Immigration : tout ce que Macron a dit AVANT les élections présidentielles de 2017

Je ne veux pas créer la zizanie ni le trouble, mais, d’après l’histoire française récente, Macron a été élu le 7 mai 2017. Je n’ai pas vu de chars dans les rues pour qu’il prenne le pouvoir par la force. J’ai vu des gens se rendre dans les urnes, et j’ai vu le lendemain qu’un individu sorti d’un chapeau de magicien, que personne ne connaissait quelques semaines avant, a été élu Président de la République Française.

J’ai donc le souvenir que la majorité des Français, in fine, a donné un chèque en blanc à un parachuté sorti d’entre deux nuages, lequel chèque consiste à lui avoir donné tous les pouvoirs, dans tous les domaines, et l’avoir par cette élection nommé le chef de toutes les armées, de toute l’administration française, et de tous les médias, via ses copains milliardaires interposés.

Alors, à chaque fois que je tiens ce genre de propos, on me rétorque sempiternellement qu’il a été élu, par seulement 16 % de la population française. C’est tout à fait vrai, mais s’il a été élu avec 16 %, cela signifie que dans l’ensemble de cette élection les Français ont voté encore moins pour les autres candidats puisque Macron a terminé comme élu.

 

Et pourtant, et pourtant….. que n’a-t-il pas dit AVANT le scrutin, donc pendant sa campagne électorale. Et pourtant, comment les Français ont-ils pu être aussi sourds ? Et pourtant, il n’a caché en rien ses préférences africaines et islamiques faisant passer la France au second plan, ou même souhaitant faire disparaître ledit second plan.

Et oui, et oui. Voici un rappel extrêmement fidèle et référencé de chacune des phrases que le candidat Macron a bien dit haut et fort, rappelons-le bien AVANT le scrutin, dans l’indifférence la plus totale des français.

On écoute le candidat Macron :

– « Ne renoncer à rien en particulier pour protéger les réfugiés, c’est notre devoir moral et c’est inscrit dans notre Constitution » (1)

– « Le devoir de l’Europe est d’offrir l’asile à ceux qui sont persécutés et demandent sa protection » (1)

– A propos de la colonisation en Algérie : « C’est un crime. C’est un crime contre l’humanité. C’est une vraie barbarie, et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes ». (2)

– « Mise en place avant fin 2017 d’un haut conseil de coopération entre la France et la Tunisie » (3)

– « Je proposerai au gouvernement algérien la création d’un Office franco-algérien de la Jeunesse, à l’instar de ce qui existe entre l’Allemagne et la France, pour favoriser la mobilité entre les deux rives de la Méditerranée ». (4)

– « Ma proposition concrète sera de créer une communauté économique franco-algérienne dans le secteur des renouvelables » (4)

– « Nous pourrions poser les fondations d’une plateforme de diffusion franco-algérienne, pour la télévision et en ligne » (4)

– « Je veux créer une route de la liberté et de la responsabilité, qui traverse l‘Afrique jusqu‘en Europe » (5)

– « La colonisation a entraîné la négation du peuple algérien et créé une guerre qui n’est pas digne de la France, des actes inhumains ont été commis » (6)

– « Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse » (7)

– « L’immigration n’est pas quelque chose dont nous pourrions nous départir (8)

– « Cette pratique [note de Cachou : Macron parle du regroupement familial] demeure marginale et doit être préservée » sans lequel, poursuit-il « … nous manquions à la fois à nos valeurs et à nos engagements européens… » (8)

– « L’immigration se révèle une chance d’un point économique, culturel, social » (8)

– « Nous ne parvenons plus à nous départir d’une défiance à l’égard des migrants » (8)

– « De surcroît, l’immigration se révèle une chance d’un point économique, culturel, social. (…). Quand on sait les intégrer, les former, les femmes et les hommes renouvellent notre société, lui donnent une impulsion nouvelle, des élans d’inventivité, d’innovation » (9)

– « J’entends des gens confondant tout, déclarant que les réfugiés représentent un risque, ils commettent une erreur politique et morale profonde » (10)

– « (…) nous ne sommes pas aujourd’hui confrontés à une vague d’immigration. Un peu plus de 200.000 titres de séjour ont été octroyés l’année dernière, ce n’est pas un tsunami que nous ne saurions freiner ». [Note de Cachou : 200 000 est tout de même l’équivalent de la ville de Rennes chaque année] (10)

–  « Le sujet de l’immigration ne devrait donc pas inquiéter la population française » (10)

En cherchant bien, on en trouvera d’autres.

Toutes ces affirmations ont été prononcé AVANT les élections. Ah, mais bien sûr ! C’était sans compter la promesse d’assistanat supplémentaire systématique, récurrente, et quinquennale, en l’occurrence ici, la suppression de la taxe d’habitation. Alors, on oublie tout le reste…

==========

(1) : cliquer ici

(2) : cliquer ici

(3) : cliquer ici

(4) : cliquer ici

(5) : cliquer ici

(6) : cliquer ici

(7) : cliquer ici

(8) : cliquer ici

(9) : cliquer ici

(10) : cliquer ici

 

 620 total views,  1 views today

image_pdf

29 Commentaires

  1. Bonjour ,je voudrai vous envoyer un fait ,c’est une agression de 7 arabes contre mon Petit Fils qui se rendait à la Fac de RENNES ce matin 8 H 15 demain dans Dans Ouest France ?????????

    • Bonjour vous pouvez nous raconter cela en envoyant un courriel à l’adresse courriel donnée dans notre formulaire de contact sous le bandeau de tête du site. Je ne peux pas la mettre dans le commentaire, elle est aussitôt déformée. merci d’avance

  2. en clair ,les français n’ont que ce qu’ils méritent….et là ,je suis tout à fait d’accord…et s’ils n’ont pas le sursaut nécessaire pour virer de bord, alors je leur souhaiterais d’en prendre encore plus plein la gueule, et surtout de la fermer……..

  3. Quelqu’un avait dit « Macron c’est l’aboutissement de cette classe politique, corrompue et décadente ».
    C’est tout à fait ça.

  4. Macron c’est une catastrophe pour la France. Il continue à déconstruire, à accueillir, à délocaliser, à vendre la France aux étrangers, etc
    En plus c’est un homme autoritaire, (presque dictateur), qui applique à merveille le principe, « diviser pour mieux régner ».
    Il s’est fait élire sur un projet de rupture, grâce aussi à l’affaire Fillon. Il est comme les autres, mais en pire.

  5. l’immigration continuera comme les antifas continueront de sévir avec ou sans macron car il n’est qu’un élément du système dont les tenants sont attali , rotschild , bhl , minc, et d’autres patrons hypra riches qui sont les véritables décideurs, à moins que le peuple français AUTOCHTONE ne se révolte, ce qui est une utopie (voir les gilets jaunes et leur échec), RIEN NE CHANGERA

  6. Il est bon de faire ce rappel des meilleures pépites du minimicon. Je pense que ceux qui ont voté pour lui étaient d’accord avec l’invasion, c’est l’Etat profond gauchiasse qui dirige la France depuis mitteux, le calamiteux.

    Les pires électeurs sont ceux qui ont voté blanc ou se sont abstenus, croyant marquer leur mécontentement, ils n’ont fait qu’offrir la victoire à micron.
    Et pour les imbéciles qui ont voulu faire barrage pour se conformer aux directives de la télé, c’est bien fait pour leur gueule.
    Le malheur, c’est que tout le pays trinque pour ces errements individuels.

  7. Je suis tout à fait d’accord, le vote des électeurs français a été complètement irrationnel. (George Orwell : « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice »).
    En résultat, M. Macron a été légitiment élu par écrasante majorité de français. Pour MLP ont voté 34% de votants ou 22% du nombre total d’électeurs. Donc, pour Macron : 66% des votants ou 78% des électeurs (44% explicitement, dans les bureaux de vote et 34% implicitement, par abstention). L’abstention ou un vote blanc représentent, comme toujours, un vote indirect pour un candidat majoritaire. 
    Il serait intéressant de reconnaître officiellement le vote blanc et si les électeurs ont voté blanc plus que pour le candidat gagnant, les élections sont annulées et on recommence tout avec de nouveaux candidats.

    • On a nous a lavé le cerveau, avec les idées humanitaires. Maintenant on voit, que c’était Jean-Marie Le Pen, qui avait raison.

  8. (Commentaire – Partie 3 sur 3)

    (Au lycée, j’avais une prof’ qui disait que « ne pas faire de choix, C’EST un choix ».
    Et elle n’avait pas tort : ne pas voter CONTRE nos ennemis, ce n’est – au final – pas bien différent que de leur accorder notre bénédiction…)

    …Quand on nait dans un pays, on hérite de l’Histoire de ce pays…
    Par respect pour tous ceux qui ont « construit » cette Histoire, on le DEVOIR de la perpétuer… Or, ce n’est possible qu’en faisant des choix politiques cohérents, soit en votant d’abord pour un dirigeant qui respectera la Patrie, TOUTE son Histoire, ainsi que ses us et coutumes!
    Ce que les Français n’ont PAS fait en 2017… et maintenant, ils s’en mordent les doigts comme ils ne l’ont jamais fait!!

    …Merci encore pour cet article, Cachou!

  9. (Commentaire – Partie 2 sur 3)

    Ce qui… ne fait certainement pas d’eux des héros : de mon humble avis, ça fait juste d’eux des traitres à la France.

    (Je sais : je suis dure… mais on n’a pas idée de voter pour un type qui tient le genre de propos qu’il avait tenu… et qui s’était, d’autant plus, présenté sans PROGRAMME – crachant ainsi son irrespect pour le peuple qu’il prétendait vouloir diriger…!
    ..Et c’est sans même parler de sa biographie – plus qu’inquiétante pour un type d’autorité – qui était accessible à TOUS, et qui en disait long sur son profil psychiatrique…!)

    …Quant à ceux qui étaient fiers de ne pas avoir voté… ou d’avoir voté blanc… c’est encore pire : quand on est fier de ne pas avoir de convictions, ça en dit long sur nos valeurs…!

    • Le constat est implacable : ceux qui ont voté Macron sont des traitres et des renégats !

      Malheureusement, ils sont majoritaires, j’en ai bien peur… Donc, ou bien on croit en Dieu et la Providence nous sauvera (c’est ce qu’annonce Nostradamus), ou bien on se flingue dans son coin (variante : on fait la « Grande Bouffe », avant qu’on vienne nous chercher pour nous égorger ou nous parquer dans un camp) !

  10. (Commentaire – Partie 1 sur 3)

    Merci pour cet article très complet Cachou : je trouve important de rappeler les propos tenus par Macron, et de mettre – ainsi – les Français face à leurs responsabilités…!

    Ceux qui ont voté Macron se sont pris pour des héros en le choisissant – lui, face à Marine…
    Pourtant, Macron avait déjà très mal caché son mépris des « Français de Souche », ainsi que son amour profond des… étrangers Musulmans!

    Les Français qui ont choisi Macron ont donc choisi l’Islam(isme) à la France… quoiqu’ils en disent!

    • Tout à fait les Français dans leur majorité ont choisi l’islam pour des raisons essentiellement idéologique, nous avons glissé petit à petit vers l’islamo socialisme voire communisme, l’école est probablement la grande coupable de cette dérive sous l’impulsion de l’Etat, combien de parents m’ont dit que leurs enfants ne les écoutaient plus, qu’ils semblaient être sous le contrôle de mauvaises influences, nous avons mis du temps à nous apercevoir que c’était bien l’enseignement qui posait des problèmes. Je pense que les Français n’aiment pas l’islam mais ils sont conditionnés pour l’accepter comme quelque chose d’inévitable, une sorte de chalenge, en acceptant l’islam on devient capable de tout accepter, de surmonter toutes les difficultés mais c’est un leurre, le même que la vaccination qui nous détruit. Macron parle de renouvellement mais on ne renouvelle pas un peuple avec la médiocrité de la planète, l’apport de civilisation est salutaire quand il s’agit de pays compatibles, on ne mélange pas de l’eau avec de l’huile ça ne marche pas, De Gaulle avait au moins compris cette réalité, on ne mélange pas des Français avec des arabo-musulmans c’est impossible même avec le temps ça ne marche pas. La solution viendra d’une minorité de Français que sont les FDS ou assimilés, ce sont eux qui ont la responsabilité de notre avenir, celui de la France. Zemmour porte ce projet d’une France réellement renouvelée mais forte, cette nouvelle-France va demander des sacrifices probablement mais en même temps elle nous portera vers une nouvelle gloire de notre civilisation toujours vivante.

      • Les Chinois ont un proverbe, ils disent « il ne peut pas, y avoir 2 ours, dans la même caverne ».

  11. Nous avons le président que nous méritons d’avoir, si macron a été élu c’est qu’une majorité de français le voulait président, ce sont les mêmes qui aujourd’hui se plaignent de lui.

  12. Des arguments de vote débiles j’en ai entendu assez pour comprendre comment on en est arrivés là.

    Il est beau gosse !
    Un jeune ça va nous changer !
    Il est banquier, il sait gérer !
    Il comprend les anciens (sa femme) !
    Il n’était pas toujours d’accord avec Hollande !
    Etc………

  13. Bonjour,

    Merci Cachou pour ces citations qui démontrent l’ampleur de la trahison de Macron.

    Il n’est pas sorti du chapeau ; il a été voulu par les « élites » françaises.

    « Le cercle de la raison » …

    Je me souviens fort bien des articles élogieux du « Nouvel Obs » qui lui étaient consacrés alors qu’il n’était que fonctionnaire au Trésor …

  14. Je suis d’accord pour aider les vrais réfugiés et pour donner asile à ceux qui sont vraiment persécutés (comme Asia Bibi et sa famille). Evidemment, on ne peux pas qualifier de réfugiés (même dits climatiques) ou de persécutés les envahisseurs illégaux.
    Merci pour ce précieux récapitulatif !!

  15. Merci du rappel ….Je me souviens bien de ces annonces, et conscient du danger je ne m’étais pas prononcé en sa faveur, trop de baratin indigeste. Une fois élu (malheureusement) j’avais posté que ce type ne serais jamais MON président …aujourd’hui encore je confirme.

  16. Et pourtant sur RR Christine l’avait dit que ce type était dangereux.
    Autour de moi je l’ai dit et redit et rabâcher que ce salopard était là pour accélérer le grand remplacement et nous en faire baver.
    Méééé si j’avais le malheur de dire Marine, qui avait n bon programme en 2017 je me sesais traiter de nazi.
    En fait les français l’ont voulu.

  17. et si cette  » élection  » avait été pipée bien avant celle de biden !!!!! et vu que ça a marché, ,les américains toujours dans la surenchère, avaient pris l’exemple en plus grand et plus voyant !!

  18. Ami Cachou, réquisitoire implacable et si vrai! Fouquier-Tinville est un enfant à côté de toi! Pour les 16% d’électeurs de Macron, ça n’excuse pas les abstentionnistes, qui ne dit mot consent, comme le dit ce vieil adage. Pour ce qui est de la culture en France en lieu et place de la culture française, je retorquerai à Micron, que nous avons bien avec lui un président en France, et non un président français. Merci pour ce rappel, que l’on devrait afficher dans tous les lieux publics! Comme le disait Bardamu, le héros du Voyage au bout de la nuit, de Céline, vive la France nom de D…. Vive la France! J’ajoute la vraie, pas celle de cet ectoplasme de Micron!

    • Merci de tes encouragements, ami Argo.
      J’ai beaucoup apprécié ta phrase : « (…) nous avons bien avec lui un président en France, et non un président français ».
      Inutile de te dire que je la ressortirai autour des sourds-muets-aveugles qui m’entourent…

Les commentaires sont fermés.