Macron veut conditionner le Pass Sanitaire à l’injection d’au moins 1 dose d’ARN, la HAS dit non !

covid 19 dictature sanitaire Publié le 17 septembre 2021 - par - 25 commentaires

Il s’en passe des choses derrière notre dos, dans le secret des cabinets et des bureaux élyséens…

Voilà le gouvernement qui se rend compte qu’il a fait une sottise en permettant à 4 vaccins, à égalité les uns aux autres, de permettre aux vaccinés de circuler comme bon leur semble…et qui veut modifier a posteriori le décret du 1er juin dernier.

2 vaccins ARN Pfizer et Moderna et 2 vaccins à Adenovirus, Jenssen et Astrazeneca. 4 saloperies immondes toutes responsables de myocardites, paralysies, atteintes des voies génitales, j’en passe et des meilleures. Malgré tout il nous semblait à nous que les pires étaient, forcément Pfizer et Moderna puisque jouant avec du jamais fait, une thérapie génique, avec ARNmessager, ce qui, selon Montagnier et Alexandra Henrion-Caude pouvait causer de sacrées surprises à nos descendants, jusqu’à la 5ème génération…

D’ailleurs nombre de vaccinés avaient choisi Jenssen ou Astra Zeneca malgré les restrictions d’âge cible plus ou moins bien respectées parce qu’il n’y avait qu’une injection au lieu de 2 pour Pfizer ou Astrazeneca… et à présent qu’on s’achemine vers la 3ème dose (et même la 4ème en Israël)… il est clair que Jenssen et Astrazeneca faisaient un peu plus envie…

Las ! Le gouvernement a demandé explicitement à la HAS (Haute autorité de santé) l’autorisation de changer a postériori l’intitulé de l’article 1 du décret du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion  de la crise sanitaire afin d’ajouter que, ceux qui seraient vaccinés avec un vaccin à une seule dose devraient, pour que leur pass soit valable, obligatoirement recevoir une seconde dose… mais avec ARN cette fois !!! 

Autrement dit, Macron ne peut pas imaginer qu’un seul Français vacciné puisse échapper au traitement génique, à l’expérimentation hasardeuse, aux manipulations dignes de Frankenstein…

.

Etonnamment… la HAS n’a pas dit oui, affirmant qu’elle n’avait pas assez d’informations pour le moment pour se prononcer…

Le collège de la Haute Autorité de santé ayant valablement délibéré en sa séance du 9 septembre 2021,

Vu les articles L. 16137 et suivants du code de la sécurité sociale ;

Vu l’article L. 31111 du code de la santé publique ;

Vu le projet de modification du décret du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion
de la crise sanitaire

Vu la saisine du Directeur général de la santé en date du 8 septembre 2021


ADOPTE L’AVIS SUIVANT :

1. Contexte et objet de la saisine

La DGS envisage de conditionner l’attribution du passe sanitaire aux personnes vaccinées par un vaccin ayant
obtenu le label EUL (emergency use listing) de l’OMS à l’administration d’une dose d’ARNm (DGS urgent à
paraître avec l’accord du COSV). Ceci nécessite une modification du décret du 1er juin 2021 sur le passe sanitaire,
ce schéma n’ayant pas été prévu dans la version initiale du décret du 1er juin 2021. 

En conséquence, la HAS a été saisie par le Directeur Général de la Santé le 8 septembre 2021.

2. Position de la HAS concernant le projet de modification du décret du 1er juin 2021


La HAS ne dispose pas à ce jour, de données suffisantes pour pouvoir se prononcer favorablement sur
l’introduction d’un schéma vaccinal incluant un vaccin ayant obtenu le label EUL de l’OMS complété par une dose
de vaccin à ARNm, dans le projet de décret modifiant le décret initial du 1er juin 2021.


Cet avis pourra être revu dès lors que les données relatives à ces vaccins auront été évaluées par l’EMA ou mises
à disposition de la HAS qui pourra procéder à leur analyse et établir la place de ces vaccins dans la stratégie
vaccinale de lutte contre la Covid19.


Le présent avis sera publié au Bulletin officiel de la Haute Autorité de santé.

Fait le 9 septembre 2021.

Pour le collège :
La présidente,

Pr Dominique LE GULUDEC

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2021-09/avis_n2021.0065_ac_seesp_du_9_septembre_2021_college_has_relatif_projet_de_modification_du_decret_du_1er_juin_2021_prescriva.pdf

 

BISavis_n2021.0065_ac_seesp_du_9_septembre_2021_college_has_relatif_projet_de_modification_du_decret_du_1er_juin_2021_prescriva

C’est d’autant plus étonnant que  nous assistons au matraquage politico-habituel pour nous habituer d’abord à l’idée avant de nous contraindre :

Deux nouvelles études parues dans la revue Nature confortent des résultats précédents : le panachage de deux vaccins différents (pour la première et la deuxième dose) augmente l’immunité contre le coronavirus. Cela permet d’envisager une évolution de la stratégie vaccinale.

Et si 1 et 1 faisaient plus que 2 ? C’est ce que semblent suggérer les études qui se sont intéressées au panachage de deux vaccins différents. Les personnes qui ont reçu une première dose d’AstraZeneca puis une dose de vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) sont mieux protégées contre le SARS-CoV-2. La protection conférée par les vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments était déjà large : de 70 à 97% de protection contre une forme grave de la maladie. Cela dépend bien sûr du variant incriminé et du délai entre les deux doses.

Selon l’étude menée par l’université d’Oxford, comparativement à des personnes vaccinées avec deux doses d’AstraZeneca à 12 semaines d’intervalle, le surcroît d’immunité est de 60% avec le panachage (AstraZeneca puis Pfizer). Pour des vaccinés au Pfizer-BioNtech, l’immunité serait trois fois plus importante. Les anticorps sont aussi plus variés, selon les chercheurs. Une deuxième étude observationelle signée par Tina Schmidt, chercheuse au département de transplantation et d’immunologie des infections,  à l’Université de la Sarre en Allemagne met en évidence le même résultat chez une centaines d’individus en bonne santé. Il n’y a globalement pas plus d’effets secondaires après l’injection avec ce protocole vaccinal. Deux doses différentes provoquent en moyenne un peu plus de fièvre que 2 doses de Pfizer BioNtech mais moins que 2 doses homogènes.

Revoir la stratégie vaccinale ?

Dans The Lancet, en mai, cette efficacité améliorée était déjà mentionnée. Et les risques de thrombose chez les publics jeunes avaient conduit les autorités sanitaires françaises à recommander une deuxième dose de vaccin à ARN messager pour les personnes ayant reçu une première dose de vaccin AstraZeneca

https://www.franceinter.fr/sciences/le-panachage-des-vaccins-contre-le-covid-19-confirme-son-efficacite

 

Mais comme, le jour même où la HAS délibérait sur la modification du décret, elle délibérait sur le projet gouvernemental de changer ses attributions… tout cela ne montre rien d’autre que la corruption et les manipulations dont sont capables Macron et ses sbires pour arriver à leurs fins…

BISac_2021_0066_avis_modif_organisation_services

Merci à Karina qui nous a signalé ces étranges délibérations de la Has…


Bref, ça hésite, ça chipote, ça discute, ça enfume… mais c’est pour mieux te manger, mon enfant, sans risquer de procès ni d’annulation. Nulle prise en considération de notre santé… bien évidemment dans tous ces échanges. Leurs intérêts sont ailleurs. 

Print Friendly, PDF & Email
25 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Françoise
Françoise
il y a 1 mois

Macron VEUT !!!! Mais qui est-il pour s’arroger le droit de gérer MA vie ?!

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois
Reply to  Françoise

Bonsoir ;

Exactement : qu’é qui veut çui-là ?

Macron veut ! C’est la mode, combien de titres de presse avec cette formule qui nous promet une décision toute démocratique : « un tel veut… » Pas un jour sans une pareille déclaration.

On s’en fout de ce qu’il veulent ; c’est de l’ordre du privé qui n’a rien à faire dans la gestion du pays et encore moins quand des millions de personnes seront assujetties au désir d’un seul. Ils n’ont pas été élus pour faire ce dont ils ont envie.

Macron veut ! On s’en tape, ce qui compte c’est ce que nous voulons, et Macron doit agir , décréter en conséquence.

coupendeux
coupendeux
il y a 1 mois
Reply to  Françoise

Il fera comme il a envie… étant donné qu’il aime s’assoir dessus.
Mais surveillera le niveau du compte…

La moutarde me monte au nez et LREM me fait gerber
La moutarde me monte au nez et LREM me fait gerber
il y a 1 mois

Il y a une différence de taille entre le gouvernement et la Haute Autorité de Santé,
c’est que cette dernière ne bénéficie pas du Secret Défense.
Macron en gérant la crise sanitaire dans le cadre des règles régissant le Conseil de Défense, s’exonère des deux chambres d’une part et classifie les délibérations sous « Secret Défense » qui ne seront éventuellement consultables que dans trente ans et sous certaines conditions.
Les membres de la HAS quand à eux pourraient être jugés, ou pour le moins critiqués, à tous moments pour leurs actes et décisions, surtout si le vent venait à tourner.

durandurand
durandurand
il y a 1 mois

Bonjour La moutarde me monte au nez et LREM me fait gerber . Sauf si un président patriote est élu il pourra faire lever le secret défense .

La moutarde me monte au nez et LREM me fait gerber
La moutarde me monte au nez et LREM me fait gerber
il y a 1 mois
Reply to  durandurand

Que le ciel vous entende.
Evidemment, je rêve, comme nous tous ici, qu’un Président honnête préside enfin aux destinées de la France, que la vérité éclate enfin, que toutes les lois scélérates soient abrogées et que les traitres et les coquins soient jugés et très sévèrement punis.
Mais peut être n’est-ce qu’un rêve.

Amyris
Amyris
il y a 1 mois

Bonjour, J’ai lu cet hiver que la dite santé ne relève pas dans les textes des compétences du C de D. Comme en France, il y a des textes pour tout, il suffira aux curieux et érudits de peut-être les trouver? La question est ouverte.

La moutarde me monte au nez et LREM me fait gerber
La moutarde me monte au nez et LREM me fait gerber
il y a 1 mois
Reply to  Amyris

Bonjour, Malheureusement la gestion d’une crise sanitaire, d’après les textes que j’ai pu trouver, peut relever du Conseil de Défense, depuis Jospin.
Effectivement, si le vent tournait les délibérations pourraient être déclassifiées.
Pour l’instant, le petit merdeux, a bien tout verrouillé pour se mettre à l’abris.

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Depuis Jospine ? ces put de socialos savent mettre des barrières efficaces de protection pour se tenir à l’abri

cesar95
cesar95
il y a 1 mois

« nous habituer d’abord à l’idée avant de nous contraindre » Effectivement, il faut être effrayés par le nombre de volontaires pour cette expérience génique, les suspensions contraignantes sont en place depuis peu. Et comme le rappelle fort bien la députée italienne Sara Cunial, un consentement sous la menace est un viol.

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

De toute façon leur vaccins et leur lois , tous ça est illégal. il s’arrangent le droit de vie et de mort, surtout de mort quand on voit la composition qu’il y a dans la salade, donc c’est totalement illégal, hors la loi, et le plus beau c’est que ces ordures le savent et qu’ils le font quand même. Tous des mafieux, vivement qu’ils se retrouvent tous sur le banc des accusés.

RODRIGUE
RODRIGUE
il y a 1 mois
Reply to  Christian Jour

Non, au bout d’une corde, ce qui leur permettra de passer devant l’éternel pour s’expliquer, et lui choisira où ils iront pour leurs crimes !

coupendeux
coupendeux
il y a 1 mois
Reply to  RODRIGUE

Pourvu…. mais il va falloir abattre des arbres, donc, M. Pastèque ne sera pas content.

Rock n rott
Rock n rott
il y a 1 mois

Macron veut… ce sont bien des simagrées d’enfant gâté.
Pour rester dans ces préférences ethniques, combien de dromadaires et/ou de chèvres m’a-t-il acheté pour me considérer comme un consommable à tester ses caprices.
J’espère que les français vont un peu mieux réfléchir aux prochaines elections et pas se laisser hynoptiser par ce manipulateur patenté. Croisons les doigts.

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 1 mois

C’est comme la secte du temple solaire il ne faut aucun survivant, c’est trop dangereux pour lui ?

Sarisse
Sarisse
il y a 1 mois

Je me méfie d’eux et de leurs méthodes, ils agissent par injonctions paradoxales (ou contradictoires ) depuis 18 mois!

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 1 mois

Ce matin, je suis allé aux toilettes et j’ai « pondu » un macron…

Argo
Argo
il y a 1 mois

Jupiter qui décide qui doit vivre ou mourir. Même pas un grand dictateur, tout juste une saloperie de poche malfaisante!

Tandrede
Tandrede
il y a 1 mois

Complètement dingue que les oligarques veuillent mélanger les vaccins !! Ils sont complètement fous !

Angoulafre
Angoulafre
il y a 1 mois
Reply to  Tandrede

Evidemment: ça ne va pas assez vite pour vider les bateaux…

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

Depuis Sarkhözy et plus encore sous Hollande ils procèdent comme cela : « l’avance par à-coups » et chaque coup ne permet pas de retour en arrière, c’est toujours plus.

Macron pratique aussi cette duperie en artiste.

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

système à cliquets des colliers de chien

vieux bidasse
vieux bidasse
il y a 1 mois

Repetition: Mais non, voyons, il n’y a pas de DICTATURE.
Par contre, il reste des fourches.

vieux bidasse
vieux bidasse
il y a 1 mois

Parce que vous trouvez que depuis qu’il a VOLE le trône, il n’a pas « exécuté » » l’autochtone selon son bon vouloir?
Mais comme il est bien connu que le seul « Dictateur » de l’histoire portait moustache.

hello
hello
il y a 1 mois

l’état se moque totalement de la santé de la population : les atteintes graves à nos libertés qui sont mises en place depuis le début le sont uniquement pour ne pas encombrer les hôpitaux dont l’état continue à démanteler les services, et d’autre part par intérêt financier : combien perçoivent t’ils pour une telle soumission à BIG PHARMA ?

Lire Aussi