Comment Macron ruine les Français : personne à la fête foraine de Cognac

Le pass sanitaire est porteur d’une énorme crise économique.

Et même ceux dont l’emploi est protégé sont concernés car les structures publiques dépendent aussi de la bonne santé du secteur privé.

Même les retraités seront touchés, car la conséquence sera l’explosion de la délinquance. Sans légitimer le vol, on peut craindre que quand on n’a plus rien à perdre et qu’on se sent trahi par le pouvoir et les traîtres qui le soutiennent, on perd le respect des lois et de son prochain comme on a perdu l’estime de soi-même.

https://www.sudouest.fr/charente/cognac/cognac-il-n-y-a-personne-et-nous-sommes-pris-au-piege-desesperent-les-forains-a-croix-montamette-4280311.php

Cognac : « Il n’y a personne et nous sommes pris au piège », désespèrent les forains à Croix-Montamette

Par Alexis Pfeiffer
Publié le 25/07/2021 à 19h16
Mis à jour le 27/07/2021 à 10h23

Pour les forains, c’est la douche froide. Le public ne s’est pas déplacé ce week-end pour l’édition 2021 de la Croix-Montamette, qui s’étend jusqu’au 26 juillet. Parmi les lectures possibles de cette démobilisation : l’instauration du pass sanitaire obligatoire [ndlr : on admirera la tartufferie de « Sud ouest » qui sait très bien que ce n’est pas une « lecture possible », mais la cause véritable !]

« Le pass n’est pas obligatoire pour les enfants ? C’est bien beau, mais pour les adultes si. Et personne ne lâche ses enfants tout seul dans une fête foraine ! » Les bras croisés au milieu de son stand de tir à la carabine, William Gourgues ne cache pas son mécontentement. Car ce samedi 24 juillet après-midi, les rues de la Croix-Montamette, à côté de l’Espace 3000, à Cognac, sont désertes. Tellement désertes, que les multiples allées dénuées de visiteurs et le soleil à son zénith donnent l’impression d’être dans un lugubre western.

Vendredi soir, William estime qu’il n’y avait pas plus de 300 personnes. Or habituellement, la Croix-Montamette réunit au moins 4 000 visiteurs en soirée. Pour lui, la faute revient au contrôle du pass sanitaire : « Si on avait appris ces mesures plus tôt, on ne serait pas venus. Certaines personnes ont fait plusieurs centaines de kilomètres pour venir. »

Des stands vides

C’est précisément le cas de Mathieu, venue de Bordeaux pour installer ses autotamponneuses. Mais aucun engin n’est en mouvement depuis le début de la journée. Assise derrière son guichet, la jeune femme désespère : « Le pass sanitaire nous tue. On doit payer l’emplacement des caravanes, l’eau, le courant. Pour rien. Je ne vais pas réussir à me nourrir cet hiver. »

La musique du dernier rappeur marseillais à la mode résonne dans la rue, et aucun brouhaha de la foule ne vient s’y superposer. Au bout de l’allée, l’attraction du Palais des Glaces n’a pas fière allure non plus. Romain se tient la tête, désabusé : « Combien de personnes sont venues aujourd’hui ? Aucune. »

Romain tient le stand du Palais des glaces, et peine à attirer les clients.

Romain tient le stand du Palais des glaces, et peine à attirer les clients.

A. P.

Quelques visiteurs

Ils sont malgré tout quelques-uns à avoir présenté le pass sanitaire aux entrées surveillées par les forces de l’ordre. Cela fait des années que Julien fait le déplacement d’Angoulême pour profiter de la Croix-Montamette. Il est déconcerté : « J’ai fait quelques pas, et je me suis tout de suite dit que c’était choquant » « Une ambiance morose s’est installée cette année, c’est un peu triste », soupire David, 17 ans, en promenade avec sa petite amie.

Certains y voient même du positif. Laura promène son fils de deux ans et demi, en train de mordiller un churro : « Habituellement, ce n’est même pas la peine de venir avec une poussette. Cette année, Tiago a pu gambader un peu. C’est plus reposant, même si ça ne doit pas être facile à vivre pour les forains. »

Valentin, Aurélien, Laura et Tiago sont venus en famille profiter de la fête foraine.

Valentin, Aurélien, Laura et Tiago sont venus en famille profiter de la fête foraine.

A. P.

« Vous vous rendez compte du manque à gagner ? »

« Peut-être qu’il y aura un sursaut ce soir », soupire William. Mais la journée avance, le soleil décline, et la Croix-Montamette se remplit peu. Il est 20 heures, et le forain fait les comptes. « 20 euros, peste-t-il. J’ai deux camions, et je paye 200 euros chacun des emplacements. Vous vous rendez compte du manque à gagner ? »

Un enfant finit tout de même par se présenter devant son stand, attiré par la multitude de doudous qui se tiennent derrière lui. William lui tend une de ses carabines et lui explique les règles, comme si tout allait au mieux. « On s’est installé, comment voulez-vous qu’on parte maintenant ? Il n’y a personne, et nous sommes pris au piège. »

Samedi à 20 heures, William n’avait enclenché que 20 euros de bénéfice sur la journée.

Samedi à 20 heures, William n’avait enclenché que 20 euros de bénéfice sur la journée

 250 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. l’ordure de l’Elysée veut couler la FRANCE et il est en train de réussir avec tous les collabos qui ont couru pour recevoir la piqûre de la MORT !!!!!
    Les FRANCAIS doivent réagir à cette dictature et éjecter tous ces irresponsables en afrique avec en prime les doses de « vaccins » cadeau pour nos « frères » !!!

  2. bon allez, faut peut être arrêter de râler…….et remettre les choses ā leur place….
    moi, j’accuse tous les égoïstement vaccinės sains de corps attirės par les voyages et les loisirs d’être responsables du pass sanitaire et de l’empoisonnement de leurs enfants qui arrive……….et qu’on ne me parle pas de peur, les mises en gardes justifiėes ont largement ėtė diffusées sur les réseaux sociaux………
    vous avez 1 heure…….

  3. et le tourismes et les étrangers qui venait pour admirés la France ils ne veulent pas êtres pries aux pièges par les staliniens socialos qi ruines la frances le pass nazitaires et un laisser passer en guerre par le régimes socialos SS surtout ceux qui ne veulent pas le laisser pass nazitaires ils vont tous perdre de se soumettre aux lieu de combattre pour la vie pour la bibertès d aller et de venir sur notre sol

  4. Il faudra sans doute en arriver à faire cela au niveau national si le « gouvernement » continue dans l’autisme.

  5. Je me pose la question si le forain prend conscience de ce qu’il dit on a un manque à gagner car il n’y a personne à cause du pass sanitaire prend t’il conscience qu’au delà de son affaire les libertés individuelles sont en dangers dans un pays démocratique ? Que pour vivre normalement tout serait conditionné et leur corporation de s’en étonner on est saturé d’information comment peuvent-ils se comporter dans l’ignorance ?

    • on ne lâches pas nos libertés aux nom d un virus ils y a des traitement et nom d un qrq aux milliards de composants coder aux 666 et aux manipulations mutantes composantes a intelligences artificiels pourquoi les vacciner sont surveiller par des composantes coder a intelligences artificiels ou tuer a distance pourquoi ses morts soudaines avec la 5 g les satellites que se caches t’ils dans ses composants aux qrc des armes bactériologiques coderils veulent une population de zombies controler a distance par des qrc bactériologiques allier a l intelligences artificiels coder par les vaxx

      • @sybill

        Comme le dit @baba, la plupart de vos commentaires sont incompréhensibles et risquent de finir à la corbeille. Merci d’écrire dans un français disons… normal.

  6. Pour leur établissements si toutes les personnes concernées par le pass sanitaire : café, restaurant, club de sport, forains étaient descendus dans la rue pour manifester au lieu d’attendre que de braves moutons aillaient se faire vacciner pour profiter de ces moments éphémères au risque de leur vie.
    Et personne ne se pose la question pourquoi si c’est si dangereux n’ont-ils pas préconisé la vaccination à la police, CRS ces pauvres personnes sont pourtant au contact de la population 

    • Mais oui mais il faut que les gens aient le nez dans le caca pour qu’ils commencent à comprendre ,ben voila on y est et ça ne va pas s’arranger à la rentrée.

      • Ah ça oui c’est sûr
        Et je pense que pour Macron et ses sbires ça va tellement chauffer que les élections sont pas sûres de se réaliser.
        Macron a l’échafaud.

    • « Ca risque »……………
      De rester une idée, comme d’hab….
      Beaucoup de bruit sur le clavier, puis, le néant, et le despote continue son programme de destruction..

    • Il faudrait ce qu’on appelle une convergences des luttes. Unis nous sommes plus forts, dispersés, pas crédibles.

  7. Et ça fait pas mal de temps que ça dure, même avant le pass sanitaire. Il y a plein de petites villes et villages ou les fêtes ne se font plus car personne (ou très peu) ne vienne. Les gens n’ont plus d’argent à dépenser pour s’amuser. Les salaires et les retraites sont trop justes et beaucoup sont au chômage car les emplois sont détruits et ceux qu’il y a permettent tout juste de vivre, alors les fêtes……

  8. Le service d’ordre est venu faire son travail… pendant que la racaille s’amuse.
    Merci pour le soutien aux gens qui ont déjà tant perdu pendant les fermetures des commerces de non nécessité – même la vente des chaussettes était interdite ! et par des mesures liberticides absurdes.

Les commentaires sont fermés.