Driss Ghali, lucide sur l’islam, dénonce la naïveté US

Nous avons déjà parlé de Driss Ghali (né au Maroc de parents musulmans, qui a toujours eu de la considération pour les juifs marocains, comme ses parents, des exceptions… même si le Maroc est plus évolué.) :
https://resistancerepublicaine.com/2021/07/03/driss-ghali-laffrontement-se-rapproche-dheure-en-heure/

C’est avec lucidité qu’il constate la naïveté US comme celle des Français !

Il a l’habitude de publier dans Causeur, ainsi (pas accès au texte complet, mais suffisant pour poser le problème) :

 

L’Oncle Sam, champion de l’islam ?

Driss Ghali  – 5 janvier 2022

Dans les États-Unis de Joe Biden, on peut trouver une représentante voilée au Sénat. Grâce à cette ancienne réfugiée somalienne (la Démocrate Ilhan Omar), le pays phare du capitalisme et du libéralisme est en pointe dans la lutte contre l’”islamophobie” – le Combating International Islamophobia Act est sur le point d’y être voté. Selon Driss Ghali, le capitalisme se croit malin en faisant une alliance de circonstance avec l’islam. À court terme, les Américains pourront nuire aux Chinois et aux Birmans en les taxant d’islamophobie. Mais ils ne voient pas qu’ils sont en passe de sortir de l’histoire, alors que la civilisation islamique est spirituellement très forte (alors que l’occidentale se délite par elle-même).

La vie est une affaire de symboles, ils nous rappellent qu’il existe une dimension invisible à laquelle il convient de se connecter de temps en temps.

Chaque symbole est un point d’accès à un au-delà que nous portons tous en nous-mêmes, mais qui n’est pas immédiatement accessible à notre esprit. La simple vue d’une marque ou d’une icône éveille en nous des valeurs, des sentiments et des récits puissants. Chaque peuple a ses symboles qui lui sont propres et l’aident à accéder à « sa vérité » dissimulée au fond de son inconscient.

« L’islam ne va pas convertir des millions d’Occidentaux, mais il devrait en séduire un nombre significatif, suffisamment pour changer à jamais le visage de l’Europe pour commencer… »

Quand on pense aux États-Unis on pense à l’aigle à tête blanche qui trône sur le billet d’un dollar, entre autres symboles attachés à la civilisation américaine. On ne pense assurément pas au voile islamique. Pourtant, le Congrès américain compte désormais une députée voilée, une ancienne réfugiée somalienne (qui, pour le moins, reconstitue ce quelle a fui) élue du Minnesota, la démocrate Ilhan Omar. L’image est saisissante, une femme voilée représente désormais le peuple américain, participe à la rédaction de ses lois et à l’exercice de sa souveraineté.

Les États-Unis de Joe Biden à la pointe de la lutte contre l’”islamophobie”

Cet événement n’a pas échappé à une députée républicaine du Colorado, Lauren Boebert, qui n’a pas su malheureusement en faire un usage utile. En novembre dernier, elle a été filmée en train de se moquer de l’accoutrement de sa collègue musulmane, qu’elle a assimilée à une menace terroriste. La blague est de mauvais goût certes, le propos est excessif bien sûr, mais le symbole demeure : l’islam est présent au cœur du pouvoir américain ; l’islam est désormais chez lui aux États-Unis (Que dire de la France ???).

…/…

 1,253 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Naïveté sur l’islam ? disons manipulation réussie. Rien ne saurait justifier que l’on tolère cette barbarie en Occident. Rappelons que l’islam, être musulman, c’est se conduire suivant le coran. Et le coran commande clairement de nous égorger, nous les infidèles ! Tolérable chez nous ça ? Vous laissez faire ? vous êtes complices !

  2. Avec un connard qui a voulu faire un islam de France, que dire de la France ?
    Il faut surtout comprendre avec cet exemple américain, que les réfugiés, sont de faux réfugiés, ils apportent avec eux leur religion, leurs coutumes, leur mode de vie, leurs traditions et leurs symboles.
    Et surtout, tout ce qu’ils apportent est destiné à remplacer nos propres valeurs.

  3. Vivant aux États-Unis, je suis parfaitement d’accord sur la naïveté de ce pays concernant l’islam, situation qui s’agrave sous le gouvernement Biden, assez incompréhensible après les attentats du 11 septembre 2001 et bien d’autres qui ont suivi. La politique de l’autruche, des démocrates comme de nombreux républicains, risque de coûter cher au pays d’ici quelques années, les « réfugiés » Afghans risquant d’accélérer la situation.

  4. En France il y a pire. L’islam s’est fait un complice; le crapaud obsédé de doigts d’honneur moites, basanés et faciles à trouver à l’ile St-Martin. Ce batracien met la France portes ouvertes à toute la merde islamique mondiale, coupeurs de têtes , violeurs, et pédophiles du grand miséricordieux. Mobile: anéantir la France, en remplaçant l’électorat français par des musulmerdes. Ce traitre devrait chassé à coups de pied au cul, en faisant attention de pouvoir récupéré son pied.

  5. Les islamophiles sont : soit des cons, soit des salopards, soit des collabos. Où peut-être les trois à la fois?

  6. Les métastases du cancer de l’islam se répandent sur toute la planète à cause de ces abrutis de dirigeants gauchos qui n’ont pas la volonté de repousser ce cancer, par peur, ou clientélisme ou pour des questions électorale.
    Les Américains ont-ils oublier le 11 septembre. Si c’est le cas c’est très grave et biden l’irresponsable complètement sénile devrait être destitué de ses fonctions et être envoyé dans une maison de retraite.

Les commentaires sont fermés.