L’adama-harpie

L’excitée, au palais, fais l’adama-harpie !

Elle éructe en Français, mais c’est de la charpie !

On la voit chouiner méchamment,

mi grognement, mi aboiement…

Cracher son fiel c’est sa câlinothérapie…

PACO. Caca-colonthérapeute !

29/09/2021.

https://www.fdesouche.com/2021/09/29/le-comite-la-verite-pour-adama-au-tgi-de-paris-pour-reclamer-lacces-au-dossier-de-la-mort-dadama-qui-serait-refuse-sous-pretexte-daffaire-politique/

 180 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Un balai à chiotte géant sur sa sale gueule…
    Quelle pourriture!!!

  2. Etant très vraisemblablement « partie civile » dans la procédure concernant la mort de son frère adama, son « association » a eu accès à l’intégralité du dossier via l’action de son avocat. Donc, en fait, une buse qui fait le buzz pour un problème imaginaire et se victimise une fois de plus. Rien de nouveau sous le soleil, juste justifier les ressources tirées des cagnottes, et autres origines pour bien vivre à moindre effort. Effectivement, l’avenir se révèle hélas de plus en plus sombre………

  3. Cette femme est un concentré de détestation et elle n’arrange pas son cas, vivement Zemmour qu’on fasse un peu de nettoyage chez tous ces africains qui s’engouffrent dans les failles de notre système.

    • Et qui n’ont même pas honte, vu leur indicible lâcheté , de ne pas aller défendre leur pays, le Mali, où se font tuer nos soldats français.
      Ils sont vraiment répugnants !

  4. RAS LE BOL DES TRAORÉ !

    C’était un p’tit voyou
    Pas très bien inséré,
    Qui s’sauvait crévindiou
    Quand les flics l’on serré.

    Se sauver en courant
    Quand on est sans reproche,
    Ce n’est pas très courant,
    Ya quéq’ chose qui cloche.

    C’était une famille
    Tout bien comme il le faut,
    Pas une peccadille,
    Toujours là où il faut.

    Bien connu d’la police
    Où il a qu’des amis
    Toujours de bon service,
    Qu’est-ce qui lui a pris?

    Depuis lors sa frangine,
    Toujours bien excitée,
    Fout partout la bouzine,
    Par toutes les cités !

    Harcelant la justice,
    Criant sa vérité,
    Hurlant à l’injustice,
    Quelle témérité !

    Mais qui la fera taire,
    On est vraiment lassés,
    Car de l’entendre braire,
    On en est harassés !

    Dédiés à Paco ces modestes vers en forme de chanson. Avec mon admiration et mon indéfectible amitié !

Les commentaires sont fermés.