81 ans après Pétain, Macron, notre maréchal Piteux a fait son entrée à Vichy

LE PREMIER JUILLET 1940, LE MARÉCHAL PÉTAIN ARRIVE À VICHY, QUATRE-VINGT UNE ANNÉES PLUS TARD ET QUELQUES , LE MARÉCHAL PITEUX Y FAIT SON ENTRÉE.

Loin de moi l’idée d’encenser le régime de Vichy, dans ma famille rien que des résistants. J’ai été éduqué dans la haine des collabos, à quelque époque qu’ils aient pu sévir, y compris les collabos actuels. Tous ceux qui trahissent la France sont l’objet de mon mépris le plus profond. Je me suis penché sur les réalisations sociales de ce régime détesté, à juste titre,  et tenté d’établir un parallèle avec les réalisations de notre maréchal Piteux, Macron. J’avais en tête un autre vocable pour le désigner, mais j’y ai renoncé. J’ai toujours évité la grossièreté, toujours contre- productive, et qui donne des armes à nos ennemis.
.
En 1941, Pétain met en œuvre le système de retraite par répartition, puis le  premier dispositif de travail adapté à destination des invalides. Création de la MSA (Mutuelle Sociale Agricole) et de la retraite des vieux travailleurs (à partir de soixante-cinq ans),  le statut de la mutualité est élaboré. Une loi rend obligatoire un service social et médical  dans les entreprises de plus de 250 salariés. L’allocation de la mère au foyer est renforcée par l’allocation de salaire unique. Un salaire minimum est fixé. Pétain remet à l’honneur la fête des mères, crée l’Ordre des médecins. Le système hospitalier est réformé. De grands travaux sont engagés pour donner du travail aux chômeurs (1 million de sans-emplois). L’enseignement à distance voit le jour. Le sport entre à l’école. Voilà grosso modo les réalisations de ce régime. Et j’en oublie en route. Ces réalisations ne rachètent pas ce qui s’est passé par ailleurs évidemment, mais ce n’est pas l’objet du présent article.

.

Pour notre maréchal Piteux, qu’en est-il ? Il envisage de supprimer les mutuelles, sûrement pour mettre la main sur leurs réserves mathématiques, nos cotisations, de  modifier   le système des retraites en en aggravant les modalités d’obtention,  il  a diminué les montants de l’APL, ne parlons pas des allocations familiales, désorganisé  l’hôpital public, bloqué les retraites de nos anciens, ce qui fait que certains sont au bord de la paupérisation, les chômeurs voient leurs allocations amputées. Il a supprimé la taxe d’habitation — les collectivités locales se sont rattrapées en multipliant les taxes foncières et les diverses taxes de ramassage des déchets ménagers et bien d’autres : taxes de stationnement, prix de l’eau, etc.  Des millions de Français vivent sans chauffage l’hiver, certains ne font qu’un repas par jour. D’autres dorment  dans la rue  ou crèvent la faim. Du jamais vu.   Dix millions de pauvres au jour d’aujourd’hui. Peut-être même plus. «Grâce» à ses mesures d’exclusion par le biais du pass sanitaire, des personnes atteintes de maladies de longue durée se voient privées des soins les plus urgents. Quant au vaccin, nous ne tarderons pas à découvrir qu’il était dangereux et inutile, officiellement, bien sûr. Vaccination avec son lot de décès, de maladies invalidantes et autres.  Nous, il y a longtemps que nous le savons.  Et l’immigration est toujours d’actualité, phénomène inconnu en 1940, qui aggrave la situation de notre pays et obère notre dette. Voilà le triste bilan de ce quinquennat moribond. Ah, j’allais oublier les insultes. En digne successeur du président normal et anaphorique, il n’a cessé de déverser des insanités sur son peuple. De Gaulle, avec ses veaux, était un amateur à côté de ce diplômé de l’injure. Il mériterait d’être fait docteur honoris causa de  l’université des insultes et injures réunies. Je rajouterai l’hôpital psychiatrique ou la prison pour les opposants. L’URSS faisait de même.  Staline ne l’aurait pas désavoué.
.
Je conclurai en citant les fabricants de littérature officielle de 1940, qui disaient que Vichy avait été choisi symboliquement comme siège du gouvernement parce que l’eau de la source des Célestins, de toutes les eaux minérales du globe, est la seule qui possède ce goût un peu salé des larmes. Je trouve ces quelques lignes bien d’actualité. Mais ce n’est pas Macron qui pleure, mais les Français qui ont subi sa dictature. Pas tous, j’exclus ceux qui ont voté pour lui et qui le soutiennent encore. Pour eux, j’ai les yeux secs. Pas de pitié. Il est permis de se tromper, mais pas de persister dans son erreur. 

 2,211 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Pour continuer, quelle responsabilité de Vichy, en particulier contre les juifs ?

    Dès sa mise en place, le régime de Vichy a publié sa loi antisémite, cependant pas mortifère au sens précis.
    Quand il est abordé l’extermination des juifs, Pétain a eu l’ignominie et nombre des membres de son gouv. avec lui « d’échanger » en sorte les juifs étrangers contre les juifs français ! Que ce soit de la volonté de Pétain, ou de la crainte que la population ne comprenne pas que les juifs qui s’étaient battus comme n’importe quel français soient livrés à la déportation (et l’extermination que les français ignoraient en général), les juifs français ont été plus ou moins protégés.
    A comparer deux pays, la réalité : la Hollande (75% des juifs exterminés), la France dont une partie directement sous la botte allemande (25% des juifs exterminés).

    L’Histoire ne peut être refaite même si on pense que Pétain aurait du être plus réaliste et envoyer juifs, soldats et marine en Afrique du Nord… peut-être cela aurait raccourci de quelques mois la victoire.

    Pour rappel : le Procès de Pétain, jugé par des magistrats (sauf UN*) qui lui avaient prêté serment !!!
    * :il avait pris sa retraite…
    2ème rappel : Le procès de Laval bâclé, sûrement pour lui éviter des aveux gênants !
    3ème rappel : Peyrefitte (je crois que c’est lui comme ministre de la communication) lors d’une émission radio, sur le sujet de la résistance, 300 000 résistants en juin 44… Question du journaliste « pour combien de français ? ». Réponse de Peyrefitte « 80 millions » ! Etonnement du journaliste ! Et Peyrefitte de préciser, « 40 millions de pétainistes avant juin 44, 40 millions de gaullistes après juin 44 » !

    Il est très facile d’être courageux de notre époque sur 39-45, mais beaucoup sont moins courageux pour notre époque !

    • Bonjour,

      La politique de livrer les Juifs étrangers contre les Juifs français est plutôt celle de Laval que de Pétain lui-même : le téléfilm « Laval » diffusé sur FR3 il y a quelques semaines le montrait bien.

      Le magistrat qui a refusé de prêter serment à Pétain n’a pris sa retraite qu’en 1958.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Didier

      • Ce magistrat, Paul Didier, n’a pas participé au jugement de Pétain.

        C’est le procureur André Mornet qui n’avait pas juré fidélité… Il n’est cependant pas blanc-bleu ! Malgré qu’il fut à la retraite, eut une activité… un peu comme Mitterrand, à la fois collabo au début et résistant à la fin !
        Même le président du Tribunal, Paul Mongibeaux, avait fait le serment de fidélité !

        Ceci dit, si Paul Didier a été le seul à ne pas prêter serment à Pétain, l’embryon de la résistance en 40 a conseillé aux magistrats de prêter serment mais d’agir en protection des jugés pour résistance…
        Le juge toulousain qui avait condamné un résistant à mort, se substituant à la police occupante, a été exécuté par la résistance ! Les autres qui auraient pu dévier, se sont tenus cois…

        • Bonjour,

          Merci pour cette rectification, cher Jean-Paul .

          On peut même dire que Mornet était une vraie crapule.

  2. Sur le social, effectivement Vichy a mis en place certaines choses…

    Pour rappel, le ministre du Travail René Belin, un ancien secrétaire confédéral de la CGT tendance réformiste, avait sous ses ordres 2 hauts fonctionnaires juifs (qu’il a protégés) dont Pierre Larroque le vrai père de la sécu (Que les cocos ont attribué à Ambroise Croizat).
    Pierre Larroque et son ami, lui père de la CAF (J’ai oublié son nom), ont pu partir pour Londres et préparer -si ce n’est continuer- la mise en place sociale après 45.
    Bien sûr, il était normal que de Gaulle ait prétendu tout réformer !

    Pour l’Histoire, les communistes de la CGTU (U pour Unifiée alors qu’ils avaient rompu la CGT en 1921) publiaient des tracts pour dénoncer la mise en place des assurances sociales en 1932 dont les cotisations devant aller aux fabricants de canons !

    Pour remarque, les réformes sociales ne partaient pas de ZERO !

  3. Pour le Général Piteux, je ne serais pas aussi affirmatif, le général Piteux , soldat d’opérette est gonflé de son importance, il enfle, il enfle, il se croit déjà vainqueur en 2022, il met les sondages au plus haut pour que tout le monde le croie également.
    Pour lui, la victoire est une évidence, j’espère qu’il se cassera les dents; alors , on pourra parler du piteux.

  4. Pour ceux qui persistent dans leur erreur, c’est qu’ils y ont un intérêt, ce n’est donc pas une erreur mais un choix intéressé.
    Rappel : les riches sont devenus beaucoup plus riches sous le régime macronien, seuls les Français moyens ont été rétrogradés.

    • Bonjour
      Oui, là c’est un comble : accuser Z d’entretenir un « esprit de défaite », alors qu’il avait avoué à des journalopes américains qu’il avait du mal à déconstruire la France… Ce n’est plus de collaboration à la défaite de la France, c’est carrément la mise en oeuvre des moyens d’obtenir la mort de la France par son « président » !!…..Du jamais vu !
      Dans le monde marchand, un président de société qui irait raconter à l’étranger que la société qu’il dirige a commis des crimes contre l’humanité en vendant des produits dangereux ou pourris serait congédié séance tenante et sans indemnité !
      On se demande à quoi sert le président du sénat … Ce « machin » n’est il pas, en quelque sorte, le conseil d’administration de l’Etat?

  5. Bonjour Amis !
    Loin de moi l’idée d’encenser le collaborationnisme, surtout ici, sur ce blog qui réunit les Résistants à la déconstruction de notre patrie et à son abandon aux pires barbares qui l’envahissent sans discontinuer… Mais que l’on me permette de réagir à la mode du « tous gaullistes » qui rassemble de MLP jusqu’à notre Robespierre de tribune !!… Ceci en rappelant quelques données historiques factuelles :
    => 1940 : l’armée française défaite en 3 semaines et ses plus d’un million de prisonniers de guerre – le gouvernement socialaud en appelle au vainqueur de Verdun pour limiter le désastre – 2gol s’enfuit en avion vers l’angleterre avec sa famille –
    Il organise la résistance derrière un micro de la BBC –
    => 1962 : le FLN est complètement anéanti en Algérie – 2gol oriente cependant ses négociations vers une capitulation dont les contreparties ne seront jamais respectées par nos adversaires – conséquences : massacres de + de 100.000 Harkis, enlèvements et massacres des PN dont un bon millier à Oran le 5 juillet 1962, massacrés en famille sous les fenêtres de nos casernes et exil en masse vers la France !!!!!………
    Alors pour ce qui est du gaullisme …
    Seule personne à traiter honnêtement le sujet lors d’une récente émission sur TVL : <> MERCI MARION POUR TON HONNÊTé ET TON COURAGE !

    • Bonjour,

      d’accord avec vous.

      Juste deux petites rectifications; l’armée française a été battue en 6 semaines et le nombre de prisonniers était de 1,8 millions…ce qui ne change rien au fond de votre texte, bien sûr.

      Vous auriez pu aussi ajouter les presque 100000 soldats tués et 250000 blessés, des chiffres « étonnants » pour une armée qui, selon certains, ne s’est pas battue ! Ces pertes énormes font aussi partie de la justification d’un armistice inévitable pour l’immense majorité d’une population française qui ne voulait plus revivre le cauchemar de 14-18.

      Salutations patriotes

    • Se méfier des signes sur ce traitement de texte : une portion de phrase a disparu : la réponse de Marion Maréchal répondant à un journaliste : « Dans ma famille, compte tenu des circonstances de la fin de la guerre d’Algérie, on a toujours été plutôt anti-gaulliste »….
      Merci Marion, peu importe les modes… Il n’y a rien de changé aussi dans le coeur de ceux qui ont eu à subir les conséquences de ce parjure.

    • Merci de remettre un peu de vérité. il est époustouflant de voir effectivement les encensoirs sortis des cartons pour ce massacreur de civils et de soldats en AFN. Pourquoi nos jeunes sont-ils morts ? Ils ont cru, et fait leur devoir et le grand Charles n’a eu de cesse que de nous trahir ;un ancien 58/2/a. Le 13 rdp

  6. Article excellent d’Argo! Il me rappelle que l’une des premières injonctions qu’adressa Charles de Gaulle au Conseil de la Libération était de ne rien supprimer de la politique sociale de Pétain et de son exécutif, tout en y apportant abondement, si possible.
    Mais, de Gaulle était un génie de la politique au sens noble de la définition. Il faisait passer avant toutes choses l’intérêt national et la pérennité de son « vieux pays » qu’il a toujours défendu avec abnégation et courage physique et moral!

    • Si j’ai bien compris il n’y a plus que des gaullistes sur cette terre de France, de MLP à notre Robespierre de tribune et chez nos modérateurs qui ont préféré supprimer mon commentaire ! La mode est unanimement au gaullisme !
      J’ai le droit et le devoir de m’en indigner et de protester !
      Oui, c’est un vrai sujet ! Regardez donc qui étaient les premiers et vrais résistants -pas au micro – mais les armes à la main et le sort qui leur fut réservé par votre grand guignol à la fin de la guerre d’Algérie, je veux parler des Bidault, Soustelle, Chateau-Jobert, Hélie de Saint Marc, Pierre Sergent, roger degueldre etc…etc…

      • Bonjour,

        Non, vous avez mal compris, cher Conan.:=)

        Votre commentaire était simplement en attente de modération.

        (Le modérateur).

Les commentaires sont fermés.