Australie : des outils orwelliens pour surveiller en temps réel la population et contrôler tous ses mouvements

A ne pas manquer covid 19 Dictature des minorités Publié le 4 septembre 2021 - par - 8 commentaires

 

Le Covid 19 a servi de prétexte pour lancer une offensive psychologique systématique contre la population, préalable à la mise en place d’un régime brutal de surveillance et de contrôle.

Les dernières nouvelles d’Australie en matière de contrôle de la population.

1) Internet : annonce de la suppression de l’anonymat et mise en place d’un système de « crédit social » (des points en moins pour « mauvais comportement », comme en Chine).

« Le gouvernement fédéral australien prévoit de supprimer l’anonymat  sur Internet afin d’introduire un système de crédit social pour lutter contre les « abus en ligne ». La police aura accès aux comptes de réseaux sociaux des individus, qui seront liés à leurs passeports. » [Annonce au journal TV ci-dessous: ]

Source : https://www.wochenblick.at/australien-jetzt-kommt-die-totale-internetueberwachung/

Ce qu’il faut comprendre de cet extrait : 

Le système de « crédit social » auquel il est fait référence est quelque chose qui est actuellement en cours de déploiement dans toute la République populaire de Chine. Il déduit des points pour les personnes qui s’expriment contre leur gouvernement, justifiées ou non. Cela pénalise même les utilisateurs pour le simple fait de ne pas garder leurs téléphones correctement chargés.

La vidéo extraite de la chaîne Australian 9 News commence par la présentatrice déclarant :

« Un plan radical pour réprimer les abus sur les réseaux sociaux est envisagé par le gouvernement fédéral »,

La parole est passée à un journaliste de terrain appelé Oliver Haig, qui poursuit :

« Essentiellement, cela fonctionnerait de la même manière qu’un passeport. Les Australiens sont obligés de soumettre 100 points d’identification, comme leur permis de conduire ou leur passeport, lorsqu’ils utilisent des comptes de réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter. »

« Désormais, la police aurait accès à ces comptes de réseaux sociaux, et tout cela fait partie d’une répression des abus en ligne. Désormais, les utilisateurs pourraient être passibles de poursuites en diffamation ou même de poursuites pénales. Et tout cela fait partie du plan dans l’espoir de dissuader les gens de s’engager dans un mauvais comportement.« 

Conséquence concrète : toute critique de l’islam sera alors impossible (et tout discours critique en général) sur les réseaux sociaux ! Bientôt en France ?

Note : Une mesure similaire est également envisagée par le Parlement canadien, sous la forme de deux projets de loi similaires, le projet de loi C-10 et le projet de loi C-36 , malgré l’opposition généralisée de la population canadienne.

https://thepostmillennial.com/watch-australian-government-plans-chinese-style-social-credit-system-for-social-media-users

2) La police peut désormais pirater un appareil ou prendre le contrôle de vos comptes de réseaux sociaux.

Le projet de loi a été adopté à la hâte par le Parlement en seulement 24 heures !

Intitulée « Surveillance Legislation Amendment (Identify and Disrupt) Bill 2021 », la législation accorde à la police le pouvoir d’obtenir trois nouveaux mandats :

1. Les mandats de perturbation des données : ils permettent à la police de modifier ou de supprimer entièrement les données d’un suspect (la police prend le contrôle de votre Internet).

2. Mandats relatifs à l’activité du réseau :la police peut obtenir des informations stockées dans les ordinateurs d’un suspect, ainsi que  les utilisateurs liés à l’individu ;

3. Mandats de prise de contrôle de comptes : la police peut prendre le contrôle des réseaux sociaux et des comptes en ligne d’un suspect.

Pour obtenir ces mandats, il n’est pas nécessaire que la police demande l’autorisation d’un juge.

Sources :

https://www.developpez.com/actu/318050/Australie-la-police-peut-desormais-pirater-un-appareil-ou-prendre-le-controle-de-vos-comptes-de-medias-sociaux-le-projet-de-loi-a-ete-adopte-a-la-hate-par-le-Parlement-en-24-heures/

IFLScience 

3) Reconnaissance faciale, géolocalisation… L’effrayante application australienne contre le Covid-19

L’application Home Quarantine SA. – State Government of South Australia

L’Australie lance une nouvelle application «Orwellienne» utilisant la reconnaissance faciale et la géolocalisation pour imposer la quarantaine !

Un Etat australien vérifie si la population respecte bien son isolement en testant un logiciel particulièrement intrusif.

A cause de la pandémie, des quarantaines de 14 jours sont imposées aux voyageurs qui circulent d’un État à l’autre en Australie. Pour assurer le respect de cette règle, l’Australie-Méridionale a développé et teste à partir de cette semaine l’application mobile Home Quarantine SA, qui se distingue par son caractère particulièrement intrusif.

Pourquoi ? Car elle associe reconnaissance faciale et géolocalisation pour vérifier que les gens restent bien isolés.

Une première.

Concrètement, les autorités envoient des SMS à des moments aléatoires auxquels les personnes concernées doivent réagir en moins de 15 minutes avec un selfie pris à l’endroit où elles ont déclaré être.

Si la réponse n’est pas satisfaisante, la police locale est envoyée pour vérifier sur place.

Toute l’Australie pourrait être concernée.

Elle est destinée pour le moment à ceux qui reviennent de Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria.

Mais cette expérimentation pourrait concerner toute la fédération.

« Je pense que chaque Australien du Sud devrait être assez fier que nous soyons le pilote national de l’application de quarantaine à domicile », a déclaré le premier ministre d’Australie-Méridionale Steven Marshall, d’après ABC News Australia.

Il doit remettre ses conclusions au Cabinet national dans les semaines à venir. Mais il se montre déjà confiant dans la perspective d’étendre l’application aux voyageurs internationaux. D’après lui, l’intérêt serait d’économiser de l’argent en chambres d’hôtel et de soulager les forces de l’ordre mobilisées pour faire respecter la quarantaine.

Ce n’est pas une initiative isolée dans le pays. L’Australie Occidentale a fait, elle, appel à la société privée GenVis pour développer une application de quarantaine baptisée G2G, mais uniquement pour les quarantaines concernant les déplacements interétatiques. Même chose pour la Tasmanie. Cela fonctionne avec un QR code, comme notre pass sanitaire, mais sans contrôler les utilisateurs avec des selfies.

« Je suis à peu près sûr que la technologie que nous avons développée au sein du gouvernement de l’Australie-Méridionale deviendra la norme nationale et sera déployée dans tout le pays », a déclaré avec assurance Steven Marshall. Plutôt inquiétant pour The Atlantic qui se demande si l’Australie n’est pas en train, avec cette application, de tester les limites de la démocratie.

Sources :

https://www.01net.com/actualites/reconnaissance-faciale-geolocalisation-l-effrayante-appli-australienne-contre-le-covid-19-2047817.html

 The AtlanticABC News AustraliaHome Quarantine SA

Print Friendly, PDF & Email
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
durandurand
durandurand
il y a 1 mois

Depuis combien de temps nous le dénonçons la mise en place de la dictature mondiale ? Et combien d’abrutis ridiculisent ceux qui alertent sur la mise en place de ce régime dictatorial mondial ? Nous y arrivons sous couvert de mesure sanitaire et autres conneries de contrôler les quarantaines , les Australiens vont ils laisser faire leur gouvernement corrompu ?

M. Claude RECLOUX
M. Claude RECLOUX
il y a 1 mois


Si les PEUPLES NE se réveillent PAS./…, nous allons SOMBRER dans une DICTATURE démentielle !!!
Car Gendarmerie, Forces Armées, et Police sont inexorablement attachés à la Gouvernance de ces Politiques corrompus : Et il n’y aura pas d’autre sursaut que par la Révolution du Peuple… DEBOUT car il y a vraiment URGENCE !  


raslebol
raslebol
il y a 1 mois

Ils deviennent tous tarés les politiques Australiens comme partout dans le monde d’ailleurs, c’est le jeu de celui qui sera le plus con !?!
La 3ème guerre mondiale approche à grands pas, très grands pas !
Préparons nous les amis, on a nous aussi notre sale con qui veut nous éliminer !!

Oulala
Oulala
il y a 1 mois

Comme planifié, le Coco19 a servi d’excuse pour lancer une campagne de guerre psychologique systématique contre la population avant de mettre en place un brutal régime de surveillance et de contrôle qui ne sera jamais aboli tant que la caste oligarchique sera au pouvoir.
Vous vous dites, « les Australiens n’ont qu’à quitter le pays ».
C’est impossible : le gouvernement a interdit indéfiniment à la population de quitter le territoire.
L’Australie étant une île, il est impossible pour la population de sortir d’un pays qui est revenu à sa fonction originelle : être un pénitencier à ciel ouvert.
Reste à savoir combien de temps avant que le gouvernement en France face exactement la même chose.

Malou30
Malou30
il y a 1 mois

Australie = Chine bis .

jlalim
jlalim
il y a 1 mois

La reconnaissance faciale serait utile dans le seul cas d’identification des terroristes en la couplant avec un système central de données. Uniquement dans ce cas là. Dans les aéroports, dans les gares. Cela permettrait d’arrêter ce type de suspect.

Rochefort
Rochefort
il y a 1 mois

Jusqu’ici, les Australiens n’étaient que des sales c… d’anglo-saxons des antipodes !

Désormais, ce sont des Australofachos !!! Bordel, et la Grande Charte de 1214 ? Et l’Habeas Corpus ? Réveillez-vous, bande d’abrutis !!!

Il faut d’urgence qu’ils reconstituent et votent pour un nouveau parti Libéral !!!

Chat Bleu
Chat Bleu
il y a 1 mois

Voilà on y est la société de surveillance généralisée est en place. Le Covid aura été simplement le prétexte, que les élites attendaient, afin réaliser leur projet.
C’est fini la démocratie. Il y aura vraiment un avant et un après Covid.

Lire Aussi