Australie : fabuleuse révolte des ouvriers contraints au vaccin… qui appellent Trump à l’aide !

Les Résistants Publié le 26 septembre 2021 - par - 19 commentaires

C’est véhément, c’est violent et pourtant c’est beau !

Et que des manifestants en grande colère, ailleurs qu’aux Etats-Unis, en appellent implicitement à l’aide à Trump dit clairement que ce Président n’a pas fini de faire parler de lui, et pas qu’aux Etats-Unis. Il incarne clairement la liberté et le peuple souverain, contre les pourris, les dégénérés et les vaccineurs fous…

C’est un clin d’oeil, et la violence des réactions à la dictature australienne qui est peut-être pire, pour le moment, que celle de la France, dit bien que, partout dans le monde, à tout moment, ça peut déraper, dégénérer… et la situation peut changer !

En Australie, la police tire avec des balles en caoutchouc pour disperser des anti-vaccins à Melbourne

Une violente manifestation d’opposants à l’obligation de vaccination pour les ouvriers du bâtiment était organisée, alors que la plupart des chantiers ont été brusquement fermés dans la ville pour cause sanitaire

La police anti-émeute de Melbourne dans le Sud-Est de l’Australie a fait usage de gaz poivre et de balles en caoutchouc pour disperser une violente manifestation d’opposants à l’obligation de la vaccination anti-Covid pour les ouvriers de la construction alors que la plupart des chantiers ont été abruptement fermés dans la ville.

Au moins trois policiers ont été blessés et plus de 40 personnes interpellées, selon Shane Patton, chef de la police de l’État de Victoria, dont Melbourne est la capitale. Quelque 500 policiers avaient été déployés. Plusieurs journalistes ont été agressés.

Plus d’un millier de manifestants en chaussures et vestes de chantier ont investi le centre de la deuxième plus grande ville australienne, lançant des fusées éclairantes, jetant des bouteilles et attaquant des voitures de police en scandant des slogans contre les vaccins et le confinement. Des heures durant, les opposants à la vaccination obligatoire sur les chantiers ont fait face à la police sans tenir compte des appels lancés par haut-parleur à quitter les lieux.

Des heures durant, les opposants à la vaccination obligatoire sur les chantiers ont fait face à la police sans tenir compte des appels lancés par haut-parleur à quitter les lieux
Des heures durant, les opposants à la vaccination obligatoire sur les chantiers ont fait face à la police sans tenir compte des appels lancés par haut-parleur à quitter les lieux

STR/AFP

Il s’agissait de la deuxième manifestation du genre en deux jours, après celle d’une centaine d’ouvriers des chantiers de construction lundi qui ont brisé des vitres dans le centre de Melbourne. Mi-septembre plus de 200 arrestations avaient été effectuées et des policiers blessés lors de violents affrontements avec des manifestants opposés au confinement.

Melbourne est placé en confinement strict depuis sept semaines pour tenter de juguler la progression rapide du variant Delta du coronavirus. Mais des foyers de contamination ont été identifiés sur des chantiers de construction où le respect des règles est plus laxiste, selon les autorités.

Elles ont décidé ce mardi 21 septembre de fermer quasiment tous les chantiers de construction de la ville pour deux semaines, en raison du non respect des règles anti-Covid par les ouvriers y travaillant et après des manifestations de protestation contre de nouvelles règles plus strictes. « Nous avons été clairs : si vous ne respectez pas les règles, nous n’hésitons pas à prendre des mesures », a affirmé Tim Pallas, ministre des Relations industrielles de l’État de Victoria, en annonçant la décision des autorités de fermer les chantiers.

« Nous avons averti l’industrie (du bâtiment) il y a une semaine, nous avons vu des comportements scandaleux sur les chantiers et dans les rues, et donc nous agissons de manière décisive et sans hésitation », a-t-il affirmé. La fermeture administrative des chantiers met des dizaines de milliers d’ouvriers au chômage technique.

Des appels à manifester en tenue de travail avaient été lancés sur les réseaux sociaux où fleurissent les théories conspirationnistes anti-vaccins. Des manifestants qui brandissaient des drapeaux marqués « Trump », du nom de l’ex-président américain Donald Trump, ont brièvement occupé un pont sur l’une des principales artères de la ville.

Le patron du syndicat local de la construction, John Setka, a vivement dénoncé le comportement des manifestants les plus violents. « Ces fascistes ivres et abrutis indignes de l’Australie sont la raison pour laquelle les ouvriers du bâtiment resteront chez eux sans être payés au cours des deux prochaines semaines », a-t-il lancé. L’État de Victoria a enregistré 603 nouveaux cas de Covid durant les dernières 24 heures.

Les deux principales villes australiennes, Sydney et Melbourne, sont actuellement placées en confinement. L’objectif est de vacciner 80 % de la population, ce qui permettrait une réouverture progressive mais demande encore au moins un mois dans la plupart des endroits concernés.

https://www.sudouest.fr/international/en-australie-la-police-tire-avec-des-balles-en-caoutchouc-pour-disperser-des-anti-vaccins-a-melbourne-6031853.php

Print Friendly, PDF & Email
19 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Papy
Papy
il y a 1 mois

En effet entre travailler et pouvoir nourrir sa famille avec un risque 0,0000000000001% d’attraper le covid quand on est en bonne santé et risquer cette même santé pour servir de rats de laboratoire ( avec aucune garantie et aucune compensation) Je les comprends et les soutiens…………

Argo
Argo
il y a 1 mois

Eux au moins, ils ne se dégonflent pas!

durandurand
durandurand
il y a 1 mois

Il serait intéressant d ‘avoir des informations si les cas covid sont des vaccinés ou des non vaccinés ?
Je pense que les pourris du gouvernement australien diront que c’est des non vaccinés qui ont chopper la coquille vide !

Emile
Emile
il y a 1 mois
Reply to  durandurand

En mi-septembre 2021, près de 70% de la population australienne avait déjà reçu sa première dose.
44% des 16 ans et plus étant pleinement « vaccinés », et 69% ayant reçu au moins une dose de « vaccin ».
(Source : CNBC)

Ce qui… ne correspond pas à CES données (pourtant mises à jour) : https://ourworldindata.org/covid-vaccinations?country=AUS

Ils ne sont déjà pas fichus de se mettre d’accord sur le nombre de « vaccinés »…

…Si les cas COVID – en Australie – sont des « vaccinés », ils diront quand même que ce sont des non « vacciné »!
Comme en France, où on se permet d’avancer que les cas COVID hospitalisés sont des non « vaccinés », mais… qu’on est INCAPABLE de citer nos SOURCES quand un certain Maître DI VIZIO les réclame EN DIRECT (« CNEWS »)!!

jojo
jojo
il y a 1 mois

l’Australie un pays composé à l’origine de délinquants, de voyous, de criminels de toutes sortes, ont oublié leurs origines pour se retrouver dans la sphère politico policière…d’une rare violence…..comme quoi passer de la prison et du bagne au « pouvoir » de petits chefs, n’améliore rien, au contraire………

Argo
Argo
il y a 29 jours
Reply to  jojo

Il y a des années de ça, on définissait l’Australie par ces deux mots : bagnards et lapins!

Jack R
Jack R
il y a 28 jours
Reply to  jojo

Vous divaguéz . Il n´y avait pas que des délinquants , des voyous et des criminels . Beaucoup de soit disant criminels ont été déportés , qui n´avaient rien fait ou pas grand chose et qui se sont retrouvés transportés de l´Angleterre ou de l´Irlande en Australie . Savez vous combien de générations se sont passées depuis les origines ? D´après vous , les descendants seraient aussi des criminels ?

Henri
Henri
il y a 1 mois

Chère Christine.
J’ai découvert fortuitement, voici peu cette interview de Pierre Hillard relative à son analyse sur la mondialisation et ses origines ( pour ma part, je pensais qu’elle avait pris naissance au début du 20ème siècle alors que c’est plus lointain).

Si vous ne connaissez pas, je vous invite à en prendre connaissance ainsi qu’aux lecteurs.
Ce processus est actuellement à marche forcée car les puissance financières craignent la déstabilisation de leur dessein si les peuples se révoltent.

En outre, il est révélé, ce que je crois pour ma part, que le covid est une véritable et machiavélique machination en vu de soumettre les peuples.
Par ailleurs, le sujet de l’immigration actuelle, fait également partie de ce dessein pour détruire toutes les identités nationales dans le but de n’avoir que des individus entretenant les richesses des instigateurs de cette idéologie avec la complicité des politiques, qu’ils soient de notre pays qu’ailleurs.

Nos politiques se révèlent bien être des ennemis du peuple et idem dans les autres pays.
Je pense que chacun pourra, à présent comprendre la raison de la suppression de notre constitution, du crime de haute trahison pour nos chefs d’état tant ils sont affiliés à ce processus.

Covid-19 : l’étincelle avant le Grand Reset ? – Pierre Hillardhttps://www.youtube.com › watch

Frejusien
frejusien
il y a 29 jours
Reply to  Henri

Sarko en est l’auteur, comme c’est lui qui a affirmé qu’on se mélangerait par force,
donc Sarko a été mis au courant du PLAN et l’a aussitôt appliqué.
Pour cette raison , le traité de Lisbonne s’imposait.
Tous les pions ont été mis en place les uns après les autres, pour réaliser ce Grand Plan ourdi voilà des années , l’échiquier est quasiment réalisé,
malheur à nous, nous sommes trahis depuis des années

Frejusien
frejusien
il y a 29 jours
Reply to  Henri

Pierre Hillard, très instructif, merci !

Frejusien
frejusien
il y a 29 jours

ah ! il a l’air particulièrement bien renseigné et cultivé.
Egalité et réconciliation ?

AllerGo
AllerGo
il y a 1 mois

Faudrait peut être relativiser les choses
De l’ordre de 1 millier de manifestants dans une ville de 5 à 6 millions
Pas de quoi faire trembler Big pharma
Bien sûr on espère mais la réalité est là, hélas….

Quand à Trump, il n’a jamais été très clair, pas vraiment pour l’Ivermectine, mais en fait plutôt pour la vaccination, il n’a jamais désavoué Fauci, trop risqué? ..

Emile
Emile
il y a 29 jours
Reply to  AllerGo

Bonjour.

En fait… ça fait un bon bout de temps que Trump n’est VRAIMENT pas content avec Fauci :

Aussi… Trump RECOMMANDE la « vaccination », mais est clairement CONTRE l’obligation vaccinale, car il reconnait aux Américains leurs libertés de choix : https://www.breitbart.com/politics/2021/08/22/trump-vaccines/

Le problème de Trump, c’est celui qui perd Marine : il s’est entouré des mauvaises personnes. Pas QUE DE mauvaises personnes, mais… il a gardé Fauci dans son gouvernement PARCE QU’il travaillait avec les gouvernements précédents (et donc, pour son « expérience du métier »)…
(Marine aurait du prendre exemple sur ce qu’il s’est passé avec Trump, alors trop « gentil » et naïf…!)

…Bien qu’ils reconnaissent – bien heureusement! – nos libertés de choix… reconnaissons que ni Trump, ni Marine, ni Zemmour ne sont à la hauteur concernant les « vaccins » qui n’en sont pas!
De toute évidence… ils n’ont pas les informations que NOUS avons?

(Trump est un homme de bonne foi : quand il a tort et qu’il le COMPREND, il le reconnait et l’assume.
J’attends de voir comment il réagira, quand il ouvrira les yeux sur les « vaccins » dont il a – bien trop rapidement – permis l’utilisation dans son pays…!)

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 29 jours

Trump à encore un rôle à jouer, je le pense, ce n’est pas forcément un type irréprochable mais il va dans le bon sens, nous avons besoin d’un type comme lui dans ce monde épouvantable et complètement dégénéré. Ce que j’apprécie chez lui plus que tout c’est sa capacité à synthétiser les choses, il analyse bien les situations en utilisant les généralités, en ce sens il est assez proche de notre Zemmour national.

Sab
Sab
il y a 22 jours
Reply to  PASCAL ALEVEK

Plutôt à l opposé niveau intellectuel et savoir vivre, mais le plus c est que Trump est croyant et ça c est l essentiel dans cette lutte spirituelle

jeanlg75
jeanlg75
il y a 29 jours

En France, tousser dans un transport en commun, même dans un masque type FFP2, attire des regards de haines des voisins. C’est les effets de la manipulation de masse du psychopathe de l’Elysèe. En France ou en Australie, ceux, qui refusent de « mourir dans l’ARN » sont traités de fascistes, d’antisémites et autres anathèmes.

bernard
bernard
il y a 29 jours

bon mais alors, nous on fait quoi ? car j’en ai marre des manifs qui ne donnent rien, d’ailleurs de moins en moins de monde on dirait … quand allons nous nous unir, pour, je ne sais pas moi mais faire une grève générale, ha oui c’est vrai, maintenant trop de vaccinés donc, y s’en foute …

Lire Aussi