Muets sur la dictature sanitaire, les syndicats feront grève à Noël pour obtenir une « prime Covid »

Qui peut croire encore de nos jours à l’utilité des syndicats et particulièrement de la CGT et de Sud-Rail à l’idéologie et à la rhétorique préhistoriques ?

Tout le monde aura remarqué qu’ils n’ont jamais défendu les Gilets jaunes méprisés, molestés et éborgnés (pourtant issus des catégories sociales les plus modestes) ni les « antivax » contre l’écologie punitive, la mondialisation et la dictature sanitaire d’un gouvernement ultralibéral et donc acquis au capitalisme le plus féroce. Enrichir Big Pharma ne leur pose apparemment aucun problème.

En revanche, leur pouvoir de nuisance se matérialise par la prise en otage systématique des Français – pardon, des usagers – à chaque départ en vacances, début juillet-août, à la Toussaint, à Noël etc.

Ici, avec le traditionnel prétexte de la « revalorisation » des salaires, on rajoute l’exigence d’une « prime Covid » (on aimerait bien connaître le nombre de « cheminots » cégétistes ayant été gravement atteints par le virus) et on comprend mieux alors leur complicité avec le gouvernement dans l’hystérie covidiste.

SNCF : préavis de grève pour les vacances de Noël, les syndicats réclament des hausses de salaire

Les syndicats Sud-Rail, la CGT et l’UNSA ont également demandé une prime Covid. Ils donnent à la direction, encore quelques jours, pour négocier et faire des propositions.

À l’approche des fêtes de Noël, vérifiez bien vos téléphones, car votre train risque probablement d’être annulé. Sud-Rail, la CGT et l’UNSA ont, en effet, déposé un préavis de grève du 17 au 19 décembre (qui correspond au premier week-end des congés) sur l’axe sud-est, d’après les informations de RTL.

L’axe dessert depuis Paris les villes de Dijon, Besançon, Lyon, Clermont-Ferrand, Nice, Marseille et Perpignan. L’UNSA a également déclaré que le préavis était reconductible pour les week-ends suivants.

Les syndicats réclament une prime Covid ainsi qu’une revalorisation salariale.

« On a un contentieux avec la SNCF. Depuis deux ans, on bosse en pleine période Covid et on n’a pas eu de prime Covid. Ce contentieux s’est transformé en colère. La question de la rémunération ne concerne pas que les cheminots. La direction a encore quelques jours pour négocier et faire des propositions et si elle joue le pourrissement, on sera en grève », a indiqué à RTL Fabien Villedieu, délégué syndical sud-Rail.

[…] Rappelons que lors des précédentes vacances de la Toussaint en novembre dernier, les syndicats CGT-Cheminots, SUD-Rail et CFDT-Cheminots avaient appelé les conducteurs des TGV Atlantique à faire grève également pour le premier week-end de départs…

https://www.capital.fr/economie-politique/sncf-preavis-de-greve-pour-les-vacances-de-noel-les-syndicats-reclament-des-hausses-de-salaire-1422784

 2,206 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Donnez moi une année un mois fin d’année vacances d’été ils trouvent toujours une excuse pour prendre les français en otage sans oublié que tout les ans l’état mets la main à la poche SNCF toujours déficitaire .

  2. Bref pour la SNCF Covid ou pas la grève de Noel séculaire a été respectée !
    Je dirais tout simplement que ces gavés du système pour qui nous payons le déficit depuis un demi/siècle pourraient avoir la bienséance d’éviter d’emmerder tous ceux qui payent leurs avantages en cette période de Noel!Pour ma part j’aie décidé de ne plus prendre un ticket de la SNCF écoeuré par leurs grèves a répétition en fin d’années voila trente années que j’aie tenu ma promesse!En parlant poliment je les exécre!

  3. Ce qu’il faut dire aussi, c’est que les syndicats ne sont plus autonomes financièrement, depuis longtemps. Leurs revenus proviennent essentiellement des subventions de l’Etat.
    Il est par conséquent difficile de mordre la main qui vous nourrit.
    Effectivement pas un mot sur la dictature sanitaire. Ils préfèrent encaisser des gros chèques.

  4. Les ‘syndicats’ ? Ah la CGT, cette mafia bolchévique dont le but affiché est de détruire notre système, enfin, ce qui fonctionne encore dans notre système attaqué de toutes parts… Et on les laisse faire, pardon on les gave de nos impôts… Tolérable ça ?

  5. Le gouvernement durcit les conditions de prescriptions de l’Azithromycine en cas d’angine : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044483134
    Ils suspectent les médecins qui veulent soigner le COVID de faire des ordonnances avec antibiotiques en prétextant une angine. On nous interdit l’hydroxychloroquine, l’ivermectine et maintenant l’azithromycine. C’est une volonté claire de ne pas soigner.

  6. C’est quoi la prime covid ?si quelqu’un peut m’expliquer ce que c’est et ce qui la justifie ?

  7. Ce ne sont que des peignes culs à muzzs et il y a longtemps qu’ils ne défendent plus personne. Par contre pour prendre les français en otages pour leurs petites gueules, alors là ils sont fort. Quand à nous ça ne nous apportent rien, à part des emmerdes pour voyager, pour voir nos familles pendant les fêtes. Déjà qu’on a un gouvernement de pourris qui nous tape dessus, manque plus que des grèves de la SNCF, il y a en marre et plus que marre.

  8. Ha !!! les CRONS !!!!! , ils vont pouvoir se recycler comme la NOTA bien planquée a des postes de PDG et autres forfanterie de copinage …Car ne croyez pas mais le fric !!!! le fric !!! j’ai eu travaillé dans une énorme entreprise française ou la quasis totalité des cegetiste NE TOLÉRAIENT pas d’habiter en immeubles ou résidences collectives , a part quelques anciens du parti communiste qui nostalgique n’étaient pas dérangés par cet art de vivre , mais les plus jeunes combinards et compagnie se démerdaient pour obtenir prêts et autres aides biscornues et finissaient avec superbe maison et surtout piscine , alors que des cadres patronaux ne trouvaient aucun inconveniant a vivre en Residences , que voulez vous on se demerde comme on peut ..Mais grace aux privatisations ce monopole va finir et apporter leurs punitions merités a tous ces profiteurs …

  9. Les syndicats sont les cancers du travail(se ne sont plus les syndicats d’après guerre) ils ne servent que leurs intérêts complices du patronat et des pourris du gouvernement ,les salariés ils s’en tamponnent le coquillard
    Toutes ces merdes syndicales sont à éradiquées ,les syndicats sont du même acabit que l’islam partout ou ils sont c’est le bordel et l’anarchie!

  10. Transfusés par l’argent public, les golems comme la CGT n’ont plus beaucoup de temps à vivre. tant mieux !

  11. Ils ont du souci à se faire. L’ouverture à la concurrence va leur compliquer l’existence. Trenitalia fait ses premiers pas sur le réseau ferroviaire français. Avec ce système, les grèves vont devenir obsolètes, les usagers auront une solution de rechange. Est-ce un bien, un mal, je ne m’avancerai pas sur ce terrain sensible. Je suis bien de l’avis de François des Groux, les syndicats se fichent complètement des victimes du COVID, des GG. Ils vont peut-être même disparaître du paysage social. Dans la fonction publique et quelques rares secteurs, ils arrivent à perdurer.Pour peu de temps encore. À force de faire de la politique au lieu de défendre les travailleurs. Ils ont signé leur arrêt de mort.

    • Ils sont tellement nombreux ces syndicalistes de pacotille qu’on ne les voit que lorsqu’ils font grève. Le reste du temps, bonne planque et réunions- gueuletons.

Les commentaires sont fermés.