La gauche à l’Assemblée : pas touche au voile des assesseurs dans les bureaux de vote !

Avant, au petit-déjeuner et même à tous les repas, socialos et cocos bouffaient invariablement du curé. Aujourd’hui, ils préfèrent lécher les babouches. C’est moins appétissant mais c’est plus intéressant électoralement parlant.

Avant, la gauche aurait tempêté devant un assesseur en cornette de bonne sœur ou en soutane de curé. Aujourd’hui, elle dit « pas touche au voile » dans les bureaux de vote !

Ainsi, au premier tour des élections régionales, on a pu voir sur son compte Twitter, Jordan Bardella émarger devant une fatma bâchée comme à Ryad ou à Islamabad. Dix jours après, c’est la zizanie à l’Assemblée entre la droite proposant de légiférer sur la neutralité religieuse des membres d’un bureau de vote et la gauche dhimmie opposée à cette « stigmatisation », cette « haine », « cette discrimination vis-à-vis des musulmans » et à cette « obsession pathologique de la droite ».

Évidemment, la gauche à l’Assemblée n’a pas dit oui ouvertement au voile dans les bureaux de vote mais vu son allergie aux propositions de la droite, c’était tout comme…

On se rappelle, également, que « les amendements d’Aurore Bergé contre le port du voile pour les fillettes » avaient été jugés irrecevables par la commission spéciale de l’Assemblée (Le Parisien– janvier 2021).

Lamia El Aaraje (PS) défend Mila « contre l’obscurantisme religieux » (sans le nommer) mais ne veut pas l’interdire dans les bureaux de vote…

Devant cette attitude odieusement islamophobe, préférant sans doute le concept d’accommodements raisonnables et de laïcité inclusive, le député (PS) de Paris Lamia El Aaraje a même déclaré qu’elle avait «envie de vomir».

Face à ces symptômes typiques d’une indigestion de babouches, je préconise l’abstinence de « polémiques » et 3 suppositoires par jour de Padamalgam500.

Séparatisme : l’Assemblée se déchire sur les signes religieux des assesseurs

Tout est parti d’un amendement. «Nous proposons que l’ensemble des membres d’un bureau de vote soient tenus à la neutralité, y compris religieuse», s’est exclamé à la tribune François Pupponi, député (MoDem) du Val-d’Oise…

Face une Assemblée nationale déjà fracturée sur la question de laïcité, la réponse du gouvernement ne s’est pas fait attendre. Présente dans l’hémicycle pour défendre le texte, la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa s’est offusquée, tout en rappelant à «ne pas alimenter une spirale de stigmatisation et de haine» [accusant] l’ex-candidat RN en Ile-de-France [qui] aurait voulu «lancer une polémique sur les réseaux sociaux».

Rapidement, la droite, via le député (LR) des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, est montée au créneau, qualifiant la ministre «d’ambassadrice d’eau tiède», qui «refuserait de s’attaquer aux vrais problèmes». «Circulez, il n’y a rien à voir. On ne change rien. On ne bouge rien et on se donne rendez-vous à la prochaine attaque terroriste», a-t-il ajouté.

La gauche a aussi joué sa partition : face aux durcissements de la droite, la députée (PS) de Paris Lamia El Aaraje a déclaré qu’elle avait «envie de vomir», quand Éric Coquerel, député (LFI) de Seine-Saint-Denis a dénoncé «la discrimination vis-à-vis des musulmans». Les amendements autour de l’interdiction des signes religieux ostentatoires, déjà rejetés en commission début juin, l’ont encore été ces derniers jours. Florent Boudié, rapporteur général de la proposition de loi, a notamment dénoncé «une obsession pathologique» de la droite…

Neutralité du service public, lutte contre la haine en ligne, interdiction des certificats de virginité… Le texte «confortant le respect des principes républicains» prévoit toute une batterie de mesures pour contrer le «séparatisme» islamiste. Lors de la première lecture, en février, le texte avait été adopté par 347 voix pour et 151 contre. Cette semaine, presque 1 100 amendements ont été déposés.

Angle d’attaque de la droite et du Rassemblement National, les questions de sécurité et de laïcité seront au cœur des débats des prochains mois. Le projet de loi séparatisme devrait être adopté définitivement d’ici fin juillet. Façon pour l’exécutif de traduire en actes son combat contre l’islamisme.

https://www.lefigaro.fr/politique/separatisme-l-assemblee-se-dechire-sur-les-signes-religieux-des-assesseurs-20210630

Une bâchée comme assesseur, comme par hasard dans le bureau de vote de Jordan Bardella, étrange, non ? Mais pour Schiappa, c’est un coup monté du RN !

 104 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. reste 2 solutions :
    soit vous refusez de voter,et vous repartez……….
    soit vous mettez votre bulletin dans l’urne ,mais vous refusez d’émarger……..
    soyons plus malins que ces cons….polémiquer ne sert à rien……

  2. C’est simple: lorsque vous entrez dans le bureau de vote, si vous voyez une serpillière, faite demi-tour.
    Ils viendront ensuite se plaindre que les gens restent devant leur télé.

  3. C’est tellement triste de voir ça que le titre à lui seul m’empêche pour l’instant de lire l’article.
    j’imagine la suite
    pas touche au voile des élèves dans les écolespas touche au voile des profs dans les écolespas touche au voile dans les commissariatspas touche au voile dans les gendarmeriespas touche au voile des maires dans les mairiespas touche au voile des ministrespas touche au voile des présidentspas touche au voile dans les espritsQue faire, d’ici 20 ans ils seront majoritaires et armés
    Je ne vois pas de solution
    Ceux qui prônent une guerre intérieure (je ne dis pas civile volontairement) sont à côté de leurs pompes.
    Cette situation est préparée à l’échelle mondialeà tous les niveaux, en profondeur et depuis très longtemps
    J’admire ceux qui pensent sincèrement que sortie de trajectoire est encore possible

  4. BIENTOT LE BURKINI EN SALLE DE VOTE
    JPREFERE LES PINGOINS C EST PLUS JOLI

  5. Un peu de bon sens, l’islam n’est pas qu’une religion mais une idéologie politique qui utilise le voile pour faire du prosélytisme et marquer son territoire, comment peut-on accepter l’inacceptable ?

    • Bonjour,

      Oui, une idéologie politique totalitaire qui vise à piller et à soummettre les non-musulmans.

      Ce n’est en rien une « religion » …

  6. Pour protester, je vais demander à être assesseur et j’irai en costume breton traditionnel avec le bignou!

    • bonne idée et idem pour le burkini si il est accepté dans les piscines j’invite tous ceux qui le veulent y compris les bonnes sœurs curés ,moines,boudhistes ,à venir se baigner en jean tee shirt ou n’importe quel vêtement qui couvre le corps, y a pas de raison si c’est accepté pour certaines que d’autres n’aient pas le droit .

  7. Qui s’assemble se ressemble, ces politicards sont les fossoyeurs de la France des traitres et des ripoux ; Socialistes = communistes = IRMacronique… Ils sont près à tout même à vendre père et mère pour dire d’avoir des voix aux élections. Ce sont des minables.

  8. Une bâchée comme assesseur dans le bureau de vote de Jordan Bardella !
    OK !
    Alors, afin de montrer notre appartenance religieuse comme le fait tranquillement la moukère musulmane ; la prochains fois que nous irons voter nous nous déguiserons : en moine pour les hommes et bonne-sœur pour les femmes. On devrait bien rigoler, quel que soit le résultat du scrutin.

    • Pas en moine, mais en Templier, ceux qui ont cassé du musulman à une époque.

  9. Nombreux sont les patriotes qui sont encore surpris de cette lâche attitude, il faut être naïf pour ignorer que l’islamisation de ce pays arrive à son terme, les disciples de cette immonde idéologie sont infiltré dans toutes nos institutions et en ont imposé leurs directives , lieux de prière ,commerce halal ,écoles musulmanes , mosquées, burkini, voile, bientôt il ne restera que deux options ce soumettre à la conversion ou combattre pour la libération , là je doute qu’on sera nombreux , dans ce pays principalement peuplé de laches eunuques et pacifistes soumis à envahisseur.

  10. C’est simple, j’apperçois une bâchée faisant partie du bureau de vote je fais immédiatement demi tour sans expliquer les raisons de mon geste, ce serait un coup à se retrouver en GAV !

  11. La gauche est complètement perdue ! Il faut voir de qui elle est composée actuellement. Une bande de dégénérés. Beaucoup de ses membres l’on quittée, moi la première !

  12. Je ne suis pas surpris, comme d’hab la gauche et la droite se couchent devant l’islam. Les muzzs nous envahissent en nous imposant leur coutumes du moyenage en crachant sur les notres et sur notre pays qu’ils détestent et nous promettant, de nous tuer si on ne veut pas se soumettre à leur saloperie d’islam, et nos desputes lâche et soumis se couchent devant c’est envahissement. C’est à vomir et après ils s’étonnent des 70% d’abstention. Connards il n’y a pas de mots assez fort pour qualifier ces voyous malfaisant, vendu à l’ennemi.

Les commentaires sont fermés.