Les décoloniaux ont pris le pouvoir dans les universités…à cause de Pécresse !

Et elle veut récidiver dans les lycées !

Sur un blog « Moi et la grande et célèbre Valérie Pécresse la Ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur que j’apprécie énormément et très gentille » !

Excellent rappel des méfaits de Pécresse dans un article de Marianne.

Les « woke » (cancel culture, islamogauchisme…) ont pris le pouvoir dans les universités abandonnées par l’Etat…à cause de la loi Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur.

Elle envisage de faire les mêmes dégâts avec les lycées, en les rendant « autonomes », si elle est élue…

Marianne (extrait)

L’autonomie des universités, cheval de Troie des décoloniaux, a été voulue… par Pécresse

L’impuissance de Frédérique Vidal, symbolisée notamment par son incapacité à faire cesser les communications officielles des universités en écriture inclusive, s’explique très bien. Ces universités bénéficient depuis plus de dix ans d’une autonomie substantielle. Mais au fait, qui est l’auteur de cette dernière loi sur l’autonomie des universités ?

Frédérique Vidal sert-elle à quelque chose ?

La question revient à chaque fois que les démonstrations de force de l’esprit « woke » et la frénésie de la « cancel culture » animent l’actualité de l’enseignement supérieur. Certes, la situation de Sciences Po Grenoble la concerne moins puisque l’école dépend d’une fondation privée, mais quid de toutes les universités françaises ? On avait vu la ministre d’abord plutôt amorphe lorsque Sylviane Agacinski ou François Hollande avaient été empêchés de tenir conférence à cause de la pression de poignées d’étudiants et la passivité coupable de présidents d’universités. Puis, elle avait finalement tapé du poing sur la table en dénonçant l’« islamogauchisme », avec une maladresse qui nous avait rappelé la sentence de l’amiral d’Argenlieu : « Il ne sert à rien de partir en croisade si l’on est malhabile. »

En fait, l’impuissance de Frédérique Vidal, symbolisée notamment par son incapacité à faire cesser les communications officielles des universités en écriture inclusive, s’explique très bien. Ces universités bénéficient en effet depuis plus de dix ans d’une autonomie substantielle, qui réduit à néant les marges de manœuvre d’un ministre chargé de l’Enseignement supérieur. Voilà comment Frédérique Vidal a demandé un rapport sur l’islamogauchisme dans les facs au CNRS comme si le ministre de l’Agriculture en demandait un à Monsanto sur les méfaits des OGM.

Mais au fait, qui est l’auteur de cette dernière loi sur l’autonomie des universités ? Pas la peine de chercher très loin. Valérie Pécresse s’est vantée pendant tous les débats télévisés précédant le congrès gagné de LR d’avoir « tenu » devant la rue pour faire passer sa loi pendant le quinquennat Sarkozy. L’autonomie des universités est une marotte de la droite libérale depuis les années 80.

À l’époque, les facs à l’américaine étaient l’horizon, le modèle. Pour le RPR, l’UDF mais aussi pour leur courroie de transmission à l’université, l’UNI.

C’est aujourd’hui l’UNI qui résiste seule contre les dérives du wokisme, l’avancée de l’indigénisme, les thèses décoloniales et l’écriture inclusive, alors que l’UNEF s’en fait le véhicule le plus zélé.

L’UNI d’aujourd’hui paie les pots cassés de ses vieux rêves outre-Atlantique devenus des cauchemars, tandis que son homologue d’en face profite de l’autonomie que rejetaient ses dirigeants il y a trente-cinq ans. Ce qui s’est passé aux États-Unis, que décrit très bien le sociologue québécois Mathieu Bock-Côté, à savoir la prise de pouvoirs des « woke » dans des universités autonomes, est en train d’être imité en France pour les mêmes raisons structurelles.

« Il y a deux jours, j’ai rendu hommage ici à Laurent Bouvet. Quand je l’ai rencontré il y a plus de dix ans, il était vent debout contre la loi Pécresse. Lui savait ce qu’elle allait produire. »

Valérie Pécresse et toute la droite prétendent donc lutter contre ces dérives à l’université sans faire le lien avec la loi d’autonomie qui rend l’État impuissant. C’est une chose de couper les subventions à Sciences Po Grenoble, comme le fait Laurent Wauquiez en tant que président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, mais il faudrait surtout être conséquent, et arrêter de faire de la libéralisation l’alpha et l’oméga de toute politique en matière éducative. Car Valérie Pécresse veut aller plus loin encore. Cette autonomie, elle veut désormais l’étendre à l’enseignement secondaire ! Ainsi, comme pour les présidents d’universités, elle veut faire des proviseurs de lycées et principaux de collèges des « managers », pouvant choisir leurs équipes de professeurs.

Extrait

Note de Christine Tasin

Il n’y a pas de hasard… C’est aussi le projet de Blanquer et de Macron… Belle convergence de nos ennemis. Je le répète, Pécresse est un double de Macron. Face au danger Zemmour ils présentent 2 paniers identiques remplis des mêmes fruits pourris...

 1,715 total views,  1 views today

image_pdf

28 Commentaires

  1. ah, mon commentaire sur les femmes tondues a disparu
    la pécresse fait le contraire de tout ce qu’elle dit

  2. purée je commence à avoir de gros doute : Attali le prophète qui prédit une femme présidente, la pécresse qui débarque, les fraudes qui se préparent, les maires qui abandonnent EZ, bon restons positif … mais tout n’est-il pas déjà prévu ? et le Français, le gaulois réfractaire est tellement peu nombreux de nos jours

  3. Elle est partie en Arménie 🇦🇲, elle fait du Zemmour en le sachant autant voter pour l’original l’original.

  4. Pécresse=Macron
    Philippot appelle à l’Union sacrée contre le pass vaccinal.
    En avril il y a un potentiel d’au moins 6 millions de voix pour celui qui annulera la vaccination obligatoire.

  5. elle est une des pires collabo et son allégeance au gauchisme dans toutes ses composantes est manifeste

  6. Message subliminal de la 1ere photo ; – et ils eurent beaucoup d’enfants  » café crème  » – , exactement ce que veulent imposer les mondialistes immigrationnistes ! la Pécresse sera leur fidèle servante ! Faudrait vraiment avoir de la m… dans les yeux, à part les gauchiasses stupides et lobotomisés, pour ne pas voir que la Pécresse ne ferait que continuer l’infâme programme immigrationniste Macronnien ! Elle a vraiment l’air de ce qu’elle est ; une petite politicarde arriviste prête à toutes les bassesses et trahisons pour  » décrocher le poste  » ! Pendant la campagne 2022 , surtout, gardez bien les tracts de la Pécresse !, çà peut servir en cas de pénurie de PQ !!

  7. Après macrouille le Maque Pécrésse la P………………….
    Allez c’est facile!
    Elle tapine, elle racole, elle les a bien écartées
    Elle s’exhibe, elle gâche, elle est pas regardante sur la clientèle…
    Bref!
    Une POLITICARDE!
    Hein c’était facile!

  8. L’autonomie universitaire est un excellent prétexte pour pratiquer la discrimination dans les universités publiques et refuser d’inscrire qui vous déplaît.

    Une expérience vécue me le démontre. En 2019, j’avais décidé de préparer une licence en Mathématiques. Cela apporte aux entreprises et à l’économie, et ne dérange personne, hormis les fonctionnaires ratés en mal de vanité. Je remplissais toutes les conditions légales pour effectuer ces études, et je voulais juste assister aux cours, étudier les livres en bibliothèque et passer les examens menant aux diplômes nationaux. Comme j’étudiais déjà l’hébreu à l’INALCO, je n’avais qu’à traverser l’avenue de France pour aller à l’Université Denis Diderot où l’on m’a demandé de m’inscrire pour une procédure dite Parcoursup, ce que j’ai réalisé. J’ai vite compris que l’on y pratiquait la discrimination et inscrivait à la tête du client. J’ai donc demandé au Rectorat de Paris de m’inscrire dans une université à une distance raisonnable de mon domicile, ce qu’il a catégoriquement refusé. J’ai ensuite demandé à l’Université Denis Diderot de bien vouloir motiver valablement son refus d’inscription. On ne m’a même pas répondu et traité par le mépris. J’ai donc saisi le Tribunal Administratif, en soulignant cette discrimination odieuse et demandant que l’on l’inscrive à l’Université. J’ai souligné dans mes mémoires que je ne pouvais pas faire de différence avec la législation raciale vichyste qui interdisait aux Juifs l’accès aux universités françaises. La réponse que l’on me donne est que la prétendue justice administrative ne peut pas donner d’injonctions à l’administration Française, une preuve flagrante que la France est un pays où le Peuple n’est pas souverain. Bien sûr, on ajoute que le Rectorat de Paris ne peut pas imposer une inscription dans une université.

    Au bilan, j’ai perdu des années d’études, doit étudier par mes propres moyens, tout en raquant les impôts et taxes pour financer les universités publiques où le migrant sera immédiatement inscrit sans aucun problème. Et bien sûr, quand je vais étudier dans une université étrangère, je dois à nouveau payer, la double peine.

    Voilà le résultat de la loi d’autonomie des universités, et qui révèle l’intelligence de son auteure, Madame Pécresse. Que le Peuple soit correctement informé de ces pratiques et se fasse une opinion éclairée.

    • « La justice administrative ne peut pas donner d’injonction à l’administration française »,
      ceci est faux et archifaux, cette justice putassière extrêmement politisée est celle qui empêche les expulsions de migrants, annule les OQTF, et donc qui s’oppose aux décisions du ministère de l’Intérieur. Avec succès, puisqu’il obéit sans broncher.
      Votre mésaventure est ignoble, vous avez eu affaire à des personnes qui s’octroient des droits bien au delà de leur autorisation.

      • @frejusien
        Je vous remercie pour votre attention à mon post, et cela me montre que tout le Monde n’est pas dupe de l’appareil d’État corrompu.

        J’ai écrit ce post pour que le Peuple se forge une opinion éclairée avant d’aller voter, et j’ai déposé 3 mémoires au Tribunal Administratif de Paris pour bétonner mon dossier devant les instances internationales et des autorités étrangères.

        Le véritable chercheur doit toujours chercher à penser de manière strictement indépendante et c’est précisément le devoir de l’appareil d’État de lui maintenir les Droits et Libertés fondamentales. Le problème est que les juges administratifs ne veulent pas exercer le pouvoir de contrôle que leur remet le Peuple, et ce afin d’éviter de condamner la Présidente de l’Université de Paris, ni le Recteur. C’est leur choix, et ils doivent en assumer les conséquences et leurs responsabilités devant le Peuple.

        Je ne suis par surpris par ce comportement des juges. Ils ont laissé frauder les concours d’internat en médicaillerie pour y faire passer leurs propres enfants, pensant que le titre leur donnerait une valeur qu’ils n’auraient pas à démontrer. On en a vu les conséquences avec les morts non nécessaires dues à l’incompétence des médicaillons imposteurs.

        J’ai souligné dans mes mémoires, l’importance capitale du pouvoir de contrôle du juge administratif quand les préfets m’ont refusé l’accès aux budgets hospitaliers pour cacher la vérité sur la criminalité médicale et les détournements de l’argent de la Sécurité Sociale vers les comptes en Suisse de la médicaillerie. Les juges B. et D. de Nanterre m’ont bien fait priver de 10 mètres cubes de dossiers, travaux de recherche et bibliothèque en langues étrangère, pour couvrir la criminalité et la gabegie de la médicaillerie, alors les juges administratifs peuvent bien, en toute irresponsabilité, refuser de m’inscrire à l’Université pour y étudier les Mathématiques.

        La pourriture de la justice française est un classique de l’histoire. Quelle morale pouvait-on attendre de juges serviles qui avaient tous prêté serment de fidélité au tueur Pétain? Mendès-France n’a-t-il pas pris 6 ans de prison ferme pour prétendue désertion dans l’affaire du Massilia, alors qu’il n’avait jamais déserté? Jean Zay n’a-t-il pas pris la prison à vie pour le même prétexte? Léon Blum et Georges Mandel n’ont-ils pas été incarcérés abusivement? Combien de magistrats ont condamné arbitrairement des Juifs à mort et combien de juges pourris ont été réellement fusillés à la Libération ? Heureusement, tous les pays ne sont pas les mêmes. Quand Pétain faisait exterminer les Juifs dans ses camps de la mort du Sahara, Roosevelt lui, s’est risqué à investir 2 milliards de dollars dans le Projet Manhattan, mené par des Juifs, et qui a permis de mettre fin à l’impérialisme japonais destructeur.

        Que dit de tout cela Madame Pécresse, ex-ministre de la recherche, car si elle est élue présidente, elle devra garantir l’indépendance de la Justice?

        • D’après votre vécu, je vois que c’est bien gangrené partout, à tous les niveaux, et c’est pour cela qu’on se retrouve avec les médicaillons que vous citez et qu’on vit cette situation inédite.
          Si en plus du numerus clausus, on garde les pistonnés en priorité, il ne reste que les nuls , ceux qu’on voit tous les jours sur les plateaux, et ceux qui font partie du Conseil de macron. C’est un retour d’ascenseur, ils soutiennent le système.

          • Il me faudrait plusieurs livres pour traiter de cette question du Système de Santé criminel, et je me borne à répondre aux points soulevés.

            D’abord l’Histoire montre combien la situation actuelle n’est pas inédite. En septembre 1793, les députés de la Convention, après avoir écouté les discours de Chamfort et Mirabeau, n’ont pas hésité à supprimer toutes les facultés et académies de France, et jusqu’en 1870, le pays n’a fonctionné qu’avec seulement 3 villes ayant rang de faculté de médecine. De même après le comportement scandaleux des médicaillons durant la Débâcle de 1940, Pétain a institué l’ordre de la médicaillerie pour améliorer la moralité des médicaillons tueurs. Actuellement, avec, chaque année, plus de 10.000 morts, hors covid, non nécessaires, dues à des fautes médicales, et 400.000 fautes médicales destructrices, on a clairement un crime continu contre l’Humanité, dont les responsables sont les magistrats qui laissent faire.

            Pour la question des pistonnés, celui qui, conscient de sa valeur et son potentiel, voit frauder les concours d’Internat, ne voit aucun intérêt à aller étudier et travailler avec de minables fraudeurs, le groupe de référence conditionnant le niveau de réussite, et il partira à l’Étranger. Ne restent en France que les imposteurs, et la crise sanitaire actuelle ne fait que confirmer leur incapacité à soigner la population. Ces imposteurs sont incapables de valider les examens et concours médicaux étrangers, comme de gagner leur vie par d’autres moyens que la mystification des malades. En tant que chefs de service, ils perçoivent généralement 10 à 15.000 euros par mois, ils ne vont donc pas lâcher la proie pour l’ombre, la poire est bien trop bonne. Aussi soutiennent-ils, en bons courtisans, le gouvernement qui les gratifie, et s’abstiennent de le critiquer.

            Le dindon de la farce est le Peuple à qui ont demande de se lever tôt le matin, et trimer dur dans les entreprises, quand il a un job, pour produire la valeur ajoutée nécessaire à financer l’insécurité Sociale, et au bilan, finir tué dans les hôpitaux et les epads. Heureusement, il en prend conscience actuellement, et se révolte, parce qu’il en a assez de se faire enfoncer le manche à balai bien profond.

            Ne peut-on pas admettre qu’actuellement les conditions de 1793 sont réunies pour que la France connaisse, à nouveau, un régime de terreur?

  9. Tiens, Pécresse se fait selfier comme Macron avec une chance pour la France. Tout un programme! LR, LREM, même combat!

  10. Cette bonne femme est une horreur, elle est là pour déconstruire notre enseignement, notre culture, pour détruire notre pays dans la pure tradition macronienne. Elle aussi doit être jugée, avec son maître et qu’on fasse en sorte quelle ne retrouve plus jamais le moindre emploi.

  11. merci pour cet article ; c’est sûr que cette loi autonomie apporte des problèmes cités, et c’est comme une évidence, mais je ne sais quelles étaient les raisons pour laquelle elle a été mise en place ; je m’aperçois que beaucoup de choses mises en place trouvent leur explication globalement, dans  » vouloir un changement à toux prix  » pour satisfaire son égo ou autre .., mais que en général les problèmes qu’elles amènent ne sont pas réfléchis en amont ! les choses simples sont proscrites .

    • J’ai en quelque sorte la même vision.
      Pour les présidentielles, toujours les mêmes sérénades, le programme…
      Je préfère les orientations…

  12. Les LR risquaient de prendre quelque couleur (tricolor) avec Chiotti mais avec la petcrasse c’est carrément dans la merde immigrationniste. Se faire tenir par les épaules par un jeune français de France ça ne vient même pas à l’idée de cette Petchiasse? Des idées propres elle en a? LREM est vraiment un raie plublique en marche, ça cocotte.

  13. Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Nous connaissons une même dérive avec Google et compagnie

    Les libéraux des années 90 vendaient leur soupe en proclamant la supériorité du marché sur l’Etat au nom de la liberté.

    Résultat : nous avons des entreprises américaines monopolistiques en France qui, au nom de leur droit d’entreprise privée, censurent les patriotes.

    Allant même jusqu’à interdire au moins de 18 ans la déclaration de candidature de Zemmour !!

    C’est pourquoi je suis contre la décision de Marine et Zemmour de privatiser le service public de l’audiovisuel : il faut y restaurer, simplement, le pluralisme .

  14. Pauvre  » petite chose  » fragile de 45 kilos tenu par l’épaule par son futur bourreau , bien gras et bien repus alimenté avec nos impôts se montrant comme le chat avec la souris pour lui donner le coup de griffe fatal ……Elle fait pitié ..
    Question prioritaire que ce soit Zemmour ou un autre , qui va trouver la solution pour VIRER , MINIMUM , 5 millions de parasites qui vivent a nos crochets depuis des années avec un troupeau qui continu a grossir de jour en jour ??? sacré dilemme et pourtant il faudra bien y arriver si nous voulons un renouveau FRANCAIS , TOUS LES GENS QUI ENTOURENT marine le Pen , TOUS !!!! sont franc mâcons , a qui se fier ………………

  15. Pécron et Macresse

    au fait la fausse « ingénue » n a pas eu honte de copier Devilliers et Zorro ? avec ce plagiat Arménien ?

    elle aurait pu faire un trekking sur le mont Ararat pour Noel ….OU ADOPTER UN PETIT NORPHELIN ARMENIEN ….

  16. Je crains que le sujet ne soit plus complexe !
    Le contexte est général, c’est l’idéologie officielle, la bien-pensance, le politiquement correct qui en est la cause !
    Déjà il faut constater les dégâts de toutes les lois Gayssot, Taubira, etc. qui orientent l’opinion, la pensée et AUTORISENT de clouer les déviants au pilori…

    J’ai pour mémoire la cabale lancée contre Olivier Piétré-Grenouilleau pour son livre « Les traites négrières » émis bien avant celui de Tidiane N’Diaye. Il a été défendu par de nombreux universitaires, c’était en 2004/2005 (Loi Taubira en 2001) ! Aujourd’hui, je doute qu’il aurait autant de soutiens…

    Ceci dit, Pécresse traine quelques casseroles montrant son implication dans l’idéologie du politiquement correct, sa complaisance la « convergence des luttes » allant du décolonialisme au le LGBTisme en passant par « l’antiracisme » orienté à l’islamophilie, etc. !

    Quant aux électeurs, ce sont eux qui élisent…

  17. Si vous voulez connaître un proche avenir, voyez ce qui se passe aux USA. En général c’est plutôt négatif (woke) et la communication quasi instantanée de nos jours accélère le processus. Je dis ça surtout pour le vote à venir, ils sont en train de magouiller quelle est (pour eux) la meilleure solution pour nous tromper. Vous allez voir qu’ils vont nous faire une Bidennerie, c’est à dire mettre en place à cause du Covid, (Ben voyons ! comme dit Z), des votes électroniques ou autres ? pour « protéger » la population des méchants non vaccinés ! je me trompe peut-être mais on n’est pas à une ignominie près n’est-ce pas ?

    • La situation aux USA est catastrophique et ce n’est pas moi qui le dit, c’est le magazine belge gauchiste Soir Mag, je cite dans le n°4666 le 24/11/21 :
      France 2 à 21h05, C’est un record historique : plus de quatre millions de salariés ont démissionné de leur travail au moins d’août aux USA. Depuis début octobre, le nombre de grèves explose et les débrayages se multiplient dans tous les secteurs : agroalimentaire, restauration, industrie, ou encore santé.
      Fin de citation.

      • Les démissions aux USA sont liées au redémarrage de l’activité économique…
        Les ouvriers et employés US ont un état d’esprit différent des français comme ils sont fort peu protégés, ils sont habitus à la précarité. Ainsi ils sautent sur l’occasion favorable d’augmenter leurs revenus !

Les commentaires sont fermés.