Les portes de l'Enfer ! Les immigrés non occidentaux coûtent 5 milliards par an aux Danois !


Les portes de l’Enfer !
 
Donc, plus ils valent rien, plus ils nous coûtent cher…
Payer pour la chienlit, c’est le monde à l’envers !
L’Europe ce panier percé,
continue de tergiverser…
Alors que vont s’ouvrir les portes de l’enfer.
PACO. Bien qu’ils nous haïssent….
19/10/2021.

Les immigrants et descendants non-occidentaux ont coûté 5 Md€ (31 Milliards de DDK) au trésor public en 2018, selon un rapport annuel (Octobre 2021) du ministère des finances
Le rapport explique que la grande variation de la contribution nette entre les pays d’origine est étroitement liée aux différences dans le statut de résidence des immigrants de différents pays. Alors que les immigrants occidentaux viennent pour travailler ou étudier. Les immigrants des pays MENAPT (Middle East, North Africa, Pakistan and Turkey) viennent majoritairement pour obtenir l’asile comme base de résidence ou pour leur famille déjà présente là-bas.
Cela représente une diminution de deux milliards de couronnes par rapport à l’année précédente. En 2017, le montant était de 33 milliards de couronnes. Et l’année précédente, le montant était de 37 milliards de couronnes.
Ce montant était à son plus haut niveau en 2015, où il s’élevait à 42 milliards de couronnes danoises. Cette situation est liée à la crise des réfugiés. L’UE a connu un nombre record de réfugiés et de migrants demandant l’asile dans l’un des 28 pays de l’UE de l’époque.
Au Danemark, par exemple, on se souvient d’images de grands groupes de personnes marchant sur l’autoroute E45 en direction de la Suède.
Cet afflux important a conduit le gouvernement de gauche de l’époque à introduire une série de restrictions en matière d’immigration.
Le ministre de l’Immigration et de l’Intégration Mattias Tesfaye (S) est surpris par la baisse des chiffres.
– “Le rapport confirme les problèmes que nous connaissons. Il y a encore un grand retard d’intégration”, déclare Tesfaye dans un communiqué de presse.
– “Mais je me réjouis qu’il montre que les dépenses nettes consacrées aux immigrants et descendants non occidentaux continuent de baisser”.
“C’est une bonne nouvelle. La politique d’immigration stricte fonctionne. Nous pouvons tout aussi bien commencer à rembourser l’énorme dette d’intégration qui s’est accumulée après des décennies d’afflux trop important au Danemark”, déclare le ministre.
Tesfaye ajoute que beaucoup de choses doivent encore être améliorées.
“Cela s’applique, par exemple, dans le domaine de l’emploi, où un nombre particulièrement trop élevé de femmes des pays MENAPT sont en dehors du marché du travail”, dit Tesfaye.
Les pays MENAPT comprennent le plus souvent des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, ainsi que l’Afghanistan et le Pakistan. La Turquie est également incluse dans les calculs car elle joue un rôle important dans l’histoire de l’immigration au Danemark.
“C’est pourquoi le gouvernement veut introduire une semaine de travail de 37 heures, où il devrait y avoir un lien étroit entre les efforts des citoyens et les avantages. Nous voulons remplacer la logique actuelle de l’aide sociale par une logique du travail”, dit Tesfaye.
Ce sont principalement les immigrants non occidentaux et les descendants des pays du MENAPT qui coûtent le plus cher à l’État. Sur les 31 milliards de DKK, ce groupe représente 24 milliards de DKK.
Pour Kristian Thulesen Dahl, président du Parti populaire danois, 31 milliards de couronnes danoises représentent un montant “astronomique”.
“La baisse que nous constatons de 2015 à 2018 montre que nous pouvons réellement faire quelque chose à propos de ces chiffres et réduire les dépenses, afin de pouvoir consacrer l’argent à la protection sociale des Danois”, dit-il.
Le DF et l’ancienne vice-présidente du Parti libéral, Inger Støjberg, aujourd’hui membre non inscrit du Parlement, se sont réunis autour d’une proposition qui pourrait être utile, estime-t-il.
Il s’agit d’expulser 70 % d’un certain groupe d’immigrants d’ici 2030 s’ils ont commis un crime, ne connaissent pas le danois ou sont au chômage depuis longtemps. Cela pourrait faire baisser le chiffre de manière significative, estime Thulesen Dahl.
Avisen.dk


Le chef du Parti du peuple danois (opposition), Kristian Thulesen Dahl, a qualifié d’”astronomique” le péage annuel de 4,8 milliards de dollars prélevé sur les caisses de l’État par l’immigration non-occidentale et a proposé un programme d’expulsion massive.
Le coût net de l’immigration en provenance des pays non occidentaux s’est élevé à 31 milliards de couronnes danoises (4,8 milliards de dollars) en 2018, a indiqué le ministère danois des Finances dans un rapport annuel.
Ce chiffre est basé sur les dépenses de l’État pour les services publics liés à l’immigration et les prestations sociales reçues par les immigrants et comprenait les dépenses de l’État en matière de soins de santé, de garde d’enfants, d’éducation et de culture. En revanche, les contributions fiscales ont été déduites du total.
Le ministère des Finances a déclaré que ce chiffre était inférieur de 2 milliards de couronnes danoises (310 millions de dollars) à celui de 2017, et de 11 milliards de couronnes danoises (1,7 milliard de dollars) à celui de 2015.
Tous les pays de l’UE et de l’Europe ainsi que les États-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont considérés comme occidentaux. Tous les autres pays – Amérique latine, Afrique et Asie – sont considérés comme non occidentaux. Les personnes d’origine non occidentale sont divisées en immigrants et en descendants, en fonction de leur lieu de naissance.
Toutefois, les autorités danoises ont ajouté une autre subdivision – à savoir les pays du MENAPT (Moyen-Orient et Afrique du Nord plus le Pakistan et la Turquie). Les personnes originaires des nations MENAPT représentaient environ 55 % de tous les immigrants et descendants non occidentaux en 2018, mais ont coûté à l’État la somme faramineuse de 24 milliards de couronnes danoises (3,7 milliards de dollars).
Présenté comme un coût par personne, les immigrants et descendants des pays MENAPT ont coûté à l’État danois 85 000 DKK (13 000 $) par personne en 2018, contre 4 000 DKK par personne pour les personnes originaires d’autres pays non occidentaux.
La croissance démographique danoise due à l’immigration “n’est pas un cadeau pour l’économie”.
Sputnik

Le rapport du ministère danois

L’immigration non-occidentale au Danemark coûte près de 5 Md€ par an : le coût moyen d’un immigré du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord, du Pakistan et de Turquie est 21 fois plus élevé qu’un ressortissant des autres pays non-occidentaux
 

19 Commentaires

  1. Si ca continue « ils  » vont les mettre où ? Ils logeront où ? Dans les hôtels ? Les campings ? Sur les toits ? c’est complétement fou !

  2. Question ?combien chez nous?A priori personne n’a tenu a le chiffrer officiellement ,mais une personne la fait ,je ne me souviens plus l’élu qui s’était penché dessus mais c’était une somme assez rondelette mise rapidement aux oubliettes!

  3. Stériliser les femmes et castrer les hommes; Si refus, retour chez eux dans de grands paquebots qui prennent l’eau.
    mais oui, c’est de l’humour noir, très noir, le noir est à la mode.

  4. Un programme d’expulsion massive, c’est ce qu’on devrait mettre au point en France.
    Par ailleurs ça calmerait la morgue de ceux qui restent.

  5. A force de vouloir être humain, humanitaire, humaniste, on tombe dans la destruction de notre civilisation, c’est un choix très discutable de vouloir sauver des gens qui deviendront nos pires ennemis. En priorisant la quantité à la qualité on agit sur la sélection naturelle des individus et de l’évolution.

  6. En tant qu’économiste et danois – je peux lire les rapports en question – je peux vous dire que de tels calculs sont extrêmement fragiles et peu fiables. Ces rapports et les calculs sous-jacents ne sont que des éléments d’un débat plutôt politique.
     
    Au bout du compte l’intégration des immigrés et des réfugiés avance plutôt bien au Danemark quant à l’emploi, la formation des jeunes, l’acceptation des valeurs sociales etc.

    • Pourquoi les Européens veulent-ils intégrer des migrants extra-europeens ? Haine de soi, désir d’auto-destruction ! Triste époque. Le suicide européen !
      Les Japonais sont aussi confrontés à une dénatalité, mais ils ne veulent surtout pas d’une immigration extra-asiatique. Leur gouvernement avait même publié un rapport analysant la politique migratoire européenne ; la conclusion de ce rapport ? C’était de ne surtout pas faire comme les Européens.

  7. Leur trouver du travail d’utilité publique et les nourrir NON HALLAL ! ! !C’est la solution + séparer les femmes des hommes et les enfants en consigne dans les casernes désaffectées. 5h 00 salut au drapeau (français) étude de la langue et d’une profession adéquate (pas serrurier) ! ! ! !

  8. En France au lieu de baisser, ces dépenses sans justification vont allègrement dépasser les 100 milliards d’Euros. Pareil en Suisse!

  9. On continue à accueillir tout ces gens, alors qu’on a moins de travail, et que ceux qui sont là, vivent des aides.
    J’ai l’impression qu’il y a aussi énormément de gaspillage, d’argent public, pour cette population.
    A la campagne les paysans se suicident de misère, et d’abandon. Dans les banlieues, on ne se suicide pas.

  10. Dédié à Résistance Républicaine et à Paco en toute amitié ! Kenavo, la tempête gronde!
    PASSEZ À LA CAISSE!
    Moi je veux bien des sous
    Je suis venu pour ça,
    Vous en aurez grand fou,
    L’argent c’est fait pour ça.
    Je veux un logement,
    Moi je veux bien un toit,
    J’ai des appartements,
    Des cités sans Gaulois.
    Moi je suis bien patraque,
    Je voudrais voir docteur,
    C’est le Français qui raque,
    Surtout n’ayez pas peur.
    Je veux des vêtements,
    Mais je veux que des marques,
    D’accord, gratuitement,
    C’est le Gaulois qui raque.
    Où trouver de l’argent,
    Pour toutes ces dépenses,
    On va taxer les gens
    En taxant bien l’essence.
    Et l’électricité
    Le gaz également,
    Je n’ai pas tout cité,
    Voyons tout calmement.
    Le pain et puis les nouilles,
    Les fruits et les légumes,
    C’est les Français qui douillent,
    Sauf les grosses légumes.
    Et puis les mutuelles
    Aussi les assurances,
    Mais que la vie est belle,
    Pour nos belles finances.
    De la vie à la mort,
    On tond tous les Gaulois,
    Car les migrants d’abord,
    Car c’est là notre choix.
    Car ce sont tous des chances,
    Faut les entretenir,
    Des chances pour la France,
    Voilà notre avenir!
    Et depuis le mouton
    Se fait tondre un peu plus,
    De la tête au croupion,
    Chaque jour un peu plus.
    Et la moralité
    De cette sombre histoire,
    C’est qu’en totalité,
    On nous prend pour des poires!

  11. Extrapolation à la France alors qu’au Danemark les conditions d’encadrement de l’immigration (dont sur le plan emploi, délai dans l’attribution des aides, etc.) : 60 milliards !

Les commentaires sont fermés.