Supplique à la bonne dame de Trogneux, par le gueux Jehan Argo, interdit d’hôpital…

PETITE PARODIE À DESTINATION DE MES AMIS DE RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE AVEC TOUTE MON AMITIÉ!

SUPPLIQUE À LA BONNE DAME DE TROGNEUX, ÉCRITE PAR  LE GUEUX JEHAN ARGO, INTERDIT D’HÔPITAL, ET AU NOM DE TOUS LES MALADES DE FRANCE ET DE NAVARRE QUI SONT DANS LE MÊME ESTAT.
Vous êtes allés à Lourdes
Pour prier en public,
Ne soyez donc pas sourde,
Écoutez ma supplique.
Votre méchant garçon
Nous prive d’hôpital,
Jeunes et vieux croûtons,
Guérissez notre mal.
Redressez mes vertèbres,
Améliorez ma vue,
Je suis dans les ténèbres,
Je m’en vais tout tordu.
Guérissez mon diabète
Et mon cholestérol,
J’ai les deux qui m’embêtent,
Je sais, c’est pas de bol.
Et puis ma vésicule
Qui fait que me lancer,
Y a-t-il des calculs,
Faudrait radiographier.
J’ai aussi ma tension
Qui fait que de grimper,
Pas comme ma pension,
Qui fait que de baisser.
J’ai mon cœur qu’est patraque,
Il  est bien fatigué,
Quand je veux l’écouter,
Il ne fait plus tic-tac.
J’ai bien aussi ma rate
Qui fait que dilater,
J’ai aussi mal aux pattes,
Veuillez me les soigner.
J’ai bien aussi mes hanches
Qui me font claudiquer,
Et que vos mains se penchent
Pour me les ressouder.
Bonne Dame Brigitte,
Faites donc des miracles,
La ferveur vous habite,
Vous êtes notre oracle.
Ainsi plus d’hôpital,
Si vous nous guérissez,
C’est d’autant épargné
Pour la Sécu sociale.
Mais il y a un miracle
Que je veux espérer,
Dans huit mois la débâcle,
Et que vous dégagiez!

 167 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Argo, votre supplique m’a remémoré la chanson du comique-troupier Gaston Ouvrard.
    Quelle mémoire pour entonner ces paroles telles une récitation.
    Il se peut que vous connaissez; au cas contraire, à découvrir par ce lien ci dessous.
    Autrement, oui ! Vivement le dégagement en espérant que les français aient ouvert enfin leurs yeux.

    Gaston Ouvrard « Je ne suis pas bien portant » | Archive INA …https://www.youtube.com › watch

  2. Bravo! pour l’inspiration, le talent, la petite nostalgie à la Villon

  3. J’espère pour un autre miracle : que dame trogneux et le micronus qui la borde, tous les soirs attrapent le virus et ses 28 variants.
    Il yen a moins ?
    Ils feront un jeu de piste et choperont les autres. Pas un hosto pour les recevoir (ils sont tous pleins à ras bord et bas bord) Tous les deux terrassés par un variant plus variable que micronus .
    J’ai lu que les variants pouvaient tuer le virus de la peste et du cholèra. C’est tout bon, ils devraient crever.
    @ Argo –
    J’ai cru me reconnaître dans certains maux de votre complainte (qui est superbement tournée. Trogneux en sera t-elle retournée ? )
    La Corrèze c’est top, les Monts Viganais aussi avec de la soupe de châtaigne et une bouteille de cartagène . L’escopette au mur pour les sangliers….

  4. Excellent, je suis totalement d’accord, et notamment à la fin : il y a un miracle
    Que je veux espérer,
    Dans huit mois la débâcle,
    Et que vous dégagiez!

    Vivement que ça arrive, et même avant si ça pouvait… ce serait une bénédiction pour tous!!!

  5. Bravo Argo , un poème digne des plus grand de France et de Navarre. Il faudrait l’envoyer à… Renaud , il n’aurait plus qu’à trouver la mélodie. Il a bien fait une chanson : « putain de virus ».Moi-même, je n’ose même plus aller au travail à bicyclette de peur de me faire renverser, de me retrouver à l’hôpital et de me faire empoisonner.

  6. Dégagée dans 8 mois ? Je m’associe volontiers à cette prière !

Les commentaires sont fermés.