Tours : au moins 20.000 euros de dégâts dans les vestiaires

Douce France, pays de mon enfance, merci à nos politiques pour ce qu’ils en ont fait !

Tours : au moins 20.000 euros de dégâts dans les vestiaires
après un match de football qui dégénère

La finale d’un tournoi a tourné à l’émeute, vendredi soir, au stade du Danemark, à Tours. Les vestiaires de ce stade de Tours-Nord ont été ravagés au cours d’affrontements entre spectateurs venus de quartiers rivaux de la Métropole. Le montant des réparations dépasse les 20.000 euros.

La mairie de Tours porte plainte après de violents incidents, vendredi soir, au stade du Danemark*. Il y aura sans doute 20.000 à 30.000 euros de travaux à prévoir, après le saccage des vestiaires de ce stade de Tours-Nord. Les incidents se sont produits vers 23 heures, à la fin de la finale de la CAN, la Coupe d’Afrique des Nations.
* : Finalement, fort mal nommé, rien à voir avec les vikings !

La finale de ce tournoi opposait, sur le papier (j’adore), la Guinée à l’Afrique du Sud*, mais dans les faits, c’était surtout un face à face entre deux équipes composées de jeunes de Tours et de Saint-Pierre-des-Corps**. Les organisateurs ont été débordés par les 200 à 300 spectateurs, dont certains n’étaient venus que pour en découdre avec ceux qu’ils considèrent comme des rivaux. Il faut souligner que les joueurs ont, le plus souvent, tenter (sic) de calmer leurs « supporteurs » les plus virulents.
* : Il y a autant de Sud-africains que cela à Tours et environs ?
** : Faut pas stigmatiser, ce sont des d’jeuns Tourangeaux et Corpopétrussiens !

Un but victorieux à deux minutes de la fin du match a mis le feu aux poudres. Si les vestiaires ont été saccagés, c’est parce que quelques spectateurs et joueurs pris à partie au coup de sifflet final s’y sont réfugiés pour échapper à des membres de l’autre camp. Les dégâts montrent la fureur des assaillants : poignées tordues, portes éclatées, fenêtres arrachées, cuvettes de toilettes fracassées. Des agresseurs sont même passés dans les faux plafonds pour entrer dans les WC où quelqu’un s’était réfugié. À l’extérieur, des filets de buts ont été coupés, des panneaux publicitaires arrachés. Trois poteaux de corner ont disparu : l’un d’entre eux a été retrouvé sur le toit des vestiaires.

12 points de suture pour un homme blessé à la tête.

Devant une telle violence, il est presque miraculeux qu’il n’y ait eu qu’un blessé léger*, un homme qui s’en sort avec 12 points de suture après avoir été frappé à la tête avec un poteau de corner. Appelée par des témoins, la police a mis fin aux affrontements au bout de quelques minutes. Une enquête est ouverte. La police a entendu des témoins dès samedi, pour tenter de déterminer qui étaient les assaillants, ce qui ne semble pas clairement établi pour l’instant. Il est aussi difficile de savoir si les violences ont eu lieu en raison du résultat du match ou en raison des quartiers d’où viennent les joueurs des deux équipes.
* : 12 points de suture, c’est léger effectivement, bon de le préciser !

L’adjoint au maire chargé des sports, à Tours, reconnait qu’il n’a jamais vu un tel déferlement de violence dans un stade, à Tours (tout arrive, il suffit d’un peu de patience) :

« Il y a parfois des petits dégâts dans des vestiaires, mais là, ça atteint un niveau que je n’ai jamais vu, jamais connu – Eric Thomas, adjoint en charge des sports à la mairie de Tours »

Ce vandalisme nuit au club de football des Portugais (*?) de Tours, basé sur le stade du Danemark. Le club a d’ailleurs exprimé sa colère dès le lendemain des faits, sur sa page Facebook. Selon un des dirigeants, le préjudice pour le club pourrait atteindre 5.000 euros : les bancs de touche ont été cassés, des panneaux de sponsors arrachés et des buts qui venaient d’être achetés ont été tordus par le poids des spectateurs montés dessus.
* : si les Portugais se mettent aussi au communautarisme !

 181 total views,  2 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Et va donc inscrire un de tes petits enfants dans un club de foot …
    Le gosse n’y restera pas longtemps. Il n’y a plus que des africains et des arabes qui le décourageront d’y jouer …Et…
    …c’est nous qui sommes racissssstes !!!!…..

  2. Quand on pense qu’une boîte de cartouche 12/70 en plombs double 0 ne coûte que 15€50…

  3. Sans doute une émulation avec l’Afrique du sud, où ils ont saccagé et pillé de nombreux magasins ces derniers jours,
    Faut juste attendre que les derniers venus chez nous, comprennent qu’ils ne risquent rien, et ça va pouvoir se faire

  4. Il faudrait renvoyer cgez eux tous ces ultra racistes tout simplement !! Mais nos politiques et quelques salopards gauchistes les protègent !!!!!

  5. Les témoins sont formels, les agresseurs etaient du type Blanc et certains s’appelaient entre-eux, « Pierre », « Jean » ou « Paul ».

  6. Les municipalités portent plainte mais ce sont ces élus qui favorisent l’arrivée sur notre sol de ces gens-là ! S’ils degradaient les propriétés des hommes politiques, pour changer?

    • Je le vois comme vous , ces connards d’élus feraient une autre tronche si le pognon sortait de leur poche et plus de la notre ! Souvenez vous le pataquès au nom de la démocratie et de la république quand les gilets jaunes se pointaient au domicile de certains députés en montrant les dents , pas touche a la mafia tous unis pour défendre les privilèges et le grisbi !

  7. Mais on fait quoi avec tous ces africains, joueurs ou supporter. C’est un comble, même chez nous ils se font la guerre. Retour au bercail africain pour toute cette faune qui n’a rien à foutre chez nous, et le plus vite sera le mieux. On a pas besoin d’eux. DEHORS.

Les commentaires sont fermés.