Viktor Orban : les gouvernements jouent les apprentis sorciers en laissant entrer d’ « énormes masses de musulmans »

Viktor Orban, un  grand-père et trois beaux petits-enfants

Viktor Orban réaffirme que l’islam est incompatible avec toute société libre et accuse les gouvernements européens de faire une « expérimentation humaine » qui finira mal.

Clôture anti-migrants avec la Roumanie

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a accusé les gouvernements d’Europe occidentale de s’être lancés dans un grand exercice d’« expérimentation humaine » en « mélangeant d’énormes masses de musulmans avec des chrétiens autochtones » dans l’espoir que « quelque chose de bon en sortirait ».

« Dans tout le contexte européen, la Hongrie est un pays spécial, parce que nous sommes le seul où le peuple a décidé de ce qu’il faut faire : nous avons eu un référendum sur l’immigration », a déclaré Orban, contrastant avec la situation en Europe occidentale où « les gouvernements, les élites… pensent que l’immigration est une bonne chose, et donc ils ont laissé entrer un grand nombre de migrants [en 2015-16] en pensant que quelque chose de bon en sortirait. »

« Comme on ne peut pas prouver scientifiquement – ou plutôt empiriquement – à l’avance si ce sera bon ou non, je pense qu’il s’agit d’une supposition, ou d’une expérience. Les Européens de l’Ouest se sont donc lancés dans une grande expérience pour voir si quelque chose de bon sortira du mélange d’énormes masses de musulmans avec des chrétiens autochtones », a argumenté le Hongrois.

Il a déclaré que ces dirigeants favorables à l’immigration de masse, peut-être à leur honneur, rendaient aux migrants eux-mêmes « un bon service », mais il a noté qu’« ils s’imaginent qu’ils se rendent également service, parce qu‘ils considèrent que cela aboutira à une meilleure France, une meilleure Allemagne, de meilleurs Pays-Bas ou une meilleure Belgique ».

 

« Je n’ai jamais cru à cette expérience », a-t-il admis franchement. « Je n’aime pas faire des expériences sur les gens. L’expérimentation humaine est dangereuse. »

Viktor Orban a déclaré que le problème clé de l’« expérience » de l’immigration massive est qu’il n’y a pas de retour en arrière si elle finit par produire des résultats négatifs.

« Disons que des attaques terroristes se produisent dans votre pays et que la sécurité publique se détériore. Ou peut-être que les personnes qui arrivent ne veulent pas travailler, et que vous devez vous engager dans d’énormes programmes de dépenses sociales », a-t-il déclaré, soulignant certains problèmes qui pourraient survenir à la suite de la transformation d’une société relativement homogène en une société plus multiculturelle – des problèmes qui seraient difficiles, voire impossibles à inverser une fois que les nouveaux arrivants et leurs descendants seraient ancrés dans la population nationale.

« Je suis heureux que cette question ait été tranchée en Hongrie », a poursuivi M. Orban, ajoutant que, si la Cour constitutionnelle jugeait que les diktaks de l’UE en matière d’immigration étaient incompatibles avec la Constitution hongroise, il s’en tiendrait à cette dernière.

« Les Hongrois sentent qu’à Bruxelles, un obstacle a été placé devant ce qu’ils veulent ; et lorsqu’une discussion sur ce qu’il faut faire à ce sujet est présentée, les Hongrois ne baissent pas la voix, mais l’élèvent. Les Polonais sont dans le même cas, et ce n’est pas une coïncidence si nous sommes frères avec les Polonais », a observé le leader conservateur.

« La réalité de l’immigration ne se trouve pas à Bruxelles : elle se trouve à la frontière hongroise, à la frontière polonaise et dans les ports italiens. La réalité est que nous devons faire face aux problèmes qui sont apparus, et nous devons changer les règles », a-t-il déclaré..…

Breitbart

Elections en 2022.

Le Premier ministre Orban tentera de s’assurer un quatrième mandat consécutif contre une opposition largement unifiée en 2022.

Le président français Emmanuel Macron (à gauche) montre peu d’empressement à  serrer la main du Premier ministre hongrois Viktor Orban après avoir donné une conférence de presse conjointe à Budapest, le 13 décembre 2021 Rêvons un peu : Zemmour et Orban présidents en même temps…

De son côté, l’ancien président américain Donald Trump a annoncé lundi dernier apporter son « soutien le plus complet » à la campagne de réélection du dirigeant hongrois Viktor Orban, « un grand leader, respecté de tous ». Photo 2019.

Carte des murs anti-migrants en Europe :

 1,468 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Orban a tort : quand le résultat, voulu, est connu d’avance, on ne dit pas que les responsables « jouent les apprentis-sorciers ».

  2. Mais non ils ne jouent pas, même pas aux apprentis sorciers. En fait ils se gavent pour faire plaisir aux émirs si généreux qui ne demandent en retour que notre soumission qu’ils leur accorde généreusement ! Pauvres fous qui continuez à voter pour ça !!!

  3. Frexit Frexit, nettoyons notre pays de la vermine … sans être aux ordres des traîtres de l’UE !

  4. Il faudra combattre pied à pied, pour récupérer chaque m2 de terrain, dans chaque rue, sur chaque place, le sang va ruisseler, et j’espère que les responsables de ce grand et futur charnier y passeront en premier.
    On connaît les noms, personne ne les oubliera quand bien même certains des principaux responsables sont déjà dans l’au-delà, ils auront vécu le meilleur tout en préparant l’enfer pour les générations suivantes.
    Que le Diable leur règle leur compte !

  5. En Seine-Saint-Denis, un automobiliste s’amuse à traîner des piétons en roulant.
    Puis c’est au tour d’un autre homme de subir le même sort. « Wallah tu vas courir! », lui lance l’automobiliste. « Arrête tes conneries! », « arrête j’vais tomber! », le supplie le piéton, retenu par la main.
    Voila le vivre ensemble…

  6. Il a raison Victor. Le moindre individu ayant encore un soupçon de bon sens a d’ailleurs parfaitement compris que l’UE de l’ouest allait prochainement être éradiquée, rayée de la carte, par la barbaresque d’import.
    En même temps comme dirait l’autre tarlouze, il en a toujours été ainsi des sociétés déliquescentes (sodome et gomorrhe donc) et ces folasses débridées, qui nous mentent pourtant à longueur de temps, savent parfaitement de quoi elles parlent… C’est juste dommage pour les autres, qui n’ont rien demander et qui vont subir l’enfer…

  7. CQFD, quand ils seront plus nombreux que les autochtones, ils instaurer ont une république islamique. Ce n’est qu’une question de temps. Pour nous ce sera la valise ou la mort.

1 Rétrolien / Ping

  1. Viktor Orban : les gouvernements jouent les apprentis sorciers en laissant entrer d’ « énormes masses de musulmans » | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.