L’Iran sera la 10e puissance nucléaire : faut-il lui faire la guerre ?

Si le nucléaire iranien reste le cauchemar des Israéliens, force est de constater que depuis plus de 10 ans, la situation n’a pas évolué d’un pouce. Toutes les négociations et les sanctions économiques contre Téhéran ont échoué. Et l’option militaire, avec l’indispensable appui de Washington, au delà des rodomontades habituelles, est restée prudemment dans les tiroirs.

On a toujours d’un côté, les Iraniens arrogants qui clament depuis toujours que « La recherche nucléaire va se poursuivre, et les menaces, la propagande et l’intimidation ne nous toucheront pas » et de l’autre, les faucons israéliens, qui promettent l’Apocalypse à l’ennemi chiite, à coups de déclarations guerrières sans lendemain.

Le belliqueux général d’aviation Tomer Bar a beau clamer « Nous sommes prêts à attaquer demain si nécessaire », chacun sait que sans le soutien des Etats-Unis, l’entreprise reste des plus hasardeuses, sans aucune certitude de porter un coup décisif à Téhéran.

En 2011, j’écrivais pour RL un article, qui reste d’actualité, sans qu’il soit besoin d’en changer la moindre virgule, tant le dossier est enlisé et tant la complexité d’un raid aérien massif à plus de 1000 kilomètres d’Israël, reste un défi majeur.

https://ripostelaique.com/liran-nouvelle-puissance-nucleaire.html

Personne ne met en doute la supériorité des pilotes israéliens sur tous leurs adversaires des pays arabes environnants, mais la Perse n’est ni l’Egypte, ni la Syrie. Il ne s’agit plus d’un remake de la guerre des Six Jours en 1967, quand les Mirage israéliens affrontaient les Mig 21 arabes, avec le succès fulgurant que l’on connait.

Une attaque de l’Iran serait d’une tout autre dimension. Faut-il attaquer par le nord de l’Irak ou par le Golfe Persique ? Ou bien lancer deux raids simultanés sur les installations nucléaires ?

Les cibles sont lointaines et dispersées, situées en milieu montagneux et profondément enterrées. Cela nécessite des ravitaillements en vol, une protection contre la chasse adverse, un brouillage des radars ennemis, la mise en place d’hélicoptères de recueil et d’un navire hôpital le plus proche possible. Sans parler du survol de pays hostiles, ou des gros porteurs assurant la surveillance de la zone et les communications lointaines.

Bref, on est loin du raid aérien sur le site irakien d’Osirak en 1981. Une promenade à côté d’un raid massif multi-cibles sur l’Iran. Et les raids effectués sur des cibles en Syrie, ne sont en rien comparables.

De plus, seules les bombes américaines guidées MOAB, « bombe à effet de souffle massif » de 10 tonnes, peuvent percer 60 mètres de béton. Utilisées en Afghanistan pour pulvériser les grottes abritant les talibans, elles ont transformé les montagnes afghanes en cercueil.

 

On imagine aussi que quelques centaines de missiles de croisière lancés au préalable sur toutes les installations radar et les centres de communication iraniens, ne seraient pas un luxe. Les pilotes anglais et français avaient bénéficié de ce décisif soutien américain, avant de survoler la Libye avec leurs Tornado et leurs Rafale, en limitant la menace.

Infliger des pertes irréparables à Téhéran, avec le minimum de pertes, voilà un pari qui n’est pas gagné. Sans le soutien américain, c’est un coup de poker des plus risqués, avec un rapport bénéfice/risque aléatoire.

Le programme nucléaire iranien n’en sera que retardé, alors que l’embrasement du Moyen-Orient sera bien réel. Un blocage du détroit d’Ormuz, en coulant quelques navires, propulserait le prix du baril à 300 dollars, plongeant l’économie mondiale dans le chaos.

Une pluie de missiles venus d’Iran, mais aussi tirés par le Hezbollah libanais, pourrait saturer les défenses israéliennes et notamment le « Dôme de fer » protégeant l’Etat hébreu.

Pour toutes ces raisons, on voit mal Biden donner son feu vert à Naftali Bennett.

Finalement, la guerre de l’ombre que mène Israël contre les savants atomistes, les chefs militaires et les installations nucléaires, à coups d’assassinats ciblés et de cyberattaques, offre certainement le rapport bénéfice/risque le plus favorable qui soit pour Israël.

Mais en définitive, toutes ces gesticulations guerrières n’empêcheront pas l’Iran de devenir la 10e puissance nucléaire.

Après tout, les cinq Grands ont accepté que le Pakistan, l’Inde, Israël et même la Corée du Nord, se dotent de l’arme nucléaire sans pour autant remuer ciel et terre. Pourquoi faudrait-il aujourd’hui s’émouvoir de la bombe iranienne ?

Quel ayatollah serait assez fou pour user de l’arme atomique contre Israël, sachant que dans les minutes qui suivent, l’Iran serait rayé de la carte ?

La bombe atomique, c’est avant tout l’arme diplomatique de prestige, censée ne jamais servir, mais permettant à Téhéran chiite d’affirmer sa suprématie sur le monde sunnite.

N’oublions pas que la dissuasion nucléaire, fondée sur l’équilibre de la terreur, a largement prouvé son efficacité pendant les cinquante ans de guerre froide, et encore aujourd’hui entre l’Inde et le Pakistan.

Ce n’est pas la sagesse des hommes qui a ramené la paix en Europe depuis 1945, c’est la peur d’un nouvel Hiroshima.

Comme le disait Jacques Chirac, en refusant avec sagesse de s’engager dans le conflit irakien, « La guerre est toujours la pire des solutions ».

https://ripostelaique.com/liran-sera-la-10e-puissance-nucleaire-faut-il-lui-faire-la-guerre.html

 1,102 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Quel ayatollah serait assez fou .. ? comment dire , si eux l’ont tous les autres l’auront ou la voudront ,comme la Corée du nord par exemple .Les crapules d’occidentaux dépourvu de morale ,avec comme seul but le profit qui leur ont vendu la centrale nucléaire c’est eux les responsables de ce qui se passe et va se passer si une dictature belliqueuse s’approprie la bombe . Moi qui comptais devenir immortel à cause de grosses merdes il vont se charger de tous nous envoyer en enfer ,et merde je suis né trop tard : »PAPA merde alors tu n’aurait pas pu pécho avant : ». Il m’a eu à 57 ans ce qui fait que j’aurais dû avoir ( si sont comportement avec les femmes ,il était trop timide sans doute) dans les 77 ans maintenant ,et merde, et de ce fait avoir profité plein pot des 30 glorieuses (é_è). Bon je sais ma vie ,vous vous en moquez mais bon ,ça fait du bien de se confesser des fois (^_^)

  2. L’équilibre de la terreur, soit, mais si l’Iran dispose de l’arme nucléaire, rien de l’empêchera d’exercer des actes terroristes, en toute impunité cette fois. Problème insoluble.

  3. Chirac est un connard ! Ce qu’il a dit est une connerie (après Munich 1938 avec Chamberlain et Daladier pour avoir laissé croire que la paix était sauvée ! ….alors que l’occupation de la Ruhr militairement, en 36 aurait sonné le glas du régime nazi 🙂
    mais Chirac a fait plein de saloperies, dont la vente du nucléaire à Saddam Hussein, qu’heureusement, Israël a détruit (le réacteur Osirak, en 1981 !)
    Non ! La guerre n’est pas toujours la pire des solutions et, parfois, c’est la seule !!!! Le pacifisme est une pathologie contractée, en France, lors de la 1ère guerre mondiale. Il est temps de guérir !

    • @ Laurent Sanger ;
      Complétement d’accord avec votre vision des choses !

  4. je suis trés satisfait de constater que Mr Jacques Guillemain est du même avis que moi qui ai clamé cet avis plus d une fois sur RR

    « ….La bombe atomique, c’est avant tout l’arme diplomatique de prestige, censée ne jamais servir, mais permettant à Téhéran chiite d’affirmer sa suprématie sur le monde sunnite….. »

    et voilà! tout est dit!

    les chiites ont trop longtemps subi la haine des Sunnites avec leurs querelles de Ali, hussein, Hosseyne, Mohamed, Fatima, etc etc ….

    ils représentent bien moins de 10% du monde Musulman

    mais sur le plan du QI, ils laissent loin derriere eux les musulmans sunnites

    ils sont les héritiers des Mazdéens adorateurs du feu, et de Zarathoustra
    pour résumer ce sont une nation dotée d un haut potentiel intellectuel, rien a voir avec les arriérés qui peuplent l ‘ ensemble du monde sunnite, de l ‘ afrique jusqu ‘en Asie (exclusion faite de chinois musulmans) preuve que cette avance est bien raciale

    faut pas s amuser a les comparer (les ex-mazdéens, comme les chinois Ouighours aux brêles qui peuplent l Afrique !! ou le Moyen Orient

    autant comparer l or au Zinc … 😆

    • @ Machinchose ;
      Votre commentaire est très intéressant et miroir de votre connaissance certaine et fort bien raisonnée de l’incompatibilité ancestrale, de la guerre – au minimum larvée, mais inextinguible que se livrent ses deux branches principales de l’Islam.
      Cependant, si les chiites surclassent les sunnites, ne tombons pas non plus en extase comme le faisait ce guignol de « Chi-chi » à l’égard de la civilisation arabo-musulmane quelles qu’en soient les branches.Elles ne sont toutes que du pipi de chat EN COMPARAISON du génie de l’Occident Judéo-chrétien et Helléniste!
      Sinon, nous risquons si l’on y prend garde de tomber dans un certain « relativisme » à l’égard de ceux qui souhaitent notre soumission et notre esclavage !
      Bien amicalement.

      • Vous avez un discours de colonialiste .Le vrai soucis dans cette affaire c’est Israël et leurs obsessions à rester sur ce territoire qu’ils occupent depuis des décennies ,des décennies d’une guerre permanente ,faut être débile pour infliger à son peuple un tel supplice après avoir connu l’holocauste,faut que ce dernier soit aveugle pour accepter ça .Franchement il y a des êtres humains ,il faudrait qu’ils vivent plusieurs vies pour comprendre leurs bêtises pour ne pas faire la même chose,et tous ceci à cause de religieux qui s’acoquinant à des pouvoir crapuleux veulent régner en maitre absolu sur leurs peuples de moutons soumis .Pauvre monde,un retour arrière à l’age des seigneurs et des monarchies d’antan parce que n’ayant pas trouvé sa place en occident.Dépourvu d’intelligence et de courage tu finis par accepter tout et n’importe quoi ,un jour massacré et l’autre jour manipulé tel un mouton se disant pacifiste ,pour satisfaire qu’une poignée de décérébrés .Attention !en France comme dans l’UE cette mentalité commence à de plus en plus prendre le pas sur l’occident au profit d’un poignée.

        • @Gérard;
          Votre raisonnement paré d’une certaine élégance intellectuelle et d’humanisme, digne d’un discours d’estrade dont le grand patron de LFI est le parangon de la gauche fascisée et collaborationniste objective de l’Islam radical, par clientélisme électoral, se trouve à mon avis être un syllogisme historique et culturel de la connaissance réelle de la réalité de l’indigence intellectuelle du monde musulman en rapport de l’évolution scientifique de l’Occident qui s’est développée enracinée dans le substrat civilisationnel judéo-chrétien et les 300 ans d’ hellénisme; ce qui a donc favorisé le raisonnement, la logique et surtout l’autocritique du raisonnement – bref, versus l’islamisme de  » Médine »qui a balayé, répudié, les concepts originels du Coran, et s’est imposé définitivement dans le monde mahométan et ce de façon plus ou moins cruelle selon les circonstances historiques et géo-politiques au cours des siècles.
          En fait, qu’on le veuille ou non l’Islam est, comme le fut la Banquise : gelé ! Et malheureusement insensible à l’augmentation de l’ascension du mercure dans le thermomètre.
          « Votre Colonialiste ».

Les commentaires sont fermés.