Inutile de lire « Et les Blancs sont partis », inversion des responsabilités !

Pas besoin de lire ce livre, le fiel est déjà dans la présentation !
Rien ne change chez les journaleux, il s’agit toujours de culpabiliser les français…

Ceux qui ont causé le départ des Blancs sont transformés en … VICTIMES !
Et de la ghettoïsation ethnique à l’œuvre dans la société française : s’il y a une mise en œuvre, c’est le fait de nos politiques et de tous ceux qui ont soutenu leur politique, de la gauche à la droite ! Etrange, là il est abordé l’ethnicisation, mot tabou lors qu’il est évoqué par les mal-pensants !
Aucun rappel du crédo de SOS racisme repris par le PS et toutes ses annexes, dont syndicales comme la CFDT, le droit à la différence, autrement dit le refus de l’assimilation. A la place nous avons ce qui en découle, l’intégration identitaire de communautés fracturant l’unité républicaine, la différence des droits en revendication jusqu’à l’éclatement de la Nation…
Le misérabilisme des quartiers les plus pauvres (à voir, certains commerces y sont florissants, certains acteurs s’affichant en voiture de luxe) : à qui la faute ? Et sont-ils les seuls à être les plus pauvres, que dire de la Corrèze ? Mince les Corréziens ne cassent rien, eux, tout juste endossent-ils un gilet jaune pour se faire taper dessus !
Et de dérouler les prétendues visées mal intentionnées de la France à l’encontre des allogènes qui tiennent à le rester !

Quant au pédigrée de l’auteur, rien qui puisse nous permettre de lui accorder une once de crédibilité dans ses intentions…

Un bouquin bon au bûcher que cette engeance médiatique bien pensante veut faire des bouquins de Zemmour !

 224 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Quand on ne veut pas accepter d’être ce qu’on est, il est bien plus facile d’accuser l’autre en transformant ses qualités et d’en faire des défauts. Ainsi on obtient l’inversion des valeurs. Le blanc devient responsable de son évolution, de ses performances, de ses connaissances et de sa culture, ainsi il faut le remplacer car on ne peut pas admettre qu’un homme et de surcroit un blanc puisse dominer le monde.

    • La télé est une machine à propagande.
      Je vais vous dire, hier soir, je suis allée commander de la pizza avec ma petite. On y va à pied, c’est à cinq minutes de marche à travers le village. En revenant, on passe devant la poste et la petite marche sur le trottoir où un homme retire des sous. Pour s’amuser, il dit à ma fille qu’elle veut lui soutirer des billets. J’ai ri (la petite n’a pas compris, elle n’a même pas tourné la tête !), et je me suis dit que ça faisait vraiment du bien de retrouver un peu cette ambiance où l’on se charrie gentiment avant de se souhaiter une bonne soirée. Le gars était un bon Français, blanc, probablement un poil plus jeune que moi. Un moment de soulagement, mais à la fois une morsure nostalgique.

  2. ca pue tellement et isl font tellement de bruit que tous les blancs abandonnent les quartiers ou ils ne se sentent plus chez eux. et ces cons osent se plaindre en victimes….

  3. un peu HS parce que ça se passe aux Etats Unis mais dans le genre inversion ou déchargement de culpabilité ça se pose là!!
    Alors OUI on peut être obèse au point de ne jamais mettre le nez dehors et quand même vivre « dans le stress du racisme quotidien ». C’est le même genre de raisonnement, de déresponsabilisation. J’t’en foutrais!
    https://envahis.com/etats-unis-explosion-de-lobesite-en-raison-du-stress-lie-au-racisme/
    Qu’ils crèvent!

  4. A la seconde où en lisant le résumé j’ai vu  » et ils sont les premiers à s’en désoler, ils en souffrent » ( du départ des BLANCS) je me suis dit, « laisse tomber, ça va encore être NOTRE FAUTE!!
    Gauchiasseries et geinasseries NON MERCI!

  5. Une phrase d’Oscar Wilde qui reviendra souvent j’en suis sûr dans les prochains mois et les prochaines années. « Je préfère mourir incompris que devoir passer ma vie à m’expliquer ». Grâce à Eric Zemmour plus particulièrement, la parole se libère comme on dit et le bon sens populaire revient en force. Il y a beaucoup à faire pour redresser le pays et renvoyer un grand nombre de « penseurs » progressistes à leur lubies socialisantes et totalitaires. Inutile de tenter de les convaincre, ils sont imperméables aux idées des autres tant ils se croient supérieurs aux gens comme vous et moi. Vive la France.

  6. Bzés André.e.s.es ???!!!!! Haut les masques, les masqueurs démasqués ?!

    Marion Maréchal : “Je crains que la présidentielle ne se joue pas sur les sujets essentiels mais soit verrouillée autour de la question du Covid et du passe sanitaire”

  7. Ça me fait penser à un dessin humoristique, je ne me rappelle pas la revue dans laquelle il figurait, c’était il y a pas mal de temps, ce n’était pas une revue de gauche c’est tout ce que je peux dire, ce dessin représentait une tribu de cannibales qui se désolait du départ des blancs. Je trouve que cette caricature représente bien la situation actuelle.

    • Les cannibales sont arrivés, le jour où on ne leur servira plus les allocs, ils vont trouver à croûter

  8. Les Blancs, avant, étaient colonialistes. Les Blancs, aujourd’hui, chez eux, imposent leur néo-colonialisme d’Etat aux ex-colonisés. Les Blancs, demain, fuiront les colonisés et néo-colonisés : « salauds, bandes de lâches, ils nous abandonnent » !

    • Bonjour @François des Groux ;

      – » Les Blancs, avant, étaient colonialistes. Les Blancs, aujourd’hui, chez eux, imposent leur néo-colonialisme d’Etat aux ex-colonisés. « –

      Bien dit ! C’est, hélàs, exactement çà.

      Et il crêche où le sieur défenseur du mondialisme sur le sol Français à faveur des allochtones ?!

      • @MsdO

        Je ne sais pas si j’ai bien formulé ma phrase. Ce que je voulais dire, c’est que l’on accuse le Blanc de tout, hier, aujourd’hui et même demain, quand il aura disparu…

Les commentaires sont fermés.