Un enfant non vacciné peut-il être légalement mis à la porte de l’école ?

Ecole et laïcité Publié le 4 septembre 2021 - par - 13 commentaires

Il nous la baille belle, le Blanquer plus propre à sauter à la corde avec des gosses de 7 ans qu’à gérer le Ministère de l’Education Nationale…

Un cas contact dans la classe, et hop ! Les vaccinés restent bien en place, se contaminant les uns les autres, contaminant vaccinés et non vaccinés des autres classes à la cantine, à la récré, à l’entrée dans l’école, à la sortie, au foot…Mais c’est pas grave. La seule chose importante c’est que l’on mette à l’index dehors les non vaccinés, ces petits rebelles, ces  enfants de rebelles, ces futurs Gaulois réfractaires… Et hop ! 7 jours d’éviction !

Je ne sais pas vous mais si j’avais un enfant en classe, qu’on m’appelle pour me dire de garder mon gosse (je fais comment si je travaille ?) et qu’il n’a plus le droit bien que n’étant pas malade, d’aller à l’école, j’en réfère à mon avocat et je lance une procédure, quand bien même je devrais être au pain et à l’eau pendant des mois et même des années pour payer les frais !

.

Il y a dans cette histoire des énormités incompatibles me semble-t-il avec la loi, tout simplement

-Distinguer enfants vaccinés et enfants non vaccinés c’est pas comme distinguer enfants blancs et noirs ? Ce ne serait pas discriminatoire, cette affaire ? 

-Comment l’instituteur pourrait-il savoir qui est ou n’est pas vaccinés dans la classe, sauf à ce que le secret médical soit trahi ?

Il y a actuellement 11 vaccins obligatoires pour les enfants nés à partir de 2018 (salauds de Macron-Buzyn), les petits écoliers ne peuvent être inscrits dans une école quelconque sans le certificat de vaccination. Le directeur de l’école, comme l’instituteur, comme le moindre parent d’élève… sait, forcément que tout enfant présent dans l’école est vacciné. Mais là le vaccin Covid n’étant pas (encore ???? !!!!! ) obligatoire personne ne doit savoir qui est vacciné et qui ne l’est pas. Quid de la violation du secret médical ? Blanquer affirme sans rire que ce sont les parents qui feront des attestations affirmant que leurs enfants sont vaccinés… Quelle valeur ces attestations ? Et ce serait sur la base de ces papiers que des parents honnêtes verraient leurs enfants mis à la porte ? 

-Evincer 7 jours de classe un élève juste parce qu’il n’est pas vacciné, alors qu’il n’est pas malade et ne peut pas contaminer qui que ce soit, alors qu’il y a juste dans la classe un cas positif et que les élèves vaccinés qui peuvent eux aussi être contaminés et transmettre le virus entre eux sont en classe, est-ce juste ? Est-ce légal ? 

-Quid du droit à l’instruction, à l’éducation, garanti par la Constitution, pour l’évincé ? N’est-ce pas une atteinte au droit à l’éducation ? Si les enseignants sont en cours en présentiel avec les élèves ils ne peuvent, dans le même temps, travailler en Visio-conférence avec les exclus, ni préparer 2 fois le même cours, sauf à ne plus dormir la nuit. Or l’école est obligatoire et l’instruction en famille bientôt interdite…  Que ce soit la Constitution ou la CEDH, tous les textes concernant les droits de l’enfant, nul ne peut enlever à un enfant son droit à l’éducation…. car c’est son intérêt. Il ne peut donc subir aucune discrimination… D’ailleurs le code de l’éducation est très clair qui dit dans les articles articles L 111-1  « le droit. à l’éducation est garanti à chacun » et l’enfant à droit « à une formation scolaire complétant l’action de la famille ».

-Enfin, même si, malgré toutes les promesses, toutes les menaces, nombre de gosses vont à l’école quand il leur tombe un oeil sans que les allocations familiales des parents soient coupées, l’école est soumise à l’obligation d’instruire, ou plutôt d’éduquer puisque  à présent il s’agit « d’éducation nationale »… Ne faut-il pas fournir de certificat médical pour des absences de plus de 2 jours ? Et là ce serait 7 jours par la simple volonté du prince ? Ils galègent, non ? 

.

Bref, il est tout à fait possible de faire un recours au tribunal administratif… et d’avoir toutes les chances de gagner. Sauf que j’ignore si une procédure en référé, donc en urgence est possible dans ce cas de figure et si votre affaire met 6 mois pour être traitée, à quoi bon ! Mais vous pouvez toujours demander un rendez-vous au directeur de l’école pour lui expliquer dans quel bourbier il va s’enliser.

.

Certes en écrivant cela je suis très consciente que la parade de Blanquer-Macron est/sera de décréter la vaccination obligatoire des enfants, et de lier cette obligation à la scolarité. Ils cherchent tous les prétexte pour en arrive r cela, c’est leur but, depuis le jour où Buzyn a interdit la vente libre d’hydroxychloroquine

Mais cela ne doit pas empêcher de leur mettre des bâtons dans les roues, de se battre, par tous les moyens. Et si on ne se battait pas ils iraient encore plus vite, ils auraient décrété la vaccination obligatoire pour tous si ils l’avaient pu, dès décembre 2020… 

Enfin, un petit mot sur la vaccination des mineurs de 16 à 18 ans qui échapperait à l’autorisation parentale.

Comment pourrait-on expliquer devant le juge que l’autorisation de vacciner un mineur, de 0 à 18 ans, dépend des parents pour TOUS les vaccins existants… sauf pour la thérapie génique anti-Covid en phase d’expérimentation !!! C’est un peu gros, non ? Certes, une fois votre gosse vacciné, ça vous fait une belle jambe de faire un recours mais si c’est possible il faut le faire pour mettre des bâtons dans les roues aux assassins. Au nom de tous les enfants de France et de Navarre que nous avons TOUS le devoir de protéger.

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
13 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

Pas grave ça leur fera des vacances en plus. Il vaut mieux qu’ils perdent quelques mois de scolarité que la vie. Que font les parents !!!!!!!. Pourquoi ils ne sont pas devant les grilles en gueulant gouvernement d’ordure vous n’aurez pas nos enfants. Méééé non, tous content. Je vais bien, tout va bien, je vais bien, tout va bien, bande de mouton.

jerhum
jerhum
il y a 1 mois

mes 4 petites filles sont scolarisées à la maison, donc pas concerné directement !!!!!!

DANY BARTHOUIL
DANY BARTHOUIL
il y a 1 mois
Reply to  jerhum

Même ça , Blanquer veut l’interdire , si ce n’est déjà fait!

LION Stéphane
LION Stéphane
il y a 1 mois

Dans le même esprit, je m’interroge sur la légalité du refus pour un restaurant, bar ou centre commercial de servir un non vacciné. Il me semble que le refus de vente est interdite pour un commerce. Je ne suis pas juriste mais….

revelli
revelli
il y a 1 mois
Reply to  LION Stéphane

on m’a refusé l’entrée d’un restaurant car non vaccinée je n’avais pas le « pass de la honte

raslebol
raslebol
il y a 1 mois
Reply to  revelli

Bonjour,
vous devriez laisser tomber les restaurants ils sont tous soumis à momo !
Y a d’autres moyens de se détendre en s’invitant chez l’un chez l’autre avec des repas différents que tout le monde aprecient et on peut encore mieux s’amuser, nous sommes entre nous sans les regards étrangers et la table qu’il faut libérer pour d’autres clients …
Les moyens de boycotter ces endroits qui ne méritent pas notre argent sont innombrables, ils se casseront la gueule et ce sera bien fait !
Même si le pass se termine un jour faudra continuer à boycotter ces traîtres collabos !

jcayssials46
jcayssials46
il y a 1 mois
Reply to  raslebol

J’ai vu ce matin à 10h, une descente de flics à un café restaurant à Ablon pour contrôler les pass sanitaire après dénonciation je pense.
Elle est pas belle la France de Macron

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

========================
Le Ronapreve ouvert à certains patients déjà hospitalisés avec le Covid-19

Le traitement pourra désormais être donné à des stades plus avancés, chez des patients déjà hospitalisés et qui risquent de développer une forme grave de Covid-19. Selon l’ANSM, «cela concerne les patients immunodéprimés, les patients à risque de complications liées à des comorbidités, les patients âgés de 80 ans et plus».

Le Ronapreve, un traitement du Covid-19 aux anticorps de synthèse, jusqu’alors réservé à la prévention de la maladie et à la lutte contre ses formes précoces, a également été autorisé le 3 septembre en France à des stades plus avancés chez des patients déjà à l’hôpital.

«À compter du 3 septembre 2021, compte tenu du besoin médical identifié pour la prise en charge des patients à un stade avancé de la maladie Covid-19, nous élargissons l’utilisation de la bithérapie d’anticorps monoclonaux casirivimab/imdevimab», a annoncé dans un communiqué l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Ce traitement, commercialisé sous le nom Ronapreve par le laboratoire américain Regeneron, était déjà autorisé contre les formes précoces de la maladie chez les personnes à haut risque, et pour prévenir son apparition chez les immunodéprimés.
Il pourra désormais être donné à des stades plus avancés, chez des patients déjà hospitalisés et qui risquent de développer une forme grave.

«Cela concerne les patients immunodéprimés, les patients à risque de complications liées à des comorbidités, les patients âgés de 80 ans et plus», a détaillé l’ANSM.

…/…

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

FRANCE SOIR – Un tour du monde en plus de 100 interviews | 03/09/2021

Auteur(s): Xavier Azalbert, directeur de la publication de FranceSoir

comment image

  • comment image
Cesar95
Cesar95
il y a 1 mois

Vous parlez de cas? Vous avez donc effectué un test pour le démasquer : ces tests sont des analyses d’ADN/ARN pourtant interdits en France, et de plus pratiqués sur des mineurs…Comme les lois ne sont plus respectées depuis quelque temps ,je suggère que nos élèves se prévalent de la charte de la laïcité, article 6! Heureusement que presque tous les carnets de liaison la font figurer en page 2 de couverture.

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

=============================

Oscar De La Hoya, le Golden Boy, premier boxeur de l’histoire à être devenu champion du monde dans six catégories de poids différentes reconnues par les 4 principales fédérations internationales (WBAWBCIBF et WBO)

«Je voulais que vous entendiez directement de moi qu’en dépit du fait que je sois complètement vacciné, j’ai contracté le Covid», annonce-t-il dans une vidéo publiée sur le réseau social le montrant allongé sur un lit médicalisé. Il ajoute qu’il ne pourra pas combattre la semaine prochaine.

__________________________



DANY BARTHOUIL
DANY BARTHOUIL
il y a 1 mois

Surtout que ce qu’ils appellent « CAS positif » ne sont que des TESTS positifs , c a d PCR majoritairement faux positifs par leur sensibilité qui a été accrue artificiellement …exprès ! Tous les porteurs de coronavirus , de quelqu’origine qu’il soit , répondent au test , sans être malades ! De plus , et c’est énorme, les « vaccinés » sont contaminants …c’est quoi cette séparation vaccinés et non vacc?? Plus = comme dans l’affaire des masques , il a été dit depuis longtemps que les enfants ne propagent pas le virus !! ça s’appelle « porteur sain  » …!!! Dénonçons toute cette arnaque dans les manifs ! Dénoncer les faux vaccins!! Le courage d’aller dans la rue le Samedi ? Allez! du courage pour dénoncer cette atteinte à notre vie !!!

zipo
zipo
il y a 1 mois

le plus simple si l’on vous refuse l’accés aa l »école c’est de l’amener quand mème et qu’ils s’en démerdent la loi m’obligeant a le mettre a l’école et celui-ci n’étant pas malade vous étes dans l’obligation de le prendre!ou alors refaites la loi!

Lire Aussi