Le vaccinologue Geert Van den Bossche : surtout ne jamais vacciner pendant une épidémie

Dans cette interview exclusive pour BAM!, en personne et en français, le vaccinologue ( et virologue) belge Geert Vanden Bossche explique ses réticences sur la vaccination massive pendant la pandémie et pourquoi la fameuse « immunité de groupe » ne pourra jamais être atteinte, bien au contraire ! Il met en garde contre la vaccination des enfants et explique le rôle bénéfique des non-vaccinés dans le contrôle de la circulation du coronavirus. Une interview-choc qui offre une perspective à contre-courant sur l’actuelle politique sanitaire de nos gouvernements.

Un vaccin doit empêcher la transmission et la contamination. L’immunité doit donc être complètement établie avant de se rendre sur le champ de bataille ! Le système immunitaire met du temps à construire une réponse immunitaire, si on ne fait pas ça, alors pendant ce temps on est vulnérable et le virus pathogène peut se répliquer et faire naître des mutants qui résisteront justement au « vaccin ».

 

 1,229 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Wonderfull interview ! Clair, net et tranché. Ma-caca-cron et sa clique, à la poubelle, et vite, très vite !

  2. Ceux qui ont perdu un enfant, un conjoint ou un parent assassiné par un vaccins ARN messager, qui vous a été vendu comme très très sur, s’il vous reste quelque chose dans le pantalon, à vous désormais de vous retourner contre les criminels politiques et pseudos scientifiques qui ont délibérément interdit et freiné tout traitement, y compris des vaccins classiques comme ceux de Valneva, Sanofi, Novavax ou autres.

  3. Un ami américain double-vaxxiné naïf, confiant en Pfizer et qui croyait que Bill Gates était un philanthrope, vient de me dire ce matin qu’il est allé 2 fois à l’hôpital ce mois ci (ici en France) car il a senti un « mini-attaque cardiaque » selon ses mots. L’hôpital ne lui a pas fait l’analyse des D-dimères ! Et lui, en tant que suiveur des consignes des grands medias, n’était même pas au courant sur l’existence de cette analyse. Il ignorait que les injections ARNm marchent pour ça, pour produire des caillots dans le sang, des thromboses et des arrêts cardiaques, entre autres.
    Ecoutez ces médecins :
    https://twitter.com/nomo_tchi/status/1473298429015207940
    https://twitter.com/reseau_internat/status/1444624766296633349

  4. On peut se féliciter, car nous sommes les non vaxxinés, ceux qui vont contribuer à créer une résistance au virus.
    Nous avons augmenté notre immunité naturelle, la plupart d’entre nous ont été au contact du virus et ne risquent plus rien, sinon une rechute moins importante.

  5. Très important à la minute 17.
    L’injection va détruire l’immunité naturelle de l’enfant, menant à l’apparition de toutes sortes de maladies, y compris auto immunes, l’enfant n’aura plus aucune protection innée.
    Les apprentis sorciers nous conduisent à une catastrophe sanitaire de grande ampleur, qui aura des répercussions inimaginables.

  6. Une pépite, il faut absolument que les non-vaccinés visionnent cet entretien, parce qu’il est question du danger qui les menacent : la facilitation de l’infection par les anticorps.
    A la fin, il explique que le fait de se vacciner avec la mise-à-jour pour Omicron (qui est dans les cartons) créera probablement une nouveau mécanisme d’infection, passant par une autre « porte d’entrée » dans la cellule. Dans une telle perspective, le danger est alors grand pour les vaccinés seulement (et non pas pour les non-vaccinés).
    C’est pourquoi il importe que cette vidéo soit vue en premier lieu par les vaccinés.

  7. Mais aussi où sont passés les 40 à 50% des personnes développant des anticorps PEG (polyéthylène glycol), potentiellement allergiques au « vaccin » et donc écartées par la notice et par décret de l’injection?
    Il va falloir que je pose la question au Dr Blachier!

1 Rétrolien / Ping

  1. Le vaccinologue Geert Van den Bossche : surtout ne jamais vacciner pendant une épidémie | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.