Contre-indications vaccinales et insécurités juridiques : l’inquiétant décret 1059

covid 19 Publié le 10 septembre 2021 - par - 22 commentaires

Dans la nuit du 7 août 2021, le gouvernement français reconnaît que le vaccin peut être synonyme d’effets secondaires graves

TRIBUNE – La nuit n’apporte pas toujours conseil mais son lot de décrets, entraînant dans son sillage de papiers gras, boîtes de conserves éventrées et autres détritus, un nouveau lot d’insécurité juridique. L’un des derniers en date, émis le 7 août 2021 (décret n°2021-1059), concerne inter alia les contre-indications aux injections dites anti-Covid que l’on veut désormais imposer à certains métiers, et ouvre un boulevard à l’action pénale.

Une vaccination obligatoire, malgré des accidents aléatoires

 

On se souviendra que les essais cliniques pratiqués pendant quelques petites semaines aux États-Unis en 2020 avaient exclu les personnes âgées, les femmes enceintes et allaitantes, les handicapés, les immunodéprimés… Et ce, afin de décrocher l’AMM conditionnelle rapidement.

Or, aucune des catégories exclues des essais cliniques ne figure dans le décret 1059 comme présentant des contre-indications à l’injection obligatoire. D’autant plus qu’il manque aussi, petit détail, les études de cancérogénicité, génotoxicité, foetotoxicité, teratogénicité, immunotoxicité, pharmacocinétique… La liste est longue.

 

Tout à son bonheur d’omnipotence ministérielle, le décret concède, bon prince, qu’en cas d’accident grave suite à la première dose, la deuxième sera épargnée au patient désormais handicapé.

Par ailleurs, on peut soutenir que ces substances, sous AMM conditionnelle mais obligatoires pour la première fois de l’histoire de la médecine, sont administrées, sinon sous menaces de mort, sous menace de « non-vie« . En effet, le gouvernement a prévu que tout salarié, se soustrayant à l’obligation, sera suspendu et privé, non seulement de rémunération, mais d’assurance-chômage qui, eu égard à son caractère d’assurance à laquelle il cotise, lui revient pourtant de plein droit. Ce n’est nullement une gratification de l’État. Comment acheter à manger ? Comment se loger, se soigner ? La menace est à peine voilée.

Sous cette menace, on oblige des Français à se vacciner.

J’invite les avocats spécialisés à se saisir du texte de ce décret. Un boulevard pour l’action pénale, vous dis-je.

Il y est question d’une courte liste de contre-indications médicales censées épargner pour ainsi dire, des catégories très restreintes de personnes.

Nous citerons ce texte et le commenterons.

« Art. 2-4.-Les cas de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination contre la covid-19 et permettant la délivrance du document pouvant être présenté dans les cas prévus au 2° du A du II de l’article 1er de la loi du 31 mai 2021 susvisée sont mentionnés à l’annexe 2 du présent décret.
« L’attestation de contre-indication médicale est remise à la personne concernée par un médecin. »

Concernant le risque d’anaphylaxie

« ANNEXE 2
« I.-Les cas de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination contre la covid-19 mentionnés à l’article 2-4 sont :
« 1° Les contre-indications inscrites dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) :
«-antécédent d’allergie documentée (avis allergologue) à un des composants du vaccin, en particulier polyéthylène-glycols et par risque d’allergie croisée aux polysorbates ;

«-réaction anaphylaxique au moins de grade 2 (atteinte au moins de deux organes) à une première injection d’un vaccin contre le COVID, posée après expertise allergologique ;

Commentaire : Le polyéthylène glycol (PEG) est une substance utilisée dans certains médicaments de type laxatif, jamais auparavant utilisé dans un vaccin. La vaste majorité de la population n’y ayant pas été exposée, prédire qui peut y être allergique relève de l’impossible.Tout médicament contenant le PEG est déjà fortement déconseillé aux personnes âgées et aux femmes enceintes ; aucune étude n’est disponible sur son éventuel passage d’ailleurs, dans le lait maternel.

Les réactions au PEG comprennent le choc anaphylactique. Qu’est-ce donc ?

« Trouble grave de l’homéostasie circulatoire induit par l’introduction dans l’organisme d’une substance étrangère responsable de réactions immunologiques, le choc anaphylactique représente la manifestation la plus grave d’hypersensibilité immédiate. C’est une urgence médicale absolue, la thérapeutique s’impose dès que le diagnostic est évoqué, remplissage vasculaire et administration d’adrénaline® étant les deux mesures essentielles. » – Cf. sante.ujf-grenoble.fr

Traduction du décret en langage courant : si l’on veut espérer échapper à la deuxième dose, il faudra attendre d’avoir subi une réaction avec atteinte d’au moins deux organes (!) suite à une première dose, et aussi se soumettre à une expertise allergologique.

Concernant l’hyperperméabilité capillaire :

« -personnes ayant déjà présenté des épisodes de syndrome de fuite capillaire (contre-indication commune au vaccin Vaxzevria et au vaccin Janssen). »

Commentaire : Il se fait que ces vaccins sont connus pour avoir provoqué l’hyperperméabilité capillaire, avec au moins un décès documenté. Piquons, et qui vivra verra ?

Concernant les atteintes cardiaques

« 3° Une recommandation établit, après concertation médicale pluridisciplinaire, de ne pas effectuer la seconde dose de vaccin suite à la survenue d’un effet indésirable d’intensité sévère ou grave, attribué à la première dose de vaccin, signalé au système de pharmacovigilance (par exemple : la survenue de myocardite, de syndrome de Guillain-Barré …). »

Traduit en langage courant cela signifie :

1/ que si la personne, sous menace de perdre son travail, se soumet à la première dose et subit un accident irréversible , la deuxième lui sera épargnée.

2/ que les autorités ignorent totalement qui, dans la population, peut subir un tel accident dont la survenue est considérée comme aléatoire, quoique susceptible d’être mortelle.

3/ que l’on « assume » sereinement la survenue d’accidents graves tels qu’une myocardite.

Or, une myocardite n’est jamais bénigne : elle détruit à coup sûr des cellules cardiaques qui ne se régénèrent pas. Une myocardite peut entraîner maintes complications dont la transplantation. Quant à la péricardite, l’un des déclencheurs est (surprise !) un infarctus ou une embolie pulmonaire non détectée.

Embolie non-détectée : en France, les dosages D-Dimères destinés à détecter des micro-caillots dans les quatre à sept jours, suite à la vaccination, ne sont ni recommandés ni pratiqués, contrairement aux orientations émises par les Dr. Bhakdi (Kiel), Hoffe (Lytton) et P. Bellavite (Vérone) entre autres.

Un autre déclencheur de péricardite est un désordre inflammatoire systématique ; des soupçons, de source officielle, pèsent sur ces nouveaux vaccins : cf. article du CDC.

Si la personne vaccinée atteinte de péricardite post-vaccinale prend notamment des anti-coagulants par voie orale (médicaments très courants), les dangers sont considérables et une hospitalisation d’urgence est pratiquement certaine (cf. article Libre Belgique).
Syndrome de Guillain-Barré

C’est une maladie auto-immune (polyradiculonévrite inflammatoire) qui atteint le système nerveux périphérique et déclenche des parésies, celles-ci figurant dans la littérature comme étant généralement précédées d’une infection aiguë virale. Quoiqu’il en soit, l’EMA et la FDA classent ce syndrome parmi les effets indésirables connus des injections. Dans 15 % des cas le syndrome devient définitif, tandis que la guérison est imprévisible.

Commentaire sur les contre-indications dites « temporaires »

« II.-Les cas de contre-indication médicale temporaire faisant obstacle à la vaccination contre la covid-19 mentionnés à l’article 2-4 sont :
« 1° Traitement par anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2.
« 2° Myocardites ou péricardites survenues antérieurement à la vaccination et toujours évolutives. ».

Commentaire : Comme expliqué, la péricardite et la myocardite sont des affections cardiaques dont la guérison est incertaine dans l’état actuel des connaissances. Une personne ayant subi un tel accident de santé avant de se soumettre à ces injections, pâtit déjà d’une faiblesse cardiaque notoire. Lui injecter des protéines Spike en profusion risque de… faut-il poursuivre ?
Commentaire sur la grossesse, exclue de la liste des contre-indications

La grossesse ne figure pas au décret comme contre-indication à la vaccination.

Or, les femmes enceintes et allaitantes ont été exclues des essais de fabricant conduits aux États-Unis en 2020. Nous ne savons donc strictement rien sur les effets potentiels à court, moyen et long terme sur la fertilité, tous les processus de reproduction en général, sur le fœtus…

Aucune étude n’a été conduite sur les effets tératogènes (malformations) ou foetotoxiques éventuels de ces vaccins, présents sur le marché depuis quelques mois seulement.

Selon le Vidal, « (…) les médicaments récemment commercialisés ne sont pas prescrits chez la femme enceinte car ils ne bénéficient pas d’un recul suffisant, même si aucun effet toxique n’a été observé lors des études chez l’animal. »

La liste des substances interdites depuis des décennies aux femmes enceintes est longue (alcool, cigarette, certaines nourritures, les dérivés de la vitamine A, tetracyclines, divers antifongiques, anti-histaminiques, benzodiazepines, chloramphenicol, codéine, warfarine, fluoroquinolones, anti-inflammatoires non-stéroïdiens, primaquine, sulfonamides, topiramate, Primsol…) Dans beaucoup de cas les effets délétères, voire catastrophiques, ont été découverts longtemps après.

Voir aussi : « C’est une arme biologique » entretien avec le Dr Richard Fleming

Commentaire sur le cancer, exclu de la liste des contre-indications

Le cancer ne figure pas non plus au décret comme contre-indication à la vaccination. Pour « gérer le risque pénal », mieux valait ne pas en parler, car aucune étude de cancérogénicité n’a été conduite sur ces injections.

Le gouvernement ne peut que se réjouir de l’absence totale d’information sur ce sujet.

En effet, selon le Centre Gustave Roussy (qui encourage pourtant la vaccination des cancéreux à quelques nuances près, et même une 3ème dose !) :

« Aucune étude menée dans le contexte de la vaccination anti-covid, en cours de traitement anticancéreux, n’est disponible à ce jour. »

En cas de radiothérapie :

« Aucune donnée n’est à ce jour disponible, mais aucun élément ne semble empêcher l’administration du vaccin… » Cf. article gustaveroussy.fr.


Sources : 

Auteur(s): Moufid Azmaïesh, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/decret-1059-inquietant-contre-indications

Print Friendly, PDF & Email
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
vieux bidasse
vieux bidasse
il y a 13 jours

Oui mais, nous, nous devons obéir aux délires d’une ordure.
Môssieur décrète, pourtant, je croyais que les Edits Royaux étaient terminés.

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 13 jours
Reply to  vieux bidasse

@ vieux bidasse
Pardon de passer par vous mais mon clavier virtuel refuse de s’afficher autrement et cela m’arrive aléatoirement.
ALERTE !
Pour signaler qu’à compter du 15 octobre les non-vaccinés doivent payer pour avoir accès aux soins à l’hôpital : https://www.ndf.fr/nos-breves/08-09-2021/a-partir-du-15-octobre-les-non-vaccines-devront-payer-pour-etre-soignes-a-lhopital/

En droit français pouvons-nous porter plainte contre l’État
1) pour disciminations à lister
2) abus de pouvoir = chantage à la vaccination
3) non-respect des engagements de l’État qui prélève les cotisations sociales avec la contrepartie de faire bénéficier à tous de tous les services publics notamment en matière de santé
4) pour escroquerie financière ou fraude, un peu à la manière, en exemple, d’une entreprise de services dont on a payé entièrement la prestation mais qui ne respecte pas la contrepartie, celle de terminer les travaux et donner satisfaction à son client.

GAVIVA
GAVIVA
il y a 13 jours

Ah ben tiens….Il ne va pas faire crever ou virer ses FABRIQUANTS D’ELECTEURS non???
https://www.aubedigitale.com/biden-exempte-plus-de-600-000-employes-dusps-du-decret-federal-de-vaccination-obligatoire/

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 13 jours

Pendant ce temps : AUX USA ; il existe encore quelques signes de démocratie.

TRADUCTION DEEPL

L’association des agents fédéraux chargés de l’application des lois (FLOA) S’OPPOSE au mandat de Biden concernant le vaccin Covid || par Brendan Taylor | 09/09/2021

L’association représentant 30 000 officiers et agents fédéraux chargés de l’application des lois s’est opposée jeudi au mandat de vaccination du président Biden.

Nous sommes en bonne voie vers l’immunité de troupeau… Ce décret condamne les employés qui ont des inquiétudes et des hésitations raisonnables”, a déclaré le président de la Federal Law Enforcement Officers Association.

DÉCLARATION COMPLÈTE :

WASHINGTON, DC – Aujourd’hui, Larry Cosme, président de la Federal Law Enforcement Officers Association (FLEOA) – la plus grande association professionnelle non partisane et à but non lucratif du pays, qui représente 30 000 officiers et agents des forces de l’ordre de 65 agences fédérales – a publié la déclaration suivante concernant le décret de l’administration Biden-Harris qui rendra obligatoire la vaccination par le COVID-19 pour tous les employés fédéraux :

L’action de l’administration Biden-Harris visant à rendre obligatoire le vaccin COVID-19 pour tous les employés fédéraux est malavisée. Aujourd’hui, 75 % des adultes américains ont reçu au moins leur première dose de vaccin COVID-19. Nous sommes en bonne voie vers une immunité de troupeau basée sur la vaccination volontaire. Un mandat à ce stade ne fait que saper ces efforts de vaccination volontaires et réduire le confort du public à se faire vacciner”, a déclaré le président Cosme.

La pandémie de COVID-19 est une situation qui évolue rapidement et qui est éprouvante sur le plan émotionnel. Face à tant d’incertitudes, notre gouvernement fédéral devrait faire confiance à ses employés pour prendre leur propre décision médicale en consultant leur médecin, et non en étant mandaté par leur employeur”, a expliqué Cosme. “La vaccination doit être promue par l’éducation et l’encouragement – et non par la coercition.”

Ce décret méprise les employés qui ont des préoccupations et des hésitations raisonnables et insère le gouvernement fédéral dans les décisions médicales individuelles. Les gens ne devraient pas se sentir mal à l’aise pour avoir fait un choix médical raisonnable”, a poursuivi M. Cosme.

Comme l’a toujours dit l’association FLEOA, nous encourageons nos membres à demander un avis médical individuel et, dans la plupart des cas, à se faire vacciner. Cependant, nous comprenons que menacer le gagne-pain des gens et pénaliser les employés qui prennent des décisions médicales indépendantes n’est pas la solution. Nous continuerons à examiner le paysage juridique de cette ordonnance et agirons comme il se doit pour soutenir nos membres et exprimer leurs préoccupations”, a conclu Cosme, “*Nous sommes une nation construite sur la liberté. Nous sommes des agents de la force publique qui défendent cette liberté. Et nous méritons la liberté de prendre nos propres décisions en matière de santé.” HHH

comment image

Moi1
Moi1
il y a 13 jours

Le Dr. Vladimir Zelenko s’exprime ici sur la dangerosité des vaccins (1), la corruption pharmaceutique massive derrière l’épidémie de COVID-19 (2) et l’hypothèse d’une arme biologique génocidaire (3)
https://odysee.com/:a/IMG_0322:6

Ecoutez-le !! Il a les arguments. Partagez l’information. Donnez aux gens aveugles une chance de faire leur chemin dans la réflexion.
Nous n’avons plus beaucoup de temps pour que les gens en soient conscients et se prennent en main dès qu’ils ont des symptômes divers des maladies et déficiences causées par le poison mit dans ces piqures.

amyris
amyris
il y a 13 jours

Bonjour, Découverte hier au soir sur Twitter cette réflexion susceptible de changer les choses?
-Gino_SarS_CoV21- https://abs-0.twimg.com/emoji/v2/svg/1f1ee-1f1f9.svg a retweeté
https://abs-0.twimg.com/emoji/v2/svg/1f6a8.svg OBLIGATION VACCINALE, le Sénat confirme que le décret d’application n’est pas paru. -Alors que les médias rabâchent en boucle que les soignants (et autres) doivent se faire vacciner, que les ARS rappellent cette obligation par courrier… https://senat.fr/application-de

Je suis allée sur le site et effectivement il y a des présomptions que cela soit vrai…

Quel juriste peut nous éclairer?

Frejusien
frejusien
il y a 12 jours
Reply to  amyris

je ne suis pas juriste, mais j’ai toujours entendu dire que tant que le décret n’est pas paru , la loi reste lettre morte.
à vérifier sur le site officiel du Gouv concernant ce décret

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 13 jours

Quelqu’un de bien sympathique que nous connaissons à RR, Candace Owens ; n’est pas d’accord elle-non plus avec ce que le Macron étasunien veut imposer au Peuple Américain ; elle le dit bien et sa déclaration est percutante.

Par ailleurs elle est déjà dans les starting-Blocks pour 2024.

comment image

Candace Owens @RealCandaceO

Le gouvernement qui impose des produits chimiques dans votre corps contre votre volonté fait de vous un esclave.



Je ne suis pas un esclave et donc en aucun cas je n’autoriserai ce vaccin dans mon bras.

_______________________________________

The Government mandating chemicals into your body against your will makes you slave.
I am not a slave and therfore under no circunstances will I allow that vaccine into my arm.

Amyris
Amyris
il y a 13 jours
  • « Article 12 Division II. – 
  • Objet : Un décret, pris après avis de la Haute Autorité de santé, détermine les conditions de vaccination contre la covid-19 des personnes mentionnées au I du présent article. Il précise les différents schémas vaccinaux et, pour chacun d’entre eux, le nombre de doses requises. 
  • Ce décret fixe les éléments permettant d’établir un certificat de statut vaccinal pour les personnes mentionnées au même I et les modalités de présentation de ce certificat sous une forme ne permettant d’identifier que la nature de celui-ci et la satisfaction aux critères requis. Il détermine également les éléments permettant d’établir le résultat d’un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19 et le certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid-19.
  • décret en attente de publication
  • https://www.senat.fr/application-des-lois/pjl20-796.html

« Contrôle de l’application de la loi relative à la gestion de la crise sanitaireLe contrôle de l’application des lois »Ce contrôle consiste à recenser très régulièrement les lois votées mais qui ne peuvent être mises en application faute de textes d’application effectivement pris par le Gouvernement

Amyris
Amyris
il y a 13 jours

« Quatre arguments contre l’obligation vaccinale des soignants : Me Protat détaille sa plaidoirie »https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/debriefing-me-protat-plaidoirie
« S’appuyant sur l’article 12 (prévoyant l’obligation de vaccination des soignants) et l’article 14 (qui prévoit les sanctions) de la loi promulguée il y a trois semaines, elle a plaidé qu’ils violaient le droit à la vie, à l’intégrité physique et morale, au consentement libre et éclairé, et le droit de propriété
2. Droit à la vie : s’appuyant sur la supériorité du droit européen,… elle explique que la Convention européenne des droits de l’homme protège le droit à la vie, qu’on ne peut pas justifier une atteinte à la vie par une question de santé publique.
D’autant que le décret fixe de façon limitative et très stricte les contre-indications, ne prévoyant quasiment aucune exception à la première injection, et ne permettant d’être dispensé de la deuxième que… si on fait une réaction grave à la première. Les cas de myocardites et de syndrome de Guilain-Barré étant prévus par le droit, le gouvernement reconnaît que ces possibilités existent. Or on ne peut pas faire prendre un risque potentiellement mortel à des gens en bonne santé, pour potentiellement en sauver d’autres.
« On n’a jamais vu que l’État fixe de façon limitative les contre-indications à un vaccin en excluant tout un tas d’hypothèses médicales », insiste-t-elle, alors que les quatre vaccins confondus ont donné lieu à 850 000 déclarations d’effets indésirables sur Eudravigilance – des chiffres considérables, qui certes ne signifient pas tous une imputabilité certaine au vaccin, mais qui au regard des déclarations concernant la vaccination obligatoire des enfants (2018) par exemple, qui après 38 millions de doses, recensaient… 900 déclarations, méritent que le principe de précaution s’applique. »

Moi1
Moi1
il y a 13 jours

Méfiez vous sérieusement du préservatif que Bill Gates demande aux scientifiques contenant du graphène. Utilisation d’une toute “nouvelle technologie” sans se soucier de la sécurité et du bien-être humains.
https://www.bbc.com/news/uk-england-manchester-25016994
https://www.extremetech.com/extreme/171417-bill-gates-funds-creation-of-thin-light-impenetrable-graphene-condoms (article de nov 2013)

Ils mettent du graphène partout, dans l’alimentation, les vaxxins, partout, et Bill Gates finance les préservatifs au graphène.

Arrêtez aussi de boire de la St Pellerino bourrée de graphène. Faite des recherches.
https://www.bitchute.com/video/EqyzxbOrjATz/

Argo
Argo
il y a 13 jours

Des milliers plaintes ont afflué à la Cour de Justice de la République. Cinq ont été retenues, peu ont abouti, et avec des peines et des amendes dérisoires, avec du sursis pour la plupart. Alors pour les plaintes afférentes au COVID, inutile de se leurrer, les jeux sont faits! On peut tuer, empoisonner le peuple, l’impunité est quasi totale! Mieux vaut être un ou une politique qu’un ou qu’une patriote. Selon que vous serez puissant ou misérable…

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 13 jours

Nooon, le virus mute à nouveau ! J’en suis à mon 32ème rappel, vous devez vous faire vacciner ou vous allez mourir cette fois-ci, c’est sûr !

comment image

L @SomeBitchIKnow

Amyris
Amyris
il y a 13 jours
  • Fifi58  il y a 4 heures
  • En plus, légalement, il semble se confirmer que le décret prévu à l’article 12 II de la loi, décret qui devait préciser les règles pour la vaccination des soignants, n’a pas été publié en fait !?
  • Article 12.II de la loi 2021-1040 du 5 août 2021
  • « II. – Un décret, pris après avis de la Haute Autorité de santé, détermine les conditions de vaccination contre la covid-19 des personnes mentionnées au I du présent article. Il précise les différents schémas vaccinaux et, pour chacun d’entre eux, le nombre de doses requises.
  • Ce décret fixe les éléments permettant d’établir un certificat de statut vaccinal pour les personnes mentionnées au même I et les modalités de présentation de ce certificat sous une forme ne permettant d’identifier que la nature de celui-ci et la satisfaction aux critères requis. Il détermine également les éléments permettant d’établir le résultat d’un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19 et le certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid-19.« 
  • Apparemment, l’HAS n’a pas donné son avis sur le sujet ou celui-ci ne plait pas au gouvernement !?
  • Il est possible que les responsables de la HAS ne veuillent pas écrire n’importe quoi dans leur avis qui pourrait leur être reproché juridiquement.
  • Car, eux, ils sont soumis aux juridictions pénales « normales », ils ne bénéficient pas de l’immunité comme Macron, pas plus du traitement « de faveur » de la Cour de Justice de la République pour les ministres, donc ils ont maintenant intégré qu’ils devaient faire attention à ce qu’ils affirmaient officiellement.
  • https://www.francesoir.fr/societe-sante/coordination-sante-libre-communique-15-septembre
PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 13 jours

Là l’Etat a encore fauté (je parle d’Etat car nous sommes dans un régime présidentiel), en imposant une obligation vaccinale dangereuse et peu efficace dans un pays démocratique et de surcroit de passé révolutionnaire on pousse les gens dans leur dernier retranchement ce qui produit obligatoirement un volt face, ou alors l’Etat savait que la vaccination obligatoire ne serait pas acceptée et à prit le risque de l’imposer en se servant au maximum de la menace. Nous avons là un jeune président qui se moque du passé de la France, au lieu de composer avec la population qui est source de tout pouvoir, il la rejette et la méprise, il se place au-dessus d’elle alors que normalement il devrait la servir.

Un peu de sérieux
Un peu de sérieux
il y a 13 jours

Ca devient vraiment la foire au n’importe quoi ici, c’est délirant…

« Commentaire Le polyéthylène glycol (PEG) est une substance utilisée dans certains médicaments de type laxatif, jamais auparavant utilisé dans un vaccin. La vaste majorité de la population n’y ayant pas été exposée, prédire qui peut y être allergique relève de l’impossible.Tout médicament contenant le PEG est déjà fortement déconseillé aux personnes âgées et aux femmes enceintes ; aucune étude n’est disponible sur son éventuel passage d’ailleurs, dans le lait maternel. »

Il est bon votre « expert », le PEG est juste la base de la quasi totalité des savons liquides et des gels douches, ainsi que des gels hydroalcooliques… Et pour répondre d’avance à l’argument « oui mais c’est externe », il est aussi un additif alimentaire structurant (sous le nom de Macrogol et le code E1521) utilisé aussi bien dans les édulcorants que dans les cachets de compléments alimentaires. Il est aussi utilisé dans certains médicaments injectables (ex : https://www.vidal.fr/medicaments/vocabria-600-mg-susp-inj-lp-219423.html)

Et vous savez quoi ? Il est classé comme « totalement non toxique », suite à des centaines d’études, donc soit votre « expert » ferait mieux de retourner cultiver ses poireaux bio, soit il ment en parfaite connaissance de cause.

Niveau « scientifique » (je n’ai relevé que le PEG, mais l’article est constellé de ce genre de stupidités), vous vous battez avec les sites musulmans…………

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 13 jours

Oye ! Oye ! Braves gens ! Bonne nouvelle !

Raoult explique pourquoi il compte rester directeur de l’IHU pendant encore un an || Par Alexandre Sutherland |

À la retraite en tant que praticien hospitalier, le Pr Raoult a assuré sur BFM TV qu’il restera encore un an à la tête de l’IHU de Marseille. Quelques jours plus tôt, il avait appelé à ne «pas détruire» l’institut qu’il a créé.

…/…

canard sauvage
canard sauvage
il y a 12 jours

Vous noterez dans le décret 1059 le tour de passe passe entre l’article 2-4 et l’annexe 2
-« Art. 2-4.-Les cas de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination contre la covid-19 et permettant la délivrance du document pouvant être présenté dans les cas prévus au 2° du A du II de l’article 1er de la loi du 31 mai 2021 susvisée sont mentionnés à l’annexe 2 du présent décret.
« ANNEXE 2
« I.-Les cas de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination contre la covid-19 mentionnés à l’article 2-4 sont : »
La partie de la phrase: »et permettant la délivrance du document pouvant être présenté dans les cas…… » s’est volatilisée .

Une interprétation restrictive du décret est donc faite dans l’annexe 2 qui n’est pourtant qu’une annexe à l’article 2-4.Le décret faisant déjà une interprétation restrictive des contre indications initales des fabricants des 4 produits expérimentaux incriminés.
Comme vous l’aviez déjà signalé les contres indications retenues dans ce décret concernent seulement celles qui permettent la délivrance du document et c’est tout.
Donc concrètement vous pouvez avoir une dérogation médicale que vous présenterez à ceux qui voudront vous vacciner et ces gens là ne prendront jamais le risque de vous PIQUER après l’avoir lu.
Mais par contre le médecin du travail rejettera cette même dérogation car elle ne rentrera pas dans la liste des dérogations retenues par le gouvernement.
A ce propos; Merci à Madame Tasin de nous avoir clairement exposé le coté ubuesque des contre indications ultra restrictives officielles.
Pour conclure j’aimerais reprendre le slogan  » plutôt mort que rouge » et le détourner en « plutôt mort que vacciné » mais ce serait idiot puisqu’à plus ou moins long terme c’est la mort qui attend les vaccinés après la première injection; la seconde ; la troisième ou les autres……. comme nous tous d’ailleurs.
Et puis il est vrai que quand on est mort on n’est plus jamais malade et que c’est le but recherché par un vaccin de ne plus être jamais malade.
L’expérimentation nous démontre ;qu’ après tout; ils sont efficaces ces vaccins puisque le taux de mortalité grimpe en flèche depuis le début de la campagne de vaccination.
Et puis en partant en vacances j’ai vu sur l’autoroute: » tous vaccinés, tous protégés »
Donc je suis pleinement rassuré…… ces vaccins sont super efficaces.
Mais au fait: « tous protégés oui mais CONTRE QUOI? »
Moi j’en ai conclu à l’époque que les vaccinés ne pouvaient pas avoir d’accident sur l’autoroute puisqu’ils étaient tous protégés.
Et comme je n’étais pas encore vacciné en ce temps là j’ai fait très attention pour être un bon citoyen modèle comme ceux que nous voyons à BFM TV.

Frejusien
frejusien
il y a 12 jours

De fait, ils sont en train d’expérimenter en direct, sur la population,
puis, les politicons adoptent la loi en fonction des résultats !!!

On se croirait dans un laboratoire qui travaille sur les rats

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 12 jours

1°).- IMPORTANT

NOTICE du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech Rubrique 4 : Effets secondaires ; effets indésirables éventuels touchent plus d’une personne sur 10.

Réactions allergiques sévères, myocardites, péricardites, essoufflements, palpitations et douleurs thoraciques, gonflements du visage, etc… la liste est longue… La notice du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech annonce de nombreux effets secondaires.

2°).- Effets indésirables – Ca c’est certain !.

3°).- NON CE N’EST PAS UN EFFET SECONDAIRE – C’EST DU COMPLOTISME

4°).- Jean Philippe NILLOR, député pour la Martinique, déballe-tout à l’Assemblée Nationale.

5°).- Humanité debout – Il est temps de se lever

___________________________

CHAÎNE ODYSEE : @La Croix du Sud

VIDEO : La dictature en échec

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 12 jours

Blessures, lésions, … liées au vaccin anti-COVID

Frejusien
frejusien
il y a 12 jours

Qui est ce Moufid Azmaiesh ? quel est son curriculum vitae ?

Lire Aussi