Même Ceaucescu n’est pas allé aussi loin que Macron !

LETTRE OUVERTE AU DICTATEUR,  À L’AFFAMEUR QUI NOUS OPPRIME, À L’ENNEMI DU PEUPLE FRANÇAIS, AU TYRAN !

                                                Monsieur le tyran,
   Je ne savais pas s’il fallait te tutoyer ou vous vouvoyer. En général, je ne tutoie que mes amis et mes proches, et je vouvoie uniquement les personnes pour  qui j’éprouve le respect le plus profond. Aussi j’adopterai le tutoiement dit de mépris.
   Comme je m’intéresse à l’onomastique, science des noms propres, j’ai voulu connaître l’origine de ton patronyme.  Les attaques  ad hominem ne sont pas  dans mes habitudes, mais vu que tu ne te gênes pas pour nous égratigner, aucune raison de ne pas en faire autant.
   L’habit ne fait pas le moine, dit-on, mais le nom peut-il faire l’individu? Pour mon cas personnel, j’en doute : mon nom signifie la joie, la liesse. Je le porte bien mal, car je suis plutôt d’un naturel sinistre. À moins que la faculté de m’esbaudir ait pu   disparaître  peu à peu depuis ton accès au pouvoir, pouvoir dont tu abuses largement, entraînant ainsi notre pays dans une dictature des plus effroyables. Il y a aussi des personnes mal loties en matière de patronyme. S’appeler Cocu ou Crétin, ça ne doit pas être facile à vivre tous les jours. Les Amérindiens étaient plus facétieux. Ours Agile pouvait être attribué à un individu pataud, et Œil d’Aigle pouvait signifier que son propriétaire était affligé d’une myopie prononcée.
   Qu’en est-il de ton patronyme? Macron serait la forme contractée de maqueron, diminutif de maquerel, issu du moyen néerlandais makealer, avec le sens de courtier, entremetteur. Le maqueron au XIIème siècle était celui qui savait conduire les transactions commerciales. Étonnant quand on pense que tu as travaillé dans une banque prestigieuse et que tu a été secrétaire d’état au Budget? Ce peut être aussi un mot picard très ancien, maqueron, qui désignait le menton, un menton affirmé, en galoche, quoi. Ou un prénom Macquart, d’origine germanique, construit sur magan, la force, dur, puissant. Dur, tu l’es, puissant, pour le moment.
   La dureté de cœur, oui, ça te connaît. Empêcher le peuple de France de se nourrir, de se vêtir, de se rendre à l’hôpital et autres lieux, il faut être dur de dur, sans cœur, sans âme, sans tripes. Même Ceaucescu n’est jamais allé jusque là. Même les Français sous la botte allemande, bien qu’ils ne mangeaient pas gras, disposaient d’une carte de rationnement. Là, c’est la famine! Tout ça pour nous imposer une piqûre qui peut se révéler mortelle pour certains d’entre nous. Les polyallergiques comme moi doivent en trembler de peur. Je sais, quelques morts, quelques handicapés, c’est socialement, politiquement acceptable d’après tes critères. Eh bien, non! Nous tenons à nos frères, nos sœurs, nos parents,  nos épouses et maris,  à nos enfants, et à tous les membres de nos familles respectives. Plus nos amis. Ton vaccin a déjà estropié et tué! On ne sait pas qui va en réchapper, en mourir. C’est cruel et inhumain d’imposer cela. La roulette russe sauce vaccin, merci, nous n’en voulons pas.
   Sache aussi que les peuples que l’on affame finissent toujours  par se révolter et par se livrer au pillage. Si cela arrive, ceci s’ajoutera à la longue liste de tes méfaits. Quant aux médecins de toutes disciplines,  journalistes, hommes politiques et moutons collaborateurs qui applaudissent à deux mains à l’annonce de tes mesures, je n’éprouve que du mépris pour eux.
   Je pense à mémé Fernande, ma grand-mère paternelle, qui jurait comme un charretier. Je la revois encore derrière son bar, lunettes sur le nez, journal en mains, commentant les actualités politiques, tout en sirotant son petit verre de blanc. Si elle était encore de ce monde, voilà ce qu’elle aurait pu dire :  » Ah, il commence à nous faire ch… ce petit c…Qu’il aille se faire f... » J’ai voulu rester correct, aussi j’ai utilisé des abréviations. Et aussi mon arrière grand-mère maternelle,  Catherine, qui aurait sûrement dit dans son patois corrézien, que je parle encore couramment, : « Quella shalla bechtia!  Vaï ti caga!  » Je ne traduirai pas, chacun aura pu deviner.
                                              Bon, cher tyran, je te quitte, je vais aller faire des courses au supermarché, avant qu’on ne me fiche dehors. Je ne te salue pas. Et sache que le seul pass  que je connaisse n’est pas sanitaire, c’est le passe-partout!

 193 total views,  2 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Macron n’aime pas son peuple, il est touché dans son orgueil de n’avoir pu lui plaire, c’est ainsi qu’il se venge en prétextant le sanitaire alors qu’il n’est pas lui-même vacciné. Ce pass sanitaire et cette vaccination ne peuvent qu’être le début d’une dictature infâme.

  2. Bonjour merci Argo , excellente lettre à copier , ce que j’ai fait en impriment ,je l’affiché sur la vitrine de mon Bar/resto ici en Corse ,a coté d’une autre affiche qui précise : ICI nous ne sélectionnons pas nos clients , en fonction de leurs origines, religion, sexe ou volonté vaccinale vous êtes tous nos bien aimés clients et vous le resterez quels que soient les risques encourus  » ,ici c’est la Corse ,ici règne qu’une loi celle de nos ancestrales valeurs . Salute a Tutti Amici

  3. Aller à lourde ne le sauvera pas de enfers qui attend,👹 nous récoltons toujours ce que nous semons, ce dégénéré depuis le début n »a que semer que la haine,le mal la répression ,le mépris ,la moisson est proche il récoltera la colère et la guerre du peuple qu’il a , persécuté .

  4. La décision a été prise seul dans son bureau, nous dit-on. Ce psychopathe veut nous atteindre dans nos vies personnelles et dès qu’on sort de chez nous, on doit réfléchir à ce qu’on a le droit de faire ou non…C’est un conditionnement jamais vu.
    Bravo pour ce billet !

  5. L’adresse postale du président Macron se trouve sur la page
    https://formalites-administratives.ooreka.fr/fiche/voir/632053/ecrire-au-president-de-la-republique
    au §2.
    A noter : il n’y a PAS BESOIN de timbrer A CONDITION de ne surtout PAS RAJOUTER LE NOM DU PRESIDENT.
    Il ne reste plus qu’à IMPRIMER l’article et le lui ENVOYER PAR LA POSTE.
    Pour imprimer :
    cliquer sur l’icône verte Print Friendly, en bas à gauche de l’article
    (URL direct : https://www.printfriendly.com/p/g/HDrBHx )
    Choisir taille de texte 110% et taille d’images 75%
    puis télécharger la version PDF en deux pages et l’imprimer, au choix, en deux feuilles recto ou en une seule feuille recto-verso.
    Mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse (ne PAS timbrer) et poster.
    Voilà, devenir un résistant à Macronéron ça commence comme ça.

    • Le seul investissement que je ferai, ce sera d’aller rendre visite à mes amis Serbes à Pancevo et reviendrai avec quelques souvenirs en 5,56 et 9MM. Juste pour defendre ma famille et nos quelques biens. Nos FDO et l’armée ne suffiront pas à protéger le peuple Gaulois et assimilés Chrétiens.

  6. Les non vaccinés vont mourir non pas du Covid mais de ne plus pouvoir aller faire leur courses ! Merci Macron ! Après ça tu peux aller te confesser à Lourdes !

    • Hélas que vais-je pouvoir acheter et ou pour manger ! enfin il y a amazon qui donne du travail et qui livre le lendemain de la commande , même le dimanche ! quant à foutriquet le prétendu « élu » c’est le pire résident de la raie-publique que la cinquième ait eu et de plus cet étron va « nous » coûter cher ! à moins qu’il ne finisse comme « Ceucescu » ??? parfois il est bon de rêver !

    • Bonjour @Gisèle ;

      ABSOLUTION : Une dose de chacun des vaccins matin, midi et soir, une dernière avant de dormir ; à boire et par injection ; produit sélectionné, après analyse sur la composition de sa formule, et administré par des professionnels de santé « éclairés ».

  7. Si je n’étais pas si fainéant c’est ce genre de lettre que j’aurais écrit a ce petit con dès le début de sa fonction c’est vraiment un pourri A l’école aujourd’hui ,ses petits copains qu’ils aime tant, l’auraient égorgé ! il n’auraient pas supporté sa suffisance et roublardise !

    • Quelle belle journée de noël pour ceux qu’ils ont spoliés volés et fait souffrir !! ainsi devraient finir tout les dictateurs :

    • Macaron ne finira pas comme ça, les français n’ont pas les couilles pour le juger avec sentence immédiatement exécutable !!!

Les commentaires sont fermés.