qui ont tué la liberté d’expression ?
    On sait bien que si ce n’est pas tous, c’est 99,99% d’entre eux, puisqu’ils viennent dans cette intention.

  4. Quand Eric Zemmour avait dit sur c news que les mna était des violeurs, des voleurs et des assassins, Christine Kelly avait répondu, pas tous, et Éric Zemmour avait rajouté, bien sur pas tous, mais la plus part.
    Méééé ça les juges pourris ne le retiennent pas, il faut condamné a tout prix Éric Zemmour pour l’empêcher d’être élu. Tous ces juges gauchos sont à pendre. Ils haïssent la France et sont vendus à la macroni et ne sont pas à une saloperie près.

  5. Condamné pour propos racistes. Ah tiens, je ne savais pas que « mineur » était une race. Les juges sont complètement pourris.

  6. On le sait qu;une grosse majorite de juges font de la politique et condamnent meme pour des propos reels.
    Que faire a part modifier leur statut et les rendre responsables de leurs actes et les muter d’office ou les virer.
    Evidemment que ces mineurs etrangers sont majoritairement crapuleux il y a eu de nombreux constats.

Les commentaires sont fermés.