C’est parti pour la prolongation du Pass Sanitaire… jusqu’aux Présidentielles !

Il faut toujours se méfier quand Macron fait semblant de réfléchir à alléger un dispositif dictatorial « c’est pour mieux nous tabasser ensuite ». Vieille technique éprouvée de soumission des masses, surtout quand elles sont constituées de Gaulois réfractaires.

.

Il y a 2 jours, donc, Macron jouait au grand seigneur, laissant penser que, peut-être, si, au cas où… le Pass Sanitaire pourrait être allégé, voire supprimé dans certains territoires… Il jouissait de l’espoir qu’il faisait naître dans les familles, ce salaud !

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/direct-obligation-vaccinale-des-soignants-olivier-veran-annonce-quelque-3-000-suspensions_4773027.html

.

Dès le lendemain, en bon adepte de la douche froide, propre à faire marcher les troupes au pas cadencé, il ajoute qu’il « n’exclut pas sa prolongation » et  les ministres, dont on sait qu’ils ont le doigt en permanence sur la couture de pantalon, avouent : il va y avoir un nouveau vote au Parlement pour prolonger le dit pass, et cette loi sera étudiée et votée… fin octobre. De quoi donner à Macron le temps de convaincre ses copains du Conseil constitutionnel, du Conseil d’Etat.. . d’être aussi gentil que cet été et de déclarer que ce qui ne devait durer que 3 mois peut durer… toujours.

.

Donc, au programme : prolongation du Pass Sanitaire – sans doute assorti de nouvelles obligations vaccinales pour ceux qui y échappent encore- et prolongation de l’état d’urgence… envisagés tous deux jusqu’à la présidentielle. Tant qu’à faire, hein ! D’ailleurs ils envisagent sereinement, en nous regardant dans les yeux, d’autres mesures PRIVATIVES DE LIBERTE ! ça ne les empêche pas de dormir, au contraire. Chacun l’aura compris. Et ils osent encore manier le prétexte à tout cela « une épidémie qu’ils espèreraient sous contrôle »… Une épidémie ? Où ça ? Quand ça ? 

.

Source de ces révélations ? Le très complotiste  Public Sénat… 

Pass sanitaire : sa prolongation devrait être examinée au Parlement après la mi-octobre

Emmanuel Macron « n’exclut pas » la prolongation du passe sanitaire, instauré jusqu’au 15 novembre. Un projet de loi sera nécessaire. Il prolongera aussi le régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire, qui se termine le 31 décembre. La question se pose pour le gouvernement de le proroger pour deux mois, ou au-delà de la présidentielle… Le débat s’annonce sensible.
Par François Vignal

On imaginait mal le pass sanitaire s’arrêter le 15 novembre, comme le prévoit la loi votée cet été. Sa prolongation semble bien se confirmer. Après le ministre de la Santé, Olivier Véran, c’est Emmanuel Macron qui ne l’exclut pas.

« Il est trop tôt pour le dire. Il est vraisemblable que les situations épidémiques, en particulier en Outre-mer, restent quand même très tendues après la mi-novembre. C’est un débat qui se nouera au sein du gouvernement et au Parlement. Il ne faut pas exclure qu’il y ait besoin, pour les territoires qui sont encore sous forte pression de l’épidémie, de cet instrument, qui est un instrument provisoire, qui évite de fermer les structures », a affirmé Emmanuel Macron, lors d’un point de presse, dans le cadre de son déplacement à Marseille. « Donc si l’épidémie est encore présente dans les semaines qui viennent, il faudra se laisser cette possibilité pour les territoires qui sont les plus touchés », a insisté le chef de l’Etat.

Le ministre de la Santé avait déjà avancé cette éventualité le 26 août. « Ce passe ne peut être prolongé au-delà du 15 novembre, sans quoi il nous faudrait un nouveau texte de loi, qui serait à nouveau débattu au Parlement », a souligné Olivier Véran, avant d’ajouter : « Je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, ça pourrait arriver si le Covid ne disparaissait pas de nos vies dans les trois prochains mois ». Autrement dit, on voit mal aujourd’hui comment on pourrait éviter de prolonger le passe sanitaire. Le sujet ne fait guère plus de doute.

« Ce sera un débat chaud de la rentrée parlementaire »

Ce projet de loi devra forcément être adopté avant la date de fin prévue pour le passe. De source gouvernementale, on soutient qu’il devrait être examiné par les députés « dans la deuxième quinzaine d’octobre ». Il devra ensuite passer par le Sénat. « Ce sera un débat chaud de la rentrée parlementaire », nous confie un ministre. On imagine mal en être autrement, après les tensions de l’été et les manifestations des anti-passe.

Ce projet de loi ne concernera pas le seul pass sanitaire. Se posera aussi la question du régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire. Pour lutter contre l’épidémie de covid-19, il permet au premier ministre de prendre de nombreuses mesures privatives de libertés – celles d’aller et venir, de commerce, de rassemblement, fermeture de lieux recevant du public, etc – à l’exception du confinement généralisé, qui nécessite la proclamation de l’état d’urgence sanitaire. Mis en place le 2 juin, ce régime transitoire avait été prolongé jusqu’au 30 septembre, puis jusqu’au 31 décembre.

« On va nous accuser de mettre sous couvre-feu les isoloirs… » (un ministre)

La question de la nouvelle date de prolongation du régime de sortie de l’état d’urgence n’est pas tranchée. D’autant que le sujet est épineux. Deux possibilités pourraient s’offrir au gouvernement. Soit prolonger le régime jusqu’à la fin de la session parlementaire, qui se termine le 28 février 2022, pour cause de campagne présidentielle. Mais la situation épidémique risque d’être encore difficile et la prolongation serait un peu courte. Soit prolonger jusqu’au 30 juin 2022.

Certains pensent que prolonger le régime au-delà de la présidentielle et des législatives, c’est s’aventurer en terrain glissant. Dans le contexte électrique des derniers mois, les anti-pass, et plus globalement les oppositions à Macron, n’hésiteront pas à s’en saisir. C’est du moins la crainte d’un ministre : « On va nous accuser de mettre sous couvre-feu les isoloirs… Si on peut s’éviter cette polémique en pleine année présidentielle… »

Reste une autre option, toujours possible : celle de prolonger jusqu’au 28 février, et « s’il faut, reconvoquer le Parlement » pour adopter une nouvelle prolongation, face à la situation sanitaire. Quelle que soit la solution, le même ministre euphémise : « Ça promet des petits débats… » Une chose est sûre, la présidentielle se fera sous covid. Au gouvernement, on espère que l’épidémie restera, comme aujourd’hui, sous relatif contrôle.

 10 total views,  5 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


56 Commentaires

  1. Bonjour je avais dit la semaine dernière, le dictateur va prolonger le pass, jusqu’en janvier surtout pour emmerder les anti vax , les privant de resto pour les fêtes, qu’il se rassure les anti vax , même si une minorité vont lui pourrir les siennes, puisque il ne comprend pas avec de pacifiques manifs , dans les prochaines il y aura aussi des ultras , libre à chacun de choisir sa manif en fonction de son courage et conviction ..

    • C’est par magouilles qu’il a été élu seulement 26 % des français auraient voté pour lui et on lui a attribué honteusement les bulletins nuls et les blancs. Donc les français ne sont pas tous à blâmer.J’espère seulement qu’en 2022 il n’y aura de remake comme en 2017 et que cela ne se passera pas comme l’élection de Biden alors que Trump l’avait remporté.

      • Je suis convaincu que ce dégénéré dictateur sera réélu ,avec les voix du minable front républicain qui se dressera pour éliminer l’autre candidat désormais aucune élection pourrait sauver ce pays de son islamisation définitive.

  2. Aux armes. Révolution, l’armée avec nous. Nous demandons un coup d’état de l’armée. Nous ne pouvons pas laisser ce dictateur fou aux commande. Révolution.

  3. J’ai posté il y a quelques temps que toutes les restrictions seront levées avant les élections … ainsi le petit freluquet pourra paraître être le sauveur des français !!!! A moins qu’on le prenne pour ce qu’il est, un incapable en tout… sauf en manipulations diverses et un baratineur remarquable.

  4. Pour prolonger le passe-sanitaire, il suffit de prolonger dans les consciences le covid !
    Et le tour en sera ainsi joué jusqu’aux élections !
    Ce type ( le micron) n’est qu’un manipulateur machiavélique !

  5. Le serpentaire a un très gros problème psychologique et mental. A moins d’être sourd et aveugle, ça se voit comme le nez au milieu du visage.

    • Bonsoir ,que ce soit l’un ou l’autre ,pass sanitaire ou pass vaccinale c’est kif kif bourricot .c’est la même tambouille liberticide !

    • Les produits sont toujours introduits en tant qu’expérimentation sous la forme d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle. Les injectées sont donc des « volontaires »… Quoiqu’en disent certains. Les essais cliniques durent jusque vers 2023/2024. Dans ce cadre, ils ne peuvent être rendus obligatoires. Quant aux dites « suspensions », elles sont illégales pour le fondateur du Courrier des Stratèges tant pour les salariés privés que publics. De nombreux autres juristes se prononcent également dans ce sens. Il est vrai que nos maîtres à penser sont de piètres juristes à voir tout ce qu’ils pondent. Ils avancent au culot se croyant tout permis. Quant aux journaleux, leurs rédempteurs leur laissent rarement le temps de vérifier les infos qu’ils diffusent au point qu’ils en sont réduits à répéter en boucle des communiqués d’ordre publirédactionnel. En étant conscient chacun de nos droits et devoirs, acquis au fil d’un travail assidu de nos ancêtres, nous pouvons éviter de laisser couler le navire.

  6. Oui encore et toujours la carotte et le bâton supprimer le pass?je le croirai quand je le verrai vu que je ne crois que ce que je vois, ils nous ont tellement menti ,changé d’avis qu’on ne les crois plus, au bout d’un moment tout ce qu’ils disent ça rentre par une oreille et ça ressort aussitôt par l’autre.

  7. A lire l’article on est bien en dictature, il est question de convoquer le parlement, de lui faire voter une loi, etc….quand j’écoute la radio belge, ils parlent de la même façon, leur jt dit que le gouvernement va étudier une nouvelle loi, « autour de la table » et cette loi sera votée rapidement au parlement, il est dit « la loi doit encore être votée au parlement » comme çà, dit crânement au jt des médias officiels.
    En Russie l’histoire dit qu’aux approches de la révolution la Douma n’était plus convoquée….

  8. J’en avais fait mention dans un commentaire il y a quelques mois.
    Dès le 2ème confinement j’avais soupçonné l’arnaque, à savoir nous maintenir sous chape de plomb jusqu’aux presidentielles.
    Il y a deux avantages pour macron :
    – celui de priver ses adversaires des meeting habituels en instituant un « flicage » qui ne dit pas son nom, via les divers médias à sa botte,
    – et certainement en remettant au gout du jour le vote par correspondance pour les non vaccinés privés de bureau de vote faute de pass. Ces derniers n’étant pas de ses électeurs, la magouille frauduleuse pointe son nez.

  9. Il ne peut pas en être autrement avec un étron pareil !
    Si nous ne faisons rien pour vider la France de toute cette macromerde, ils vont tous nous éliminer jusqu’au dernier !
    Aux armes citoyens Français de cœur et d’esprit !
    Force, honneur et courage, ne nous Laissons pas détruire par de vulgaire merdeux poudrés !!

  10. Quand je pense, en 2017, que j’avertissais tous ceux autour de moi, en leur disant de ne surtout pas voter pour ce connard de micron, qu’il allait détruire notre pays, et qu’on me répondait « oui mais la haineuh, oui mais les zeuressombreuh, oui mais on va pas voter RN… » Bravo, à vous, abrutis. On trinque tous maintenant.

    • Très bien dit ! En 2017 je pensais comme vous, je le voyais en Ceaucescu pour la France… Et aujourd’hui j’en veux beaucoup aux imbéciles qui l’ont élu !
      Malheureusement les manifs de Philippot n’y changeront rien sauf à faire gonfler son parti les Patriotes !

    • Comment des gens « normaux » ont-ils pu voter pour « ça » ? Ils n’avaient donc pas vu sa prestation (à Marseille, il me semble)lors de sa campagne électorale en 2017, au cours de laquelle il vociférait, gesticulait, grimaçait furieusement, rappelant les vociférations, gesticulations et grimaces de certain individu de sinistre mémoire ? Ils n’avaient pas pris connaissance du diagnostic du professeur Segatori ?

  11. La prolongation sera votée – respectant en cela le processus démocratique – autant de fois qu’il sera nécessaire pour correspondre à la décision de Macron, mais attention à ne pas parler de dictature ! Tout cela aura été parfaitement démocratique : nous sommes en France, pas dans une quelconque république bananière.

  12. Cela je l’avais prévu depuis longtemps que le virus disparaitrait comme par enchantement a la campagne présidentielle!Car toute cette arnaque internationale avec un virus qui tue 0.05% ,finalement le plus dangereux c’est le vaccin!!Mais shutt !!!!!!!Enfin ne meurent que les personnes agées ou atteintes de comorbiditées ,mais le vaccin lui ne connait pas d’age!c’est ce que disent nos élus,un jour les jeunes ne sont pas a vacciner car le ‘ »Corona « ne leur fait rien ,donc l’on va les vacciner car ils peuvent contaminer les vieux le vaccin lui s’attaque a tout le monde !Bref comme cela fait longtemps qu’ils ont franchi le mur des cons une de plus ou de moins!!
    Donc égalité ;pour protèger les vieux l’on va vacciner les jeunes qui ne risquent rien avec le « Corona » le vaccin lui attaque tout le monde!!brerf c’est comme les masques inutiles qui sont passés utiles mais en réalités sont de vrais passoires a virus et toujours inutiles !Mais le pognon n’a pas d’odeur le commerce et la TVA cela rapporte a l’état !Cette année exceptionnellement le PIB va augmenter!!vice les vaccin ,les virus,les masques tout ce cirque pour redresser notre PIB enfin ceux qui sont au cimetière a cause du covid et surtout des vaccins eux?Quid!

  13. Dans la course à la dictature, Draghi est actuellement en tête, suivi de Macron. Attention toutefois au retour toujours possible de la Merkel et de sa coéquipière von der Leyen …

  14. Mon dieu toi qui est miséricordieux, viens a mon secours ! dis moi si c’est un péché de souhaiter, de rêver de la mort de quelqu’un ???

  15. Pour les fêtes, on lui enverra un petit milliers de migrants à sa villa du touquet pour qu’il passe de bonnes fêtes !

  16. Rien n’indique qu’il y aura une élection présidentielle en 2022. Nous serons peut-être toujours sous régime militaire. En tout cas, s’il y en a une, ni Macron ni aucun de ses clones de gauche ou de droite ne sera en capacité de se présenter.

  17. Comme je l’ai déjà dis plus d’une fois , macron n’en a rien à cirer des manifs ! Il s’en balance royalement !

  18. Ça surprend même pas, les non-vaccinés pourront pas franchir les bureaux de vote comme ça il ne restera que ceux qui voteront pour momo !
    Il ne pouvait pas en être autrement, le poudré blindé ne veut plus descendre du trône !
    Il a tellement fait ce qu’il a voulu pendant 5 ans sans que personne se rebiffe qu’il se croit indispensable !!

  19. Qui peut encore dire que macron le fossoyeur n’est pas aussi un dictateur ?
    l’ordure poursuit son oeuvre de destruction en continuant à mener les FRANCAIS à l’abattoir pour recevoir la piqûre de la MORT !!!!

  20. Je l’avais entendu en août, que l’ausweis pourrait être prolongé si besoin. Et on était pas dupe, on savait bien qu’il y en aurait bien entendu besoin. Pour maintenir l’ordre, la répression, la dictature est le remède de ce pourri qui nous sert de chef d’état. Si seulement cette rallonge pouvait faire réfléchir les cons qui vont revoter pour lui.

  21. Le premier élégant de langage du macronisme, en rapport avec le COVID-19, dès les premiers jours (pas plus d’une semaine) a été :

    « Le jour d’avant et le jour d’après le COVID » – Personnellement c’est ce qui m’a mis la puce à l’oreille sur la supercherie alors que j’avais compris dès le début qu’il s’agissait d’un entourloupe politique et géopolitique.

    Pour moins que ce qu’ils ont fait et font, ils sont allés dans certains pays faire la guerre ou ont décrété des embargo au prétexte de la « lutte contre les armes bactériologiques et chimiques ».

    Que font-ils pourtant avec leur prétendue guerre contre le covid avec la vaccination ARNm imposée, sinon une « GUERRE BIOLOGIQUE, BACTÉRIOLOGIQUE » contre l’humanité entière.

    Ne serait-ce pas là, plutôt qu’une guerre contre le COVID, celle pour la suprématie sur l’humanité entière ? Mais, il n’y a qu’eux qui doivent la mener.

  22. Ne pas être carencé en vitamine C (acide ascorbique et non acide citrique) vitamine D3 et ZINC (association BONSENS, laissons les médecins prescrire, réinfocovid)
    Graphique de la procédure de traitement sur:
    https://twitter.com/JeanneSairien/status/1440008134131658752/photo/1

    PrJoyeux  discute des traitements et guérisons: « Avec les traitement, on aurait eu beaucoup moins de morts » 5sud Radio sur YT)

    https://twitter.com/i/status/1439961908216537091