Le sabordage du bac, c’est le naufrage de la France de demain

Napoléon doit se retourner dans sa tombe. En 1808, seulement 35 bacheliers obtenaient le prestigieux sésame de l’époque pour accéder à l’enseignement supérieur.

200 ans plus tard, ils sont 715 000 candidats et on approche les 100 % de taux de réussite par un prodigieux nivellement par le bas, qui donne aux élèves l’illusion du mérite et du succès.

Même le cancre de la classe, celui qui sommeille bien au fond, près du radiateur, est certain de devenir bachelier, sauf s’il demande expressément son redoublement à l’académie, afin de profiter de la douce chaleur de son radiateur une année de plus.

En 1960, 10 % d’une classe d’âge obtenaient le bac. En 2021, ils sont 87 %.

Ce bac n’a plus aucun sens et le contrôle continu, qui remplace les épreuves nationales anonymes, va achever ce diplôme bicentenaire, pour en faire un diplôme local. Le bac Saint-Denis à côté du bac Henri-IV.

Et pour couronner ce déclassement scolaire sans précédent, on supprime de plus en plus les concours écrits dans l’enseignement supérieur.

Au nom de l’égalité républicaine, le cancre va côtoyer le petit génie des maths sur les bancs de nos prestigieuses écoles scientifiques.

Le bac pour tous, c’est 1,5 milliard par an.

Selon la Cour des comptes, on recense pas moins de 58 langues vivantes qu’il est possible de passer. Du délire.

Surnotation et harmonisation des notes, pour que le cancre ne soit pas trop stigmatisé par rapport au premier de la classe, sont de rigueur. C’est ce qu’on appelle “la bienveillance”. Et cette bienveillance, c’est no limit !

Une copie avec 50 fautes d’orthographe peut très bien obtenir un 18/20, nous dit un enseignant. Alors qu’en 1960 cette copie  valait zéro !

Et quand le ministère décide que 98 % des élèves doivent réussir, il suffit de gonfler les notes en conséquence.

Plus le niveau baisse et plus le taux de réussite augmente. C’est géant !Frôlant les 100 %, la France est championne de l’OCDE, du moins sur le papier.

Car dans les classements internationaux non bidouillés, nous avons depuis longtemps le bonnet d’âne.

Le niveau des élèves de 2021 est deux fois moins élevé que celui de leurs parents, mais il paraît que le bac pour tous, c’est un progrès.

Quant aux enseignants, ils sont entre l’enclume et le marteau, pressés par leur hiérarchie de gonfler massivement les notes et harcelés par les parents quand la note ne leur convient pas.

Sans ces trucages, moins de la moitié des candidats obtiendrait le diplôme.

Voici un petit problème posé au certificat d’études de 1923.

“Une pompe d’épuisement a vidé les 3/5 d’un bassin en 45 minutes. Cette pompe débite 20 hl à l’heure. Quelle est, en mètres cubes, la contenance de ce bassin ?

Un siècle plus tard, si on accordait le bac aux seuls candidats capables de résoudre ce problème simple, ce serait l’hécatombe.

On peut même affirmer que quatre générations plus tard, le niveau du bac de 2021 est inférieur à celui du certificat d’études primaires de 1923, du moins en maths, en histoire-géographie et en orthographe !

Ce désastre monumental, véritable fléau national, c’est le résultat du politiquement correct, de l’immigration chance pour la France, de la mondialisation heureuse, du nivellement par le bas et de l’égalité républicaine à tout prix, au mépris de l’effort et du mérite.

La mondialisation et l’immigration de masse conduisent au naufrage total du pays. L’accès à l’enseignement supérieur est devenu un droit, quel que soit le niveau des élèves. Une hérésie aux conséquences futures dramatiques.

Pour nos mondialistes en plein délire, un mauvais élève, c’est comme un délinquant, c’est une victime de la société, c’est donc une injustice qu’il faut réparer au nom de l’égalité républicaine.

Mais ne nous leurrons pas. Derrière le dogme de l’égalité républicaine se cache un suicidaire nivellement par le bas au nom de l’antiracisme.

Car si les Asiatiques caracolent en tête de tous les classements scolaires par leur travail et leur volonté de réussir, d’autres minorités rament désespérément. Question de culture. Le confucianisme fait des merveilles.

Car il faut reconnaître que notre immigration est majoritairement non qualifiée, voire illettrée.

https://www.franceculture.fr/societe/750-millions-danalphabetes-dans-le-monde-mais-des-progres

20 pays ont le triste record d’avoir plus de 50 % d’analphabètes dans leur population. Et c’est de ces pays que provient l’essentiel de notre immigration.

Afghanistan, Bénin, Burkina-Faso, Centrafrique, Tchad, Comores, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gambie, Guinée Bissau, Haïti, Irak, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra Leone et Sud Soudan.

Sur ces 20 pays, 11 figurent parmi nos anciennes colonies. Comment réussir l’intégration de populations totalement déscolarisées ?

Par conséquent, l’école gratuite ne suffit plus. On fait semblant d’intégrer en baissant le niveau de l’école jusqu’au bac pour tous. Et ce n’est pas une caricature. Le flot continu des arrivées d’illettrés non qualifiés ne permet pas de résorber le problème.

Plus le niveau s’effondre et plus on brade les diplômes.

Dans ces conditions, difficile de séparer le bon grain de l’ivraie pour les recruteurs des grandes écoles.

Combien d’années encore saurons-nous fabriquer des Rafale, des sous-marins nucléaires, des EPR, des fusées Ariane, des TGV et des paquebots géants ? Le pire est à craindre.

Ajoutons à ce désastre un niveau des enseignants qui plonge dramatiquement, lui aussi, et on comprend pourquoi la France subit un déclassement inexorable lors des évaluations scolaires  internationales.

En mathématiques, c’est un désastre. On peut devenir prof de maths avec un 8/20 à la sélection. Nous sommes la honte des classements internationaux.

La dernière étude internationale TIMSS ( Trends in Mathematics and Science Study ) nous classe en 2019 au dernier rang de l’UE et à l’avant-dernier rang de l’OCDE (école primaire et collège)”.

Et il paraît que c’est cette immigration totalement inutile à une économie moderne qui va payer nos retraites ! Elle ne fait que nous ruiner et nous entraîner par le fond. Tout autre discours n’est que salade de bonimenteur.

(source chiffres du bac : Figaro)

https://ripostelaique.com/le-sabordage-du-bac-cest-le-naufrage-de-la-france-de-demain.html

35 Commentaires

  1. De toute façon les salopes françaises qui dirigent la France détruisent tout :
    Éducation nationale,santé,économie,etc…
    Et pour couronner le tout une justice rendue au nom de la charia !

    • Restons polis si vous le voulez bien , ce n’est pas en insultant les gens qu’on règlera les problèmes mais en votant de telle sorte qu’il y ait un véritable changement.
      Hélas, comme une majorité de nos concitoyens ne se déplacent même plus pour les élections, ce n’est pas gagné, alors qu’ils se taisent, ils ont les dirigeants qu’ils méritent et c’est navrant.
      Quant aux « courageux » qui fréquentent les bureaux de vote, toute l’année ils disent qu’ils se vengeront aux élections, mais finalement ils baissent leur froc, comprenne qui pourra!
      Je redoute qu’un jour on assiste à une nouvelle prise de la Bastille qui ne fera qu’exprimer le désarroi et la colère du peuple français.

  2. On aimerait revenir à la surface et ils nous importent des enclumes !
    Après l’intervention du GIGN à la grande mosquée de La Mecque, l’émir arabe avait demandé au capitaine Barril combien de temps il faudrait pour faire de saoudiens des spécialistes comme ceux du GIGN. Barril lui demanda quelles capacités ils avaient au départ. « Aucune, répondit l’émir. – Alors jamais, répondit Barril. Et c’est toujours vrai aujourd’hui : un meneur de dromadaire ne pilotera jamais un A340. Et heureusement.

  3. Vous n’avez pas compris : c’est l’intégration vue par les collabos corrompus. Ramenons les descendants de ceux qui ont construit ce pays au niveau des barbares égorgeurs et des primitifs décervelés et notre beau pays sera peuplé d’une communauté homogène : des crétins !!!

  4. Je fais donc un appel au directeur de la chaine pour qu’un prof de français supervise ce petit ânon, c’est lamentable !!

  5. Il y a une preuve flagrante de cette baisse de niveau que je remarque depuis quelques jours sur CNEWS, durant l’émission Zemmour.
    La chaîne a dû embaucher un intérimaire pour l’été, afin de taper le bandeau d’infos qui défile en bas de l’écran.

    C’est certainement un de nos nouveaux bacheliers, flambant neuf.
    Il écrit : ils ont été(s) sanctionnés, avec le s a « été »,
    l’environnemment avec deux « m »

    et la cerise sur le gâteau : ‘l‘harcèlement » , en voilà un qui n’a pas appris la différence entre le h aspiré et le h muet, cours du primaire

  6. J’ai testé à bien des occasions les bacheliers et le résultat est à pleurer, dans les années 60 la personne qui avait un bac était presque montré du doigt, on savait qu’il allait devenir quelqu’un, un cadre au minimum et peut-être un chef d’entreprise ou un très gros poste dans la fonction publique, c’était autre chose que de nos jours.

    • SVP revoir l’accord du pp avec « l’auxiliaire être » ainsi que la saine application du genre (au sens grammatical!)
      A part cela vous avez parfaitement raison.

      • Oui, les fautes de grammaire et d’orthographe, c’est énervant, surtout quand on s’efforce soi-même de ne pas en faire (mais faut se dire qu’on peut en laisser passer aussi, ne serait-ce que par inattention). Je crois que cette colère vient en grande partie du fait que ces fautes révèlent l’effondrement du niveau général de nos concitoyens, et que cet effondrement nous attriste et nous fout en rogne. Mais je crois qu’il faut être bienveillant envers ceux d’entre nous qui font, certes, des fautes, mais qui partagent nos analyses. Ce sont des amis, avant tout. Et il faudrait peut-être leur dire amicalement que ces lacunes peuvent être corrigées, et qu’il n’est jamais trop tard pour s’améliorer.

        • Ah, j’en profite pour signaler à l’informaticien du site une faute d’Anglais, à corriger, s’il vous plaît.
          On doit dire : soit « waiting for approval », soit « awaiting approval »; mais surtout pas « awaiting for approval ». Merci. 😊
          Bon sang même l’Anglais n’est plus correctement enseigné !

          • Bonjour,

            A mon avis, ça ne dépend pas de notre informaticien.

            C’est programmé dans le logiciel.

            (Le modérateur).

        • OK, je prends bonne note, mais que chacun s’efforce d’écrire correctement le Français!

  7. 100% d’accord avec vous Mr Guillemain ! Il est temps de revenir aux fondamentaux (ceux de notre jeunesse des années 50-68) dans tous les domaines !

  8. le bac ne vaut plus rien de nos jours, a tel point qu’avec mon certificat d’étude des années 60 j’ais réussi les épreuves de l’année dernière, et pourtant niveau études a part en histoire, géographie, et Français pour le reste je n’était pas une lumière.

    le bac de nos jours pour ne pas l’avoir même en le faisant exprès ca devient un tour de force, même mon chat pourrait l’avoir!

    • Vous avez réussi quelles épreuves?
      Pas celle daurttograf je suppose, revoyez votre texte!
      Par ailleurs, et même si le niveau du bac s’est sans aucun doute « cassé la g… »depuis les années 60, je ne vois pas comment un brave gars qui a passé son « certif » à cette époque pourrait répondre aux questions relatives aux disciplines scientifiques du bac!
      A moins que vous ne soyez de ces gens qui savent tout sans avoir jamais rien appris (dixit Molière!)

  9. Pour ceux qui ont mon âge vous vous souvenez de l’école des fans de Jacques Martin? A la fin Stéphane Collaro qui était le juge nommé « Tonton Mayonnaise » déclarait que les concurrents avaient tous gagné. Eh bien le Bac aujourd’hui c’est exactement ça! Il suffit de s’inscrire et on a gagné on est bachelier!! Whaaaa!!!.. Quelle démagogie, quelle honte!!! Et après on a tout un tas de petits connards qui sont convaincus d’être des génies et qui ne valent pas un pet de lapin.. Pauvre France qui est en train de devenir un pays sous-développé avec la bande de cons qui la gouverne

  10. J’ai honte d’avoir raté la mention B de 2 points en 1962 en Série Philosophie, quand je vois que tout le monde réussit l’examen cette année. Cele me déprime presque au vrai sens du terme quand je vois cet examen dévalorisé ainsi.

    • Pas de honte, ni pour vous, ni pour moi, ni pour beaucoup d’autres d’être passés à côté des fameuses mentions dont feignent de se gargariser les nouveaux bacheliers !
      Qu’on en juge:
      Année 59, 23 élèves dans ma classe de « sciences ex », (lycée public et de province), que sont ils devenus?
      3 médecins généralistes ,
      1chirurgien,
      1 médecin biologiste
      1 médecin radiologue
      1 véto,
      1 pharmacien,
      2 prof de fac,
      1 inspecteur de l’EN
      …et puis des diplômés d’écoles de commerce, des enseignants du second degré, des instituteurs, des juristes, etc!
      J’imagine qu’à la lecture de cet inventaire, nombre de nos malheureux bacheliers actuels vont défaillir! pauvres gamins, ils ne sont pour rien dans ce désastre qui les a conduits à obtenir une peau d’âne dénuée de toute signification et qui ne traduit même pas leur aptitude à résoudre des problèmes d’arithmétique ou à appliquer les accords des « participes- passés »!

  11. Eric Zemmour a très bien expliqué, l’autre soir, on va à la catastrophe. Le bac ne veut plus rien dire.

  12. le naufrage a déjà eu lieu……..alors chercher à quoi se raccrocher et faire croire à une hypothétique survie…en donnant le « bac » à tous….

  13. La gauchiasserie et les destructeurs de la France dans leurs grandes œuvres, salopards !

    • Je me disais aussi, le mieux et le plus simple est de connaitre la contenance…Chez moi j’ai une citerne de 2000litres !

  14. la sélection se fera autrement et même après un master mais elle sera toujours là ; du moins pour ceux qui resteront dans ce pays sur la pente descendante .

    • pas vraiment, tout se dégrade lentement, les cancres rentrant dans les entreprises et les administrations,
      vous avez vu dernièrement le système d’appel aux urgences, a buggé , quatre personnes sont décédées car elles n’ont pas pu être secourues à temps, dont un bébé,
      ce système d’appels d’urgence dépend de la société Orange, autrefois la meilleure, puisque à l’origine il s’agissait de Francetélécom, des techniciens fonctionnaires très sérieux et formés correctement.
      Aujourd’hui, il y a des sous-traitants et des embauches à la discrimination obligatoire

      • Oui, quand on appelle un ‘service’ que ce soit d’Orange ou autre, assez souvent, on tombe sur une voix dont l’accent vous indique clairement que vous n’êtes plus en France (ou alors vous êtes dans le 93, ce qui revient au même). Bon quelquefois ça se passe quand même bien, il m’est arrivé de tomber sur des personnes motivées, et de les féliciter pour leurs efforts et leur maîtrise d’un Français laborieux mais qu’on sentait travaillé. Souvent des personnes d’Europe de l’Est. Mais malheureusement, d’autres fois, on se retrouve ‘ailleurs’, et là … c’est pas gagné d’avance, d’autant plus qu’on sent souvent comme une certaine ‘animosité’. C’est fou comme le téléphone renvoit bien des sentiments qu’on dissimulerait mieux en face à face.

  15. Ils cherchent à faire de la France un pays du tiers monde qui accueille toute la merde de la planète !

  16. Les chances pour la France sont les malchances de demain. Pour éviter de stigmatiser Mamadou ou Mohamed, on a détruit le système scolaire. 🙄🙄🙄🙄🙄

Les commentaires sont fermés.