Un mourant du Covid sauvé par l’ivermectine grâce au tribunal qui l’a imposée à l’hôpital

C’est un beau conte de Noël et un bras d’honneur fait aux Fauci, Véran et autres Delfraissy de l’Occident !

L’histoire se passe aux Etats-Unis. Un habitant de Hong-Kong âgé de 71 ans, venu fêter l’anniversaire de sa petite fille vivant  aux Etats-Unis se retrouve à l’hôpital, malade du Covid, le 14 octobre… ils le traitent au Remdesivir, son état s’aggrave, il est intubé,  son état se dégrade… Sa fille panique et cherche des solutions.

Alors commence un bras de fer incroyable entre la fille de Sun Ng qui fait des recherches et découvre que son père doit prendre de l’invermectine. Elle  demande donc une ordonnance à son médecin traitant qui la lui fait.

Elle court à l’hôpital, radieuse… c’est la douche froide. L’hôpital refuse et de donner de l’ivermectine au patient et de permettre au médecin de famille de sa fille de venir le soigner.

Bref, le patient est mourant, abandonné sans médicament et, pour obéir aux prescriptions de la FDA, on lui refuse le médicament de la dernière chance !

Sa fille file au tribunal… et elle gagne ! C’est le premier novembre. Las ! L’hôpital refuse d’obéir au juge !!! On peut utilement se demander pourquoi ils sont tous rendus fous furieux à l’idée de soigner, avec de vrais médicaments ayant fait leurs preuves, sans effets secondaires, dans le monde entier depuis des décennies… Il y a là une anomalie jamais rencontrée dans l’histoire de l’humanité… sauf peut-être chez Mengele.

La fille fait de nouveau appel au tribunal, et lors de l’audience du 5 novembre, le juge fait valoir que Nun Ng est sur son lit de mort  et qu’on ne risque plus grand-chose à lui donner de l’ivermectine, sauf à le sauver puisque le bénéfice l’emporte largement sur le risque ! Il enjoint donc encore une fois l’hôpital de permettre au médecin de Ng, le docteur Bain,  d’entrer dans le service pour lui administrer l’Ivermectine.

L’hôpital refuse encore le 6 et 6 novembre de laisser entrer le docteur Bain dans le service car il n’est pas vacciné et que le médecin-chef n’est pas disponible pour le surveiller pendant  qu’il administre l’ivermectine…

Les avocats de Man Kwan Ng,  la fille de monsieur NG lancent alors une procédure d’urgence auprès du tribunal et le juge ordonne à nouveau à l’hôpital de laisser entrer le docteur Bain pendant 15 jours pour faire son travail…  et le juge de rejeter une requête en suspension de l’ordonnance déposée par l’hôpital.

Enfin le patient est traité à l’Ivermectine. Ça marche merveilleusement bien, tout de suite… et il sort de l’hôpital le 27 novembre, affaibli, amaigri, mais… debout ! On le voit sur la photo ci-dessus.

Man Kwan Ng a fait un communiqué : « Le rétablissement de mon père est incroyable ». «  Mon père est un homme dur. Il travaillait si dur pour survivre, et bien sûr, avec la main de Dieu. Il a cessé de prendre de l’oxygène environ trois jours après avoir quitté l’unité de soins intensifs. Il a commencé à s’alimenter par voie orale avant sa sortie de l’hôpital. Il est rentré chez lui sans porter une bouteille d’oxygène et un tube d’alimentation installé dans son estomac. Il peut maintenant se tenir debout avec un déambulateur à son chevet et s’entraîner à marcher. Après avoir été mis sous sédation pendant un mois sous respirateur en soins intensifs, ses performances dépassent nos attentes. Louez le Seigneur. »

Source

Est-il normal qu’on laisse mourir sans les soigner des gens sous prétexte que des gouvernants bouffés par le fric, le pouvoir, les délires complotistes… ont décidé de les laisser crever ?

Les nôtres sont du même tabac que les immondes qui ont refusé de soigner monsieur NG, la FDA comme notre conseil scientifique sont tenus par des pourris aux ordres de Gates et de Pfizer.

Les nazis sont de retour.

 

 

 1,609 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Dans quel monde vit-on? C’est à se demander s’ils ne préféraient pas le voir mort.
    On est nombreux sur Terre. Peut-être trop nombreux.!!!!

  2. Incroyable un hôpital qui n’obéit pas à l’injonction d’un juge.
    Et incroyable également un hôpital qui veut tuer un patient.

    • Et la police elle fait quoi dans cette histoire ? Si la police n’intervient pas, alors c’est toute la triade qui vient en groupe histoire de forcer les portes de l’hôpital, bien sûr, le groupe en question doit être vacciné, histoire que l’abjecte hôpital ne puisse faire chier son monde. Grave erreur de ne pas avoir forcer les portes de l’infâme hôpital.

  3. Merci Christine de m’avoir devancé à faire ce travail. J’avais lu cette affaire hier. Nous avons malheureusement les mêmes corrompus favorisant l’argent des deux côtés de l’Atlantique. Au fil de mes lectures, j’ai perdu le compte des victimes de tous ces supposés vaccins. Heureusement, le réveil sonne enfin et des milliers de personnes ici, peut-être même des millions car on ne sait pas tout, refusent les vaccins, masques et autres ordres dictatoriaux, par suite perdant leur droit de travailler. Juste un exemple touchant des millions de routiers aux États-Unis qui refusent de se faire vacciner et, donc, ne peuvent plus rouler… d’où le manque d’approvisionnement des grands magasins. Les « fossoyeurs » continuent mais la gronde augmente de plus en plus.

  4. « Est-il normal qu’on laisse mourir sans les soigner des gens sous prétexte que des gouvernants bouffés par le fric, le pouvoir, les délires complotistes… ont décidé de les laisser crever ? »

    Non, ce n’est pas normal.
    Ce qui est encore moins normal, c’est qu’ils ont bien réussi à trouver des complices dans les peuples qu’ils méprisent pourtant…

    Quand on refuse des soins à des gens… quand on donne des doses toxiques – voire mortelles – de médicaments aux patients… quand on tue, on est COUPABLE de nos actes.

    De fait, tous ces soignants… comme tout ceux qui ont fait la fameuse « piqûre », ne pourront pas dire qu' »ils obéissaient aux ordres » pour justifier de leurs crimes.
    …Ils SONT coupables.
    Ils paieront donc en temps que « coupables », et ils verront alors si tout ce qu’ils ont fait… tout ce qu’ils ont touché comme argent pour le faire… le valait!

  5. Il a bien une fille en or, ce Monsieur…
    Bravo à elle!

    Maintenant, histoire de ne pas leur laisser croire qu’ils peuvent jouer avec la vie des gens comme bon leur semble… il faudrait bien déposer plainte.
    Ca donnera ce que ça donnera, mais qui ne tente rien n’a rien…

    Merci pour cet article!

  6. Malheureusement ce « conte de Noël » bien réel ne passera jamais sur nos télés , tous pour un tous pourris ! Qui aurait imaginé ça il y a 5 ou 10 ans ? C’est pareil chez nous, nous vivons dans un monde de fous avec le docteur Folamour au pouvoir, espérons que ce cauchemar prenne fin en avril, notre destin sera dans les urnes…

    • Attendre Avril !! Et encore ce n’est pas sur.
      Un peuple éveillé, serait partie par millions retirer ces traitres de leurs bunkers et les aurait pendus.

  7. Peut être que le poudré , le vereux et bidochon ne sont pas au courant qu’il existe autre chose que leur vaxxin inefficace , dangereux et onéreux.

    A moins que ce soit des perspectives de retro commissions sur des comptes lointains qui les incitent à vouloir tuer la santé en France ….

Les commentaires sont fermés.