David Di Nota : l'assassinat de Samuel Paty n'a rien changé à l'attitude de l'Education Nationale !

David Di Nota : le premier devoir que nous devons à Samuel Paty, la vérité !

L’Education nationale se prépare à commémorer l’assassinat de Samuel Paty le 15 octobre veille du 16, funèbre anniversaire. On se demande ce qui va se passer…  Certains d’entre nous le savent bien. Quelles vont encore être ses turpitudes, locales ou plus générales (Article fort argumenté de Boulevard Voltaire en lien en fin d’article) ?
Ainsi le romancier et dramaturge David di Nota, docteur en sciences politiques, frappé par l’assassinat de Samuel Paty a voulu savoir et comprendre, il a étudié tous les rapports, mené des vérifications… Il a écrit  « J’ai exécuté un chien de l’enfer » , cette enquête minutieuse dans laquelle l’Education nationale n’a pas le beau rôle.
Il en conclut : son assassinat n’a rien changé à l’attitude de l’Education nationale. On sait que l’Education Nationale a la particularité de ne rien apprendre de ses erreurs ! A craindre qu’il n’ait raison !
A écouter !


Avant même son assassinat, la machine à broyer le professeur qui n’a fait que remplir sa mission y est décrite avec moult détails.
.
Autre analyse :
https://www.bvoltaire.fr/la-commemoration-de-lassassinat-de-samuel-paty-risque-den-occulter-les-veritables-causes/
A noter que Philippe Kerlouan relève par exemple que le fanatisme religieux n’est pas abordé dans les sujets à même d’être traités… au profit d’une langue de bois aseptisée
COMPLEMENT : Didier Lemaire sur Causeur.
https://www.causeur.fr/samuel-paty-jai-execute-un-chien-de-lenfer-david-di-nota-212364

 209 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. ça a commencé à Creil, c’est une très vieille histoire.
    Une bataille idéologique menée par la gauche, qui l’a emportée très facilement , contre une droite molle et peureuse.
    Depuis, la descente continue sous forme de chute qui s’accélère, baisse au classement PISA qui confirme la ruine de notre école.

  2. C’est effarant , pour écrire soft ! quand on entend David Di Nota, en fait Paty, comme d’autres, sont morts, comme ça ! il n’y a pas de raisons à sa décapitation puisque le rapport nie, occulte les faits ! Comme nous aurions dû, nous le peuple nous soulever pour ces morts d’avant Paty, Paty n’est pas plus important .. cette cabale montée contre lui sur le faux témoignage d’une gamine .nous montre que nous sommes une vaiable d’ajustement devant l’islamisme qui a commencé avec le voile à l’école ..oui , il se disent  » nous compterons , que vous le vouliez ou non et nous vous détruirons coùte que coùte  » ! et ça marche puisque en face ils ont, nous avons, des gouvernants faibles, des citoyens peureux ! Où sont ces délinquants ; le père de famille et son collègue et les autres, cette gamine ? en prison ? certainement pas !
    Je suis écoeurée , meurtrie !

  3. L’EN ne vaut pas plus que les autres ministères, tous favorables à l’immigration invasive, ils sont tous complices!

  4. Ces connards de hyérarchie de l’éducation nationale vont bientot le regretter car ces tarés s’en prendront à eux après sen être pris à un prof… ce sont de véritables idiots de gauchos.

  5. L’éducation nationale est complice par lâcheté et a préféré sacrifier l’enseignant sur l’hôtel de l’islam. Encore une fois l’islam nous montre son vrai visage, le djihad.

    • Les « jihadistes » brûlent des écoles des églises et même ND de Paris.
      Ils egorgeaient et tuent nos frères et nos soeurs. Ils vendent de la drogue à nos gamins. Ils préparent l’assaut final dans quelques années.
      Ils tuent nos soldats qui leur apportaient protection.
      ET MAINTENANT LES ENC…….DE TALIBANS TENDENT LES DEUX MAINS VERS LES INFIDÈLES POUR AVOIR À BOUFFER ET EVITER UNE ENORME CRISE HUMANITAIRE ALORS QU’ILS NOUS ENVOIENT DE L’HÉROÏNE PAR TONNES.
      On a pas encore compris que ces sacs à merde sur pattes qui s’habillent avec des rideaux veulent rester à l’âge de pierre veulent imposer leur saloperie de SECTE SUR TOUTE LA PLANÈTE.
      Sauvons leurs femmes et éduquons leurs mômes avec les mêmes principes que les KURDES appliquent en Iraq et en Syrie.

    • Elle avait auparavant sacrifié le savoir et les connaissances au profit du « pédagogisme », concept fumeux dont les résultats -les dégâts, plus précisément – n’ont pas tardé.

  6. Le problème risque une solution avec la 6ème République. Mais il faut des ballochettes dans le froc des militaires français !

  7. On s’en doutait que l’assassinat de ce malheureux Samuel Paty ne changerait rien ! L’islam radical prend de plus en plus de place en France à travers un djihâd quotidien soutenu par les élus ! Qui ne dit rien consent ! Ça n’existe pas..

Les commentaires sont fermés.