J’emmerde les « zélites » !

covid 19 Dictature des minorités Publié le 21 juillet 2021 - par - 9 commentaires

J’EMM… LES  « ZÉLITES.»

   Depuis quelques jours, tout a été tenté pour persuader les Français non-vaccinés de  sauter le pas : flatteries, menaces, insultes, tout a été essayé. Pour finir, sans doute exaspérés par notre force d’inertie, les super  médecins  et les journalistes ont tenté la carte du discrédit. Les réseaux sociaux  y ont eu droit, déversoirs selon eux de la bêtise crasse de ceux qui s’y expriment, haut-lieu de la désinformation. Selon ces «zélites», les incultes n’auraient pas droit à la parole. Nous super  médecins, nous journalistes détenons le savoir et sommes les seuls à pouvoir prétendre  vous informer. Notre parole est parole d’évangile. Ce n’est pas d’hier que date ce comportement ; il y a quelques années de cela, un élu socialiste, sur le  plateau d’une chaîne  télé, s’était adressé à un intervenant en ces termes : faites péter les diplômes. En un mot, tu es trop c… pour comprendre, rentre chez toi et boucle-là.
   Désolé, cher super  médecin, mais ce matin, sur une station de radio, j’ai appris que ce vaccin pouvait engendrer des troubles tels que myocardites, péricardites, thromboses. On en guérit, prétends-tu ; mais quelle séquelles en garderons-nous? Il y a déjà eu quelques morts, admets-tu, 0,000 et des boulettes sur 30 000 vaccinés. Ce qui est profondément malhonnête, car cela permet de minimiser les chiffres. Je peux pousser le vice encore plus loin, et diviser ton chiffre de 0,000 et quelque chose par trente mille et ainsi calculer le nombre de décès par Français. Le plus honnête serait de diviser tes 0,000 et des poussières par 30 000 et de multiplier le résultat par 37 millions, soit la population totale vaccinée actuelle, et là ça ne serait plus la même chose. Tes statistiques sont faussées. En exagérant un peu, par statistiques, je pourrais peut-être  prouver que j’ai plus de chance de prendre en stop un chimpanzé adulte sur le trajet Paris-Marseille que dans l’autre sens. On peut faire dire n’importe quoi aux statistiques.
   Quand je vois le mépris de ces «zélites» pour le peuple de France, je suis atterré. Sous l’ancien régime, c’était oratores, bellatores, laboratores. Ensuite, on a opposé les travailleurs manuels aux  intellectuels. Aujourd’hui, ces frontières sont abolies. On a pu voir des informaticiens, des cadres quitter leur emploi pour devenir, qui boulanger, qui maraîcher, ou bien artisan.  La dichotomie que vous instituez est insupportable. Il n’y a pas d’un côté les sachants et les incultes. De nos jours, les gens s’informent et sont capables de faire la part des choses, surtout en ce qui concerne leur bien le plus précieux : leur santé. La morgue dont vous faites preuve a même contaminé depuis longtemps les cerveaux de l’appareil politique. Que feriez-vous sans nous, du professeur à l’éboueur, de l’infirmière à l’employé de banque, du cordonnier à l’épicier du coin. En un mot, tous ceux qui font tourner la machine. Vous qui n’êtes  peut-être même pas capables d’ouvrir une huître sans vous entailler la main, ou de vérifier le niveau d’huile de votre voiture sans en foutre partout, ou même de prendre en charge des élèves, vu que vous manquez sacrément de psychologie et de pédagogie. Je vous vois bien dans une classe surchargée en train de dire à vos élèves qu’ils sont des crétins, sachant que c’est ce que vous faites avec nous.  Sachez messieurs, que le peuple de France ne s’abaisse pas à ce genre de considération. Tous les travailleurs, manuels ou intellectuels, se respectent mutuellement. Ils manifestent ensemble. J’ai du respect pour tous ceux qui travaillent chacun à leur niveau.  Vous vous prétendez être des «zélites», eh bien, si c’est ça les« zélites», j’emm… les  «zélites». Je finirai par une citation de Barbey d’Aurevilly : « Les journaux sont les chemins de fer du mensonge», et une de Montesquieu :  «Ce n’est pas les médecins qui nous manquent, c’est la médecine.» Et toc!
Print Friendly, PDF & Email
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ber1
ber1
il y a 15 jours

ces gens détiennent le pompon de la stupidité, de l’idiotie car ils sont persuadés que l’obtention de diplômes est une preuve d’intelligence alors que bien souvent ces diplômes sont obtenus de manières « bizarres » (des parents bien placé, une prof qui …..). Là est la preuve que sont des gens inintelligent et qui ne doivent pas comprendre ce que je viens d’écrire. Heureusement qu’il existe encore un petit noyau de Diplômés intelligents mais qui ne font malheureusement pas partie de nos dirigeants.

vieux bidasse
vieux bidasse
il y a 15 jours
Reply to  ber1

Autrefois, courait la légende disant de ne pas confondre INSTRUCTION (lorsqu’elle n’est pas sortie d’un chapeau) et INTELLIGENCE

coupendeux
coupendeux
il y a 15 jours

Surtout des toubibs comme Nulachier, la DIVA des plateaux télé…
Celui qui, j’en suis persuadé, n’a jamais soigné,

Celtillos
Celtillos
il y a 15 jours
Reply to  coupendeux

le titre de docteur ne s’applique pas exclusivement a la médecine, on peut être docteur en sciences, en anthropologie, en maths, en un tas de choses, le doctorat est juste un titre d’études, et de plus Blachier l’a dit a plusieurs reprise « je suis pas médecin ni soignant, je suis docteur en sociologie ».
c’est pour cela que les allemands ont beaucoup de « her doctor » en tout genre.
ceci dit je suis comme beaucoup je me méfie grandement de ce type!

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 15 jours

J’emm…les « zélites » !+1 !

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 14 jours

L’intelligence n’est pas le diplôme, par contre la connaissance est au service de l’intelligence donc il y a bien une relation mais elle n’est pas systématique. Ma femme qui a travaillé dans les statistiques me dit qu’on peut faire dire n’importe quoi aux chiffres, c’est une manipulation mentale au service de la communication et des puissants. Si on écoute ces gens, il faudrait supprimer tous les ouvriers, tous les manuels, tous les employés et même tous les techniciens pour ne garder qu’une élite intellectuelle mais alors la question que je me pose est la suivante : qui va faire fonctionner la société ? nous avons besoin des routiers pour alimenter les grandes surfaces, nous avons besoin de ceux qui se chargent de l’entretien des hôpitaux et pas seulement des médecins, nous avons besoin de tous les corps de métier et la seule condition est que le travail soit fait professionnellement, rien d’autre. Certains ont des facilités pour devenir cadre par des connaissances générales et d’autres sont plus spécialisés dans un domaine, c’est plutôt comme ça qu’il faut voir le corps social. Bien sûr la hiérarchie existe et il le faut bien car c’est une organisation de la société mais il ne faut pas dévaloriser celui qui est en bas de l’échelle sociale, c’est une responsabilité justement de celui qui dirige.

Patrie-libre56
Patrie-libre56
il y a 14 jours

Bonjour mon fil czdet 19 ans c est fait vacciner vendredi dernier mardi il a fait un malaise à sont travail et c est retrouvé aux urgences résultat myocardite alors qu il jamais rien eu depuis tout petits. Honteux de vacciner des jeunes qu il on pas ou peu de risques !

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 13 jours
Reply to  Patrie-libre56

Non @ Patrie-libre56, vous vous trompez ; ceux qui prennent des risques sont ceux qui se sont fait inoculer, mêmes sains, la preuve.
Et ce n’est pas un vaccin mais une expérimentation génique, les labos fabricants l’ont même annoncé en faisant signer une děcharge de responsabilité aux gouvernements.
Je suis triste pour votre fils.

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 13 jours

Avec ce genre de raisonnement d’un militaire censé posséder un certain savoir et recul sur des situations de déni de libertés individuelles et qui, plus est, est dispensé de la vaccination on est sauvé ! : https://www.bvoltaire.fr/lhysterie-des-anti-passe-sanitaire-est-indecente/?mc_cid=977ea8db9b&mc_eid=d7aa639c6f
Honte à vous de minimiser une dictature sous couvert de salubrité publique jusqu’à nous obliger à un test PCR payant pour pouvoir voter et trouver tout-à-fait approprié qu’un fiché S ait davantage de droits qu’un honnête citoyen, sans parler des passe-droits des députés exonérés de pass sanitaire !
Et vous osez parler d’hystérie indécente des anti-passe qui doivent subir des discriminations insensés ? Vous vous permettez d’insulter des gens qui ont le courage de leurs convictions et du respect de leur intégrité physique ?
Je vous invite à aller voir l’affiche des nombreuses interdictions faiyes aux Juifs par le régime de Vichy, cela vous donnera une idée de la dictzture mise en place par votre chef des armées.

Lire Aussi