Ces sportifs de haut niveau qui, après vaccination, ne peuvent même plus s’entraîner…

Le joueur de tennis français Jérémy Chardy a dû interrompre sa saison, en raison d’effets secondaires handicapants liés à sa vaccination. En août dernier, deux cas de sportifs italiens dans la même situation ont été rapportés.

Le tennisman de 34 ans s’est confié à l’AFP, apprend-on notamment dans le journal L’Equipe. Il évoque de violentes douleurs partout dans le corps, dès qu’il fait un effort physique. « Depuis que j’ai eu mon vaccin, j’ai un problème, j’enchaîne les galères. Du coup, je ne peux pas m’entraîner, je ne peux pas jouer (…) Pour l’instant ma saison s’est arrêtée, je ne sais pas quand je reprendrai. » Jérémy Chardy dit regretter d’avoir été injecté, « mais je ne pouvais pas savoir (…) Le problème, c’est qu’on manque de recul sur le vaccin. »
Dès qu’il fait un effort physique, Jérémy Chardy ressent de violentes douleurs. (JM Hervio/kmsp/L’Équipe)

À cause d’une réaction au vaccin contre le Covid, Jérémy Chardy est handicapé physiquement et contraint de suspendre sa saison.

Jérémy Chardy (73e mondial) a été contraint de suspendre sa saison, sans savoir pour combien de temps, en raison d’une réaction au vaccin Pfizer contre le Covid. « Depuis que j’ai eu mon vaccin (entre les Jeux olympiques et l’US Open, ndlr), j’ai un problème, j’enchaîne les galères. Du coup, je ne peux pas m’entraîner, je ne peux pas jouer », a-t-il confié à l’AFP en expliquant ressentir de violentes douleurs partout dans le corps dès qu’il fait un effort physique.

« Je préfère prendre plus de temps pour me soigner et être sûr que, dans le futur, je n’aurai pas de problème »
Durant plusieurs semaines, le Français (34 ans) s’est posé des questions sur la provenance de ces douleurs quasiment paralysantes. « Maintenant, j’ai été voir deux docteurs, j’ai fait des tests, donc je sais ce que j’ai et le plus important, c’est de me soigner. Je préfère même prendre plus de temps pour me soigner et être sûr que, dans le futur, je n’aurai pas de problème, plutôt que d’essayer de revenir le plus vite possible sur le court et me retrouver avec encore des problèmes de santé. Dans la tête, c’est difficile parce que je ne sais pas combien de temps ça va durer. Pour l’instant, ma saison est arrêtée et je ne sais pas quand je reprendrai », a-t-il encore souligné, toujours sous le choc vingt-quatre heures après avoir reçu les résultats de ses analyses.

« C’est la première fois que me traverse l’esprit l’idée que la saison prochaine est peut-être ma dernière »

« C’est frustrant parce que j’ai très bien commencé l’année, je jouais très bien. Et puis je suis allé aux Jeux, où je me sentais très bien aussi. Et maintenant, ma saison est à l’arrêt et je ne sais pas quand je vais reprendre. C’est frustrant, surtout qu’il ne me reste pas dix ans à jouer […] Du coup, maintenant je regrette d’avoir fait le vaccin, mais je ne pouvais pas savoir », a-t-il encore dit.

« J’ai 35 ans en février, alors pour l’instant je suis peut-être un petit peu négatif, mais c’est la première fois que me traverse l’esprit l’idée que la saison prochaine est peut-être ma dernière. J’y pense… C’est difficile parce que je me faisais plaisir et j’avais envie de jouer plus longtemps », a-t-il reconnu.

« Le problème, c’est qu’on n’a pas de recul sur le vaccin. Il y a des personnes qui ont eu des choses similaires, mais les durées ont été vraiment différentes », a-t-il relevé en s’appuyant sur ce que lui ont dit les médecins consultés.

http://

.
Fin août dernier, c’est le footballeur espagnol Pedro Obiang qui était fauché par une myocardite et une pneumonie monolatérale, trois jours après l’injection.
Le centre du Club italien de Sassuolo ne s’est pas exprimé publiquement, mais il serait à l’arrêt probable pour au moins six mois. Un certain flou a régné autour de la nouvelle dans un premier temps, l’entourage ayant d’abord laissé entendre que le joueur était atteint du Covid. Dans les médias, le médecin de l’équipe avait émis des doutes quant au lien entre l’affection cardiaque et l’injection.
.
http://
A la même période, la professionnelle du volley de Bergame Francesca Maron racontait son « calvaire » (selon ses propres termes), rencontrant une certaine circonspection de la part des médias. « J’ai reçu la deuxième dose du vaccin de Pfizer, et mes problèmes ont commencé », a-t-elle raconté sur la chaîne italienne Canale 5, évoquant des douleurs au thorax et au bras gauche l’empêchant de faire quoi que ce soit. Elle finit aux urgences où une péricardite est diagnostiquée. Résultat : la joueuse de 38 ans n’a pas pu entamer sa saison. Alors elle interpelle : « Qui va payer pour tout ça ? »
 

https://echelledejacob.blogspot.com/2021/09/les-sportifs-mis-sur-la-touche-apres.html

 361 total views,  1 views today

image_pdf

30 Commentaires

  1. J’ai vu une vidéo faite par une gymnaste internationale de 20 ans, pleurant, qui refuse l’injection. Alors qu’elle s’entraîne dur pour les prochains JO, elle a subi des menaces de toutes sortes pour se faire piquer mais elle a tenu bon et vient de mettre un terme à sa carrière.
    Étant une ancienne gymnaste moi-même, qui vouait ma vie à ce sport, je sais la douleur qu’elle doit ressentir de renoncer à sa carrière sportive à cause de cette mascarade des injections.
    Sa décision n’a pas dû être facile mais elle garde son intégrité et sa liberté de choisir.

  2. Ils récoltent ce qu’ils méritent. Il est juste qu’il paient pour leur sottise et parce qu’ils ont transformé le sport qui fut un hobby en une profession qui n’est que fric et combine.

  3. Albert Bourla promet le retour à la vie normale « dans un an », sauf pour les non-vaccinés qui refusent la vie normale.​
    https://www.businessinsider.fr/le-pdg-de-pfizer-predit-un-retour-a-la-vie-normal-dici-un-an-188757
     
    Une vie normale où les gens seront perpétuellement vaccinés !​
    Ce sera LAVIDAVAN 2.0, avec
    Des vaccinations annuelles :
    https://twitter.com/i/web/status/1442520864818229256
    Des comprimés :
    https://www.lefigaro.fr/sciences/ou-en-est-le-medicament-de-pfizer-contre-le-covid-19-20210928
    Albert aurait même une solution contre la grippe, ça c’est de la chance !
    https://www.lemonde.fr/sciences/art…essager-contre-la-grippe_6096229_1650684.html
    T’as l’bonjour d’Albert oh oh oh oh oh !
    T’as l’bonjour d’Pfizer oh oh oh oh oh !

  4. On dit dans le doute abstient toi même si on doit passer pour parano je dis toujours il vaut mieux-être taxé de parano plutôt que de naïf.

  5. qu’ils portent plainte – en attendant la folie vaccinale bat son plein et prend des allures d’inquisition incroyables avec des instances qui dépassent leurs prérogatives : ainsi dans l’AIN c’est la traque au non vacciné : ce dernier reçoit un courrier (alors qu’il n’a rien demandé) de l’ARS/CPAM indiquant qu’un « rendez-vous- » lui est réservé au centre vaccinal avec date et heures fixées :il faut plus que jamais se rassembler pour lutter contre ces abus de pouvoir

  6. Ce matin, en allant au bureau de poste et en attendant mon tour il y a sur l »écran TV fixé au mur une propagande pour la « vaccination ». Je me demandais si c’était bien le lieu, dans un établissement public, certes, mais davantage à vocation bancaire et prestations de services sans aucun rapport ni lien avec la santé de près ou de loun.
    J’aurais mieux compris dans une officine de pharmacie mais là ? Ils ne reculent vraiment devant rien pour nous marteler le cerveau afin de nous inciter à nous inoculer leur poison appelé avec des prudences de violettes « vaccin ». Tout leur est bon pour pouvoir toucher le solde des récompenses financières de BigPharma.

    • C’est comme sur l’autoroute, les panneaux d’affichage avec le message « à la rentrée tous vaccinés ». Je rêvais qu’un pirate informatique s’introduise sur leur serveur et transforme le message en « tous vaccinés tous contrôlés » ou « tous plombés » …

      • Le message complet sur l’autoroute, c’était :’ t ous vaccinés, tous protégés ‘.
        Tu parles d’une protection ! Même pas protégés !

  7. Ils ne savent pas se renseigner ces sportifs sur le prétendu « vaccin » ? Ou font-ils une confiance aveugle envers leurs gouvernements et à la thérapie génique en toute connaissance de cause et/ou se croyant pouvoir passer entre les gouttes des effets secondaires ?

  8. Sacrifices nécessaires ? dégâts collatéral ? Et il est ou le « bénéfice risque » pour ces sportifs en pleine santé ??

  9. Je me demande comment ce sportif, et les autres vaccinés, pourront supprimer le graphène qu’on leur a injecté !
    Là nous sommes au début de l’automne seulement, et nous allons « rigoler » avec tous les problèmes de santé qui vont maintenant arriver aux vaccinés …….

  10. momo aime les sportifs vaccinés mais il les traitent quand ils ne gagnent pas !
    Donc le sportif vacciné doit bosser 10 fois plus pous être dans les faveurs de momo !

  11. Jérémy jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

    Comme à chaque scandale, zéro responsable, zéro coupable. Carrière fichue. Pas celle de Blachier et les autres, comme toujours.

    

  12. Mais… vous avez encore des gens qui « savent tout mieux que tout le monde », et qui vous diront qu’il n’y a « aucun rapport avec les vaccins »…!

    Ne pas, au moins, se poser des questions est… je ne sais pas : je n’ai même pas de mot pour « ça ».

    On ne le dira JAMAIS assez : on ne connait pas les effets à MOYEN et LONG terme de ces « vaccins » à ARN.
    (On est donc, en réalité, INCAPABLE de juger la balance bénéfices/risques dont on nous rabâche sans cesse les oreilles pour nous pousser à la « vaccination »!!)

    Ce qu’on en sait des effets à COURT terme?
    En ne reprenant QUE les chiffres officiels – qui sont pourtant dénoncés par certains comme minimisés -, c’est… très, très inquiétant…

    …C’est très malheureux pour ces sportifs… je me mets à leur place… Je COMPREND.

    Mais QUI prétend ne pas « avoir pu savoir »… je suis désolée, mais quand on ne sait pas à QUOI s’attendre, le principe de précaution s’applique… d’autant plus quand on est ADULTE : rappelons que les « vaccins » à ARN sont OFFICIELLEMENT en stade expérimental – phase 3 encore EN COURS -, et que c’est vérifiable auprès des laboratoire eux-mêmes!

    Ces sportifs ont joué à la roulette russe… Est-ce que ça en valait vraiment la peine?

    • C’est plus compliqué, leur sport c’est leur vie, c’est le plus souvent leur profession et sans vaccin ils ne peuvent ni s’entraîner ni participer aux compétition, c’est un chantage ignoble

      • Je sais ça, et je suis bien d’accord.
        (Je m’exprime un peu mal, j’imagine; mais je suis plus en colère contre les gouvernements QUE contre ces sportifs.)

        Je sais ce que ça fait : il fut un temps où le sport était l’une des chose les plus importantes pour moi. Jusqu’à que mon état de santé se dégrade…

        Mais parfois, dans la vie, il faut savoir faire des choix. Clairement, se faire vacciner ne le valait pas pour eux?
        Ils ont subi un chantage ignoble, c’est vrai. Et ils ont fait un choix compliqué…
        …Ils ont « perdu »…

        C’est bien malheureux. Ca me met très en colère!

      • J’ai été soigné au Médiator sur une courte période : résultat, malaise cardiaque, poul à 120, tension 21/13, hospitalisation. Bilan examen cardiologique, défaut benin d’étanchéité des valves. J’ai voulu porter plainte, pas de suite! Je n’étais pas assez handicapé ! Voilà ce que m’a dit un médecin : vous voulez toucher de l’argent? C’est raté !Alors pour le vaccin, les victimes ne seront pas entendues!

      • Oui d accord avec vous mais à 35 et 38 ans on n est plus en fin de carrière qu au début. Plus proche de la reconversion

  13. Ces sportifs sont vraiment très CONS ! toujours pas adultes, incapables de réfléchir par eux-mêmes ?!

Les commentaires sont fermés.