J’aurais honte si une hystéro-dingue comme la journaliste Valérie Béranger écrivait sur Résistance républicaine !

Le hasard m’a mise en contact Internet avec une parfaite inconnue, paraît-il journaliste de son métier… ce qui ne rassure pas quant à la formation et à l’indépendance des journaleux qui sévissent sur nos medias.

Il faut dire qu’elle est gratinée, la donzelle… Je vous laisse en juger et par les commentaires dont elle noie notre site et par son compte twitter, celui d’une parfaite inconnue, suivie par personne, mais macroniste à mort, et engagée, évidemment, pour la diversité…

Et elle bosse pour les pourris de BFM, évidemment…

Circulez il n’y a plus rien à voir… sauf à rigoler un bon coup.

Cela nous arrive si rarement en ce moment que je ne peux résister à l’idée de vous faire ce cadeau : l’histoire est simple et courte, les commentaires de la donzelle gratinés… Juste une histoire de Bécassine… Je vous évite la photo de la donzelle, Bécassine est beaucoup moins déprimante.

La semaine dernière, donc, je publie sur RR un article d’une contributrice de Riposte laïque nommée Valérie Béranger, que je ne connais pas. J’ai juste apprécié son texte susceptible d’intéresser nos lecteurs. Je ne connais pas cette femme, je ne sais d’ailleurs pas si c’est son vrai nom ou un pseudo, si c’est une Valérie ou un Valère… Je ne me pose d’ailleurs jamais ce genre de question quand je reprends un article qu’il vienne de Riposte, de Dreuz, du Parisien ou du Figaro, faisant confiance au site qui a publié l’original pour avoir géré ce genre de détails.

Dimanche soir, nos modérateurs m’alertent, une Valérie Béranger laisse commentaire sur commentaire sur notre site, insultants et menaçants. Hystériques, n’ayons pas peur des mots. Elle n’a pas de nerfs, la donzelle… A sa place je consulterais un psy pour apprendre à me maîtriser !

Voici quelques exemplaires je vous épargnerai l’ensemble, long comme un jour sans pain :

Quelques minutes plus tard, à 20 h17 :

Puis, à 20h19. Entretemps la pauvre fille n’a toujours pas essayé de me joindre par le formulaire de contact de notre site…

Je jette un œil sur internet et découvre qu’il existe une noria de « Valérie Béranger »

et lui réponds donc et sur le site via un commentaire et par un courriel ceci :

Mais ça n’a pas calmé la folle, bien que, dans un geste d’apaisement, en accord avec nos confrères de Riposte, ( et parce que ça me dérangerait que l’on pût croire qu’une telle bonne femme écrive chez nous) j’aie changé Béranger en Bérenger,

J’ai malgré tout pris la peine de répondre encore une fois

En vain….

Hier matin, donc, à 9h21

A 9h24

A 9 h 29

Je vous épargne la suite du dégueulis de la folle. On a assez rigolé, on a mieux à faire à présent.

Enfin, on rigole, on rigole, il y a des millions de tarés comme cette Béranger qui tiennent la Macronie à bout de bras… C’est bien de le rappeler à l’occasion.

Infos supplémentaires :

Elle s’est lâchée sur twitter :

Fiche wikipedia de la donzelle…

Valérie Béranger, née à Rome le 1, est une journaliste francoirlandaise. De 2005 à 2016, elle travaille sur la chaîne d’information en continu BFM TV. Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Lyon, d’un Executive MBA HEC2, elle suit la « Promotion Xavier Niel » à l’école 42 en 20163,4. Membre du Comité stratégique IWF, International Women’s Forum France5. Présidente fondatrice de JTVK, JTVKIDS6,7, un média interactif pour les enfants de 6 à 12 ans8 fondé sur la tolérance et la diversité.

La suite ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Valérie_Béranger

 205 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Je n’ai rien compris au cheminement dérangé de cette névrosée.
    Elle veut que RR parle d’elle ? Qu’elle le demande poliment.
    Il y a des tas de façons d’arriver à faire parler de soi : se faire violer par trois kangourous au pôle nord, gifler macrotte (çà c’est bon ), rentrer dans une mosquée déguisée en cochon rose….
    Mais répéter sottement : un procès, un procès… elle fait QQ-BFMWC.

  2. A mon avis,Valérie Béranger bien que née à Rome est une pourriture française sur laquelle il ne faut pas trop s’attarder elle ne le mérite pas !

  3. Comme je dis toujours, c’est çui qui dit qui est, ou effet de projection, ou effet miroir

    Les individus aux neurones défaillants ont tendance à attribuer, à voir chez les autres leur propre fonctionnement mental, comme s’ils se regardaient dans une glace.

    C’est particulièrement manifeste chez les individus agressifs et insultants qui accusent les autres de méfaits ou de défauts imaginaires : on s’aperçoit la plupart du temps qu’ils projettent leur propre réalité interne à l’extérieur et se décrivent involontairement eux-mêmes.

    Qu’elle aille donc porter plainte, à mon avis elle va se faire bien recevoir, ils vont vite voir à qui ils ont affaire. Elle devrait se méfier, les flics pourraient l’envoyer faire un tour à Sainte-Anne.

    Car cette nana est manifestement cinglée.Et d’ailleurs elle se trompe même sur son nom : elle ne s’appelle pas Béranger, mais en fait Valérie DÉRANGÉE.

  4. Ha ben non ce n’est pas béranger , c’est valoche la déranger du ciboulot , pauvre folle , faut te faire soigner tu es parano va prendre ton Haldol ca te fera du bien pauvre fofolle!

  5.  » Les cons (et les connes aussi), ça ose tout…  » vous connaissez la suite :-)))

    Christine, j’espère que tu me pardonneras cette réflexion-là :

     » La valérie, tu dois être en pleine période de ménopause, pour avoir un tel comportement !!
    alors, détends-toi, prends-toi un amant (ou 2 à la fois), et ramonne !! tu vas voir, comme calmant, y’a pas mieux !!  »

    Mort de rires, je crois que la propagande instillée depuis plus d’un an, a complètement flingué le peu de neurones qu’il y avait dans certains cerveaux…

    C’est encore les soldes au fait, pourquoi ne pas lui dire d’aller s’acheter un cerveau en ligne ?

  6. Elle se prend pour une marque déposée ambulante ? Aucun risque judiciaire, d’ailleurs elle me se fonde sur aucun texte ni aucune jurisprudence pour menacer.

  7. Peut-être que les autres personnes portant ce patronyme devraient porter plainte elles-aussi pour usurpation d’identité, histoire de rire! J’ai de nombreux homonymes, dont un instit, en Nouvelle-Calédonie, et je n’ai jamais songé à porter plainte quand il écrit sur son blog!

  8. D »après les pontes d’une telle hauteur de débilité hargneuse de la donzelle citée dans cet article, je dirais qu’elle tient un langage extrême de gauchiste compatible macroniste.
    Ceci posé si c’est une hystérique doublée d’une dinde, euh, d’une dingue, quoi d’étonnant ?

  9. Ce qui sert de cervelle à ce genre d’individu ou de donzelle ressemble étrangement à un rond-point dont toutes les sorties sont en sens interdit.
    Je ne perd plus mon temps et je n’use plus mon tempérament à essayer de discuter avec eux.
    « L’entêtement sans l’intelligence c’est la sottise soudée au bout de la bêtise et lui servant de rallonge ». Victor Hugo.

  10. 😂😂😂elle a juste le mérite de nous faire pisser de rire.
    C’est Valérie Dérangée son nom en fait.

    • J’ai écrit la même chose dérangée je n’avais pas vu votre commentaire avant.

  11. C’est l’avantage qu’on les islamo-collabo : Ils peuvent peuvent être « Melenchonesque » puisqu’ils sont dans la vérité vraie (celle de la gauche de la gauche mais pas trop sauf que…). L’hystérie de la donzelle me fait penser à l’hystérie des pro-vaccins. Ils en profitent pour se défouler.

  12. Le journalisme « à la française » quoi !

    Tout droit sorti bien sûr des écoles non formatées, non politisées, sans idéologie partisane. Un journalisme typiquement BFMTV, évidemment impartial, neutre, objectif dont le métier est, avant tout, d’informer loyalement les Français sans parti-pris mais en respectant la pluralité d’opinions.

    Ce qui justifie d’ailleurs nombre de subventions, d’aides financières, d’avantages fiscaux et de petites compromissions avec le pouvoir dominant.

    Et comme 90% de ses confrères ayant voté à gauche en 2012, le journalisme « à la française » lutte évidemment contre le « racisme » (mis à toutes les sauces), le fascisme (ça marche toujours la reductio ad hitlerium) et le « populisme » (c’est-à-dire contre le peuple).

  13. C’est fou comme aujourd’hui, les gens s’énervent. Les gens montent en pression, très vite. Pour un oui, ou pour un non, tout de suite le tribunal.
    C’est révélateur de la société de l’émotion, où chacun se sent offensé.
    Et en général quand on est offensé, on est victime. Donc on passe devant.
    Aujourd’hui on glorifie la victime, et on dénigre le héros.

    • @Chat Bleu

      Parce que nous sommes catalogués dans le « camp du mal », peu importe nos trajectoires, nos actes ou nos pensées.

      Consciemment ou pas, ces gens se sentent dans le « camp du bien », appuyés par les officines antiracistes et la Justice Mur des cons.

      Leur façon d’agir relève du psittacisme et du réflexe pavlovien.

      Cela me fait penser également à une cour de récréation avec la peste qui fayote auprès de la maitresse : « M’dame, elle m’a traitée ».

    • Marrant je me sens visé…….oui je m’énerve plus vite qu’avant ! !
      Et je dirais que ça date de ……mai 2017 !
      Depuis que des cons de français ont voté pour un salopard….qui, chaque jour, nous sort des saloperies …..CQFD

Les commentaires sont fermés.