La France un démocratie ou plutôt, une démocrature ?

A ne pas manquer République et laïcité Publié le 16 août 2021 - par - 21 commentaires

Une réalité fréquente !

 

Pour justifier tout et n’importe quoi de ce (ces) gouvernement(s), l’argument massue est de nous asséner, « nous sommes en démocratie, les élections sont libres, le droit à manifestation existe »…. En somme toutes les caractéristiques d’une démocratie !
Soi-disant, sauf que les preuves d’un détournement de cette démocratie au profit d’une minorité ne manquent pas !

Pourquoi DEMOCRATURE ?
Simple, l’aspect externe de la démocratie est théâtralisée, mais en réalité tout est cadré de façon à ce qu’une minorité détourne le pouvoir à son profit. Ce néologisme date de plus de 10 ans, il exprime à l’image du canada dry, ce qui en a l’aspect mais qui ne l’est pas !

Quand la démocratie aurait-elle été mise à bas en France ?
Un double décès, en 2008, sous Sarkozy le petit à la grande gueule au et karcher en panne !
– le vote approbateur du traité de Lisbonne en contradiction avec le référendum de 2005 lors du congrès le 4 février 2008 (560 pour sur 908 parlementaires), confirmé les 7 et 8 février par chacune des chambres séparées… L’argument légal a été qu’il ne s’agissait plus du vote d’une constitution pour l’UE, mais d’un traité modificatif, celui-ci impliquant une modification de la constitution du fait de transferts de pouvoirs à l’Europe !
– la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 instituant un référendum dit d’initiative partagée (RIP) qui a toutes les chances de ne pas être partagée.  Ainsi pour qu’un référendum ait lieu, il faut d’abord l’initiative de 1/5 des parlementaires suivi d’une pétition de 1/10 du corps électoral*  !
==> Que viennent faire les parlementaires, ils sont élus des premiers, ils n’ont pas à  autoriser le peuple à assurer sa souveraineté ?
==> 1/10 des électeurs, aucune chance qu’autant s’affichent dans une pétition** !
* : 4,7 millions d’électeurs actuellement.
** : En Suisse 100 000 électeurs pour un peu moins de 5,5 millions d’inscrits, moins de 2% des inscrits, en ce qui concerne un référendum sur la constitution (50 000 pour les autres)… avec pour inconvénient, la croissance de la population qui conduit à galvauder le référendum populaire !

Pour la petite histoire, les héritiers LR de Sarko le petit ont lancé une pétition pour un référendum sur la privatisation d’Aéroport de Paris. Ils ont tout juste amassé 1,1 million de signatures (2,34% du corps électoral) à leur 282 des parlementaires… RIDICULISES !

Si ADP n’a pas été privatisée (l’Etat en détient plus de 50%), c’est plus sous la crainte de donner un argument à l’opposition dite de droite qu’autre chose, après une privatisation décriée comme celle d’Alstom (Montebourg l’avait refusée !) cela allait être du plus mauvais effet ! Le recul de Macron et de ses séides fut argumenté sur la chute de la bourse…
Imaginez Minus réélu, il n’y aurait plus aucune retenue…

 

Les atteintes à la démocratie ne datent pas de 2008, déjà en 1976 le gouvernement Chirac sous la présidence de Giscard d’Estaing ouvrait la porte au regroupement familial, c’est à dire la prise en charge de familles étrangères par la France sans en demander l’avis des Français. Le ver était dans le fruit. En 1978 le conseil constitutionnel confirmait le regroupement familial sans restriction contrairement au décret Balladur de 1977 qui voulait le conditionner.

Par la suite, le vote de lois en opposition avec l’avis des Français a suivi sans qu’elles soient remises en cause… Le régime Mitterrand y a fait florès, en particulier avec Badinter à la justice !

Un autre aspect de la mise à mal de la démocratie, la culpabilisation de la parole non conforme à une idéologie qui serait détentrice de la vérité, du bien, de la justice…
Ainsi les lois mémorielles et autres criminalisant la parole dissidente, la main mise par la bien-pensance sur les moyens d’expression qui deviennent alors des moyens de propagande (financés par ceux qui la subissent) !

C’est aussi la partition du peuple, entre ceux qui penseraient bien de ceux qui illustreraient le mal, le fameux front républicain qui n’a rien de républicain, la liberté, l’égalité et la fraternité n’existant plus !

L’exemple du RIP est celui d’une constitution que certains modifient au gré de leurs objectifs, rien qui soit digne d’un homme politique, mais de politichiens, oui !

Parmi ceux qui ont voté ou non pour le RIP, parmi les élus, les gouvernants, des projets de modifications, voire des annonces pour amuser le citoyen ordinaire.
Edouard Philippe s’est déclaré favorable à un débat sur le RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne)… mais pas sur tous les sujets, en réalité sur aucun !
Même Minus devant le RIP tenté par LR au sujet d’ADP envisageait -à en douter- une modification du RIP vers un référendum à double entrée (les citoyens pouvant l’initier), abaissant les signatures de soutien à 1 million, ce qui serait facile !

Et bien des propositions de loi constitutionnelle plus ou moins complexes, avec des tares dont des référendums pour tout et rien à la clé !
Méluche et consorts LFI avaient déposé une proposition de loi pour un RIC sur plusieurs sujets… De 5% de signatures pour réformer la constitution (irréaliste et processus complexe et risqué), 2% pour d’autres parfois discutables.
Olivier Marleix et 11 autres députés (LR) ont déposé une proposition de loi constitutionnelle sur un ensemble de référendums à 3% des signatures, ce qui est encore élevé : 1,41 millions de signatures, peu réalisable ! Et en annexe des dispositions complexes…
Stéphane PEU (PCF) et 10 autres députés ont aussi déposé une proposition de loi constitutionnelle… à 1 million de signatures : à ne pas douter des référendums à la pelle dans un premier temps conduisant à un épuisement des citoyens ! Idem pour la proposition de loi du sénateur Jean-Louis MASSON exigeant 1,5% des inscrits = 705 000 !

N’étant pas législateur je n’énoncerais pas ma proposition de loi, il n’en reste pas moins que le peuple doit pouvoir réellement s’exprimer par delà les élections législatives et l’élection présidentielle, que ce droit ne puisse être galvaudé au risque de lasser le citoyens et permettre toute opération délétère !
A corriger aussi une constitution dont le fonctionnement a été dévoyé, en particulier au niveau des élections législatives. Un système comme en GB (qui a permis la mise en place le Brexit) d’élections uninominales à 1 tour qui interdit les magouilles du second, je ne suis pas favorable à la proportionnelle qui induit encore plus de rentes politiques bloquant le renouvellement des élus !

De 1958 à 2005, il y a eu 10 référendums, soit mieux qu’un référendum tous les 5 ans ! Depuis 2005, AUCUN, ce qui donne une idée du mépris pour le peuple de nos gouvernants, au moins de Sarko le petit à Minus en passant par Mou 1er !

Print Friendly, PDF & Email
21 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 2 mois

Il n’y a plus de peuple français depuis bien longtemps, mais une foule élargie. Veran à fomenté un coup d’état avec le vote frauduleux et forcé du pass et personne n’a bougé. On arrête des Cassandre pour une pancarte sous le motif fallacieux d’antisémitisme implicite, personne ne réagit. J’affirme que le peuple dans son ensemble, à part quelques exceptions, mérite son sort! Je n’irai pas me faire trouer la peau pour une bande de lâches et de vers de terre! Je sais, je vais me faire éreinter par les commentateurs, mais j’assume mes propos. Bonne journée quand même !

Jean Pierre
Jean Pierre
il y a 2 mois
Reply to  Argo

Tout à fait d’accord avec vous. C’est en partie à cause de ça que j’ai plié mes gaules et suis allé voir ailleurs. Bonne journée

Baba
Baba
il y a 2 mois
Reply to  Argo

« Je n’irai pas me faire trouer la peau pour une bande de lâches et de vers de terre! »

Mais c’est justement ce que la majorité silencieuse pense; en cela vous rejoignez les autres.

Argo
Argo
il y a 2 mois
Reply to  Baba

Se faire tuer pour les lâches, eh ben merde alors! Je me battrai le jour où ça en vaudra la peine, pas pour défiler sous l’oeil amusé des FOD. Ça ne sert à rien! Surtout vu la foule des manifs, vaccinés et contents de l’être, pas vaccinés et patriotes (ceux-là ont ma sympathie et méritent de défiler, s’il n’y avait qu’eux, je me joindrais à leurs cortèges), souverainistes, antisémites, un joli mélange, Gilets jaunes, etc. Accepter le vaccin et refuser le pass, ça n’a aucun sens, puisque les vaccinés ont la trouille d’être contaminés. C’est pour cela qu’ils se vaccinent. Et le pass leur permet d’éviter de croiser les lépreux. Pour le refus de vacciner les enfants, là je suis d’accord. Mais il n’y a pas grand monde pour refuser cela. Des millions de Français ont déjà fait vacciner leur progéniture.

Franz
Franz
il y a 2 mois
Reply to  Argo

Ereinter ? Pas du tout ! Vous avez raison de A à Z

Julie
Julie
il y a 2 mois

Tout à fait d’accord avec cette analyse.
Je me pose néanmoins des questions, notamment : Si l’on redonnait du pouvoir politique au peuple, du genre, voter par référendum pour ou contre une loi, combien se déplaceraient réellement ? Je pense que, malheureusement, les Français sont soit dégoûtés de la politique au point de ne plus vouloir s’en mêler ; soit ils s’en fichent et préfèrent laisser les manettes aux « élus » même en sachant toutes les magouilles. M. Zemmour le dit souvent : les Français veulent un roi qui gouverne, qui les guide. A mon avis, c’est parce qu’ils préfèrent s’occuper de leur travail, de leur famille, à leur échelle, plutôt que de se soucier de l’ensemble de la société. Si la loi est injuste, ils manifestent. Si elle leur convient, tant mieux pour eux. Peut-être, d’ailleurs, qu’à l’époque, le concept de république, avec le peuple qui choisit ses élus pour le représenter, avait été populaire justement parce qu’il permettait au peuple de raconter ses doléances à des élus qui remontaient le tout plus haut. Une façon de charger le bât sur celui qui veut bien le prendre pendant qu’on retourne à ses occupations. Mais ce n’est que mon avis.

Edmond le Tigre
Edmond Richter
il y a 2 mois
Reply to  Julie

Partiellement vrai mais partiellement seulement: Si j’ai raison et que la seule vraie préoccupation des pouvoirs est COMMENT ÉCARTER LE PEUPLE DES DÉCISIONS TOUT EN SE PRÉTENDANT DÉMOCRATE. Il ne faut pas alors s’étonner que les gens se détournent avec frustration, voire écoeurement de la politique

Julie
Julie
il y a 2 mois
Reply to  Edmond Richter

Oui, c’est aussi la tactique d’infantilisation du peuple : ne vous préoccupez de rien, on se charge de tout. Les Français ne savent plus se dépatouiller par eux-mêmes. C’est si facile lorsqu’on a un problème de voir que quelqu’un s’en occupe à notre place. Y compris en politique. Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec une caste qui s’arrange et fait passer des lois à la con tout en s’octroyant une certaine immunité. Les Français se rendent compte qu’il y a très peu de recours contre ça et ils abandonnent. Difficile de leur en vouloir mais nous en sommes là à la fois parce que les « Zélites » ont bien joué le coup et aussi parce que les Français se sont laissés endormir.

Baba
Baba
il y a 2 mois
Reply to  Edmond Richter

Tout à fait exact. Si l’on pouvait rendre un peu de responsabilité au Peuple en lui donnant de participer à la démocratie par votation de certaines lois, les gens se déplaceraient pour voter; en général.

Paul ter Gheist
Paul ter Gheist
il y a 2 mois
Reply to  Julie

Je suis malheureusement de l’avis de Julie.
Pour la dictature, celle-ci s’est faite par petites touches au fur et à mesure des ans. Ce ne fut pas mai 40 et le choc. L’article omet l’affaire de Marrakech, immonde signature qui a fait tomber le gouvernement en Belgique juste après cette félonie qui a rapporté la présidence du conseil des ministres européens à celui qui a foncé au Maroc ( coûte que coûte comme il a dit) contre l’assentiment de la population.
La dictature totalitaire est en place quand il n’y a plus rien entre le Chef et la population. C’est la situation de l’Allemagne des années 30-40 avec le parlement aux mains des nazis et Göring à la tribune, et la France de 2021 avec la parlement qui ne sert qu’à entériner les lois du gouvernement ou du » président Emmanuel Macron » des médias, bien appuyé par les peoples, la publicité, la police, la presse, plus de courroies de transmissions, des lois liberticides, une mise à l’écart des opposants, des restrictions partout, la formation d’une « élite » etc c’est tout ce que démonte Hannah Arendt dans son ouvrage sur le totalitarisme.
Au point où en est la France seul le mise en place d’un régime autoritaire ( il faudra avoir une sacrée autorité pour y arriver) remettra les choses en place.
Mais bon, tant qu’il y a du foot chaque soir, des festivals pour hurler et lever les bras, des aéroports pour « aller faire la fête »…

Gouverneur Pierre
Gouverneur Pierre
il y a 2 mois

« Pour le peuple, par le peuple » … constitué, normalement, de ceux qui aiment la France et la respectent. La citoyenneté française ne saurait se limiter à un bout de papier donnant des avantages et moyens de satisfaire ses ambitions personnelles ou idéologies totalitaires.
Chaque pays d’Europe a sa spécificité, malgré ses fodements communs judeo-chrétiens. De par ce fait, la citoyenneté européenne n’a aucune raison d’être., . Le pays de la déclaration des Droits de l’Homme a t-il besoin, par exemple, de l’autorité supérieure la Cour européenne de justice ou des Nations ( prétendues) unies, pour la rendre ?
Ce simple fait démontre combien nos dirigeants, depuis nombre d’années, ont une piètre opinion de la France et de son peuple, qui ne doit être composé que par des Français de coeur et d’esprit de toute origine,
qui doivent, à notre époque, réaliser la nécesité de s’unir, pour se libérer de tous ceux, élus, conquérants et exploiteurs, qui veulent les soumettre et transformer, ainsi, les territoires de France, en espaces, sans âme.

Xavier
Xavier
il y a 2 mois

Excellente analyse de tout ce qui nous est imposé de l’extérieur. Mais qu’en est-il de la soumission passive, cette dictature muette dont nous sommes victimes. Force est de constater que nous en sommes aussi amplement responsables, en particulier dans tout ce qui concerne les questions sociétales (pression du lobby LGBT, idéologie du genre et tout ce qu’on regroupe autour de la notion de « déconstruction »). La « french theory » (Foucault, Deleuze, Derrida et compagnie) exportée au USA, qui nous est revenue avec grand fracas, a semé la zizanie dans notre société. Sommes-nous si malléables que ça?

Edmond le Tigre
Edmond Richter
il y a 2 mois

 « l’aspect externe de la démocratie est théâtralisée, mais en réalité tout est cadré de façon à ce qu’une minorité détourne le pouvoir à son profit. » C’est très exactement ce que j’affirme depuis des années: La seule vraie préoccupation du pouvoir est COMMENT ÉCARTER LE PEUPLE DES DÉCISIONS TOUT EN SE PRÉTENDANT DÉMOCRATE.

Christian Jour
Christian Jour
il y a 2 mois

Les élus ne pensent qu’à leur gamelle……et leur pouvoirs. Subventions, aides du gouvernement etc etc, et l’avenir du peuple ils s’en tapent le coquillard. Presque tous corrompus.
Normal ils sont tellement corrompus qu’ils font venir de nouveaux électeurs parce que le peuple de France ne les croit plus et ne vote plus pour eux, alors ils le remplacent le peuple pour garder leur postes d’élus qu’ils trahissent sans arrêt, y a bon la gamelle.
Et c’est pour ça que fleuri l’islamisation, tous ces étrangers venu d’Afrique, toutes ces mosquées qui poussent partout en échange d’un vote pour ces cancrelats.
Révolution, sortez les fourches.

Xavier
Xavier
il y a 2 mois

Sonia Mabrouk dans son livre facile à lire « Insoumission française » dresse un tableau concret, sans abstractions difficiles à suivre, de certaines de ces questions sociétales qui en sont pour beaucoup dans la cause de notre malaise en France. Quelques-uns des chapitres du livre traitent des nouveaux antiracistes, des néo-féministes, des écologistes radicaux, des fous du genrisme, des islamo-compatibles et des forcenés du multiculturalisme. Ces nouveaux prophètes, ces « neo » à toutes les sauces, finissent par influencer le législateur et rejoignent par là l’article de Jean-Paul Saint-Marc sur la démocrature, car de nouvelles lois nous sont imposées de force et par elles naît une société nouvelle malsaine. La vraie gauche d’il n’y a pas longtemps était féministe, anticolonialiste et antiraciste naturellement, alors pourquoi nous embrouiller avec tous ces combats nombrilistes d’aujourd’hui?

Baba
Baba
il y a 2 mois

JPSM Bonjour.
Il me semble bien que nous sommes déjà passés au stade supérieur.
La démocrature est derrière nous. Nous sommes présentement en Démoncrassie; de Démons et de Crasse.

faguet
faguet
il y a 2 mois

dans l’ancienne démocratie Macron voulait a tout pris imposer le vivre.ensemble , dans la nouvelle démocrature il impose le vivre séparément aux vaccinés- non vaccinés. Dans le pays rêvè de moncon , l’étranger, surtout africain est mieux traité que le non vacciné.Le migrant sans papier , illégalement maintenu en France par la lâcheté de son président, n’a jamais été refoulé jusqu’ a maintenant dans aucun bâtiment public ou privé ou interdit d’hôpital ( pour lequel il na jamais cotisé ). Dans le pays réel de moncon le sans Pass est relégué comme un pestiféré,privé de vivre ensemble . Avec moncon ,faites gaffe, encore un peu et il vous enverra au Lazaret , c’est pas l’envie qui lui manque .

Xavier
Xavier
il y a 2 mois

La démocratie mise à bas en France et fin de la civilisation occidentale. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour que la France exporte vers le nouveau monde ses philosophes les plus décadents comme Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Gilles Deleuze, Michel Foucault, Jacques Derrida et Pierre Bourdieu – quelle chance BHL n’était pas de la bande, il était encore trop jeune pour aller faire du dégât outre-Atlantique. Ah, j’allais oublier nos artistes-peintres. En voilà un de poids: Marcel Duchamp. Celui-là ne s’est pas expatrié, trop jeune aussi sans doute, Piero Manzoni, qui a conservé ses excréments dans 90 boîtes de conserve « La Merda d’Artista »; mais il n’est pas français, comme son nom l’indique. Ces philosophes et artistes nous reviennent des USA, « Return to Sender » surtout sous formes de théories. Ils sont réinterprétés et encrassés de « transgenrisme », de LGBTisme, de véganisme, de spécisme, de racialisme.. et affublés de tous le oripeaux de la Gay Pride. Les adeptes, nouvellement initiés, membres de ces nouvelles sectes, ces gugusses et ces nanas, prêts à déboulonner les statues sur nos places publiques, munis de leurs pancartes affichant leur haine de l’identité blanche ou masculine, ne sont pas mis en garde à vue prolongée ou perquisitionnés… Assez de faire la promotion de littérature lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre à nos enfants dès la maternelle. Assez avec ces « J’ai su dès l’âge de 4 ans que j’avais un cerveau de garçon dans un corps de fille »! Assez avec l’excision enseignée dans les mosquées! Assez, Assez!

Boronlub
Boronlub
il y a 2 mois
Reply to  Xavier

Tout à fait d’accord ; les nihilistes décérébrés ont pris le pouvoir partout, le vrai pouvoir, celui de la ‘deseducation’ anti-nationale, celui des médias, des réseaux dits ‘sociaux’ et autres ‘influenceurs’, celui des écoles de cadres dirigeants (écoles de commerce ultra-liberales, ena, sciences po, etc). Il n’y a guère que Marion qui tente d’ériger un barrage à toute cette décadence.

Franz
Franz
il y a 2 mois

Il n’y a jamais eu de français : il y a les habitants de ce qu’on appelle l’Ile de France.

Tout est parti de là.Ce qu’on appelle « les Provinces » a été annexé petit à petit.

Chaque « Province » a ses particularités qui ne sont pas en phase avec le pouvoir central.

Et c’est pour cela qu’il n’y a pas de Nation Française !

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 2 mois
Reply to  Franz

Bonjour,

Pas du tout d’accord !

L’unification de la France est très ancienne comparée, par exemple, à l’Italie ou l’Allemagne.

Nous n’allons par revenir à la féodalité, combattue aussi bien par la monarchie que par la Révolution …

Lire Aussi