Refus du pass sanitaire, du transhumanisme : devrons-nous vivre dans la forêt, hors de la société ?

Les dégénérés Publié le 24 septembre 2021 - par - 6 commentaires

Illustration : Un stage de survie emmené par Denis Tribaudeau, spécialiste de la discipline.

Voici, en style télégraphique et en vrac, quelques  thèmes abordés lors d’une longue conversation téléphonique avec un ami « résistant » dont le regard sur la société colle parfaitement aux constats de Résistance républicaine : dictature sanitaire, insécurité, nécessité d’un changement fort.

Une chose est sûre : la déshumanisation de notre société est une impasse et il faut penser à reconstruire autre chose.

Petit résumé des propos d’un ami résistant.

Nous avons de la chance de pouvoir nous passer du pass sanitaire dans notre métier. Après tout, aller au restaurant ou au cinéma n’est vraiment pas une nécessité.

A la suite du confinement, mes deux fils qui vivaient en région parisienne en sont partis. La vie dans toutes les grandes métropoles est infernale, que ce soit Bordeaux, Toulouse, Marseille…

Il faut aussi faire attention aux cambriolages de marchandises. Mais par chez nous, en pleine campagne, un véhicule étranger est tout de suite identifié !

La société qu’ils nous préparent ne sera pas drôle. Il faut voir le reportage d’Arte sur la société chinoise : une surveillance numérique totale.

Nous sommes en décalage avec le gros du troupeau qui pense retrouver sa vie normale en suivant les ordres.

Il va bien se passer quelque-chose, les gens ne vont pas accepter. Dans la vie de tous les jours, on déshumanise tout, on met ce qu’ils appellent « des process » partout pour contrôler les individus.

Allons-nous finir dans la forêt, les rebelles vivant hors de la société, tandis que la masse vivra dans des petites boîtes bien contrôlées ?

Nous n’allons pas accepter cela !

Alors, il faut changer le système et remettre de l’humain.

En plus, on parle de transhumanisme : mais quel serait l’intérêt de vivre comme cela

 

Quelques ressources sur les thèmes abordés, en guise de pistes de réflexion…

Le totalitarisme numérique

dont le pass sanitaire est le cheval de Troie

Reportage sur Arte : le documentaire « Tous surveillés : 7 milliards de suspects » de Sylvain Louvet met en lumière les dangers de l’utilisation de l’intelligence artificielle en matière de sécurité.

Partie sur la Chine : à 40’50 de la vidéo :

En Chine où 600 millions de caméras − soit une caméra pour deux habitants − accouche d’« un régime d’un nouveau genre : le totalitarisme numérique ». Sylvain Louvet s’intéresse d’abord au « crédit social », système de notation des citoyens basé sur la collecte de données par l’intelligence artificielle. « La France devrait vite adopter notre système », frime tout sourire le chercheur qui en est à l’origine. « Si vous aviez eu le système de crédit social, vous n’auriez jamais eu les “gilets jaunes. On aurait pu le prévoir. »

 

Le transhumanisme

  • Dans le célèbre traité transhumaniste I, Cyborg de 2002, Kevin Warwick prédisait :

« Les humains pourront évoluer en exploitant la super-intelligence et les capacités supplémentaires offertes par les machines du futur, en se joignant à elles. Tout cela indique le développement d’une nouvelle espèce humaine, connue dans le monde de la science-fiction sous le nom de “cyborgs”. Cela ne veut pas dire que tout le monde doit devenir un cyborg. Si vous êtes satisfait de votre état d’humain, qu’il en soit ainsi, vous pouvez rester tel que vous êtes. Mais attention – tout comme nous, les humains, nous nous sommes séparés de nos cousins ​​chimpanzés il y a des années, les cyborgs se sépareront des humains. Ceux qui restent humains risquent de devenir une sous-espèce. Ils seront effectivement les chimpanzés du futur ».

  • Le gouvernement canadien embrasse ouvertement le transhumanisme :  Sept. 2021 (article ici).

Il s’agit de transhumanisme et de technocratie purs qui visent à l’intégration physique complète des entités biologiques et numériques afin de modifier l’être humain – notre corps, notre esprit et notre comportement“.

Article : https://iatranshumanisme.com/transhumanisme/

Klaus Schwab et son Grand Reset Fasciste

 

La quatrième révolution industrielle.

Il y est décrit ce qui ressemble beaucoup à un programme technocratique  derrière la « distanciation sociale » qui a été un élément clé de la « réinitialisation » du Covid.

Une section entière de ce livre est consacré au thème « Modifier l’être humain ». Il y est question de « la capacité des nouvelles technologies à faire littéralement partie de nous » et d’un avenir de cyborg impliquant « des curieux mélanges de vie numérique et analogique qui vont redéfinir nos natures mêmes ».

« Ces technologies fonctionneront au sein de notre propre biologie et changeront notre façon d’interagir avec le monde. Elles sont capables de franchir les limites du corps et de l’esprit, d’améliorer nos capacités physiques et même d’avoir un impact durable sur la vie elle-même ».

Aucune violation ne semble aller trop loin pour Schwab, qui rêve de « micropuces actives implantables qui brisent la barrière cutanée de notre corps », de « tatouages ​​intelligents », d’ « informatique biologique » et « d’organismes conçus sur mesure ».

Il est ravi d’annoncer que « les capteurs, les commutateurs de mémoire et les circuits peuvent être encodés dans des bactéries intestinales humaines communes »,  que le « Smart Dust, des réseaux d’ordinateurs complets avec des antennes, chacun beaucoup plus petit qu’un grain de sable, peuvent désormais organiser à l’intérieur du corps » et que « les dispositifs implantés aideront probablement aussi à communiquer des pensées normalement exprimées verbalement par un smartphone “intégré”, et des pensées ou des humeurs potentiellement non exprimées en lisant les ondes cérébrales et d’autres signaux ».

Et, comme nous le voyons, lui et ses complices utilisent le Covid-19 pour contourner la responsabilité démocratique, pour passer outre l’opposition, pour accélérer leur programme et l’imposer au reste de l’humanité contre notre volonté dans ce qu’il appelle la Grande Réinitialisation” ou le “Grand Reset”.

Quand les humains deviennent des cyborgs

Le  Forum économique mondial de Klaus Schwab se décrit sur son propre site Web comme « la plateforme mondiale pour la coopération public-privé » et ses admirateurs décrivent comment il crée  des partenariats entre les hommes d’affaires, les politiciens, les intellectuels et les autres leaders de la société pour « définir, discuter et faire avancer les questions clés sur l’agenda mondial ».

Les “partenariats” que le WEF crée visent à remplacer la démocratie par un leadership mondial composé d’individus triés sur le volet et non élus dont le devoir n’est pas de servir le peuple, mais d’imposer la règle du 1% à ce peuple avec le moins d’ingérence possible de la part du reste d’entre nous.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Oulala
Oulala
il y a 1 mois

Du côté de Davos.
L’idée de la carte de crédit bloquée par un quota « CO² »…
Une carte de crédit qui serait bloquée en fonction de votre empreinte carbone.
En clair, vous pouvez acheter et utiliser votre argent autant que vous le voulez, mais pas comme vous le souhaitez, et le jour, ou malheur à vous, vous avez trop pollué vous ne pourrez plus que regarder vos comptes en banque sans pouvoir accéder à vos sous.
C’est cela le contrôle social.
Si vous avez aimé le passe sanitaire, vous aimerez et adorerez le passe écologique.
https://www.weforum.org/agenda/2019/05/this-credit-card-has-a-carbon-emission-spending-limit/

Argo
Argo
il y a 1 mois

Un monde effrayant se prépare avec la complicité des scientifiques. Nous en avons un aperçu aujourd’hui avec les médecins qui refusent d’admettre que le vaccin tue!

durandurand
durandurand
il y a 1 mois

Avec la complicité de tous nos politichiens qui se congratulent avec le pouvoir communiste chinois qui rêvent de conquérir entièrement les états occidentaux , par la mise en place du crédit social à la sauce chinoise , tel que l’empoisonneur fabius et l’autre paltoquet de villepin , toutes ces ordures politichiennes qui nous ventent leurs attachements à la démocrature et à la  » liberté  » , surtout ne pas croire ces boni menteurs qui ne sont que des tyrans et des dictateurs en puissance qui bafouent les droits élémentaires du peuple !

R. Ed.
R. Ed.
il y a 1 mois

Le Schwab, qui veut implanter des « puces  » dans le cerveau, il n’y aurait pas un dizikilibri qui lui «  » implanterait  » un modèle un peu plus gros, du genre Hollow Point semi blindée ?

Anne Lauwaert
Anne Lauwaert
il y a 1 mois

examinez aussi ce que signifie « l’agenda 2030 de l’ONU » (et aussi de l’OTAN) et les conséquences pour nos pays

Jean Ducluzeau
Jean Ducluzeau
il y a 1 mois

On vous proposera bientôt le marché suivant : acceptez nos micro-puces dans votre cerveau (qui feront de vous un cyborg aux ordres) en échange d’une prolongation de votre vie de dix ou vingt ans. Que choisirez-vous ?

Lire Aussi