Clin d’œil au Pr. Raoult : « Je suis une légende » (2007), histoire d’une pandémie et d’un virologue

Cinéma Dimanche cinéma Les Résistants Publié le 21 novembre 2021 - par - 7 commentaires

« Je suis une légende » un film de Francis Lawrence

En 2009, le docteur Alice Krippin trouve ce qui semblerait être un vaccin contre le cancer parfaitement efficace. Cependant, la joie est de courte durée, car, à la suite d’une erreur humaine, le vaccin, en réalité corrompu, quitte le lieu clos du laboratoire et se diffuse sur la Terre (pandémie), tuant les humains les moins résistants et faisant muter les autres, les transformant en « infectés ». L’évacuation des survivants est un échec, personne ne trouvant de remède au nouveau virus qui décime l’humanité.

Après l’apogée de la catastrophe, un dernier espoir subsiste néanmoins. Le docteur Robert Neville (Will Smith), officier de l’armée des États-Unis, doté de grandes connaissances en virologie et immunisé contre le « virus Krippin ».

Juillet 2021 : Sortie de l’édition 4K Ultra HD + Blu-ray

Une suite est annoncée (2021).

Location 2,99 €  : https://rakuten.tv/be/movies/je-suis-une-legende-25818c14-d060-435a-afc3-2a1d0d409013

https://123streaming.net/film/je-suis-une-legende-i-am-legend/

 

Un petit bonjour, au passage,  au Professeur Raoult.

Oui ! Il s’agit bien de l’affiche du film, dans son bureau.

 

 

Tout sur la genèse du film (Ridley Scot s’était intéressé au projet).

Le remake n’est pas mauvais, mais l’on pourra  préférer voir l’original avec Vincent Price, disponible sur You tube

Autres adaptations du roman :

Je suis une légende, réalisée par Sidney Salkow, avec Vincent Price, sortie en 1964.

Le Survivant (The Omega Man), réalisée par Boris Sagal, avec Charlton Heston, sortie en 1971.

Film de 1964, complet : 

Vincent Price

Son physique de dandy inquiétant, à la voix caressante apparaît dans Laura d’Otto Preminger (1944), avant de devenir un acteur emblématique de films d’horreur, sous la direction récurrente de Roger Corman (La Chute de la Maison UsherLe CorbeauL’Empire de la Terreur…), mais également d’André de Toth dans L’Homme au masque de cire (House of Wax1953), qui fut le premier film en 3D3. Il apparaît sous les traits du Cardinal de Richelieu aux côtés de Gene Kelly dans l’adaptation en 1948 des Trois Mousquetaires de George Sidney.

Acteur indissociable du cinéma d’épouvante, il incarne L’Abominable Docteur Phibes de Robert Fuest (1971) ainsi que la suite Le Retour de l’abominable Docteur Phibes et quelques films d’horreur britanniques comme Théâtre de sang de Douglas Hickox (1973), à la lisière de l’autoparodie.

En 1975, il prête sa voix à l’album Welcome to My Nightmare de son ami Alice Cooper pour le monologue d’introduction de la chanson The Black Widow4 et apparaît régulièrement sur scène lors de ses concerts

En 1982, il prête sa voix (rire et passage parlé) pour la chanson Thriller de Michael Jackson. Il aurait dû prêter sa voix au monologue d’introduction de la chanson The Number of the Beast du groupe Iron Maiden 5 mais ses exigences financières étaient trop élevées pour le groupe6. La même année, il prête sa voix au court-métrage hommage, Vincent, que lui consacre Tim Burton, qui lui donnera par ailleurs l’un de ses derniers rôles dans Edward aux mains d’argent en 1990.

Sa voix figure également dans la chanson And When he Falleth du groupe de gothic metal Theatre of Tragedy. La chanson, en effet, reprend plusieurs extraits de dialogues du film Le Masque de la mort rouge.

Dans les années 1990, il prêtera sa voix pour la scénographie de la célèbre attraction Phantom Manor de Disneyland Paris.

Vincent Price est mort d’un cancer du poumon à Los Angeles, le 25 octobre 1993. Tim Burton, qui s’était lié d’amitié avec lui, prétendra qu’il s’était également laissé mourir de tristesse à la suite du décès de sa femme, Coral Browne, deux ans auparavant. WIKIPEDIA

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 7 jours

Comme quoi, la fiction peut devenir réalité. Merci Jules Ferry pour ce rappel.

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 7 jours

J’ai, dans mes milliers de photos classées par ordre, une affiche de ce film avec le Professeur Raoult!!!

totor
totor
il y a 7 jours

Ceci n’est qu’un film, mais les réalités se rapprochent rapidement sous d’autres formes vraiment réelles de nos jours

katastrov
katastrov
il y a 7 jours

Pas certain d’apprécier les personnes qui aiment Will Smith ! D’excellents films comme Indépendance Day avec un scenario béton ont été gâchés par cette caricature de Beverley Hill .

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 7 jours
Reply to  katastrov

bien d’accord !

Mountain
Mountain
il y a 7 jours

Dans le même genre de films ou on est proche de la réalité actuelle, seven sisters revu cette semaine à la tv ,soleil vert film de 1973 avec Charlton Heston, les mad max,ou la violence se rapproche de ce que certaines racailles font subir à d’autres.

bouillot
bouillot
il y a 6 jours

Vive Raoult et vive Zemmour. Ils font tout pour les abattre ces enfoirés.

Lire Aussi