Elysium : une vision de notre monde en 2154 ?

Dans le prolongement de l’idée du lecteur Henri (un grand merci !), dans un commentaire à propos de l’article :

Suède : des « moutons » acceptent de se faire injecter une micropuce contenant leur passeport vaccinal

Texte de Henri, les illustrations et liens ont été ajoutés par JF.

Dans un précédent article, je faisais allusion à un film d’anticipation, Elysium, où une élite bénéficie de tous les avantages et conforts dans une bulle artificielle pendant que les Riens, sur Terre, manquent de tout pour survivre.

Pas de bande annonce : elle dévoile tout le suspense !

https://123streaming.net/film/elysium/

Location : https://rakuten.tv/be/movies/elysium

Je faisais référence à ce film car je trouve que les réalisateurs de ce genre de films sont comparables à des lanceurs d’alertes sur les dangers de transformations de nos sociétés vers lesquelles nous orientent cette secte mondialiste.

Sur le sujet présent, abordé par  « Jules Ferry », de cette acceptation par une partie de la société suédoise, à se faire tracer, contrôler au prétexte d’un confort, révèle combien les gens sont prêts à l’asservissement docile à la numérisation de leur être; donnant ainsi à une élite, l’encouragement à aller plus loin, un jour.

Ce qui m’amène à une autre référence d’anticipation qui date, laquelle à son époque, nous paraissait inimaginable et de pur délire, dénotant chez ce réalisateur de ce film, quelques troubles psychologiques.

Je parle du film l’Age de cristal, réalisé en 1976 par Michael Anderson. Un autre Anderson !

https://123streaming.net/film/lage-de-cristal-streaming/

Par ce puçage, outre le transport de notre état de santé  « mis à jour » pour les déplacements, suivront notre état civil, nos activités professionnelles, sociétales, politiques et pourquoi pas, comme dans ce film d’anticipation, la décision de nous limiter la vie en fonction de l’intérêt représentatif de nos individualités, le tri entre  « ceux qui sont et ceux qui ne seraient rien ».

Et vu que par cette  « vaccination » à outrance, se dégagent des effets secondaires éliminant des individus fragiles ou sensibles du fait de leurs constitutions, de une, puis deux doses, il faut accentuer le processus par trois, quatre, cinq et plus si nécessaire pour dégager de l’humain de la planète.

Nota: l’image de Klaus Schwab que vous joignez à votre article, ainsi costumé, me fait penser à justement, ces Grands Maîtres » dans ces films d’anticipation.
Etrange, non !

[Henri]

Complément (JF).

Elysium : 

Le film se déroule en 2154, tout comme le film Avatar de James Cameroon.

Le tournage a été très dur pour Matt Damon. Outre le côté physique, il a dû entre autres passer deux semaines de tournage dans une décharge publique du Mexique dont les poussières étaient composées par exemple de matières fécales et d’autres déchets toxiques. Ce qui a valu une demande d’un rapport toxicologique provenant des syndicats et des assurances qui s’inquiétaient sur les dangers concernant la santé des membres de l’équipe de tournage.

Les scènes se passant sur la terre ont été tournées à Mexico dans les bidonvilles et  celles se passant sur Elysium ont été tournées à Vancouver !

La station spatiale a été construite entièrement et a nécessité un an de travail et cent-cinquante personnes.

 9,302 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Oui. Sauf qu’il y a une théorie, en laquelle je crois, c’est qu’une partie de ces films de « speculative fiction » ne sont pas un travail de lanceurs d’alertes, mais de la prophétie autoréalisatrice, discipline dans laquelle s’est fort bien illustré par ailleurs le cynique Attali, qui il y a une trentaine d’année « voyait » venir la plus absolue des dictatures, et qui au lieu de s’en indigner, trouvait cela « fascinant ». Regardez le dernier « Paranormal Activity », où on remarque bien le port du masque : volonté de coller à l’actualité ou propagande signifiant que tout ça c’est la vie « normale » ? Et d’où vient le financement des productions hollywoodiennes…Cherchez l’argent : Blackrock et Gates ne sont jamais loin.
    Et souvenons nous que cette clique de psychopathes annonce ses projets. Même logique dans la science-fiction, du moins en partie, à mon avis.

    • Très intéressant ce que vous dites au sujet des prophéties auto-réalisatrices. Les films d’anticipation semblent révéler les fantasmes les plus aboutis de l’élite (transhumaniste). Je repense au « médecin » Laurent-Alexandre qui séparait clairement l’élite des « inutiles ».

  2. Est-il nécessaire de prévoir sur plus d’un siècle alors que tout se passe déjà maintenant !

    • Actuellement c’est soleil vert, pas mal non plus dans le genre, on y est en plein dedans.

    • C’est justement cela qu’il faut voir sans faire une fixation sur la date à laquelle se situe cette histoire; le film en lui-même n’étant qu’une illustration de ce qu’il se profile aujourd’hui comme étant un but des mondialistes!

  3. Ami Jules Ferry, en 2154, il y aura longtemps que nous aurons enrichi ou pollué la terre de nos contrées respectives, et que nos lointains descendants auront oublié jusqu’à nos noms. Aussi, je ne m’inquiète pas pour eux. Il leur appartiendra de se soumettre ou de se révolter! A nous de refuser par contre ces dérives malsaines qui nous concernent ! Vu la soumission des masses bêlantes, je me fais du souci.

Les commentaires sont fermés.