Voter Macron ou écolo, c’est voter la fin de notre identité, de nos 300 fromages et races d’animaux

Identité française Macron Publié le 10 octobre 2021 - par - 18 commentaires

 

A « Julie », une commentatrice de RR souhaitant « créer sa propre école pour protéger nos enfants et les instruire », « Emile », passionné(e ?) par les races de poules, demandait si elle pensait apprendre aux élèves à jardiner et à s’occuper de petits animaux. 

J’imagine bien le bobo macronien à trottinette électrique made in China se gausser de telles préoccupations aussi éloignées de la start up nation que de la problématique du réchauffement climatique. La lecture du CV de nos Khmers verts (Sandrine Rousseau, Eric Piolle, Grégory Doucet ou Léonore Moncond’huy) montre que la plupart s’avèrent des enfants de la bourgeoisie des villes (inspecteur des impôts, sociologue au CNRS, cadre dans l’industrie pétrolière ou universitaire) n’ayant jamais trait une vache ou ramassé un œuf dans le poulailler familial.

En vérité, ces « écolos » ne s’adressent jamais au Français vivant – justement – au plus près de la nature mais aux citadins cosmopolites bouffeurs de kébabs et à la diversité qui se fout bien de la France des 300 fromages. De même, ces « anti-OGM » se moquent comme d’une guigne de la disparition progressive de notre formidable patrimoine génétique représenté par de multiples et antiques races domestiques.

Personnellement, j’ai trouvé le commentaire d’Emile particulièrement touchant : il m’a rappelé ma madeleine de Proust et mon enfance à la campagne. 

Une ruralité, des provinciaux, des paysages modelés depuis 1000 ans, une France périphérique, que macroniens « déconstructeurs » et écologistes fans de réensauvagement (rewilding) rêveraient de voir disparaître puisqu’à la base du sentiment identitaire français, normand, breton, picard, alsacien, auvergnat, basque ou provençal.

L’invasion migratoire qu’ils encouragent permettra de diluer ou dissoudre cette identité : on voit mal, en effet, un afghan goûter au Maroilles, un Erythréen créer une association de protection du porc cul-noir ou un Pakistanais sauver la race de poule gauloise.

Voter Macron ou écolo, c’est donc voter la fin de notre identité, de nos 300 fromages et races d’animaux. C’est voter la fin de nos campagnes et de 2500 ans d’histoire.

 

J’ai appris d’expérience que pour avoir de bons fruits et légumes… il n’y avait – parfois – rien de mieux que d’associer les cultures avec les animaux 

Les gosses n’aiment généralement pas les poules à cause… de la crête et surtout des barbillons.

Mais leur apprendre qu’il existe des races bien rigolotes et avec des spécificités particulières… ça changerait la donne :

  • la poule Appenzelloise qui a une huppe à la punk (huppe qui n’a pas besoin d’entretien, de surcroît, contrairement à d’autres races);
  • la poule Noire de Janzé, idéale pour les apiculteurs car c’est une véritable chasseuse de frelons (elle adore ça) et qu’elle pourrait SAUVER les ruches des apiculteurs s’ils se penchaient sur le sujet
  • la poule de Marans qui en plus de faire des œufs couleurs rouges/chocolat, a des plumes aux pattes lui donnant un air rigolo de canard quand on la voit marcher de derrière
  • la poule Araucana qui pond des œufs couleur bleus/verts et qui n’a pas de queue (le coq a un air bizarre, du coup)
  • la poule Faverolles qui a un air de hibou avec sa tête bien emplumée
  • la poule Gauloise, dont le coq est LE coq Français (et avec de très belles couleurs)
  • la poule Soie qui est une poule naine toute duveteuse et qui permet de faire couver les œufs des poules qui refusent de couver, sans passer par une méthode qui coûterait chère (la Soie vivant pratiquement pour couver !)
  • la poule Ayam Cemami, dont la poule comme le coq sont tout noirs (et brillants !), barbillons et crête compris et – apparemment – même la chair
  • etc…

Apprendre qu’il y a des races de poules différentes et très belles pour certaines (GournayWyandotteBrahmaLeghornSabelpoot, etc…), pourrait intéresser les enfants… (Je sais que j’aurais – MOI – aimé apprendre à l’école, en tout cas !)

C’est d’expériences personnelles que je pense ça, car jusqu’à la mi-adolescence, j’habitais juste en-dessous de la ferme de mon cousin et de tous les animaux qu’il avait, les poules étaient les seules à ne pas m’intéresser : comme beaucoup de gosses, leurs crêtes et leurs barbillons me perturbaient mais en plus… ce n’était que des poules fermières rousses que mon cousin possédait (et pas les plus jolies d’entre elles) !

Il a fallu que je découvre qu’il y avait de très belles races de poules pour m’y intéresser vraiment et en adopter moi-même, depuis… j’en suis fada et j’ai de bons œufs, mais aussi de bons fruits et légumes : je lâche les poules dans le potager AVANT de commencer à semer et planter, le reste du temps, elles gambadent dans le jardin avec tous mes fruitiers !

(En plus, une fois qu’on les observe bien… on se rend compte que les poules sont des animaux très intelligents, marrants et affectueux…)

Il y a des races de poules qui ont failli disparaître (la Gournay, par exemple)… si ça intéresse des gosses, qui sait… peut-être que dans l’avenir, certains perpétueront des races pour les remettre d’actualités ?

La Noire de Janzé pourrait particulièrement être utile, si on pouvait apprendre aux apiculteurs qui l’ignorent qu’elles sont de véritables chasseurs de frelons (les frelons étant la raison pour laquelle beaucoup d’apiculteurs finissent par abandonner la production de miel) !

Sinon, mis à part les poules… il existe une race de canard «chasseur de limaces» qui fait très peu, voire pas du tout, de dégâts au potager : le canard Coureur Indien.

Il a une démarche de manchot, ne peut pas voler (ce qui est bien pratique), n’a pas besoin de beaucoup d’eau pour se baigner, et… est très rigolo, lui aussi ! Son mets favori étant les limaces, il est LE compagnon idéal à avoir quand on cultive dans un coin humide…!

Pardon, je m’emballe, alors je vais m’arrêter là… Mais comme c’est d’expériences… autant le partager si ça peut aider…

Emile

Print Friendly, PDF & Email
18 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Hollender
Hollender
il y a 14 jours

 » On dirait que t’as peur de marcher dans la boue « …….
Pauvres parigots…..Un vrai défilé de clowns tarés qui ne savent plus quoi faire ni comment s’habiller ou se coiffer pour se faire remarquer dans des émissions de TF1 et quelques autres chaînes. Un clown doit faire rire……Ceux là me font pleurer !

Argo
Argo
il y a 13 jours

Dédié à François des Groux, à tous les amoureux de notre belle France et à Résistance Républicaine avec toute mon amitié et mon admiration pour leur pugnacité !

MACRON LE FOSSOYEUR

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 13 jours
Reply to  Argo

Merci Argo je confisque pour publication en article demain

Emile
Emile
il y a 13 jours

Soit les prétendus « écolos » sont très, très bêtes… soit ils détestent les faunes et les flores.
De toute évidence, ils détestent à peu près tout ce qui est Occidental…!

Comment sauver l’apiculture? En commençant déjà par se débarrasser des frelons…
Comment se débarrasser des frelons? En laissant des poules avoir libre accès aux ruches des apiculteurs. (Pour ça… la race Noire de Janzé a bonne réputation!)

Les poules sont attirées par les protéines contenues dans l’abdomen des frelons, alors… dès que les frelons seront en vol stationnaire près des ruches, ou carrément posés SUR les ruches… les poules qui les verront se jetteront dessus.
Et vu que les poules sont très intelligentes… elles comprendront que « ruches = frelons », et elles surveilleront tous les jours…
(Ca, ce n’est pas un « écolo » qui l’apprendra aux apiculteurs!)

Comment se débarrasser des limaces? En adoptant des canards…
Le canard de race Coureur Indien est réputé comme étant le meilleur « chasseur de limaces », et… en dépit du fait qu’il soit HAUT sur pattes (car démarche verticale), il est léger : il ne fera pas trop – voire « du tout » – de dégâts au potager (en marchant sur les plantations)!
Ainsi… plus besoin d’utiliser des produits anti-limaces, ou de sortir les nuits – quand c’est humide – pour ramasser les limaces à la main!
(Encore une fois : ce n’est pas un « écolo » qui informera le jardinier!)

Emile
Emile
il y a 13 jours

Une petit info rigolote : la poule de Marans – qui porte le nom d’une commune bien française! – est appelée « la poule aux oeufs d’or ».

Quand j’ai trop d’oeufs, j’en donne à des voisins.
Certains d’entre eux ont des enfants qui réclament toujours les « oeufs de la voisine », car je leur donne des oeufs couleur crèmes (ordinaires), mais aussi des oeufs tout blancs, des oeufs bleus (de ma poule de race Azur), et des oeufs couleur chocolat (de ma poule de race Marans).

Parfois, la couleurs des oeufs de ma Marans déconnent (ça dépend ce qu’elle mange, j’imagine, puisque la Marans a en fait la particularité de TEINDRE son oeuf lors de la ponte)… du coup, je me retrouve parfois non pas avec des oeufs « rouges », mais plutôt avec des oeufs « roses », voire « violet » (pas tout à fait, mais… presque, du moins!).
Et les gosses adorent ça!

Emile
Emile
il y a 13 jours

En rapport avec les animaux, on pourrait parler d’un produit essentiel, de fabrication bien française : l’Huile de Cade.
Produit « magique » fabriqué par la Distillerie des Cévennes : https://www.distilleriedescevennes.com/

(La Distillerie des Cévennes est la SEULE distillerie d’Europe à fabriquer de l’Huile de Cade Vraie.
Donc, pour qui entend parler d’Huile de Cade… je recommande fortement d’acheter directement chez eux!)

Ils fabriquent de l’Huile de Cade pour les animaux (préventif COMME curatif): https://www.distilleriedescevennes.com/19-soins-des-animaux

Pour mes volailles, j’utilise l’Huile de Cade – Soin des poules : https://www.distilleriedescevennes.com/soins-des-animaux/64-soins-des-poules-500-g-3770010881018.html
En préventif pour la gale, et… jamais aucune de mes poules n’a eu de gale!
Il parait qu’en curatif… c’est le SEUL produit qui serait 100% efficace!

(Cet été, j’avais du enlevé les ergots de mon coq : ils étaient devenus trop longs pour lui comme pour mes poules.
Pour ne pas lui faire de mal ET ne prendre aucun risque, je ne lui avais enlevé QUE les ongles… laissant ainsi les matrices nues.
…Pour éviter la moindre infection ET favoriser la cicatrisation, j’avais ensuite badigeonné la matrice de chaque ergot d’Huile de Cade – Soin des Poules.
Je n’ai eu AUCUN problème par la suite. J’étais bien contente d’avoir ce produit sous la main!!)

Lagardère
Lagardère
il y a 13 jours

Bravo François. Très bel article.

Machinchose
Machinchose
il y a 13 jours
Reply to  Lagardère

article attachant surtout quand on a eu gamin un poulailler

un gros merci a François :lol;

Gisèle
Gisèle
il y a 13 jours

Oui et on peut rajouter être noyés dans le Maghreb et toute l’Afrique d’après ce que nous fait miroiter Macron !

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 13 jours

Bonjour,

Merci Emile, merci François.

Frejusien
frejusien
il y a 13 jours

Il y a de temps à autres, un reportage sur de courageux éleveurs qui relancent dans un coin perdu de notre territoire, tout à fait à l’écart des préoccupations bobos, une race domestique en voie d’extinction. Quelle belle mission !
Là sont les vrais écolos, qui ne s’en donnent pas le titre , devenu ridicule tant il a été vidé de son sens par les partis politiques qui s’en sont emparé.

Frejusien
frejusien
il y a 13 jours

Très sympa, ce témoignage d’amour pour les races de poules.
Je crois qu’effectivement les gosses de primaire seraient intéressés par la découverte de ces espèces et de leurs particularités.
Pour ce qui est des fromages, nous en avons à peu près 982, la France a la plus grande diversité de fromages.

LANGLOIS
LANGLOIS
il y a 12 jours

voter pour macron le fossoyeur c’est l’extermination des FRANCAIS et la fin de la FRANCE !!!! cette ordure poursuit son oeuvre de destruction …..
E.ZEMMOUR Président !!!
Vive la FRANCE libérée !!

Dorylée
Dorylée
il y a 12 jours

Les écolos des villes :  » Arrêtez d’emmerder les vaches deux fois par jour pour les traite ! Faites comme nous, achetez votre lait au super marché… « 

Lire Aussi