Macron le détesté utilise les grands hommes morts pour leur voler des miettes de gloire

Il n’est entouré que de courtisans, et une bonne partie de la société française affiche une détestation, un rejet quasi viscéral de Macron.

Puisque ses contemporains ne peuvent pas le voir en peinture, il s’en va utiliser les morts. Ce qui est bien avec cette catégorie de Français, c’est qu’ils ne bronchent pas, ne manifestent pas, ne s’opposent pas-pas besoin de leur crever les yeux, ne giflent pas-pas besoin de les jeter en prison…

Justement, de belles obsèques se présentent à intervalles réguliers, pour se refaire une respectabilité.

Vendredi, il faisait le vautour aux obsèques de Jean-Paul Belmondo, espérant qu’un peu  de l’amour des Français pour le sympathique acteur ruissellerait sur lui.

Avec macron, tout est calculé…

 

France info

Charles Aznavour, Johnny Hallyday, et maintenant Jean-Paul Belmondo… Le chef de l’Etat est désormais coutumier des hommages aux personnalités populaires.

Il en escompte de belles retombées.

Le président a-t-il un goût particulier pour ce genre de cérémonies ?

Arnaud Mercier : Manifestement oui. Dans la symbolique politique, Emmanuel Macron aime surfer sur la vague des personnages consensuels, afin d’être lui-même associé à cette capacité de rassembler des gens de chaque camp. Il rend des hommages nationaux à des personnalités publiques qui sont reconnues comme étant plus ou moins incontestables. Il prend bien soin de ne pas rendre hommage à des gens qui seraient très appréciés d’un côté et très contestés de l’autre.

Dans le cas de Jean-Paul Belmondo, sur quelles fibres peut-il jouer ?

Justement, Bébel peut être apprécié par des générations plus anciennes comme par les plus jeunes, par des gens de droite comme par des gens de gauche. On se moque d’ailleurs de savoir s’il était de droite ou de gauche.

« L’hommage à Jean-Paul Belmondo permettra aussi à Emmanuel Macron de développer une rhétorique qui est omniprésente dans ses discours depuis un bon moment, celle de la culture française, de l’identité française. »

Le chef de l’Etat a défini à plusieurs reprises « l’esprit français ». Il veut apparaître comme celui qui célèbre une certaine expression de la culture française, qu’elle soit populaire avec Charles Aznavour ou Jean-Paul Belmondo ou qu’elle soit un petit peu plus littéraire comme avec l’écrivain Jean d’Ormesson. Il veut incarner celui qui sait valoriser le patrimoine français.

Mais les obsèques en grandes pompes ne suffiront pas : il va maintenant dans les cimetières, voler un peu de gloire aux hommes du passé qui avaient du talent.

On lui a conseillé de faire comme s’il était familier des grands du passé. Tant pis s’il n’a jamais ouvert Proust (ma main à couper) et s’il se fiche de Giono comme de l’an quarante (ma deuxième main à couper).

D’ailleurs il le clamait haut et fort :

«Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse».

Ce qui nous fait penser à une autre citation, qui colle parfaitement à Macron, visiteur de cimetières :

«La culture, c’est comme la confiture moins on en a, plus on l’étale».

Macron sillonne la France, allant de mort  en mort, pour être sur la photo.

(Toujours ça que Zemmour n’aura pas).

Le voilà parti  sur les routes des cimetières de France, jouant à l’honnête homme, lui la coquille vide, suivi de sa caravane de journalistes et  des caméras de télévision.

Le candidat pour un second mandat se balade en France. Cela ne sera pas décompté de son temps de parole.

Le Parisien

Après avoir visité vendredi soir la maison natale de Jean Giono à Manosque, Emmanuel Macron reprend sa tournée des grands auteurs. Mercredi en début d’après-midi, dans le cadre de la préparation des Journées européennes du patrimoine qui se tiennent ce week-end, le président se rendra dans la Maison de tante Léonie-Musée Marcel Proust, à Illiers-Combray (Eure-et-Loir).

C’est là que l’écrivain a passé ses vacances, quand il était enfant. Ce lieu a servi de matière à l’œuvre du romancier. Il a notamment inspiré le personnage de « tante Léonie », qui offrait régulièrement au futur écrivain une madeleine, trempée dans un thé ou une infusion.

[Et les courtisans du Parisien d’ajouter une bonne couche de culture-confiture]…

Marcel Proust fait partie des auteurs préférés du chef de l’État avec Jean Giono, Albert Camus, Louis-Ferdinand Céline, Maurice Genevoix…

 

 186 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. La littérature française, la culture française, ce malheureux n’y connait rien et c’est maintenant à quelques mois des élections qu’il veut nous faire croire qu’il s’y intéresse? Charlatan, il promet la lune à tous ces idiots qui le suivent, on en rencontre tous les jours. Qu’il dégage avec sa gouvernante, ça nous fera des vacances.

  2. Il me semblerait plutôt qu’il tente vainement de combler ses lacunes, car quelqu’un a dû lui chuchoter dans le creux de l’oreille que notre culture , non seulement existe bel et bien, mais qu’elle rayonne dans le monde entier.
    Pour ce qui est des cérémonies, il en profite sans vergogne, car il sait que les Français sont friands des cérémonies qui honorent leurs héros,
    il se hisse à la première place, à peu de frais, et ainsi marque les esprits malléables des téléspectateurs qui ne manqueront pas de voter pour lui

  3. Macron devrait être condamné à l’isolement pour incitation à la haine. La seule apparition de ce travelo m’agace au plus haut point. Quand il parle d’islam de France, se souvient-il de Samuel Paty? du massacre du 14 juillet à Nice. Quand il fait entrer en France des mineurs isolés de trente ans, et distribue l’argent à des pseudo réfugiés, se souvient-il des gilets-jaunes? Quand il parle de la culture française, se rappelle-t-il qu’il a exonéré d’intégration les ethnies arabes, venues installer leur pays sur notre sol? Le multiculturalisme dont parle ce fumier, c’est la destruction de la France qu’il a déjà bien avancé. Le voir se faire virer à coups de pied au cul serait un premier dédommagement, avant d’enfermer cet abjection définitivement.

  4. « Marcel Proust fait partie des auteurs préférés du chef de l’État avec Jean Giono, Albert Camus, Louis-Ferdinand Céline, Maurice Genevoix… » Bébel, Joséphine Baker, Johnny, Aznavour…
    Sans oublier Lourdes où le couple emmanuel macron a essayé de lécher les pieds sacrés de la Vierge Marie (je n’ose pas évoquer une autre partie de l’anatomie de la Mère de Jésus Le Christ pour des raisons que chacun peut deviner) pour je ne sais quel dessein mais Elle a dû détourner les yeux de ces deux impies, hypocrites et malfaisants, vu la façon dont il a fait maltraiter Zemmour à travers le CSA.

    • La Vierge à fait une apparition après le passage du couple infernal et a demandé que les lieux soit désinfectés et qu’un exorcisme soit entrepris afin d’en chasser les miasmes sataniques laissés par ces deux suppôts de Satan. Après le départ des Macron, l’esplanade de la grotte sentait le souffre! Interrogée à propos du couple, la mère du Christ a eu cette réflexion :  » Les Macron? Ah oui, les âmes de l’enfer! »

  5. Les Invalides sont réservés aux militaires!!!
    Même pour Jacques CHIRAC qui a eu mon soutien dès 1981, je n’étais pas d’accord.

  6. Bien évidemment un type insignifiant comme ce pauvre minable de choupinet ne peut exister qu’en se raccrochant aux auras d’hommes qui furent de vrais hommes significatifs pour les valeurs et la culture française. Pitoyable ce Macrocon!!

  7. C est un véritable parvenu qui finira mal….les français le détestent tout autant que ses petits laquais…

  8. A quand le grand remplacement à l’Elysée, courtisans compris, traites, collabos, de la députation, et du sénat , de la presse, de la télé, toute cette ruche de malfaisants, de voleurs de profiteurs
    Vite avec ZEMMOUR prenons le pouvoir

  9. Ce type n’est même pas capable de faire régner l’ordre en France et d’expulser tous les étrangers qui haïssent la France et foutent le bordel ! Par contre il est capable de censurer Zemmour et de censurer les français non vaccinés en leur interdisant d’aller boire un café en terrasse ! Un ennemi du genre humain !

  10. J’ai mis un s à fleur d’oranger. Mille excuses, j’ai validé la proposition du correcteur de ma tablette. L’etourderie me perdra!

  11. Mes beaux-parents, des beaux-frères sont inhumés dans une petite ville non loin d’Illiers-Combray. J’y passe à la Toussaint quand je fleuris les tombes de nos disparus. J’ai visité Combray en long et en large, ainsi que la maison de Tante Léonie. Il faut avoir lu Proust pour s’imprégner de la magie des lieux. Proust, c’est la sublimation du réel, du temps dans ses trois dimensions. Je possède les ouvrages de Proust dans de vieilles éditions. Quand j’ai envie de m’évader, de fuir notre époque, j’ouvre Du côté de chez Swann, et la magie opère, je mets mes pas dans ceux du petit Marcel, je déambule sous les berceaux fleuris des aubépines, je goûte les madeleines imbibées d’infusion d’eau de fleurs d’oranger. C’est magique. Et je suis loin de Macron et de Brigitte. Je remonte le temps.

    • Superbe évocation de Proust, Argo ça mériterait d’être le point de départ d’un article sur Proust en développant et complétant un peu avec quelques autres exemples. Possible ?

  12. il peut aller de partout, il n’aura jamais le cœur des FRANCAIS ils n’aura a ses pieds, que des chiens qui cherchent des miettes !

  13. Il peut dire et faire ce qu’il veut, je le censure comme il a fait pour Zemmour et bien d’autres, il n’entre pas chez moi, et depuis longtemps ! Chaque fois que SA TV veut me l’imposer, je zappe avec délices, ce nuisible incompétent notoire ! Autant de respect pour ce type, qu’il en a pour nous, c’est à dire : rejet total et définitif, un mépris sans retenu.

    • Tout à fait d’accord. Je fais exatement la même chose. Il ne interesse pas, il n’est que mensonge.

    • Idem, je le déteste et il me sort par les trous de nez. Je ne peux plus le voir en peinture.

      • Ce fumier se déplace dès qu’il se passe qq chose…….Un engorgement. Un hélico qui tombe, une cathédrale qui flambe etc. C’est un pervers. In voleur…… Que va t il faire sur place ?? Ressusciter les morts ? Qu’il aurait dû protéger ??

Les commentaires sont fermés.