Le joueur de basket-ball Richard Harward forcé à se vacciner, sa carrière est maintenant terminée

Le sportif professionnel américain a été contraint de mettre fin à sa carrière à cause du vaccin COVID-19 à cause de problèmes cardiaques.

Le basketteur de BYU, Richard Harward, a annoncé qu’il ne jouerait pas jusqu’à la fin de la saison après s’être effondré lors d’un match de gala contre le Colorado Christian le 4 novembre, moins de deux semaines après avoir été contraint de prendre le vaccin Pfizer par la direction de l’équipe.

pfizer-e1636125134928.jpg

 

Richard, à propos de cette épreuve :

« La maladie qui affecte mon cœur a développé de nouvelles complications. Pour ma santé et ma sécurité, il a été décidé que je serais absent pour le reste de la saison. J’ai été submergé par l’effusion de gentillesse et de soutien. »

Contrait de se faire vacciner  par la direction pour pouvoir continuer à jouer.

Selon sa mère, Alice, Richard ne voulait pas se faire vacciner à l’origine, mais il a subi des « pressions, des contraintes et des humiliations » de la part de la direction de l’équipe, qui a fini par le menacer de l’empêcher de jouer pour  le fait de « ne pas être d’accord » et de refuser d’« assurer la sécurité de tous ».

Cependant, comme il est évident maintenant, les vaccins ne sont pas sûrs et Richard a payé un prix très lourd dont il pourrait ne jamais se remettre.


 Richard avec  sa mère Alice, et  son père Bradley 

Richard, qui était auparavant en excellente condition physique, est tombé extrêmement malade quelques jours après avoir été vacciné, s’évanouissant et souffrant d’une « pression et d’une douleur horrible dans la poitrine ». Il a développé une grave inflammation cardiaque ainsi que des caillots sanguins.

Comme d’habitude dans ce genre de cas, tous les médecins qu’il a consultés, à l’exception d’un seul, ont nié que cela puisse avoir un rapport avec le vaccin et ont déclaré que de telles séquelles « sont tout simplement inévitables à un moment donné de la vie pour certaines personnes ».

Les médecins lui auraient également recommandé de ne pas prendre d’anticoagulants comme l’aspirine pour lutter contre les caillots.

Le reste de ses coéquipiers de BYU sont naturellement choqués par ses blessures et discutent actuellement de la suite à donner.

Cette nouvelle des séquelles causées par le vaccin à Harward survient quelques mois seulement après que Brandon Goodwin, joueur de la NBA, a annoncé que sa saison avait été interrompue au début de l’année dernière en raison de caillots sanguins dus au vaccin COVID-19. Le joueur de 26 ans n’a pas signé avec une équipe de la NBA depuis et l’on suppose que sa carrière dans la ligue est terminée.

 

ATLANTA, ÉTATS-UNIS – Brandon Goodwin, 26 ans,  meneur de jeu des Hawks d’Atlanta, a vu sa saison s’arrêter au début de l’année dernière en raison de caillots sanguins dus au vaccin COVID-19.

Goodwin a révélé la nouvelle dans un stream sur Twitch le 29 septembre.

« Je suis tombé malade et je ne m’en suis jamais vraiment remis. J’avais toujours mal au dos, j’étais juste super fatigué pendant les matchs. J’étais tellement fatigué que j’avais l’impression de ne pas pouvoir courir sur le terrain. J’avais mal au dos. J’ai vraiment commencé à avoir mal au dos. Alors, je me suis dit : « OK, il faut que j’aille chez le médecin ». C’est là que j’ai découvert que j’avais des caillots sanguins. Tout ça en l’espace d’un mois. »

Goodwin n’a ensuite pas laissé place  à l’imagination lorsqu’il a révélé la cause de ses problèmes de santé :

« J’allais bien jusque là, j’allais bien jusqu’à ce que je prenne le vaccin, j’allais bien. Les gens essaient de vous dire : ‘Non, ce n’est pas le vaccin’.

Oui, le vaccin a mis fin à ma saison. À mille pour cent. »

https://www.msn.com/en-us/sports/more-sports/former-atlanta-hawks-guard-brandon-goodwin-claims-covid-19-vaccine-ended-his-season/ar-AAP5ADP

 1,234 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. L’énarque vicois, suppléant de Gabriel ATTAL, a décidé de faire la guerre aux non vaccinés, comme moi. Mon dernier test PCR est négatif ; je ne suis donc pas dangereux pour mes concitoyens puisque JE NE SUIS PAS PORTEUR DU VIRUS. Et si j’accepte l’injection je ne le serai ni plus ni moins puisque je ne suis pas malade et que le vaccin ne m’empêchera pas d’attraper le virus, même en forme grave ni de le transmettre ! La contrainte d’injection de la thérapie Pfizer n’est donc pas une affaire de prophylaxie, cette thérapie n’empêchant ni l’infection ni la contamination et ne PROTÈGE PAS CONTRE LES FORMES GRAVES . Comme le dit Bertrand GAGNÈRES, épidémiologiste à la cellule bretonne de Santé Publique France :  » …il n’est donc pas surprenant de voir des personnes COMPLÈTEMENT VACCINÉES en réanimation.  » Les choses sont donc très claires : le pseudo  » vaccin  » est complètement inefficace, ne réduit même pas les formes graves mais peut avoir des conséquences dramatiques IRRÉVERSIBLES sur notre santé. Quelles que seront les conséquences de l’injection, ELLES SERONT IRRÉMÉDIABLES ! Pourtant nos gouvernants ont décidé de nous l’inoculer de gré ou de force pour des raisons qu’ils ne peuvent révéler sans que ce soit la guerre ! Microcon, Cachesex et Véreux, le trio Mengele !

  2. <Faites vous vacciner qu'ils disent, faites vous vacciner. Résultat, tous ont des problèmes de santé ,grave ou non ou sont morts.

  3. À ce rythme-là les clubs sportifs de toutes les disciplines vont perdre leurs champions et seront bientôt contraints de mettre la clé sous la porte.
    Ainsi l’ancêtre des disciplines sportives grecques aura son heure de gloire et celle de sa décadence par la faute d’imbéciles qui, en interdisant des traitements précoces et efficaces contre un virus infiniment minuscule ont cédé à une panique irrationnelle créée et amplifiée à dessein par des criminels prêts à tout pour s’enrichir à bon compte.

  4. A noter que la plupart du temps, les autorités médicales essaient de nier l’évidence.
    C’est pareil dans tous les pays occidentaux sous la coupe de Big Pharma.
    Certains le font sans même se rendre compte qu’ils falsifient la réalité.
    Tellement conditionnés par le message officiel, ils n’osent prendre le contre-pied.

  5. Cette vidéo démontre ce que le virologue Geert Vanden Bossche, prévoyait suite à cette injection diabolique et qui est en train de se produire
    Il faut savoir qu’il a prévenu en Mars 2021 ses collègues, puis en Juin tous les responsables politiques et autres décideurs, Sans réponse de ces derniers ses collègues qui le considèrent comme le meilleur virologue au monde lui ont demandé d’informer les gens de la catastrophe qui se prépare
    Les vaccinés vont perdre leur immunité naturelle pour ne conserver que celle insuffisante du vaccin
    Prenez votre temps pour la regarder c’est vraiment effrayant ce qui arrive

    https://odysee.com/@m:55/Catastrophe-vaccinale-%C3%A0-venir-Doublage-fran%C3%A7ais-VF:0

  6. Tout ça pour faire un maximum d’argent alors qu’il existe aussi le vaccin traditionnel sans ARN mais comme par hasard il n’est pas disponible ? Pour un sportif de haut niveau un tel problème revient à dire adieu à sa carrière, non seulement il ne peut plus s’entrainer, ses revenus tombent mais en plus sa santé devient fragile, sa durée de vie est raccourcie, c’est le jackpot.

  7. Encore ne s’agit-il dans vos articles ( au demeurant forts utiles ) que de gens très connus. Combien d’inconnus autrement plus nombreux sont terrassés par le désastre des injections ARN???

  8. Des gens meurent à cause de cette saloperie de vaccin, d’autres sont handicapés à vie. Encore combien de temps encore durera cette imposture?

Les commentaires sont fermés.