Peter Lee, 36 ans, s’est fait vacciner pour garder son emploi : il est victime d’une attaque cérébrale

…2 jours après avoir reçu le vaccin Pfizer

MELBOURNE, AUSTRALIE Un mécanicien automobile « en forme et en bonne santé  » qui s’est fait vacciner pour garder son emploi a subi un accident vasculaire cérébral deux jours seulement après sa deuxième injection Pfizer.

Peter Lee, 36 ans, s’est fait vacciner le 7 octobre et a ressenti un énorme mal de tête peu de temps après, mais le personnel du centre de vaccination lui a dit de « prendre du Panadol ».

… il s’est fait vacciner pour garder son emploi 

Deux jours plus tard, alors qu’il se promenait avec sa famille pour le deuxième anniversaire de son fils, il s’est effondré. Il a été transporté d’urgence à l’hôpital de Box Hill où on lui a diagnostiqué un accident vasculaire cérébral sur la capsule cérébrale droite dû à des caillots sanguins.

Peter Lee a déclaré à News Australia qu’il avait désormais des difficultés financières et qu’il se sentait abandonné par le gouvernement.

Peter Lee a passé deux semaines à l’hôpital et en rééducation – où il n’a pas pu voir sa famille en raison des restrictions du COVID-19 – et a toujours besoin de l’aide de sa femme pour les activités quotidiennes comme se doucher et s’habiller.

« On m’a donné une date jusqu’à la fin novembre – si vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez pas travailler. Maintenant, tout le monde me dit : « Nous ne savons pas ce qui est à l’origine de la maladie, donc nous ne pouvons pas vraiment faire quelque chose pour vous ».

Peter Lee et sa femme ont demandé une aide financière et il s’est inscrit au programme de réclamation du vaccin COVID-19 du gouvernement fédéral, qui est encore en cours de développement.

Peter Lee, qui n’a pas d’antécédents familiaux d’accident vasculaire cérébral ni de problèmes médicaux antérieurs, se dit « très en colère » que ses médecins aient refusé d’établir un lien entre son accident vasculaire cérébral et le vaccin, bien qu’ils l’aient signalé au service de surveillance SAFEVAC de Victoria.

« On a l’impression qu’ils essaient de cacher quelque chose, vous savez ? Vous pouvez le dire rien qu’à leur comportement, à leur façon de parler – si quelqu’un mentionne le vaccin, tout de suite, ‘Non, non, non, c’est très rare’. Ils ne veulent tout simplement pas en parler.

Puis je leur ai demandé à nouveau : « Êtes-vous sûrs à 100 % que ça n’a rien à voir avec Pfizer ? ».

Ils m’ont répondu : « Nous ne pouvons pas vraiment le dire, car nous ne savons pas ce qui a provoqué l’attaque. Ils ne voulaient pas du tout faire le lien avec le vaccin. Ma tension artérielle était bonne, mon taux de cholestérol était bon, je n’ai pas de diabète, tous les chiffres des dossiers étaient dans la norme. Ils ont juste dit que dans 20 % des cas d’AVC, la cause est inconnue. Ils m’ont laissé partir avec une cause inconnue ».

 

Ci-dessus : Le certificat de vaccination COVID-19 de Lee

Bien que Peter Lee ait toujours son emploi, il n’a pas été payé depuis octobre. Sa femme, qui travaille comme coiffeuse, n’a pas non plus pu gagner d’argent car elle doit s’occuper de son mari et de leur fils.

« En ce moment, nous sommes en difficultés financières.

Je veux juste être guéri pour pouvoir reprendre le travail. C’est mon objectif pour l’instant. Peut-être une indemnisation à l’avenir, s’ils décident de faire quelque chose à ce sujet. Mais pour l’instant, je veux juste savoir ce qui a provoqué mon attaque. »

https://www.news.com.au/lifestyle/health/health-problems/melbourne-mechanic-suffers-stroke-two-days-after-pfizer-vaccine-doctors-say-cause-unknown/news-story/9832c32659dce2118dccfb7d68f8ebbd

 

 495 total views,  2 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. Partout , le même topo, les médecins se sentent mal à l’aise, n’osent pas dire que c’est le vaccin. Ont-ils été menacés ? Ont-ils été payés pour se taire ?

    Et on est prié de se taire nous aussi, sous peine d’être traité de complotiste, comment ne pas devenir complotiste quand plus rien ne tourne rond ?
    Quand les médecins qui sont censés nous soigner, nous rendent malades puis nous larguent sans diagnostic ni solution ?

  2. Vu à l’instant sur YouTube une vidéo rapportant les statistiques de problèmes de santé qui suivent les « vaccinations ». Sur 200 lots de vaccins, 199 présentent très peu de problèmes. 70% des lots ne présentent qu’un problème, 80% des lots ne présentent que deux problèmes. Pour tous les états. Mais à intervalle régulier, exactement tous les 200 lots, un lots de vaccins provoque de 700 à 2000 problèmes. Dans tous les états. Ce qui signifie qu’on ne peut pas mettre en cause l’âge ou l’état de santé des victimes, mais bien les lots.

    • Cela confirme le fait que le produit est en phase trois, c’est la phase de test où on doit avoir un lot placebo pour la comparaison entre produit réel et effet placebo avec un produit neutre, style eau distillée.
      De toute évidence, si le produit crée des effets secondaires graves, il n’y a aucun effet placebo évident, puisque l’épidémie se poursuit avec les « vaccinés ».
      Mais il se pourrait que le test soit plus maléfique et qu’il y ait non pas deux catégories de lots mais trois catégories, avec un lot placebo, un lot numéro un et un lot complètement différent numéro deux.
      Seuls ceux qui sont placés au sein des labos doivent le savoir.
      Mais ce n’est pas pour rien que la saloperie de Commission européenne a caviardé les contrats avec les labos.

  3. Covid-19 : la vaccination quoi qu’il en coûte ?
    De nombreux pays envisagent un nouveau tour de vis. Ces mesures sont-elles un mal nécessaire ou une atteinte aux libertés intolérable ? La vaccination est-elle la seule solution quoi qu’il en coûte ? Bruno Mégarbane, chef du service réanimation à l’hôpital Lariboisière à Paris, et Philippe Herlin, économiste, étaient invités de l’Info avec Stéphanie De Muru pour répondre à ces questions.

    https://youtu.be/u3WJdna4k40

  4. Vidéo à regarder ,dans cette vidéo le commentateur explique ce qu’il va arriver et qui commence d’ailleurs depuis plusieurs jours , si l’épidémie repart c’est la faute des non vaccinés .
    Maintenant, La BCE Utilise Les Non vaccinés Comme Excuse Pour La Crise Qui Arrive

    https://youtu.be/5A0CAC1ZzVY

  5. Et pendant que ce pauvre mlaheureux joint difficilement les deux bouts d’autres s’enrichissent grâce au vacccin …….

  6. Des milliers de cas similaires en France dont on ne saura jamais le bilan!!!

  7. circulez braves gens ! Les vaccins ne causent aucun effet secondaire ! Ce sont nos guignols de médecins des plateaux TV qui vous le disent !

  8. Il va falloir être de plus en plus nombreux à quitter se satanique système, « ghoster » ce système pourri au plus profond.

  9. Il faudrait envahir le parlement et autres décideurs qui veulent absolument vacciner tout le monde et tous les vacciner de force, puis attendre le résultat avant que ceux qui veulent se faire vacciner le fassent !! Par ce que je ne suis pas certain qu’il le soient ces grands décideurs !

    • Les vacciner avec plusieurs doses, comme ils ont fait pour les essais sur l’HCQ, multiplier les doses par dix et constater les résultats. Je crois qu’ils apprécieraient le renvoi d’ascenseur.

  10. Arrêter les assassins du génocide en cours est une urgence absolue. Les responsables de ce crime contre l’humanité doivent être immédiatement arrêtés, emprisonnés, jugés, condamnés à la peine capitale et exécutés.

  11. ces enfoirés nieront tout de toute façon. le vaccin doit certainement leur rapporter une blinde.

  12. (Commentaire – Partie 2 sur 2)

    Ce pauvre homme – Peter Lee – y aura tout perdu : il ne peut plus travailler, non pas du fait qu’il n’aurait pas son passe sanitaire… mais à cause d’effets secondaires dus au « vaccin » Covid!!

    Il aurait pu simplement ne plus travailler (au moins temporairement) pour échapper au « vaccin »… sauf que maintenant, en plus de ne pas pouvoir travailler, il est handicapé ET a des problèmes de santé!
    …Même sa femme ne peut – de fait – plus travailler, car elle doit prendre soin de lui et de leur fils!!

    Voilà… il n’aura RIEN gagné à se faire « vacciner », mais il y aura perdu BEAUCOUP de choses…!
    (Ca me fait bien de la peine pour lui et sa famille… mais ça me mets encore plus en colère…!)

  13. (Commentaire – Partie 1 sur 2)

    « 10 000 Australiens demandent à être indemnisés en raison d’effets secondaires du vaccin »

    En savoir plus sur RT Francehttps://francais.rt.com/international/92742-covid-10-000-australiens-demandent-etre-indemnises-raison-effets-secondaires-vaccin

    Décidemment, ça va mal en Australie…

    …A quoi bon se « vacciner » contre le Covid pour continuer à travailler… si les conséquences du « vaccin » finissent par nous empêcher de travailler?

  14. Pas besoin d’aller à Melbourne en Australie pour voir de nombreux cas graves après vaccin. En France, c’est courant et soit on en parle pas, soit on les fait passer pour autre chose !
    Vivement que nous changions de dirigeants, ZEMMOUR au pouvoir !

  15. Sauf rarissimes exceptions , on peut s’attendre à ce que jamais aucun médecin ne fera un lien entre le vaccin et ses effets secondaires désastreux ; AVC , crises cardiaques , thromboses , etc …, c’est trop risqué pour eux de remettre en cause les milliards de Big Pharma et de réclamer une légitime indemnisation pour les cobayes victimes d’un vaccin expérimental pas encore au point et dangereux !! Chez nous en France , c’est même pas la peine d’y penser !! Maintenant , les  » sérials killers  » ne sont plus armés d’un couteau ou d’un flingue , mais d’une seringue !!!

  16. Risquer sa vie pour pouvoir la gagner, un choix cornélien! Il faudra juger les dirigeants de ces laboratoires et arrêter cette expérimentation in vivo!

Les commentaires sont fermés.