Mathieu Bock-Côté: «L’école comme champ de bataille»


Du Figaro :

CHRONIQUE – La révolution woke est portée par une nouvelle gauche religieuse et confesse sans gêne son désir d’anéantissement de la civilisation occidentale.

Ce n’est plus à démontrer, la «cancel culture», que certains traduisent en parlant de la culture de l’annulation, balaie le monde occidental.

La révolution woke est portée par une nouvelle gauche religieuse, qui renoue avec la tentation totalitaire en d’autres temps décryptée par Jean-François Revel, Raymond Aron, George Orwell et Czeslaw Milosz, et confesse sans gêne son désir d’anéantissement de la civilisation occidentale.

Des statues déboulonnées aux livres brûlés en passant par les conférences annulées ou tenues sous protection policière, on voit la foule lyncheuse resurgir dans l’histoire, avec une violence symbolique décomplexée qui laisse déjà entrevoir le désir de la violence physique.

Devant cela, les démocrates libéraux qui s’étaient convaincus de la pacification définitive de nos sociétés semblent sidérés.

Que faire devant ceux qui ne respectent plus les exigences élémentaires de la démocratie libérale et qui sont étrangers psychologiquement aux exigences de la conversation civique?

Comment éviter de tomber dans la paralysie politique devant de nouveaux fanatiques décidés à aller jusqu’au bout de leurs funestes convictions?

On retrouve là une pathologie depuis longtemps identifiée des démocraties, qui ne savent pas trop comment répondre à ceux qui veulent les abattre, et qui vont même quelquefois jusqu’à maudire ceux qui veulent les défendre fermement, comme on le voit avec le mauvais sort réservé à ceux qu’on appelle trop facilement les «populistes».

De ce point de vue, il n’est pas sans intérêt de voir la France et le Québec s’unir, à travers leurs ministres de l’Éducation respectifs, dans un commun combat contre la «cancel culture».

Avec la tribune qu’ils ont cosignée, et qui est parue des deux côtés de l’Atlantique, ils cherchent désormais à théoriser cette résistance, à créer une alliance qui transcende les divergences idéologiques circonstancielles, en marquant leur opposition à ce qu’ils appellent avec raison ce nouvel obscurantisme. Cette alliance s’inscrit dans l’histoire longue et s’est réactivée autour des questions liées à la laïcité et la liberté d’expression ces dernières années.

 

On s’en souvient, au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty, Justin Trudeau avait peiné à se solidariser avec la France, et s’était même permis d’ajouter que la liberté d’expression n’était pas celle de crier au feu dans un cinéma bondé.

Autrement dit, il assimilait à un geste criminel la libre critique des religions. Plusieurs y ont vu une forme de soumission à l’islamisme.

Elle s’expliquait aussi par le multiculturalisme revendiqué du premier ministre canadien, qui sacralise la sensibilité des «minorités». Au même moment, le premier ministre du Québec, François Legault, soutenait inconditionnellement la France.

Résumons: le Canada est aujourd’hui le premier pays fièrement woke d’Occident, et seuls les Québécois s’opposent vraiment à cette tendance. On tolère bien mal, d’ailleurs, leur attachement à la langue française et à la laïcité, et leur vieille aspiration à l’indépendance qui, plus tôt que tard, pourrait renaître.

L’école, on le disait, est évidemment un champ de bataille essentiel de cette querelle. Il n’est pas sans intérêt de voir de quelle manière le gouvernement du Québec vient de chercher à la prendre à bras-le-corps.

Depuis la fin des années 2000, un cours étrange, le cours «Éthique et culture religieuse», s’était intégré au cœur du programme scolaire, sous la pression de la mouvance multiculturaliste.

Sous prétexte de transmettre des connaissances sur les religions, il transformait l’école en lieu de propagande diversitaire. Ses promoteurs ne s’en cachaient pas: ils entendaient endoctriner les jeunes générations, et les convertir à cette vision du monde, au nom de l’«ouverture à l’autre».

À défaut de convaincre le peuple, ils voulaient en fabriquer un nouveau en transformant l’école en camp de rééducation.

Après une longue bataille menée par ses critiques, le gouvernement Legault vient d’abolir ce cours et le remplacera par un cours de culture québécoise et de citoyenneté.
Ce cours, on l’espère, aura une triple fonction: résister à l’américanisation mentale des jeunes générations en les reconnectant à leur propre patrimoine culturel, intégrer à l’identité québécoise les élèves issus de l’immigration, et permettre à la jeunesse de se charpenter intellectuellement pour résister au nouveau totalitarisme qui prend la forme de la «cancel culture».
Ceux qui veulent résister à la révolution woke ne peuvent se contenter de le faire stoïquement: ils doivent contre-attaquer, et l’expérience des petites nations habituées à combattre pour leur identité n’est pas étrangère aux ressources existentielles mobilisées dans cette bataille.

 

 
 

10 Commentaires

  1. Nous pouvons à ce jour et seulement à ce jour, espérer reconquérir la place qui était la notre par et avec Eric ZEMMOUR. La France ne pourra s’en sortir avec tous ces minets qui nous gouvernent.
    Je vais peut-être dire un gros mot, mais SARKOZY avait essayé de le faire. Il a été muselé par les syndicats et tous les frileux qui étaient à la commande : hauts fonctionnaires, ou autres qui refusaient de faire ce qu’il voulait pour le Pays, mais, il a été un Président omniprésent, qui avait un grand amour de la France et voulait lui redonner son blason, ce qu’il a réussi par le monde. Après et pendant son quinquennat (mais curieusement pas avant) flamby lui a mis un tas de casseroles au derrière dont je suis sure qu’il n’a jamais commis car je pense qu’il a été foncièrement honnête.
    Zemmour peut nous sauver de ce marasme

    • Seul Zemmour peut nous sauver, il faut absolument qu’on convainque un maximum de personnes autour de nous de voter pour lui.

  2. Bravo à M Bockcoté qui sur Cnews est Epatant ,ainsi que les Autres Intervenants ;Dirigé par Mme Kelly d’une main de Maitre ,dont les intervenants parle chacun leurs tours ,(pas comme chez Praud ou c’est la Pagaille !avec des vieux comme intervenants qui radotent !!

  3. Belle saloperie que ce mouvement woke, on accueille toute la racaille du monde et voilà comment elle nous remercie, elle cherche à nous imposer son idéologie, alors je dis qu’il est temps de remettre les pendules à l’heure, on n’inverse pas les choses, la CIVILISATION et la CULTURE c’est l’Occident, il ne faut pas avoir peur de le dire. Le modèle qui s’impose, c’est celui qui est le plus performant et le plus juste et non l’inverse. L’individu doit être tiré vers le haut et non vers le bas, c’est ça la justice sociale et non aligner une société sur un apport de population peu développé et incompatible. Qu’a fait l’Occident depuis 2 siècles, se sentant responsable elle a cherché tout en œuvrant pour ses propres intérêts à développer le monde et en particulier l’Afrique qui est toujours au bout de ses bras. Cette migration africaine de débordement s’est associée à toutes les minorités mal dans leur peau pour avoir plus de force mais nous ne devons pas céder à cette idéologie de destruction.

  4. L’esprit français nous permettra de résister à cette tempête venue d’outre-Atlantique

    • il n’y a pas que l’esprit, il faut arrêter d’être des faibles ; il faut réagir avec brutalité
      le français a toujours été brutal dans son histoire il n’y a qu’avant 14 que ça a déconné.

  5. Vive le Québec libre !
    Vive la France libre, qui se doit de redevenir un phare de l’humanité, de par son rejet inconditionnel de toutes les idéologies totalitaires, foncièrement conquérantes et mortifères, tel l’Islamisme millénaire rétrograde, tel le wokisme récent haineux insensé .. qui font fi, en son sein, de ses valeureux principes de liberté, d’égalité, de fraternité.
    Par ailleurs, son pricipe de laïcité doit cesser d’être évoqué, aussi stupidement que perfidement, pour justifier et permettre le développement foncièrement conquérant de l’Islam, dans la France actuelle. Colombey les deux églises ne saurait devenir les deux mosquées.
    Il faut donc arrêter l’immigration musulmane et se libérer de tout étranger qui ne respecte pas la France, pour éviter le pire, en marche, depuis des années, et qui ne peut aboutir qu’à la confrontation ou à la soumission, si on continue à laisser prospérer ces idéologies totalitaires islamistes et wokistes, aussi haineuses que stupides, dans notre pays. 
    Zemmour apparaît comme le proche président lucide capable de retrouver la souveraineté heureuse de notre pays.

    • Bonjour,
      Il faut retrouver notre fierté pour contrer le woke.
      Notre fierté a été démolie par la haine de soi et la repentance perpétuelle, propagées par les gauchos nihilistes.
      Il faut retrouver la fierté d’être soi-même , et la volonté de se défendre.
      Eric Zemmour nous ouvre la voie de cette reconquête de nous-mêmes, suivons-le, soutenons-le, et on retrouvera notre courage.
      .

  6. Ceux qui nous trahissent au profit de de ces news cultures, seront les premières victimes de ces dégénérés !

  7. Vive le Québes libre !
    Vive la France libre, qui se doit de redevenir un phare de l’humanité de par son rejet inconditionnel de toutes les idéologies totalitaires, foncièrement conquérantes et mortifères, tel l’Islamisme millénaire rétrograde, tel le wokisme récent haineux insensé .. qui font fi, en son sein, de ses valeureux principes de liberté, d’égalité, de fraternité.
    Par ailleurs, son pricipe de laïcité doit cesser d’être évoqué, aussi stupidement que perfidement, pour justifier et permettre le développement foncièrement conquérant de l’Islam, dans la France actuelle. Colombey les deux églises ne saurait devenir les deux mosquées.
    Il faut donc arrêter l’immigration musulmane et se libérer de tout étranger qui ne respecte pas la France, pour éviter le pire, en marche, depuis des années, et qui ne peut aboutir qu’à la confrontation ou à la soumission, si on continue à laisser prospérer ces idéologies totalitaires aussi haineuses que stupides, dans notre pays. Zemmour apparaît comme le proche président lucide capable de retrouver la souveraineté heureuse de notre pays.

Les commentaires sont fermés.