Nos ancêtres, il y a plus de 11 000 ans, étaient plus civilisés que Macron !

LE SAUVAGE DE L’ÉLYSÉE ET SES COMPARSES

Dans  une de ses revues de presse, brillante, dont il est coutumier, notre ami Edmond le Tigre fait référence à l’anthropologue Margaret Mead, qui a défini les vrais débuts de la civilisation en relatant la guérison d’une fracture du fémur d’un membre d’un groupe humain ancien. La personne blessée a été soignée, pansée et protégée jusqu’à son rétablissement, ce que ne font pas les animaux. «Aider quelqu’un d’autre qui est en difficulté est le début de la civilisation», conclut  Margaret Mead.
Suite à l’excellent article d’Edmond, il m’est revenu en mémoire une anecdote,  venue  du fond des âges. La découverte du  docteur Jude, dans le site de Rochereil ou Rochereuil  (Dordogne), nous conte une bien triste histoire.
Aux environs de moins onze mille ans, une famille magdalénienne fut rudement éprouvée par la maladie d’un enfant. Cet enfant était hydrocéphale. Peut-être était-il né ainsi. Peut-être que ,  peu après sa naissance, à la suite d’une méningite, d’une encéphalite, ou d’une tumeur cérébrale, son crâne s’était démesurément développé et déformé sous la pression de la  surabondance du liquide céphalo-rachidien. Comprimé par ce liquide, son cerveau ne fonctionnait pas correctement, et la mère dut se rendre à l’évidence : son petit était gravement handicapé, mentalement et physiquement.  Le jeune infirme pesait sur la vie du groupe auquel sa famille appartenait, on ne devait pas le laisser seul, il fallait le nettoyer, le nourrir, le transporter. Cependant , on prit soin de lui : sa dentition montre qu’il fut nourri aussi bien qu’un autre. Il mourut malheureusement avant l’âge de trois ans.
Parvenus à un degré de civilisation plus avancé qu’à l’époque des Magdaléniens, qu’avons-nous aujourd’hui? Un dirigeant, qui,  avec l’aide de médecins, de ses collaborateurs et ministres,  décide de priver  d’hôpitaux  et de soins des personnes atteintes de pathologies lourdes, mortelles si elles ne sont pas prises en charge rapidement, sous prétexte qu’elles refusent de se laisser inoculer un vaccin dont on sait qu’il génère des effets secondaires parfois très graves, parfois mortels. Effets secondaires  cachés aux yeux du public. Pour une simple visite en milieu hospitalier, il faut désormais s’acquitter de 44 euros ou plus pour y pénétrer après avoir subi un test. Sans remboursement de la CPAM, et de facto des mutuelles. Pour les soins, vaccin obligatoire!
On compare la civilisation à un vernis. Je pense que certains en ont une couche si épaisse qu’elle a étouffé tout sentiment envers leurs semblables.
Aider quelqu’un d’autre qui est  en difficulté est le début de la civilisation. Avec Macron, la civilisation vient de faire un grand bond en arrière. Finalement Macron a encore moins de cœur que nos lointains ancêtres. Un vrai sauvage!

16 Commentaires

  1. Conclusion, macron est moins civilisé qu’un rat, et merci à Emile pour ces connaissances sur les familles de rats

  2. Oui, pour les mondialistes la vie humaine n’a pas de valeur, ne compte pas, ou alors tout juste du ‘materiel’ humain, des pièces de rechange … Les êtres humains ? Un stock encombrant, à réduire.
    Pour un muzz qui suit son coran à la lettre, une vie de non-musulman n’a aucune valeur non plus. Et une vie animale non plus, tout juste bonne à servir de nourriture, ou d’utilitaire quelconque.
    Ah, si, il y a le chat qui a un minimum de considération, en référence à la chatte du pseudo-prophete, mais peu s’en soucient.

  3. Merci Argo pour cet article excellent et merci à Christine de t’avoir encouragé à l’écrire

    • Désolée Pascal, on peut détester Macron, ce que nous faisons tous sur ce site, mais éviter la vulgarité et la grossièreté qui n’amènent rien dans des commentaires sauf se défouler. Nous censurons vulgarités et grossièretés, quel que soit le sujet.

  4. M’conar n’est pas un sauvage, c’est un malade mental. Il a une atrophie du cerveau, la partie qui concerne l’empathie, une hypertrophie du moi qui le fait se sentir supérieur à tous les gens qu’il croise et l’empêche de voir et donc reconnaître ses erreurs.
    Certain le traité  » d’enfant gâté « . Il est un enfant gâteux,il a été vieux bien avant l’âge adulte et dénature et pourrit tout ce et tous ceux qu’il approche.

  5. Vivemen qu’on le dégage cet enfoiré. il ne fait que des conneries … C’est vraiment une tanche ce type.

  6. Si macron peut agir en sauvage, que dire les autres qui le regardent et le laissent faire ?

  7. pour toutes ces raisons, aux prochaines élections, ne pas se tromper de bulletin !

  8. Dans le même registre, on pourrait dire que Macron est donc moins civilisé que… les rats!
    Pourquoi les rats?
    Parce que les rats disposent d’un comportement prosocial plus avancé que celui APPARENT de Macron…
    Les rats – contrairement à Macron – ne manquent pas d’empathie. En fait, il a déjà été démontré que les rats font preuve de la forme d’empathie la plus simple : celle qu’on appelle « contagion émotionnelle ».
    Autrement dit, les rats partagent leurs émotions par « système » d’émetteur(s)/récepteur(s).
    (Pour donner des exemples simples : un rat qui, verra un autre rat stressé, deviendra lui-même stressé; ou bien un rat, qui verra un rat apeuré, deviendra lui-même apeuré…)
    Par ailleurs, il a également été démontré que les rats étaient capables de passer outre ce qu’ils ressentent pour aider d’autres rats… Autrement dit : les rats sont capable de surmonter une « contagion émotionnelle » pour rendre service à d’autres « individus »…!
    Ainsi donc… rat pourra passer outre sa peur et/ou celle d’un autre rat pour AIDER cet autre rat (à se défaire d’un piège, par EXEMPLE).
    (Bien qu’on ne sache pas encore POURQUOI un rat en aidera un autre… Il peut y avoir des tas de raisons, mais ça n’enlève en rien le fait qu’il s’agisse d’un comportement prosocial qu’on associe normalement à l’être humain uniquement…!)
    …De ce fait… au vu de son comportement ET de son profil psychiatrique apparent, Macron me paraît moins civilisé que les rats.
    (Je fais simple… je ne cherche pas à être dure!)
    (Par ailleurs, j’avais une fois lu que les rats prennent carrément soins de leurs malades… qu’ils les mettent en quarantaine et font le nécessaire pour les soigner… Mais je ne sais plus où j’ai lu ça… ni si cette information est véridique, du coup?!)

    • Les rats sont intelligents et pleins de ressources. Et un rat apprivoisé, et bien soigné, bien propre, c’est que du bonheur et de la complicité avec son ‘maitre’. Dommage qu’il ne vive pas très longtemps.

  9. très bonne comparaison !
    macron est un sauvage, il agit comme agirait le sauvage face à un ennemi blessé, il l’achève.
    Macron est un sauvage qui a pris la population française comme son ennemi personnel, et nous en payons très lourdement le prix.

Les commentaires sont fermés.