Paris : un marché de Noël « réservé aux commerçants noirs »

Dans l’actualité brûlante de ces derniers jours, les journalistes s’attardent évidemment sur la « violence » des zémouriens à l’encontre des gentils antiracistes de SOS Racisme : « Meeting d’Eric Zemmour : des militants antiracistes agressés par des participants » (Le Monde).

Libé, toujours égal à lui-même en survivant grâce à nos impôts, titrait « Eric Zemmour en meeting à Villepinte, un brun flippant » tout en soulignant que « le candidat d’extrême droite tenait son premier meeting ce dimanche, ressassant ses obsessions nauséabondes pour le plus grand bonheur de fans éplorés et de nervis violents ».

Avec lui, on se croirait presque au congrès nazi de Nuremberg, en 1936… Mais où est passé le journalisme objectif dans ce canard (boîteux) ultra-subventionné ?

En revanche, pas un mot sur les milliers de nervis violents d’extrême-gauche qui insultent, crachent, cassent, agressent, avant chaque meeting d’Eric Zemmour. Pas un mot non plus sur ces deux policières agressées au sabre à Cherbourg par un déséquilibré à l’identité inconnue (peut-être parce que le procureur avait écarté d’emblée « toute motivation terroriste » – Le Figaro)

Enfin, si Libé aime voir des racistes blanc partout, il ne s’intéresse JAMAIS au racisme noir qui, sans doute comme le racisme antiblanc, « n’existe pas ». 

Pourtant, comment qualifier un marché de Noël sis dans le XVIIIe arrondissement de Paris excluant les commerçants blancs ?

 

«Je Consomme Noir» : à Paris, un marché de Noël réservé aux commerçants noirs interroge

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont fait part de leur incompréhension, voire de leur colère, à la vue d’un marché de Noël qui avait lieu ce week-end au Hasard Ludique, à Paris (18e arrondissement).

Organisé par l’association «Je Consomme Noir», il rassemblait des produits de «créateurs africains et afro-descendants» (nourriture, alcool, prêt-à-porter, livres, produits de beauté…), indique la présentation de l’événement.

Un internaute, par ailleurs référent La République en marche (LREM) dans le 17e arrondissement parisien, a fustigé samedi soir «un marché communautaire», bientôt suivi par plusieurs autres personnes. «Discrimination», «ségrégation», voire «racisme», se sont-elles écriées.

Contactée par Le Figaro, l’association Je Consomme Noir, qui se présente elle-même comme «une plateforme visant à soutenir les entreprises noires, tenue par des bénévoles», ne souhaite pas entrer dans le débat.

«On ne fait pas de politique, on veut transmettre un message positif, en faisant des choses pour notre communauté», explique une bénévole, qui souligne avoir eu des retours positifs de la part de clients «de toutes les races» […]

Si certains internautes s’interrogent sur la légalité d’une telle initiative, en raison de son caractère jugé «discriminatoire», elle ne pose en réalité aucun problème juridique, selon Michaël Amado, avocat aux barreaux de Paris et du Québec et spécialiste du droit commercial.

«Au même titre qu’un marché de Noël alsacien , provençal ou antillais, rien n’empêche les commerçants de se regrouper autour d’un thème, que ce soit celui d’être Noir, Africain ou Afro-descendant», explique le patron du cabinet Amado Avocats.

En revanche, «il serait discriminatoire d’interdire aux consommateurs de venir profiter des produits au seul prétexte qu’ils ne feraient pas partie de la communauté organisatrice», précise-t-il, ce qui n’est pas le cas du marché de Noël organisé par Je Consomme Noir, ouvert à tous […]

https://www.lefigaro.fr/conso/je-consomme-noir-a-paris-un-marche-de-noel-reserve-aux-commercants-noirs-interroge-20211205

 3,288 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Le premier qui dit que ce marché c’est, surtout celui où le « Black* » est la norme est une langue de VIP. *je parle d’argent…

  2. A tous, vous en connaissez tous « un » qui « consomme noir » !!

    Et lui, c’est le boudin (noir) qu’il aime avant tout, pas les radis, ahahahah !!!

  3. Le « marché noir », on a déjà connu cela en France. Nos parents, nos grands-parents nous en ont parlé :fort mauvais souvenir .

  4. Pourquoi les noirs ne mange que du chocolat blanc ?
    Pour pas se croquer les doigts hé banane !

  5. décidemment ce journal du MONDE (la Pravda française) largement subventionné par B. Gates a toujours « la nausée » : cotisons nous pour lui soigner son côté « nauséabond » qui est vraiment- sa marque de fabrique !

  6. « «Je Consomme Noir»

    j ai vu !

    et constaté que les clients ont une remise supplémentaire quand ils paient au noir (black…schwartz….)

    içi, c’est le domaine du « NOIR » comme ce fut longtemps le cas de la Rue d’ aboukir…mais le Sentier « emprunté » est toujours le même

  7. CE SONT EUX QUI FONT DE LA DISCRIMINATION !!
    et apres se portent en victimes !!
    ne pas tomber dans le panneau ce pays ne leur appartient pas !!

  8. Effectivement ils se regroupent autour d’un thème .Vu comme çà….
    Pour avoir été commerçant,je sais aussi que si j’ai envie de recevoir les clients uniquement en mandarin, c’est libre à moi. Et aussi d’afficher en lingala comme le font les resto chinois dans leur langue et ça ne dérange personne. Mais les Chinois ne provoquent pas, là est toute la question !

    • Bonjour @Paul,

      En fait, je ne verrais rien à redire si ce marché vantait et vendait, comme celui des Alsaciens ou des Bretons, des spécialités ou des produits du Sénégal ou du Maroc. Un peu comme dans les stands du Salon de l’agriculture…
      Pourquoi pas encourager, en effet, le producteur local de pagnes, de chocolat ou d’orfèvreries.

      Mais là, le choix du commerçant s’effectue sur la couleur de peau. Je connais un marché en province où des vendeurs sénégalais très sympathiques vendent des babioles : va-t-on me laisser les exclure si je veux un marché 100% blanc ?

      Cela m’étonnerait fort…

  9. les fascistes ont réussi leur coup sur toute les chaînes on ne parle que des violences de génération Zemmour .Rien sur l’ébauche de programme.Zemmour avait raison de fustiger les journalopes . Toutes les saloperies , provocations,et désinformations contre Jean Marie vont être réutilisées contre Zemmour.

  10. Pour que j’aille dans ce type de marché, il faudrait que j’ai l’âme bien noire. Qu’ils aillent se faire foutre! Plutôt crever!

  11. Ce ne serait pas discriminatoire ? Ah bon, alors les marchés réservés aux exposants blancs vont pouvoir fleurir sans souci !

    • Je me suis fait la même réflexion. Juste un petit problème, par chez moi, les marchés sont à 98% musulmans, et si un marchant blanc arrive en retard, la place est prise.

  12. Là comme ailleurs ceux qui veulent y aller devront montrer « patte blanche ». Enfin, je suppose, en écoutant le gouvernement.

Les commentaires sont fermés.