Bezonzaine zonzon !! Macron enfonce la France une fois de plus sur les prétendues morts du 17 octobre 1961


Bezonzaine zonzon !!
 
maKronKon on voit bien, jouit à s’excuser !
Nous rendant, nous, Français, tous des co-accusés…
Qu’ils retournent dans leurs casbahs
et leurs gourbis et leurs mechtas,
et mettent leur momo à poil dans un musée…
PACO. Zobi ! Les massacres, c’est Eux !
16/10/2021.
« Les crimes commis cette nuit-là sous l’autorité de Maurice Papon sont inexcusables », a estimé le chef de l’Etat, samedi, après avoir assisté à une cérémonie à Colombes, dans les Hauts-de-Seine.

https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/histoire/direct-commemoration-du-massacre-du-17-octobre-1961-emmanuel-macron-s-apprete-a-reconnaitre-une-verite-incontestable_4809773.html
https://resistancerepublicaine.com/2021/10/17/bernard-lugan-le-17-octobre-61-massacre-imaginaire/
 

 153 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Ou est la vérité ? entre ces chiffres du « massacre  » et trois tués dans la journée dont seu lement un le crâne fracassé . Il doit bien y avoir plusieurs rapports de police la dessus .
    Notre président qui parle d’un crime conte l’humanité en parlant de la colonisation de l’Algérie ? puis qui fait de la repentance pour du ratissage électoral et fini par se brouiller avec le roi des mains tendues vers les aides en provenance de cette France couille molle . Si, les électeurs a double nationalité ne votent pas ,une possibilité de changement pointe réellement . Notre droite dure va encore se tirer une balle dans le pied .

  2. Une chose est sûre, la vérité ne sort pas de sa bouche, les mesures qui ont été prises étaient les bonnes, la guerre d’Algérie n’était pas encore terminée et le FLN était présent en France et poussait les Algériens à se rebeller sous peine de mort, les effectifs de police étant limités, il fallait donc ne pas se laisser déborder par les milliers de travailleurs Algériens qui se rapprochaient de l’Elysée, De Gaulle et le gouvernement n’étaient pas disposés à laisser s’installer des troubles dans la capitale comme une prolongation de la guerre d’Algérie, c’est pourquoi cette manifestation avait été interdite. Si on compte une 30ène de morts directement imputables à la police, ce qui est faible, la plupart des tués sont imputables au FLN qui encadrait la manifestation.

  3. Ami Paco, salut à toi, poète aux pieds d’airain ! Je vais me fendre d’une phrase historique : « La seule qui soit morte ce jour-là, c’est la vérité ! »

  4. Mais quel con inculte !
    D’après le rapport détaillé rendu sur ces morts d’octobre 61, la plupart ont été zigouillés par le FLN qui sévissait à Paris durant la guerre d’Algérie, ils tuaient déjà chez nous, sans possibilité d’expulsion puisqu’ils étaient, contrairement à aujourd’hui , de nationalité française.
    Ces morts arabes ont été tués autour de cette date, mais à la date précise du 17 octobre, seul un FDS a été assassiné, le crâne fracassé, dommage collatéral de la manifestation ??

Les commentaires sont fermés.