Trump accuse le démocrate Baldwin qui s’entraînait avec une arme à feu en visant une femme…

Donald Trump s’est exprimé à propos de l’homicide, le « féminicide » diraient peut-être certains, voire le meurtre apparemment commis par Alec Baldwin, donneur de leçons américain qui a tué une femme en s’entraînant avec une arme sur un tournage.

https://www.france24.com/fr/am%C3%A9riques/20211022-l-acteur-alec-baldwin-tue-par-balle-une-femme-sur-le-tournage-d-un-western

L’acteur n’a été ni arrêté, ni poursuivi !

Il suffirait donc d’être en tournage d’un film pour pouvoir tuer quelqu’un sans être interpellé…

Encore une fois, Trump dit vrai en accablant celui qui se moquait publiquement de lui en faisant le guignol à la télé :

Pour le petit Baldwin, c’est la fin de la récré : il a désormais un gros problème sur les bras et il n’est pas dit que la justice sera clémente si elle vient comme il est normal à connaître d’un tel homicide.

Comment peut-on une seconde, quand on est forcément un « grand homme » puisqu’on vote démocrate contre Trump, s’exercer avec une arme à feu en visant un être humain ?

Et qui plus est, une femme ?

A qui fera-t-on croire qu’il n’y avait pas là quelque chose de profondément idiot voire criminel, idiot comme ses moqueries contre-productives contre le candidat le plus courageux que l’Amérique ait connu depuis bien longtemps ?

La bêtise nuit gravement à la santé et Baldwin devra justifier l’irréparable, l’inadmissible, son comportement qui a abouti à une tragédie.

Bien sûr la mort de cette femme est triste. Mais elle en dit long de cette pseudo-gauche aux grandes idées, dont les représentants s’illustrent par des frasques à mille lieues de leurs propos publics. Ici un homicide, là une agression sexuelle ou des partouzes où les femmes sont traitées comme des objets, quand il n’est pas question de harcèlements…

Bon nombre de médias trouvent les accusations de Trump déplacées, parlant de « graves accusations ».

https://fr.news.yahoo.com/mec-malade-donald-trump-prof%C3%A8re-195700249.html

Et sur les réseaux sociaux, la plupart des commentaires culpabilisent les propos de Trump en prenant parti pour Baldwin. Le monde à l’envers !

Pas étonnant qu’on vive dans un monde où tout aille si mal avec des gens habitués à toujours penser de travers dès qu’il est question de Trump, Zemmour ou Marine le Pen… et encenser leurs champions Macron et autres Mélenchon dont les options politiques nous mènent pourtant droit dans le mur chaque jour davantage.

Quel bon sens dans ces commentaires de Trump qui n’en restent pas moins respectueux de la présomption d’innocence.

Donald Trump suspecte Alec Baldwin d’avoir intentionnellement tué Halyna Hutchins

Camille Lamblaut
L’ancien président des Etats-Unis a clairement laissé entendre, à la radio, qu’il suspectait le réalisateur de « Rust » d’avoir voulu tuer sa directrice de la photographie.

«À mon avis, il y est pour quelque chose», a déclaré Donald Trump au sujet d’Alec Baldwin. L’ancien président des Etats-Unis a fait connaître son opinion à propos de la mort d’Halyna Hutchins, au micro du journaliste Chris Stigall, jeudi 4 novembre. Des propos ensuite rapportés par le Daily Mail. Directrice de la photographie du film Rust, Hlalyna Hutchins est décédée sur le tournage, tuée d’une balle tirée par le réalisateur Alec Baldwin. La piste de l’accident est pour le moment toujours favorisée.

Baldwin « cinglé »

«Qui aurait idée de prendre une arme, de la pointer sur la directrice de la photographie et de tirer ?», s’est interrogé Donald Trump, comme pour signifier qu’Alec Baldwin aurait volontairement cherché à tuer Halyna Hutchins. «Il a peut-être chargé l’arme», a ajouté l’ancien locataire de la Maison Blanche. Il a ensuite qualifié le réalisateur de «cinglé» et de «mec perturbé», argumentant : «il a un problème» et «il se bat avec des journalistes». L’homme d’affaire a fait ici référence à plusieurs situations dans lesquelles le cinéaste s’en est pris violemment à des reporters. Depuis 2016, Alec Baldwin livre des imitations humoristiques de Donald Trump sur le plateau de Saturday Night Live. Un portrait au vitriol qui ne doit pas être du goût du milliardaire, qui semble ici vouloir prendre sa revanche.

Enfin une parole qui dénote par rapport à ce concert d’articles bien-pensants voire compatissants à l’égard d’Alec Baldwin.

Car les médias, eux, ont tranché. Baldwin est forcément innocent. C’est forcément un accident. On ne peut qu’être un type « bien » quand on vote Biden. Et c’est le même qui se disait opposé au port des armes par les Américains, un droit qui leur est constitutionnellement garanti…

https://www.bfmtv.com/international/amerique-nord/etats-unis/alec-baldwin-tue-des-gens-un-fils-de-donald-trump-s-en-prend-a-l-acteur-avec-des-t-shirts_AN-202110260060.html

En droit, la faute lourde équivaut au « dol », c’est-à-dire à l’acte intentionnel. La lourdeur de la faute de Baldwin aurait dû justifier une arrestation immédiate. Il serait intéressant de savoir de quel bord politique sont les autorités de poursuite qui se sont abstenues de l’interpeller et d’engager des poursuites. La réponse est sûrement dans la question !

 160 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Normal que TRUMP rende la monnaie de sa pièce à Baldwin.
    Quel est cet abruti qui ne vérifie pas son arme, qui vise une femme à bout portant et qui tire ????
    Il est peut être un bon acteur, mais là, son comportement est irresponsable ou débile ou malintentionné.
    Finalement il avait peut être une dent contre cette femme à propos de quelque chose concernant le tournage et il a pris plaisir à viser et tirer.
    Il devrait être en détention.

  2. Là-bas un assassin est considéré comme innocent de lors qu’il est « progressiste », en France idem même s’il est un pédophile, violeur de la pire espèce, un détraqué sexuel : ils deviennent Députée, sénateurs , candidat president, ou ministre de Macron. Et encore je ne parle pas de ceux qui sont des corrompus, des fraudeurs,des menteurs pathologiques, des traites qui trahissent leur pays et même le référendum de 2005 du « Non, à 55%, au traité de Lisbonne ».

  3. On ne doit jamais cibler quelqu’un avec une arme à feu… même si cette arme est déchargée!
    Pourquoi? Parce qu’une balle pourrait toujours être coincée et NON visible du premier coup d’oeil…!

    On ne doit, également, jamais cibler quelqu’un avec une réplique d’airsoft…
    …Je connais un gars qui, dans l’adolescence, avait eu un grave accident à cause d’un simple pistolet à billes.
    Un jour qu’il jouait aux pistolets à billes avec un copain, il… n’avait tout simplement pas eu de chance : il s’était pris une bille (du pistolet) dans l’oeil…
    Il parait qu’il y avait beaucoup de sang, et qu’il avait failli y rester…
    Heureusement, il avait survécu; mais son oeil…

  4. Il a incontestablement une part de responsabilité dans cet accident si c’est vraiment un accident, il savait que c’était une arme réelle donc il devait vérifier son chargement, il savait que l’assistant-réalisateur avait déjà eu des problèmes avec les armes à feu sur d’autres tournages, il savait que l’armurière était une débutante, il savait probablement que l’arme servait à du tir réel en dehors du tournage, il aurait du savoir qu’on ne vise jamais personne avec une arme réelle et qu’une balle à blanc peut être dangereuse à moins de 3 m de distance ou même projeter des débris restés dans le canon. Ce n’était pas un simple acteur mais aussi un producteur de cinéma.

  5. Bravo au 45ème président des USA qui aurait du le rester, c’est une vérité, le Woke tue

Les commentaires sont fermés.