Véran s’attaque à présent au droit de grève… Vous dites rien, CGT, CFDT, Sud… ?

French President Emmanuel Macron (2R) flanked by French Health and Solidarity Minister Olivier Veran (2L) and French Director General of Health Jerome Salomon (L) visit the CORRUSS center (Centre operationnel de regulation et de reponse aux urgences sanitaires et sociales) focused on the novel Coronavirus (Covid-19) outbreak on March 3, 2020 in Paris. / AFP / POOL / Bertrand GUAY

Mais ni la CGT ni Sud, ni la CFDT ne réagissent… eux qui, au moindre migrant expulsé, parlent de dictature et de nazisme.

Si je suis bien le raisonnement du véreux, à partir du moment où il y a loi, que la loi stipule qu’il y a obligation vaccinale, le droit de grève est aboli ?

Droit de grève, que je croyais, béotienne que je suis, constitutionnellement garanti…

On n’a plus le droit de mettre en cause une loi, une obligation, fût-elle dangereuse et liberticide à partir du moment où d’autres véreux l’ont votée et que des vendus l’ont affirmée constitutionnelle ?  Mince alors, on ne me l’avait pas dit.

C’est normal, c’est nouveau, ça vient de sortir du chapeau de Macron-Ceaucescu-Véran.

Qui a dit que ce que nous vivons n’a rien à voir avec une dictature ? Ah! oui… Macron.

Peut-être bien que des syndicats couillus et honnêtes (euh ! ça existe encore ?) pourraient l’avoir mauvaise et en appeler à l’UE…

.

J’ai relu wikipedia

Le droit de grève en France est un droit à valeur constitutionnelle (alinéa 7 du Préambule de la Constitution de la IVe République) depuis la décision Liberté d’association rendue le 16 juillet 1971 par le Conseil constitutionnel (reconnaissance de la valeur constitutionnelle du Préambule de la Constitution de 1958). Ce droit, dans le secteur privé, n’est, en principe, autorisé qu’aux salariés1.

Dans un arrêt en date du 2 février 2006, la Chambre sociale de la Cour de cassation l’a défini comme la cessation collective, concertée et totale du travail en vue de présenter à l’employeur des revendications professionnelles2.

Histoire[

Pré-requis

Pour être licite et pour que le gréviste soit protégé, une grève doit remplir certaines conditions :

  • le mouvement de grève doit être collectif et concerté : à partir de deux personnes dans une entreprise quand cette dernière est seule concernée, ou à partir d’une personne dans le cadre d’un mouvement dépassant la seule entreprise ;
  • le salarié en grève doit cesser totalement le travail ;
  • des revendications d’ordre professionnel doivent être posées, par exemple l’amélioration des conditions de travail ou du salaire.

La grève n’a pas de durée légale — elle peut se tenir sur moins d’une journée comme sur plusieurs mois.

Le salarié n’a pas à être syndiqué pour faire usage de son droit de grève…

Suite ici.

.

 

 439 total views,  2 views today

image_pdf

26 Commentaires

  1. En illustration : des gibiers de potence. Et ce n’est pas métaphorique.

  2. Ces pourritures progressistes sous la houlette de Macron se sentent bien protégés par leurs gardes prétoriennes !
    Le peuple français doit se soulever afin d’anéantir Macron et son ramassis de vermines du gouvernement !

  3. les syndicats ne protègent plus que la clique à macron; ils pensent à leurs subventions !!!
    il faut faire sans ces lâches et poltrons pour défendre la FRANCE et les FRANCAIS.
    Seul dernier recours, se débarrasser du fossoyeur et vider les poubelles de FRANCE de ces ordures de traîtres …

  4. Ne jamais oublier que l’acronyme LREM du parti politique que Macron a créé signifie « La Republique d’Emmanuel Macron », avec sa propre constitution, semble-t-il…

  5. Trois syndicats de MERDE avec des ORDURES comme « représentants ».
    Vous voulez des noms???

  6. Un ministre de la santé est-il habilité à parler et décider à la place d’un ministre du travail qui, de toute laçon, ne peut défaire – en principe – les droits à la grève accordés par des lois et des décrets ?

  7. Véran et compagnie sont sur le fil du rasoir ! Ils savent qu’ils vont tomber et font croire qu’ils vont gagner la partie ! En fait, ils sont sur le point de se retrouver avec la tête au bout d’un pieu !

  8. VERAN Qu’il se mêle de ses fesses ce franc maçon de la loge luciférienne .

      • La dame a été interpellée à son domicile. Garde à vue. Elle va être jugée en flagrant délit (comparution immédiate) et faire l’objet d’un mandat de dépôt à l’issue de l’audience… 

        C’est pas comme si elle avait incendié une cathédrale et assassiné un prêtre ! 

        Non, c’est beaucoup plus grave, c’est de l’antisémitisme !!!

        En vain, objectera-t-elle que ni Fabius, Ni Véran, ni Macron ne sont juifs ! Fergusson (connais-pas) ? Peu importe, il suffit qu’il y en ait un, et son compte est bon !!!

        En vain, clamera-t-elle qu’ils sont des mondialistes ! Peu importe, son compte est bon !

        Ainsi va la justice française.

  9. Bon,qu’il élimine les syndicats, est un moindre mal,vu qu’ils ne servent à rien…..licencié, le personnel syndical sera réintégré ci et là…..
    Je ne me fais pas du souci pour eux……entre voyous on ne peut que s’entendre….

  10. Une obligation vaccinale avec un vaccin expérimental n’a pas lieu d’exister, point.

  11. Ça sert à quoi ce que dit le véreux, les syndicats sont absents depuis le début de l’épidémie, comme ils ont toujours été absents quand certains en avaient besoin !
    Les syndicats n’ont servit à rien, ou alors peut-être à l’époque dans leurs fondation (en 1932)…
    Les syndicats sont des pompes à fric et les salariés « moutons » continuent à payer des abonnements pour ces daubes monumentales !!

  12. pas besoin de ces enfoirés de syndicalistes qui ne pensent qu’à leur pomme

  13. Les syndicats se sont partagés plus de 87 millions d’€ en 2019.
    A partir d’un certain prix, on peut regarder ailleurs…

  14. Pourquoi les syndicats devraient sans plaindre ? Au contraire ils peuvent êtres que heureux et satisfaits , ont t ‘ils oubliés qu’ils font partie de ceux qui ont élus le macron. Pour faire barrage a MLP . Contemplons leurs prochains trépas

  15. Et c’est donc bien pour celà qu’il faut se détacher des syndicats pour faire grève. Les manifestants pour ce qui est du passeport vaccinal ne veulent pas que se soit repris par des syndicats.

    • Tout a fait bien sûr
      Les syndicats sont des mafieux comme ce gouvernement

    • Si l’on était dans un monde de logique et honnête, ils seraient les 1ers à passer à la moulinette.
      Comme tous ceux qui se sont mis au sommet des toutes les pyramides Politiques, Médiatiques, Administratives, Judiciaires, Corporatives, Médicales, Militaires, Policières, et même religieuses. Toutes ces têtes ont été corrompues par des primes plus ou moins occultes versées directement par l’Etat Macron.
      Mais nous ne sommes plus dans un monde logique et honnête. La France, l’Europe, et le monde se sont mis sous la domination d’une puissance « spirituelle » démoniaque qui va l’anéantir.

  16. Toute la macronis sont des bandits, des mafieux, des voyous qui s’accorde tous les privilèges et font vivre un enfer au peuple de France. Çà suffit maintenant, il y en a marre de ces pantins. Ils ne sont qu’une poignée et ils trahissent le peuple de France. Ils veulent la guerre, très bien montrons leur que nous aussi on peut la faire.

    • On a foutu la royauté en l’air a cause de ça non?
      Et maintenant ces pourritures recommence.

Les commentaires sont fermés.