Refus du vaccin sur l’Ile aux Moines : plus de médecin et 4 pompiers en moins…

Ils avaient retrouvé, à leur grand soulagement, un médecin en octobre de l’année dernière après un an sans toubib…

Patatras, Macron est arrivé, sur son destrier soufflant les flammes de l’enfer et hop ! Vaccination obligatoire. 

Manque de bol, le médecin en titre se pose des questions sur le prétendu vaccin, surtout, elle a une peur bleue qu’on en arrive à vacciner des enfants… et elle ne supporte pas qu’on l’oblige à se faire vacciner. C’est une atteinte fondamentale à ses libertés. Et elle ferme son cabinet

 

« C’est le coeur gros avec beaucoup d’émotion et de douleur que je suis obligée de fermer. Je ne peux pas me faire vacciner. Je ne suis pas anti-vaccin, je n’interdis à personne de se faire vacciner. Sauf que voilà, moi je ne peux pas. C’est mon corps qui dit non« .

« Pour l’intant, ce vaccin, je ne le sens pas (…) Les effets secondaires pour moi, je n’en ai pas peur. Mon combat, c’est surtout pour protéger les enfants. Les effets de ces produits à long terme, on ne les connait pas. » Source 

 

Elle a donc fermé, la mort dans le coeur, son cabinet… Et les habitants de l’Ile aux Moines sont en panique…

Mais ni Macron, ni Véran ne lèvent le petit doigt. La loi de Macron, c’et la loi. Si les gens crèvent, c’est pas son problème.

Les vieux qui doivent faire renouveler leurs ordonnances régulièrement ? Z’ont qu’à aller s’installer sur le continent dans un Ehpad, hein ! Les urgences ? Bah ! Il reste 10 pompiers vaccinés sur l’île, et on n’est pas si loin de Vannes, dit le Maire. Quant au médecin, c’est embêtant mais on va peut-être pouvoir engager des médecins vacataires à la journée… Ben voyons ! Je propose des médecins étrangers n’ayant pas fini leurs études, histoire de boucher les trous. Macron n’a pas encore fini de former ses « super-infirmiers » censés remplacer partout nos médecins trop formés, qui prennent trop de temps pour un rhume (ou un cancer, parce que, finalement, là où on en est la seule différence est que le cancer rapporte à big Pharma et qu’il est donc pris en considération)….

Tout va donc très bien, madame la Marquise…

Il faut dire que le docteur Hochard ne pensait pas que ce soit possible… Une vaccination obligatoire, faite avec un produit expérimental, sans recul…

« Honnêtement, je ne pensais pas que le gouvernement serait allé au bout. Sans cette obligation vaccinale, je me serais peut-être faite vacciner… »

Il est évident que si les soignants avaient été bien plus nombreux à tenir, à ne pas se faire vacciner, le gouvernement aurait reculé. L’exemple de la Guadeloupe est riche d’enseignements. Quand tu n’as plus d’infirmiers, de médecins, d’aide-soignantes, d’ASH, de secrétaires pour faire les entrées et tenir les comptes… tu fermes l’hôpital ou bien tu acceptes que les gens ne soient pas vaccinés…

Il faut reconnaître qu’en terrorisant les gens, en accumulant désinformations et matraquage pro-vaccin, le gouvernement a été très fort. Quand ils veulent ils peuvent… s’ils mettaient autant d’énergie pour nous débarrasser des dealers, des territoires perdus de la République, des islamistes et autres terroristes, des violeurs et voleurs… ils le feraient. Très vite. S’ils ne le font pas c’est qu’ils ne le veulent pas, tout simplement. Parce que tout ce qui détruit la France fait partie du plan pour lequel Macron a été mis là où il est.

 182 total views,  2 views today

image_pdf

26 Commentaires

  1. Le 17/09/2021, huit médecins libéraux d’un département déjà déserté par les médecins, quatre spécialistes et quatre généralistes, qui n’avaient pas répondu à l’obligation vaccinale contre le Covid-19 entrée en vigueur le 15 septembre, étaient suspendus. Une source d’inquiétude pour les maires de communes rurales.
    « C’est la catastrophe. » le maire de X, pèse ses mots. Depuis le 15 septembre, date d’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale contre le Covid-19, notamment pour les professionnels du secteur de la santé, l’un des deux médecins généralistes de X ne peut plus exercer car il n’a pas fourni son certificat de statut vaccinal.
    Ils sont huit médecins libéraux dans le département, quatre spécialistes et quatre généralistes selon les données de l’Agence régionale de santé (ARS), à être suspendus, comme le prévoit la loi lorsque l’obligation vaccinale n’est pas respectée. Les professionnels concernés ont reçu, ou recevront rapidement, un courrier pour le leur notifier. « J’ai essayé d’alerter toutes les instances, déplore le maire de X. Dans les territoires ruraux, nous sommes déjà en manque de généralistes et de professionnels de santé… »
    Le maire s’interroge désormais quant à la prise en charge de la patientèle du docteur suspendu. « La deuxième médecin installée pour laquelle nous avons d’ailleurs passé six années à travailler comme des fous, va tenter de prendre le relais, mais on va l’épuiser. »
    L’inquiétude est la même à Y où l’un des deux docteurs est, lui aussi, suspendu. « La deuxième médecin de la commune va reprendre quelques patients, mais elle ne pourra pas tout absorber, explique le maire de la commune. On essaye de recruter un autre médecin en multipliant les conditions attractives. On espère bien trouver quelqu’un, mais cela reste inquiétant. »
    Les maires de territoires ruraux sont inquiets
    Les deux autres généralistes suspendus exercent à Z.
    Même s’il estime qu’il est encore « un peu tôt » pour dresser un état des lieux de la situation car « nous en sommes encore au stade des investigations », le président du conseil de l’ordre des médecins du département, pense que la situation de Y pourrait « poser un problème » en matière de couverture médicale. Un avis que partage le directeur départemental de l’ARS. « Les médecins qui restent en activité sur ce territoire sont très chargés. » Pour ce qui est de X, « cela peut se compliquer un peu », dit-il. « D’après les remontées que j’ai, les professionnels suspendus ont cependant pris les devants en renouvelant les traitements de leurs patients pendant trois mois, ajoute le président du conseil de l’ordre des médecins du département. Certains espèrent que l’obligation vaccinale sera et jouent la montre. »

  2. La toubib de l’île aux moines a fini par céder sous la pression du maire,
    qui sera responsable des effets secondaires sur cette belle personne ???

  3. Comme le dit si bien Marion Maréchal « Le régime politique de Macron n’est pas un Etat totalitaire mais ce n’est plus, non plus, un Etat démocratique… »

  4. les gendarmes qui arrêtent ce médecin en Polynésie sont les mêmes qui ont arrêté mon père en 1940 parce qu’il était juif et l’ont conduit à la kommandantur… donc à la mort…

    nota bene : il n’était pas juif et il n’est pas mort grâce à un médecin militaire allemand ; mais c’est une autre histoire!

  5. Des médecins lucides et courageux sont persécutés par un pouvoir dictatorial! Avec la complicité des journalistes qui n’en parlent même pas dans leurs canards et dans leurs journaux télévisés!

  6. Voila ou on en est arrivé, la connerie de certains n’a pas de limite ,médecins qui ferment leurs cabinets d’autres traités et arrêtés comme des racailles ,hallucinant .

    • Comme il se doit , je hais du plus profond de mon âme , cette « engeance » qu’est la « gendarmerie » souvenez-vous en 42 ce sont les même aujourd’hui ! elle n’a pas changé la « france » ! à quand la libération ?

      • Mon grand-père était gendarme pendant la guerre. Il a refusé son affectation à Vichy. Il s’est fait remonter le baudrier par son commandant parcequ’il faisait la chasse au marché noir et avait incriminé dans son rapport
        le maire, le préfet ainsi que le commissaire de police. Sa très discrète contribution à la résistance était de faire des faux papiers d’identité pour les personnes recherchées par la guestapo.
        Si je te suis je pourrai dire que tous les cheminots etaient de sombres salauds de collabos puiqu’il a été dénoncé par un cheminot.
        Mais comme partout tu as une majorité de gens bien et une poignée de pourris.
        Et on ne retient que les « degueulasseries » des pourris.

  7. La grosse erreur mais je pense que c’est voulu, c’est d’avoir franchi la ligne rouge de la vaccination obligatoire, macron a pensé que les français étaient prêts à l’accepter. Il se met donc personnellement en avant en misant sur son aura quasi royale pour obtenir la soumission et donc la reconnaissance de sa valeur en tant que dirigeant de la nation française, il sait que si cela marche il sera bien placé pour la présidentielle, un peuple qui accepte ça est prêt à tout accepter et il le sait.

  8. comment lutter, comment se soulever, contre cette bande de successeurs de MENGELE qui oblige chacun à recevoir la susbtance expérimentale aussi inutile que dangereuse ?

    • Faut en finir avec les manifs pacifiques et bon enfant , ça ne sert à rien , il faut passer à autre chose de plus vigoureux ,si vous voyez ce que je veux dire .

  9. je ne commenterais plus !! j’ai bien peur que l’on vienne me fusiller a mon domicile avant que l’on décide de guillotiner macron et sa bande !!

    • Cette vidéo m’a rendue malade de dégoût, de rage. Que macrotte crève d’une triple dose de vaccins ! Ou du sida, du cholèra, n’importe quoi, mais qu’il crève rapidement.

    • Oui Julie. Ce sont des criminelles.
      Le Dr Mengele n est pas mort:
      On a la médecine des camps nazis.

Les commentaires sont fermés.