Les Krevards !

L’homme nous dit trop tard qu’on ne l’y prendra plus…

Et le temps de la joie, pour lui, est révolu !

De son mal, on voit bien l’étreinte

et sa colère est presque éteinte.

Il est comme écrasé et dans son lit, reclus…

PACO. Quand faut y aller…faut pas y aller !

06/09/2021.

 

 

Video complète en fin d’article :

https://lemediaen442.fr/un-homme-hospitalise-avant-de-vous-faire-vacciner-necoutez-pas-bfmerde-et-ces-crevards-veran-macron/

 

 

 169 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Parmi ces malheureux, il y a des personnes qui ont été obligées de se faire vacciner ; travail, déplacements longues distances pour le travail, etc. Par contre, il y a des volontaires enthousiastes. Je plains les premiers, et aussi les seconds pour être aussi naïfs, croyant que Macron et ses sbires ne leur veulent que du bien.

    Pour conclure, quelques vers, qui ne sont pas de moi, mais de Raoul Ponchon, auteur de la Muse Gauloise (un de ses détracteurs l’avait surnommé Raoul Pochetron). Ça n’a rien à voir avec le covid et le vaccin, mais ça détend. Peut-être que le verbe plains me les a rappelés.

    Quand mon verre est plein
    Je le vide,
    Quand mon verre est vide,
    Je le plains.

    Le même auteur écrivait aussi :

    Je hais les tours de Saint-Sulpice.
    Et quand je les rencontre
    Je pisse
    contre.

    C’était le poète préféré des étudiants, il y a de cela fort longtemps.

      • Ami Paco, s’ils sont vaccinés, s’abstenir. Ils sont sûrement contagieux. Ta santé nous est précieuse, sans elle plus de billets quotidiens. Peut-être que les effets secondaires se chargeront de régler le problème. Quoiqu’avec tout le venin que leur organisme produit, ils sont peut-être immunisés contre le vaccin et le covid. Mithridatisés en quelque sorte! C’est peut-être pour cela qu’ils nous empoisonnent l’existence.

  2. Il y en a qui supportent bien la vaccination, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, et comment savoir à l’avance si on va faire partie du lot des heureux élus, ou au contraire tomber dans la spirale infernale des effets secondaires indésirables ???
    merci à tous ces gens qui témoignent et qui par leur courage à témoigner , mettent les naïfs en garde, et permettront peut-être à certains d’éviter le pire.
    Le pire étant la mort ou le handicap définitif qu’aucun médicament ne peut traiter

    • comment savoir si ce n’est pas un placebo, vu que ces injections sont expérimentales?

    • Le problème majeur, à mon avis, est qu’il y a les réactions immédiates comme chez ce monsieur, et celles beaucoup plus perfides qui ne se révèleront que bien plus tard, comme la stérilité, les crises cardiaques etc….on ne sait pas encore tout…observons l’avenir !

Les commentaires sont fermés.