Égorge moi un mouton…

Le siphon est bouché, alors le bled déborde !

Deux par çi, trois par là, ça finit par des hordes…

Leur poésie donne le ton,

c’est égorge moi un mouton !!

Ne connaissant qu’alla et sa violente exorde…

PACO. Bèèèèè Bèèèèè

11/12/2021.

Reims : deux individus, armés d’un couteau et d’un coupe-coupe, arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à égorger trois moutons

 1,555 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. « Égorge moi un mouton »…Phrase professée par les :
    « SAINTS EXASPÉRANTS » des mosquées !

  2. Le pire c’est que beaucoup de mahométans entraînent leurs chiards encore tout gamins à égorger ces pauvres bêtes, car ils pensent les initier ainsi à être de bons musulmans – « fête de l’Aïd »oblige.
    Cela me rappelle que tous les aspirants SS du IIIème Reich devaient pour être définitivement incorporés dans ce corps d’élites miliaires et policières nazie, tuer avec leur poignard de SS sur lequel était gravé  » GOOT MIT UNS « , un chat et le dépecer de sa fourrure, encore vivant!
    Il faut dire aussi que A.Hitler était très « pote » avec les dignitaires de l’Islam et qu’il se référait au génocide des Arméniens commis dans les années 1915-1916 par les Turcs, pour établir la « solution finale » à ce qu’il nommait  » le problème juif », en Europe! »

    •  » tuer avec leur poignard de SS sur lequel était gravé » GOOT MIT UNS « , un chat et le dépecer de sa fourrure, encore vivant! »

      jamais entendu parler de ça !

      tu as les sources ??

      Les SS étaient plus d un million ! tu imagines le nombre de manteaux de fourrure de chats, et autres chapkas qui ont du etre réalisés?? merci d approfondir 😆

      • Bonjour Machinchose.
        La source de cette information me vient de la lecture déjà bien ancienne d’un article sur l’historique des sections « SS » paru dans la très sérieuse revue « Historia ». Cet article m’avait beaucoup frappé à l’époque.
        Peut- est-il possible qu’avec la « Guerre Totale » menée par les Allemands à partir l’été 1941, que cette coutume ne concernait plus que les aspirants officiers ou sous-officiers.
        Il faut prendre en considération que ce corps d’armée ne dépendait pas de la Werhmacht, il était sous les ordres exclusifs du célèbre  » Treue Heinrich », comme Hitler se plaisait à nommait Himmler.
        Les SS à la fin de la guerre intervinrent dans les executions d’officiers de la Werhmacht qui rechignaient ouvertement, ou simplement étaient suspectés, de tenter de cesser le combat contre les Alliés.

        • merci Alfred !

          peut etre que la formule KSSSSSSS ! KSS ……….
          pour chasser un chat vient de là ? 😆

  3. Quelle horreur! Excuse-moi Paco, mais c’est insoutenable! C’est aussi une des raisons qui me font détester l’islam. Je ne m’en cache pas, j’assume.

Les commentaires sont fermés.