Chantelle, une abbaye branchée cosmétiques et produits de beauté !

Adresses gourmandes Histoire Histoire de France Publié le 7 octobre 2021 - par - 7 commentaires

L’abbaye de Chantelle est située en Auvergne ©Abbaye de Chantelle

Située au cœur de l’Allier, l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle est fondée en 937 par Saint Odon, abbé de Cluny. Composée d’une église romane et d’un cloître, cette abbaye bénédictine s’inscrit avec harmonie dans l’un des sites les plus remarquables du Bourbonnais. Et c’est donc aux côtés de Divine Box, que nous partons à la découverte de son histoire, de sa communauté et de son artisanat !

Escapade historique

Laissez-vous transporter au Ve siècle, le temps de quelques lignes ! A cette période, on construit un château et une église, dédiés à saint Vincent, sur un colline de 323 mètres d’altitude… Mais il faut attendre cinq siècles plus tard pour que la vie monastique débute en ce lieu. En effet, ce n’est que lorsque les propriétaires font don des bâtiments à l’ordre des chanoines de saint Augustin, qu’une communauté religieuse commence à habiter ces murs.

Peu à peu, des personnages de haute importance sont attirés par l’abbaye de Chantelle. Il faut dire qu’elle est un lieu rêvé ! Surplombant la région, elle se situe à proximité d’une ancienne voie romaine qui reliait Clermont et Bourges. Parmis les évènement marquants qui y ont eu lieu, il y a notamment :

  • au VIIIe siècle, Pépin le Bref (roi des Francs) s’empare du château;
  • en 1286, Aymar de Cros (évêque de Clermont) s’y fait sacrer;
  • au XVe siècle, elle est propriété du duc de Bourbon, qui en rebâtit tous les lieux;
  • au XVIe siècle, Anne de Beaujeu (fille du roi Louis XI et régente de France) y installe sa résidence avant d’y mourir.

Impressionnant pour une abbaye, n’est-ce pas ?

 

Une période un peu plus rude

Eh oui… En 1638, un ordre du Cardinal de Richelieu tombe sur le château de Chantelle : on ordonne que ce dernier soit rasé, soupçonné d’être le lieu d’un repaire d’ennemis du roi. Heureusement pour les moines, le prieuré, lui, reste intact !

 

Mais malgré ça, la communauté faiblit peu à peu, et laisse place à des jésuites au XVIIe siècle. Cette nouvelle communauté donne un rayonnement nouveau à l’abbaye de Chantelle ! Mais ce rayonnement ne dure pas longtemps… A peine un siècle après, la Révolution éclate, et l’abbaye est vendue comme bien national. C’est ainsi que l’abbaye de Chantelle voit se dessiner la fin de sa vie monastique, après huit siècles d’histoire…

 

Les bénédictines arrivent !

Une fois la Révolution passée, l’évêque de Moulins souhaite vivement que la vie monastique reprenne à Chantelle. C’est pourquoi en 1853, des bénédictines de l’abbaye de Pradines débarque à l’abbaye ! Rapidement, la nouvelle communauté se développe et restaure les bâtiments, qui sont classés quelques années plus tard “monuments historiques” ! Plutôt sympa, non ?

Des murs qui revivent depuis l’arrivée des bénédictines, en 1853  ©Abbaye de Chantelle

Allez, au travail !

Au milieu du XXe siècle, le Pape Pie XII incite tous les monastères féminins à développer une activité lucrative artisanale, qu’on appelle souvent artisanat monastique. La communauté réfléchit donc et se lance en 1954 dans la production artisanale de produits cosmétiques ! Toutes les soeurs s’investissent dans le projet, et très vite elles sortent déjà un lait de toilette et une eau de Cologne… Le début d’un grand succès pour les bénédictines de Chantelle !

 

Et actuellement ?

Les bénédictines de l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle sont aujourd’hui une dizaine. Elles vivent selon la règle de saint Benoît, partageant ainsi leur temps entre la prière et le travail manuel. En plus des sept offices quotidiens, les sœurs accueillent les pèlerins de Compostelle, et travaillent de leurs mains pour conditionner de nombreux produits cosmétiques monastiques… Elles tiennent elles-mêmes leur propre laboratoire, depuis 1954, mais ne travaillent pas seules. Elles sont aussi en relation avec une dizaine de salariés laïques, qui les aident dans la production de leurs cosmétiques, même si Mère Pascale reste la “boss” de cette petite entreprise… !

Une soeur de Chantelle confectionnant des produits cosmétiques ©Abbaye de Chantelle

 

Comment faire pour se procurer les produits cosmétiques de l’abbaye de Chantelle ?

Savons, bains moussants, gels douche, si vous souhaitez acheter les produits de l’abbaye bénédictine de Chantelle, on vous conseille évidemment d’aller directement sur place à l’abbaye, au 14 Rue Anne de Beaujeu, 03140 Chantelle. Vous pourrez ainsi en profiter pour faire une petite escale spirituelle dans leur superbe église romane, et passer saluer les sœurs que vous croiserez ! L’hôtellerie est aussi ouverte pour ceux qui sont en quête de repos physique, moral et spirituel !

 

Sinon, vous pouvez cliquer ici pour acheter en ligne les produits de l’abbaye de Chantelle.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
denise
denise
il y a 17 jours

Merci vivement pour nous faire connaitre et l’histoire et ces beaux lieux spirituels , qui malgré  » l’adversité  » , perdurent . c’est significatif

Côme Besse de Divine Box
Côme Besse de Divine Box
il y a 17 jours
Reply to  denise

Avec joie ! 🙂

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 17 jours

@ Come Besse de Divine Box
Merci de nous faire découvrir ces lieux mystiques, véritables hâvres de paix.
Habitant dans le Sud-Est de la France j’aurais souhaité connaître des abbayes susceptibles de produire des articles de distillation de lavande fine ainsi que d’autres variétés de lavande, et de cosmétiques à base de ces plantes. En connaîtriez-vous ?

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 17 jours

Bonjour Vent d’est nous avons déjà publié de très nombreuses présentations d’abbayes dans notre rubrique « adresses gourmandes » et Côme va continuer à nous faire faire le tour des abbayes, ce serait bien le diable si dans tout ça vous ne trouviez pas votre vie !

Côme Besse de Divine Box
Côme Besse de Divine Box
il y a 17 jours

Regardez du côté de ces abbayes, vous y trouverez peut-être votre bonheur :

  • Monastère de Taulignan
  • Abbaye de Jouques
  • Abbaye de Sénanque
  • Abbaye de Blauvac
  • Monastère de Cabanoule
  • Abbaye d’Aiguebelle

🙂

Argo
Argo
il y a 16 jours

L’Abbaye de Notre-Dame des Neiges en Ardèche était spécialisée dans les produits alimentaires, le vin et les apéritifs en particulier. M’étant rendu au bar-dégustation de ce divin établissement, j’ai goûté leurs productions, avec modération. Par contre le moine qui faisait office de serveur avait le teint bien couperosé, le nez framboisé et piqueté. Je l’ai soupçonné de finir les fonds de verres ou de prélever sa dîme. Il m’a fait penser au révérend Père Gaucher de Daudet. Ce n’était pas cher, pour deux francs, le bougre vous remplissait un verre à vin d’apéritif. Des retraités venus par cars entiers repartaient avec des cartons de vermouth sous le bras, quoiqu’un peu pompettes. Tout le monde avait l’air content : vinum laetificat cor hominis. Je ne sais pas s’ils continuent leurs activités encore aujourd’hui.

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 16 jours

Même athée, j’aime visiter des lieux religieux tel que l’Abbaye d’Orval connue pour sa bière et son succulent fromage à pâte molle qui sont produit par des moines.

Lire Aussi