En France, il n’y a plus d’épidémie Covid, mais une explosion de tests

Une épidémie se définit comme une maladie qui touche beaucoup de malades, des personnes qui présentent des symptômes, qui consultent leur médecin traitant et, en cas d’échec les urgences, sont hospitalisées pour traitement et parfois en réanimation et risquent de mourir.
Pour maintenir la peur dans la population, le gouvernement et les médias complices ne cessent de répéter que l’épidémie et le variant delta sont là et que tout le monde va en être victime, même les enfants.
Arrêtons l’hystérie ; revenons aux faits avérés, aux chiffres officiels : nombre de tests positifs, nombre de tests réalisés, nombre et incidence des malades consultant un médecin en ville, nombre de consultations aux urgences, d’hospitalisés et de morts attribuées au Covid.

Nombre de cas et nombre de tests


Lorsqu’on regarde la courbe du nombre de nouveaux cas quotidiens, on observe effectivement une augmentation importante et rapide. Mais pour avoir une juste idée de l’évolution de la maladie (l’incidence pour 100 000 habitants) ce n’est pas le nombre absolu de cas qui compte mais le pourcentage de tests positifs. En effet, pour une incidence qui ne change pas dans la population (maladie stable), il suffit de réaliser deux fois plus de tests pour doubler le nombre de cas positifs.

Or durant cette période le nombre de tests réalisé a triplé en deux mois, passant de 3,68/1000 habitants le 28 juin à 11/1000 le 17 août, nous plaçant au 4e rang mondial des pays pratiquant les plus grand nombre de tests par million d’habitants. Cette explosion de tests ne traduit pas un plus grand nombre de symptomatiques voulant assurer un diagnostic, mais est la conséquence de la nécessité de présenter un test négatif pour voyager pendant ses vacances, pour visiter un musée, pour aller au restaurant…

Il y a bien eu une augmentation de l’incidence des cas positifs dans la population mais beaucoup plus faible que celle du nombre absolu des cas que les médias utilisent pour nous faire peur. D’autant que les tests réalisés à titre de dépistage chez les bien-portants sont souvent des faux positifs, n’affirmant pas que ces personnes seraient réellement contaminées, malades ni contagieuses.

Nombre et incidence de malades covid consultant un médecin en ville

Le réseau sentinelle, qui surveille l’évolution des maladies contagieuses en ville, a effectivement observé une petite augmentation du nombre de patients vus en consultation de médecine générale pour Covid-19.
Mais, en semaine 31, l’incidence se situe à 31 pour 100 000/habitants, soit bien plus faible que l’incidence minimale pour déclarer épidémique une poussée de grippe.

Nombre de consultations aux urgences suivies d’hospitalisation pour Covid

Depuis un mois, le nombre d’admissions quotidiennes à l’hôpital pour Covid a augmenté et atteint une moyenne de 700 par jour, soit 2 % des 35 000 hospitalisations quotidiennes.

Nombre d’hospitalisés

La moyenne des malades hospitalisés pour covid atteint actuellement 10 000 pour un peu moins de 400 000 lits d’hospitalisation temps plein, soit 2,5 % des lits.

Nombre de morts attribuées au Covid

Dans les derniers trente jours, la France a comptabilisé en moyenne 50 morts quotidiennes attribuées au Covid, soit dix fois moins que celles liées au cancer et seulement 2,7 % du nombre total des décès quotidiens.

Nombre de morts attribuées au Covid

Conclusions :
Les chiffres officiels montrent que la covid-19 représente moins de 3 % des consultations hospitalières, des hospitalisés et des décès avec une incidence de 31/100 000 ? soit nettement au-dessous du seuil épidémique classique pour la grippe.
Personne ne peut prévoir l’avenir. Les erreurs massives des simulations qui ont justifié le premier confinement nous l’ont cruellement démontré. Mais le présent du monde réel suggère qu’il est gravement contre-productif de consacrer autant de moyens à une maladie peu menaçante et de continuer à bloquer les Français et l’économie par des mesures sanitaires qui n’ont jamais fait la moindre preuve d’efficacité alors que leurs conséquences sanitaires, psychologiques, économiques et sociales sont gravissimes.
Depuis l’apparition du variant delta résistant à l’injection Pfizer, comme le démontre la situation sanitaire d’Israël, il est totalement illogique de continuer à forcer la population à s’injecter des faux vaccins expérimentaux incapables de protéger les vaccinés, ni leurs contacts et qui sont suivis de complications précoces graves et parfois mortelles.

 

La Grande-Bretagne a supprimé toutes les mesures liberticides depuis un mois et depuis, sa situation sanitaire est tout à fait stable.
En France, la tyrannie covidique est un échec sanitaire complet et une catastrophe sociale, économique, financière et démocratique.
Osons la liberté et si l’épidémie repartait, les traitements précoces qui ont été très efficaces dans de nombreux pays sont toujours disponibles.

https://ripostelaique.com/en-france-il-ny-a-plus-depidemie-covid-mais-une-explosion-de-tests.html

 203 total views,  1 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. macron et sa bande continuent leur propagande mortifère pour mieux soumettre le bon peuple et l’amener dans un état d’aveuglement à l’abattoir pour recevoir la piqûre de la MORT !!! Laissons les lâches, les poltrons et les couards s’y précipiter ……
    RESISTANCE RESISTANCE !!! LIBERTE !! LIBERTE

  2. Rappel : 80 % des patients hospitalisés piur insuffisance respiratoire dû au Covid, recoivent une assistance respiratoire par masque à oxygène. Cette thérapie peut-être aussi ambulatoire, le patient le fait chez lui. Pourtant l’AP/HP les enregistrent en »service de rea », voilà l’origine des chiffres du Gvt, une forfaiture !

  3. Malgré l’avis de l’OMS et autres sur la validité des tests PCR , on continue à les utiliser pour avoir bcp de positifs et propager la terreur du Covid! les PCR sont tellement sensibles à tout coronavirus (même ceux du rhume) qu’ils sont en majorité faussement positifs au Covid! …Faux tests, faux vaccins, faux chiffres , …vrais assassins!

  4. Cette tyrannie va même jusqu’à entretenir le chaos par la discrimination des non « vaccinés » qui doivent produire un test négatif pour entrer partout , mais pas les « vaccinés » alors qu’ils sont contaminants et que leur seul QR suffit ..bizarre non ? surtout qu’on peut être négatif un jour et positif 2 jours après! ..Bonjour la contamination entre « vaccinés » dans les grandes surfaces, restos, etc…!!

  5. Parfaite description de comment faire passer un message dramatique en exploitant les chiffres de manière biaisée pour faire paniquer les gogos. A se demander pourquoi aucun politique ne reprend ces données de façon logique et sensée ainsi que, et c’est plus grave, les « médecins autorisés » qui ont oublié le principe « primum non nocere, secundum cavere, tertium sanare » (sous réserve qu’ils en aient pris connaissance) au profit de la sainte parole gouvernementale si lucrative (et sulfureuse) ….

  6. 3 tests en 1 semaine qui dit mieux, juste pour me rendre dans un hôpital de jour.

      • Beaucoup de personnes se font vacciner parce qu’ils en ont ras le bol de se faire tester pour un oui pour un nom. C’est pour cela que le dictateur de l’Élysée a pris toutes ces mesures. Quand je les entends se pâmer quand on annonce le nombre de vaccinés, j’ai des envies de les frapper. Quelle bande d’hypocrites! De pourris! Maintenant les médecins annoncent zéro effet secondaire, zéro mort suite aux injections. J’avais confiance dans les médecins, mais là, c’est fini. Je me ferai tester avant d’aller à l’hôpital, la rage au ventre. Et s’ils me blessent avec leurs écouvillons, je porte plainte pour coups et blessures volontaires! Non mais! Le serment des toubibs c’est le serment d’hypocrites, ni plus ni moins!

        • Argo, je crois que le test oropharyngé est possible lorsque la personne testée ne supporte..ra pas le nasopharyngé (ça serait mon cas si je devais absolument me faire tester). Demandez avis avant le test 🙂

  7. « En France, il n’y a plus d’épidémie Covid, mais une explosion de tests »
    Et une explosion d’admissions de vaccinés à l’hôpital et en réanimation.

  8. Le menteur de gouvernement persiste à faire croire que tous les testés PCR positifs sont des cas qui contagient les autres, pour nous manipuler.

    • « Le menteur de gouvernement » : les menteurs du gouvernement + les politiciens, les préfets, les maires, les journalistes mainstream, les présentateurs TV, les partis politiques, etc…, etc….

      Y-a-t-il encore une personne honnête en France ?

  9. Comme l’a dit Macron : « il faut qu’on dramatise pour que les gens se fassent vacciner » !

    • Vous ne voudriez quand même pas qu’il leur reste de la dope sur les bras…
      La production est en cours de l’autre côté, donc, il faut libérer la place et continuer à payer les taxes et charges… Ce qui ne sortira pas de leurs poches.

  10. Pour info, aux urgences d’une grande ville de Pologne : 0 patient à 7 h 30 du matin, pas plus dans la journée

  11. (En France, la tyrannie covidique est un échec sanitaire complet et une catastrophe sociale, économique, financière et démocratique)
    Non ce n’est pas un échec, c’est parfaitement voulu, orchestré, par les pourris qui nous dirigent. Le fric il est dans leur poches, dans des paradis fiscaux, quand à la France elle subit un génocide de masse et un grand remplacement et tout ça c’est voulu.Révolution sortez les fourches. Face à des loups on est des lions, pas des moutons.

    • Bravo Christian pour votre lucidité! qu’une majorité de gaulois prennent conscience qu’on est gouvernés par une mafia aux ordres de Rotchild et consorts et on pendra ces pourritures par les couilles !

  12. Dans notre région, Pays de Montbéliard, plusieurs Ehpad sont touchées par une recrudescence de cas Covid n’entrainant pas d’hospitalisations .
    Pays de Montbéliard. Est Républicain.Covid-19 : « une vingtaine » de patients de l’unité Alzheimer contaminés dans un EhpadL’épidémie a repris cette semaine dans l’établissement de Désandans, dont l’équipe soignante est « débordée » en cette période de vacances. Mais aucun des résidents touchés par le Covid n’a développé, pour l’heure, de forme grave.

    -Cela se résume à une forte Gastro autant chez les vaccinés que chez les non vaccinés…-

    https://www.estrepublicain.fr/sante/2021/08/19/covid-19-une-vingtaine-de-patients-de-l-unite-alzheimer-contamines-dans-un-ehpad

    • Gastro ? symptôme du Variant D

      Et dire que tous les résidents sont (théoriquement) complètement vaccinés……

      Le vaccin ? Ne protège pas du variant D, ni d’aucun variant

Les commentaires sont fermés.